Project Fusion : Mozilla voudrait implémenter Tor directement dans Firefox
Et proposer aux utilisateurs un super mode de navigation privée

Le , par Coriolan, Chroniqueur Actualités
Tor est un réseau informatique dont la notoriété n’est plus à faire pour anonymiser l’origine des connexions TCP. Cependant, l’anonymisation du flux n’est pas suffisante, car l’application peut potentiellement transmettre des informations annexes permettant d’identifier la personne, c’est pourquoi le projet Tor développe également un navigateur Web basé sur Firefox, Tor Browser, ainsi que d’autres applications spécialement modifiées pour préserver l’anonymat de leurs usagers.


Le projet Tor a annoncé qu’il travaille avec Mozilla pour intégrer Tor directement dans Firefox, une intégration qui devrait permettre par la suite d’éliminer complètement le besoin de Tor Browser. Pour ceux qui ne savent pas, Tor Browser est basé sur Firefox ESR (Extended Support Release), une version du navigateur qui offre un support allongé pour les entreprises et dont le développement stable consiste à seulement corriger les bogues sans implémenter de nouvelles fonctionnalités pendant des mois. De cette façon, le fonctionnement de Tor Browser n’est pas perturbé constamment et les développeurs peuvent se concentrer sur le déploiement de correctifs.

Mais le projet Tor nécessite énormément de correctifs et les développeurs ont fait savoir qu’il faut beaucoup de temps pour les adapter à chaque version de Firefox. C’est pourquoi Mozilla a commencé à déployer des correctifs directement dans Firefox à travers le projet Tor Uplift. Ce projet a été couronné par l’implémentation de nouvelles fonctionnalités de sécurité empruntées à Tor Browser, on parle ici de la First Party Isolation (isolation par origine), une fonctionnalité déployée silencieusement par Mozilla pour endiguer le profilage des régies publicitaires. Et aussi la « résistance au fingerprinting », le « browser fingerprinting » désignant ici l’activité de collecte par un navigateur d’un certain nombre d’informations sur l’appareil d’un internaute pour bâtir une empreinte (fingerprint). Seul bémol, la FPI n’est pas activée par défaut, car elle peut provoquer des problèmes de persistance de connexion. De même, l’autre fonctionnalité peut causer des dysfonctionnements de certains sites web.

Project Fusion, ça sert à quoi ?

Les principaux objectifs de ce projet ont été énoncés comme suit par les développeurs de Tor Project :

• La résistance au Fingerprinting, rendre la fonctionnalité plus facile à utiliser et moins apte à rompre le fonctionnement de certains sites web.
• Implémenter un framework de contournement de proxy.
• Trouver la meilleure façon d’intégrer le proxy Tor dans Firefox.
• Un mode réel de navigation privée dans Firefox : va activer la First Party Isolation, la résistance au Fingerprinting et le proxy Tor.

Si jamais le Fusion Project est finalisé, Firefox sera doté d’un super mode de navigation privée qui pourrait remplacer une fois pour toutes le besoin de Tor Browser. Mais cette feuille de route n’est pas sans entraves, les développeurs craignent que l’implémentation de Tor dans Firefox ait un impact sur la scalabilité du réseau : avec des centaines de millions d’utilisateurs chaque jour, Mozilla devra faire des dons aux parties qui contrôlent les serveurs appelés nœuds.

Pour le moment, le « Project Fusion » est loin d’être finalisé et entre juste dans la phase d’expérimentation, les développeurs ne savent toujours pas si Firefox va être doté de deux modes de navigation privée ou bien un seul. Ils cherchent aussi à s’assurer que tout fonctionne parfaitement avant de livrer Tor avec Firefox. Mais les développeurs sont confiants, ils ont le support du PDG et du CTO de Mozilla.

Mozilla de son côté cherche à standardiser les spécifications de l’implémentation du client Tor, écrire des tests de conformité et ouvrir la documentation. De cette façon, la fondation veut s’assurer que plus de gens aient la possibilité de jeter un coup d’œil sur l’implémentation de Tor dans Firefox et déceler tout problème. Mais d’abord, la fondation devra développer une télémétrie privée et résoudre les problèmes qu’on a cités auparavant.

