Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google Wave va devenir « Wave in a Box »
Une trousse à outils pour déployer des fonctionnalités de Wave sur des serveurs

Le , par Gordon Fowler

20PARTAGES

2  0 
Mise à jour du 09/12/10

La fondation Apache et Google viennent de le confirmer, Wave intègre officiellement le programme d'incubation de la fondation après que celle-ci a finalement donné son feu vert pour la migration (lire ci-avant).

Le comité de pilotage du projet est modifié en conséquence, avec notamment l'arrivée de deux membre de Novell (également très impliqué dans le projet). Ce comité aura pour mission d'accompagner techniquement la migration et de superviser les développements futurs de la plate-forme.

Autre changement d'importance, l’appellation du service change.

Ne dîtes donc plus Google Wave.

Mais « Apache Wave ».

Source : Billet du Google Wave Developer Blog

La Fondation Apache pense à reprendre Google Wave
Novell, SAP et la Navy soutiennent le projet

Mise à jour du 24/11/10

Google Wave, le service qu'il est toujours aussi difficile de décrire, fermera ses portes à la fin de l'année.

Mais le projet est loin d'être abandonné par tout le monde.

Après Novell, qui en a repris plusieurs fonctionnalité dans sa nouvelle offre Novell Vibe, la Fondation Apache réfléchit très fortement à reprendre « Wave in a Box », un ensemble d'applications (un « bundle ») qui permet de déployer certaines fonctionnalités de travail collaboratif de Wave sur un serveur privé (lire ci-avant).

Après le passage en open-source, le service pourrait donc perdurer sur les serveurs de la Fondation.

C'est en tout cas ce à quoi travaille la Fondation Apache qui étudie pour le moment les implications juridiques éventuelles de la réutilisation du code de Google.

Ce nouveau projet est activement soutenu par Novell, SAP et la marine américaine. Trois des plus gros utilisateurs de Wave jusqu'ici.

Pour mémoire, Google Wave a également permis d'intégrer de nouvelles fonctionnalités à plusieurs services de Google, notamment les Google Docs.

Source : La proposition de la Fondation Apache

Et vous ?

Pensez-vous que la passage sous l'égide de la Fondation Apache pourrait aider Wave à s'imposer ?

MAJ de Gordon Fowler

Google Wave va devenir « Wave in a Box »
Une trousse à outils pour déployer des fonctionnalités de Wave sur des serveurs privés

Mise à jour du 06/09/10

Wave devient « Wave in a Box », un ensemble d'applications (un « bundle ») qui permettra de déployer certaines fonctionnalités de travail collaboratif de Wave sur un serveur privé.

« Ce projet n'aura pas toutes les fonctionnalités de Google Wave tel que vous le connaissez aujourd'hui » explique Alex North, Software Engineer de la Google Wave Team. « Néanmoins, nous avons l'intention de donner aux développeurs et aux utilisateurs d'entreprises l'opportunité de faire tourner des serveurs avec Wave et d'héberger des Waves sur leur propre hardware».

Cette boite à outil proposera également une API pour gérer les données, le support des « robots » (assimilables à des extensions) et de nombreux « gadgets ».

Le projet Wave se scinde donc en deux : « Alors que Wave in a Box sera une application fonctionnelle, le futur de Wave sera défini par vos contributions », souligne North (lire également ci-avant sur le passage de Wave en open-source).

Aucune date officielle pour la sortie de cette « Wave in a Box » n'est encore avancée. Mais une telle annonce laisse à penser que sa mise à disposition du public ne devrait pas se compter en mois mais en semaines.

Voire en jours ?

Source : Billet sur le blog officiel de Google Wave

Et vous ?

Etes-vous contents de voir que Wave va donner naissance à des outils utilisables sur des serveurs privés « derrière un firewall » ?

MAJ de Gordon Fowler

Google Wave : les sauvegardes des contenus seront possibles
Le code du service va devenir open-source après son arrêt

Mise à jour du 31/08/10

Lars Rasmussen, un des responsables de Google Wave, vient de publier un billet dans lequel il tient à rassurer les utilisateurs du service. Il sera bien possible « d'exporter vos waves (NDR : fils de discussion) avant la fin de l'année ».

