Ruby 2.6.0-preview2 disponible avec une implémentation initiale de compilateur JIT
Qui promet une amélioration significative des performances

Le , par Espoir Mony

62PARTAGES

6  0 
Ruby est un langage de programmation libre. Il est interprété, orienté objet, multiparadigme, dynamique, met l'accent sur la simplicité et la productivité. Sa syntaxe en facilite la lecture et l'écriture, et il se classe dans le top 10 des langages de programmation selon le baromètre RedMonk. Le 31 mai, les responsables de ce langage annoncé la sortie de Ruby 2.6.0-preview2. Cette version est publiée plus tôt que d'habitude, car elle inclut une nouvelle fonctionnalité importante, JIT.

Pour ceux qui ne le savent pas, le JIT est une technique de compilation visant à améliorer la performance du systèmes bytecode-compilés en traduisant le bytecode en code machine natif au moment de son exécution. Cette technique est utilisée par des langages comme Perl, PHP, Python (PyPy) et Java entre autres. Le compilateur JIT vise donc à améliorer les performances d'exécution des programmes Ruby.

Contrairement aux compilateurs JIT ordinaires d'autres langages, le compilateur JIT de Ruby fait la compilation JIT d'une manière unique, il stocke le code C sur un disque et engendre le processus de compilateur C commun pour générer du codage natif. L'image ci-dessous explique le fonctionnement du processus de compilation JIT


Pour les amoureux du langage Ruby, cette nouvelle version apporte des nouveautés qui vont surement donner satisfaction. Nous avons, en plus du compilateur JIT qui promet des gains de performances :
  • l'intégration d'un nouveau module expérimental RubyVM::AST ;
  • l'ajout d'un nouveau alias then à Kernel#yield_self ;
  • l'usage de else sans rescue génère une erreur ;
  • les noms de constante peuvent commencer par une lettre majuscule non-ASCII ;
  • les plages infinies, (1...), ont été introduites. Elles fonctionnent comme si elles n'avaient pas de fin. L'exemple ci-dessous illustre les cas d'utilisation typiques :
    Code : Sélectionner tout
    1
    2
    3
    ary[1..]                          # identical to ary[1..-1] without magical -1
    (1..).each {|index| ... }         # inifinite loop from index 1
    ary.zip(1..) {|elem, index| ... } # ary.each.with_index(1) { ... }
  • etc.

En gros, nous avons dans cette nouvelle version l'optimisation des appels de méthode, la génération des erreurs et autres changements notables depuis 2.5.


Une synthaxe en Ruby

Téléchargement de Ruby 2.6.0-preview2

Source : Blog Ruby, La méthode du compilateur JIT pour Ruby 2.6.

Et vous ?

Avez-vous déja utilisé le langage de programmation Ruby ?
Si vous êtes un amoureux du Ruby pouvez vous partager la plus-value des nouveautés dans cette nouvelle version ?
Quel langage de programmation utilisez-vous le plus ?

Voir aussi

meilleurs cours et tutoriels pour apprendre le Ruby et le Ruby on Rails

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Olivier Famien
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 26/12/2018 à 2:05
Ruby 2.6 est disponible en version stable
avec un nouveau compilateur JIT en mode expérimental et un nouveau module pour analyser du code Ruby

Toute comme l'année dernière avec la version 2.5, l'équipe de Ruby vient d'annoncer la disponibilité de la version stable de Ruby 2.6 en ce jour de la fête de Noël. Un très beau cadeau que les utilisateurs de ce langage sauront apprécier à sa juste valeur en cette fin d'année.