Implémenter Tor sera un grand atout pour Firefox qui se situe toujours derrière Google Chrome, un navigateur investi à fond dans le traçage et la collecte de données des utilisateurs pour servir de meilleures annonces publicitaires. C’est ce qui explique l’intérêt de Mozilla pour cette implémentation qui devrait l’aider à vanter davantage sa position favorable au respect de la vie privée sur internet, et en même temps rendre le Tor Browser obsolète pour que le projet puisse se concentrer sur la recherche au lieu de maintenir un fork de Firefox.

Source : torproject

Et vous ?

Pensez-vous que l'intégration de Tor dans Firefox va convaincre plus d'internautes à utiliser le navigateur ?
Que préfériez-vous, un second super mode ou bien un seul mode qui offre une réelle navigation privée ?

Voir aussi :

Le projet Tor abandonne le développement de Tor Messenger avant d'avoir publié la première version stable de son application de messagerie sécurisée
Tor serait financé en grande partie par des agences gouvernementales américaines et coopérerait avec des agences du renseignement


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Steinvikel Steinvikel - Membre actif https://www.developpez.com
le 04/06/2018 à 13:08
Pensez-vous que l'intégration de Tor dans Firefox va convaincre plus d'internautes à utiliser le navigateur ?
Cela ne fait aucun doute, la question à poser serait plutôt : "est-ce que ce nombre sera significatif ou marginal ?"
Je dirais avec un peu d'hésitation : significatif, mais avec une bonne grosse inertie. M. & Mme tout le monde n'a pratiquement pas conscience de l'intérêt de limiter ses "fuites" de données, pour d'autres, l'argument d'un navigateur plus respectueux de la vie privée est l'argument qui permet de trancher entre Firefox et Chrome, pour d'autres Firefox est déjà leur choix, et pour d'autres, s'il on souhaite un réel contrôle sur ses interaction sur internet il faut indiscutablement un navigateur dédié (dont c'est la priorité, et non une fonctionnalité de plus).

Que préfériez-vous, un second super mode ou bien un seul mode qui offre une réelle navigation privée ?
Pour ma part, je serais plutôt enclin à un seul mode "navigation privé" sauf si cela induit des difficultés de navigations (s'appuyant sur un minimum de compétence, comme l'usage de NoScript par exemple). Dans ce cas, pour le plus grand nombre, il serait préférable de mettre à disposition un mode privé qui "limite" les fuites sans déranger la navigation, et un autre mode privé qui lui serait "totalement" privé.
On parle là de cacher des infos tel que : l'OS, le navigateur, son identifiant de navigateur, les plugins, les sites transitoires, l'emplacement géographique... soit par l'absence d'envoi de données, soit par l'envoi de faux (et qui changent).
Avatar de joublie joublie - Membre averti https://www.developpez.com
le 04/06/2018 à 15:17
Tor permet d'éviter d'avoir une empreinte de navigateur unique ou bien quasi unique, ça c'est une bonne chose, mais la lenteur est telle (tout au moins chez moi) que c'est totalement disuasif pour une utilisation courante. Si la fusion annoncée ne résolvait pas ce défaut (et c'est vraisemblable), je n'utiliserais pas davantage le réseau de Tor qu'aujourd'hui.
Avatar de Francois_C Francois_C - Membre averti https://www.developpez.com
le 08/06/2018 à 8:56
Pensez-vous que l'intégration de Tor dans Firefox va convaincre plus d'internautes à utiliser le navigateur ?

Peut-être quelques hurluberlus comme moi qui utilisent déjà Linux, et encore. Quand je dépanne des amis, je m'aperçois le plus souvent qu'ils ne savent même pas quel navigateur ils utilisent. C'est souvent Chrome, parce qu'il a été installé plus ou moins frauduleusement comme un PUP en bundle dans une application "gratuite". Les mêmes, qui sont précisément des échantillons du vrai grand public qu'on cherche à atteindre ignorent aussi ce qu'est un OS et à quoi peut servir Linux. Ils acceptent avec fatalisme les "améliorations" que Microsoft leur impose sur Windows 10. Ils acceptent qu'on leur dise "Nous allons devoir redémarrer votre système plusieurs fois. Cela peut prendre un moment." (Qui, "nous" ? des lutins dans le PC ?) C'est par la force, la massification et la fraude qu'on réussit dans l'économie contemporaine.