Sous quel format, l'histoire de ne le dit pas. Mais il s'agit tout de même d'une bonne nouvelle pour ceux (et celles) qui ont utilisé le service pour des projets collaboratifs professionnels.

Par ailleurs, Rasmussen réitère l'engagement de Moutain View à rendre open-source la plus grande partie du code et des applications de Google Wave. Mais là encore, sans plus de précisions sur les parties concernées.

Enfin, le billet confirme que Wave n'aura pas été qu'un coup dans l'eau. Plusieurs de ces technologies seront bien réintégrées dans d'autres services de Google (Apps, Gmail... voire prochain « Facebook Killer » maison ?).

Pas un coup dans l'eau, donc. Mais tout de même un échec. Wave, présenté en substance comme une révolution du mail, fermera définitivement en 2011.

Le soutien, très fort d'après Google, de ses utilisateurs ne devraient pas infléchir la décision d'arrêter un service peut-être trop novateur. Ou trop complexe.

Source : Billet de Lars Rasmussen

Et vous ?

Allez-vous regretter Wave, comme beaucoup de ses « early-adopters » ? Ou n'avez-vous jamais accroché à ce service de Google ?
Et pourquoi ?

MAJ de Gordon Fowler

Google Wave, c'est fini
Trop compliqué ou trop avant-gardiste, ses technologies seront intégrées dans d'autres services de Google

Vous vous souvenez de Google Wave ?

Mais si ! Ce nouveau service ultra-innovant censé révolutionner le mail et la manière de communiquer en temps réel sur le Net. Google Wave, le service qu'il était impossible d'expliquer simplement. Wave (pour les intimes) dont les invitations pour les betas privés s'arrachaient (et se vendaient sur e-bay !) en fin d'année dernière.

Et bien Google Wave, c'est fini.

Trop compliqué, trop riche, trop avant-gardiste. Google jette l'éponge.

Et c'est dommage.

Car Wave vaut vraiment le coup d'être essayé. Certes, l'outil n'est pas le plus « user-friendly » qui soit, mais l'on rétorquera que comme toute chose intéressante, Google Wave exige un temps d'apprentissage, voire d'adaptation.

Une exigence qui aura visiblement empêché son adoption massive.

Plusieurs technologies du services Cloud sont (et vont être) rendues open-source pour que le développement par des tiers, et surtout le back-up des données stockées, puissent être réalisés.

Wave restera officiellement ouvert jusqu'à la fin de l'année. Google ne précise pas s'il fermera le service après cette date ou s'il se contentera de ne plus en assurer le support.

D'ici là, Google n'a en tout cas « pas l'intention de continuer à développer Wave comme un produit à part entière ». Autrement dit Wave n'aura pas servi à rien puisque chaque sous-produit qui le compose (extensions, IM, etc.), chaque innovation technologique qu'il a testée, pourront être intégrés à d'autres services de Google.

Une opération qui a déjà commencé si l'on observe Gmail de près et son lien de plus en plus fort avec Google Docs et la montée en puissance de la dimension collaborative de ce dernier.

De l'aveu même de ses créateurs, Google Wave n'était pas encore au point (lenteur, crash, problèmes de connexion). Mais son architecture innovante – fondée sur le standard XMPP - avait suscité un immense intérêt dans la communauté.

« Pour faire court, c'est le prochain saut technologique révolutionnaire dans l'architecture des applications Internet. Peut-être la première vraie évolution depuis le HTTP lui-même », s'enthousiasmait même Jason Kolb, expert en nouvelles technologies aujourd'hui chez Cisco.

Benwit (membre éminent de Développez) expliquait pour sa part que « l'interface graphique de Google Wave n'a plus rien à envier à celle des clients lourds ».

La décision est donc surprenante. Ou en tout cas rapide.

Surprenante parce que Wave est récemment passé en version publique.

Rapide parce que lundi dernier, un des membres de l'équipe de développement postait un billet pour expliquer les changements et les améliorations du futur Wave.

Une décision qu'Eric Schmidt, le PDG de Google, inscrit dans un esprit « américain » où il vaut mieux essayer et échouer que de ne rien faire.