Dans cette nouvelle version du langage multiparadigme, l’équipe de Ruby annonce l’intégration d’un nouveau compilateur Just-In-Time (abrégé JIT). La compilation JIT également appelée compilation dynamique ou compilation à la volée est généralement implémentée pour améliorer les performances d’un programme lors de son exécution. Pour se faire, le compilateur JIT traduit dans un premier temps le code source du programme en bytecode, puis dans une seconde étape il va transformer le bytecode en code natif au moment de l’exécution. Il faut noter que le bytecode sera compilé en code natif en fonction de la fréquence d’appel de ce code. Les bytecodes les plus souvent utilisés seront à l’avance compilés en code machine natif afin d’améliorer les performances du programme exécuté.

Pour ce qui concerne le nouveau compilateur JIT de Ruby, l’équipe de Ruby explique que contrairement aux compilateurs JIT traditionnels qui fonctionnent en processus, le compilateur JIT de Ruby écrit le code C sur le disque et utilise un compilateur C commun pour générer du code natif. Selon les mainteneurs de Ruby 2.6, les tests d’évaluation ont montré que les codes compilés avec le nouveau compilateur JIT étaient environ 1,7 fois plus rapides pour les charges de travail gourmandes en ressources CPU que ceux compilés avec celui de Ruby 2.5. Cependant, le gain de performances obtenues avec ce nouveau compilateur JIT ne pourra pas être également appliqué aux applications web. Des travaux supplémentaires sont encore nécessaires. Aussi, étant donné que des correctifs et améliorations doivent encore être apportés, le compilateur JIT a été désactivé par défaut et relégué au stade expérimental.

À côté de ce nouveau compilateur qui a atterri dans cette dernière version de Ruby 2.6, un nouveau module RubyVM::AbstractSyntaxTree qui analyse une chaîne de caractères donnée comme du code Ruby et retourne des nœuds d’arbre de syntaxe abstraite (abrégé ASA) a été ajouté à Ruby 2.6. Dans les détails, cela se fait par la méthode parse_file qui ouvre et analyse le fichier donné en tant que code Ruby et renvoie les nœuds de l’arbre de syntaxe abstraite.


Au menu des nouveautés, nous avons également la classe RubyVM::AbstractSyntaxTree::Node qui a été ajoutée dans cette nouvelle version stable de Ruby 2.6. Pour ceux qui utilisent le module RubyVM::AbstractSyntaxTree, il faut savoir que les nœuds de l’arbre de la syntaxe abstraite sont des instances de la classe RubyVM :: AbstractSyntaxTree :: Node.

Tout comme le nouveau compilateur, le nouveau module et la nouvelle classe intégrés ont été marqués comme fonctionnalités expérimentales. Il va falloir donc les utiliser avec beaucoup de prudence et ne pas hésiter à rapporter les bogues qui pourraient survenir.

Au-delà de ces nouvelles fonctionnalités, nous avons également des améliorations de performance à plusieurs niveaux, comme avec les blocs qui sont désormais 2,6 fois plus rapides que dans la version 2.5 de Ruby ou encore avec les méthodes Fiber.yield et Fiber#resume qui sont environ 5 fois plus rapides sur Linux 64 bits. Pour les programmes utilisant beaucoup la classe Fiber, l’on peut espérer une amélioration de performance de l’ordre de 5 %.

Source : Ruby

Et vous ?

Avez-vous testé la nouvelle version de Ruby ;?

Quel est votre avis sur les nouvelles fonctionnalités et améliorations apportées ;?

Voir aussi

La version stable de Ruby 2.5 est disponible avec des améliorations de performance de l’ordre de 5 à 10 % et l’ajout de nouvelles fonctionnalités
Ruby sort en version 2.1.1 pour marquer son 21e anniversaire
Un développeur estime que Ruby on Rails est dépassé et conseille aux entreprises de se tourner vers Node.js, partagez-vous ce point de vue ;?
Le livre « ;Hello Ruby ;» ambitionne d’apprendre aux enfants les rudiments de la programmation, Que pensez-vous de cette initiative ;?
JRuby 1.6 passe en RC, support de Ruby 1.9.2 et compatibilité Windows pour l’implémentation alternative de Ruby sur la JVM

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web