Mozilla aurait mieux fait de ne pas se rallier aux WebExtensions en abandonnant une des spécificités qui fidélisaient réellement ses utilisateurs. Ça m'aurait évité d'installer Waterfox.

Que préfériez-vous, un second super mode ou bien un seul mode qui offre une réelle navigation privée ?

J'utilise Tor deux fois par an, et comme c'est nettement plus lent que Firefox avec ou sans extensions legacy, je préférerais garder la possibilité de l'éviter pour la navigation courante.

Google et Apple sont arrivés à éliminer toute concurrence sur les OS mobiles, et je commence à avoir peur pour le FOSS même sur les OS fixes, au moment où on en a le plus besoin.
Avatar de byrautor byrautor - Membre actif https://www.developpez.com
le 08/06/2018 à 10:06
Depuis hier Firevox se traîne lamentablement
Théoriquement il a été "réparé", après une longue attente.
Est-ce ce bidule qui intervient.
Dommage, il en me reste plus beaucoup de navigateurs faciles
Quelle plaie ces si-disants progrès
Avatar de Marsupi68 Marsupi68 - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 08/06/2018 à 10:30
Citation Envoyé par Francois_C Voir le message
Pensez-vous que l'intégration de Tor dans Firefox va convaincre plus d'internautes à utiliser le navigateur ?

Peut-être quelques hurluberlus comme moi qui utilisent déjà Linux, et encore. Quand je dépanne des amis, je m'aperçois le plus souvent qu'ils ne savent même pas quel navigateur ils utilisent. C'est souvent Chrome, parce qu'il a été installé plus ou moins frauduleusement comme un PUP en bundle dans une application "gratuite". Les mêmes, qui sont précisément des échantillons du vrai grand public qu'on cherche à atteindre ignorent aussi ce qu'est un OS et à quoi peut servir Linux. Ils acceptent avec fatalisme les "améliorations" que Microsoft leur impose sur Windows 10. Ils acceptent qu'on leur dise "Nous allons devoir redémarrer votre système plusieurs fois. Cela peut prendre un moment." (Qui, "nous" ? des lutins dans le PC ?) C'est par la force, la massification et la fraude qu'on réussit dans l'économie contemporaine.

Mozilla aurait mieux fait de ne pas se rallier aux WebExtensions en abandonnant une des spécificités qui fidélisaient réellement ses utilisateurs. Ça m'aurait évité d'installer Waterfox.

Que préfériez-vous, un second super mode ou bien un seul mode qui offre une réelle navigation privée ?

J'utilise Tor deux fois par an, et comme c'est nettement plus lent que Firefox avec ou sans extensions legacy, je préférerais garder la possibilité de l'éviter pour la navigation courante.

Google et Apple sont arrivés à éliminer toute concurrence sur les OS mobiles, et je commence à avoir peur pour le FOSS même sur les OS fixes, au moment où on en a le plus besoin.
"je m'aperçois le plus souvent qu'ils ne savent même pas quel navigateur ils utilisent"
Je suis aussi sous Linux et dans mon boulot (Maintenance Informatique), je constate (malheureusement) que la plupart de mes clients ne savent pas faire la différence entre Google (la page d’accueil) et Google chrome (le navigateur)
Quand je demande s'ils connaissent Firefox voici la réponse donnée : Oui, j'ai installé Google Chrome comme page d’accueil sur Firefox
Avatar de byrautor byrautor - Membre actif https://www.developpez.com
le 08/06/2018 à 12:44
ça va durer encore longtemps ces évolutions
Mozilla ferait mieux de nous proposer des applications plus simples ou au moins 2 types d'appli
C'est la course des modificateurs à qui sera le plus "performant"
Encore aujourd'hui Firefox s'est planté : ralenti à l'extrême !
Et pour réparer.............
j'en ai marre de ces logiciels et ces GAFA qui nous submergent de ............
Contacter le responsable de la rubrique Accueil