« Nous essayons des choses », déclare-t-il ainsi à la BBC lors de la conférence Techonomy, « Nous fêtons nos échecs. Nous sommes une entreprise ou c'est absolument OK d'essayer de faire des choses vraiment difficiles. Si elles ne marchent pas, c'est pas grave. Tirez-en un enseignement et appliquez ce que vous avez appris à un autre projet ».

Alors que deviendra Wave ?

Une amélioration de G-mail ? Un renfort pour Buzz ? Intégré àun service qui n'a pas encore été officiellement annoncé (Google Me ?).

Certainement tout cela à la fois.

Et pendant ce temps-là, Knol – le wikipedia maison dont plus personne ne parle - court toujours.

Source : Annonce de la fin de Buzz... et l'annonce des améliorations du futur Wave, le billet de Jason Kolb sur le protocole XMPP dans Wave

Lire aussi :

Google annonce l'intégration du HTML5 dans Gmail et défend l'utilisation du JavaScript dans le développement de sa messagerie

Google prépare son propre réseau social : Google Me, une manière de faire oublier les flops de Buzz et de Wave ?

Google aurait eu une attitude irresponsable avec Buzz qui révèlerait son mépris de la vie privée, selon une officielle de la FTC

Et vous ?

Pensez-vous que Google Wave était parfaitement inutile ? Ou que sa richesse était trop complexe pour les internautes ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Hellwing
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 06/08/2010 à 9:01
Citation Envoyé par chrifus Voir le message
Comme quoi, même les géants font des flops de temps en temps
Ils en font tous. Là où Google innove, c'est qu'il l'admet lui-même au lieu de faire croire que ce n'est pas sa faute ou qu'il va revenir avec le même mais en mieux.
2  0 
Avatar de benwit
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 05/08/2010 à 10:46
C'est dommage.

Ce qui explique le manque de succès selon moi :

- La modification des waves est trop précise :
Il y a pas assez de rôles distincts (lecteur, auteur, modérateur) avec des pouvoirs différents (des vandales peuvent tout casser)
On peut intervenir n'importe où et c'est plutôt perturbant. Les forums linéaires sont d'ailleurs beaucoup plus facile à suivre que des structures arborescentes (qui en plus est modifiable en temps réel par n'importe qui).
Si avec un groupe de quelques personnes disciplinées, c'est un super outil, cela devient vite le foutoir dès qu'il y a de trop nombreuses personnes (wave publique par exemple).

- Une solution trop fermée :
Le manque de contrôle des données (quid de la sauvegarde ? de la suppression ? des exports ? ... ) On voit les risques lorsque le site ferme. Tous ceux qui ont fait des docs dessus, comment vont-ils les récupérer ?
Le manque d'interopérabilité avec l'existant. Solution trop disruptive, on devait jongler avec les emails en parallèle. Si tous mes correspondants avaient un client wave, j'aurai pu franchir le pas de l'email mais ce n'était clairement pas le cas. Et pour le coup, je trouve que buzz est beaucoup plus pratique parce qu'intégré à gmail.
Il manquait des serveurs wave et des clients wave opensource. Des serveurs pour qu'une entreprise puisse ne pas dépendre du Cloud Google (je pense que ça reste un formidable outil collaboratif) et d'autres clients (Comme un client Desktop par exemple)

Quoi qu'il en soit, le développement de wave n'est pas à fond perdu, ça a contribué par exemple à l'amélioration de GWT.
1  0 
Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 05/08/2010 à 11:27
Pensez-vous que Google Wave était parfaitement inutile ? Ou que sa richesse était trop complexe pour les internautes ?
Je pense surtout que peu (personne ?) de gens ont compris quel pouvait être l'intérêt de cet outil.
Pour ma part son arrivée intrusive dans ma boite mail sans que j'ai rien demandé , a signé son arrêt de mort avant même de l'avoir testé.
1  0 
Avatar de louperivois
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 13/08/2010 à 0:30
Très dommage, si j'étais consultant je recommanderais toutefois à Google de monnayer l'installation de serveurs Wave en intranet pour les grosses entreprises. C'est très utile pour des projets et des événements. Mais c'est surprenant car Google était le seul à offrir ce service techniquement très avancé.

Je remarque plus globalement que les géants veulent étendre leurs domaines. Wikipédia est imbattable, pourtant Larousse et Google ont sorti leur concept à la place d'aider Wikipédia a devenir meilleure et de concentrer les efforts des internautes. Google essaie de copier Facebook, alors qu'on connait le monopole de Facebook dans les médias sociaux. Il aurait ici été plus profitable aux usagers de créer une extension Facebook intégrée aux services de Google.

C'est un peu comme si Nikon venait ouvrir un magasin de chaussures.
1  0 
Avatar de jmini
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 05/08/2010 à 10:37
C'est clair que Wave a un enorme potentiel, mais il n'a pas trouvé son public...

Google Doc:
Fonctionne exactement comme Google Wave => On voit les differents éditeurs qui éditent le service en même temps (avec les curseurs de couleur)
Cette améloriation vient peut être aussi de l'équipe d'Etherpad (AppJet) qui a rejoint celle de Google Doc.

Je regrette que dans google Doc, il n'y ait pas (encore ?) le time Slider (d'Etherpad ou de Google wave) pour redérouler le changement du document.
D'ailleurs, la nouvelle version de Google Doc ne permet même plus de faire des différence entre les versions (comme dans Wikipedia par exemple)

Open Source:
C'est vraiment quelque chose que l'on peut reconnaitre a google, quand une techno est trop en avance et qu'ils l'abandonnent, ils la rendent Open-Source.
Etherpad en est l'exemple flagrant : Fondation Etherpad (code open source)

On trouve maintenant sur le web une tonne d'instance du service Etherpad.
Je n'ai pas regardé le code, mais je suis surpris que personne ne travaille à l'intégration de cet outil comme module d'autres outils (je pense à XWiki ou à eXo Platform).
0  0 
Avatar de FailMan
Membre expert https://www.developpez.com
Le 05/08/2010 à 10:47
Je trouve ça sympa que le code devienne Open-Source.

Google a tellement réussi partout qu'ils peuvent bien se permettre de se planter sur quelques projets et d'en lancer une foultitude. Si ça marche tant mieux, si ça marche pas tant pis, après tout je pense qu'ils ont largement les finances pour assumer quelques vestes.
0  0 
Avatar de Thes32
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 05/08/2010 à 10:48
C'est triste

Pensez-vous que Google Wave était parfaitement inutile ?
Non pas du tout, il est/était super pratique !

Ou que sa richesse était trop complexe pour les internautes ?
C'est une conséquence des évolutions du UI et concepts ergonomiques (avec les user experience, etc.) des appli actuelles (jeux vidéos y compris), les utilisateurs s'habituent de plus en plus à la facilité et ne font plus aucun effort d'apprentissage ! Il suffit d'une petite couche de complexité pour être ignoré du grand public.
0  0 
Avatar de zencorp
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 05/08/2010 à 11:09
Pour ma part cela est vraiment dommage, car Google Wave est devenu un outil utilisé dans mon entreprise et aussi pour mon propre travail (Gestion de projet), car il facilite beaucoup la collecte et le versioning d'informations échangées entre plusieurs acteurs et de plus il me permet de consolider un draft de cahier des charges très facilement.

Dommage.
0  0 
Avatar de Oussapik
Membre actif https://www.developpez.com
Le 05/08/2010 à 11:16
Citation Envoyé par benwit Voir le message
On voit les risques lorsque le site ferme. Tous ceux qui ont fait des docs dessus, comment vont-ils les récupérer ?
Je suis peut-être un peu trop optimiste, mais en rendant le code open-source, il va peut-être se développer des serveurs que les entreprises (et même les personnels) pourront installer pour travailler sur leur Wave. J'imagine qu'avec ce genre de choses, on pourra exporter un document de google wave (si le service reste activé suffisamment longtemps) et importer dans son serveur wave.

Dommage en tout cas que ce projet soit abandonné. On va dire que le monde n'était pas prêt à le recevoir.
0  0 
Avatar de nicorama
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 05/08/2010 à 11:16
Citation Envoyé par Thes32 Voir le message
C'est triste Il suffit d'une petite couche de complexité pour être ignoré du grand public.
Pas faux, mais c'était quand même pas trop pratique.
0  0