Microsoft Store : 95 % des revenus générés pourraient bientôt revenir aux développeurs,
Mais exception faite sur la vente de certaines applications

Le , par Stan Adkens, Chroniqueur Actualités

Lors de sa conférence annuelle du 7 mai 2018, les conférenciers de Microsoft ont fait l’apologie de la plateforme Microsoft comme la meilleure destination et pour les utilisateurs pour enrichir leur expérience Windows et pour les développeurs pour augmenter leurs revenus. Les conférenciers ont incité, également, les développeurs à s’inscrire sur Microsoft Store, le magasin en ligne de Microsoft, en leur proposant de meilleurs revenus sur la vente de leurs applications, revenus qui défient ceux pratiqués sur Play Store de Google et App Store de Apple.

En effet, à partir de la fin d’année 2018, Microsoft fera gagner 95 % de revenus, aux développeurs, sur les applications grand public et tout autre module complémentaire, en dehors des applications de jeux vendues sur Microsoft Store à condition que le client ait fait son achat via un lien autre que ceux de Microsoft.

Mais dès le moment où le client effectue son achat par quelques moyens de Microsoft, les revenus du développeur s’établissent à 85 % de la vente.

Cette nouvelle opération tarifaire permettra à Microsoft de rendre attractif Microsoft Store pour la simple raison que, non seulement les développeurs seront incités à développer davantage d’applications Windows qui seront vendues dans son magasin, mais également, Microsoft Store sera une destination privilégiée des utilisateurs à cause du rythme de renouvellement des applications. Toute chose pour que les développeurs indépendants se sentent comme travaillant à Microsoft et afin que Microsoft puisse combler son retard sur ses concurrents.

Sont concernées par la nouvelle mesure tarifaire, les achats d’application et autre module sur PC Windows 10, Windows Mixed Reality, Windows Phone ou Surface Hub. Les applications sur les versions antérieures Windows 8.x et Windows Phone 8.x sont aussi concernées par ces tarifs. Les abonnements sont également inclus dans la nouvelle mesure. Seuls les applications et modules complémentaires pour jeux ainsi que des applications vendus via Microsoft Store for business et éducation ne sont pas concernées.

Microsoft annonce les détails du contrat avec les développeurs pour une date ultérieure. Le contrat entrera en vigueur en fin 2018.

Source : blogs.windows

Et vous ?

Que pensez-vous de cette stratégie développée par Microsoft ?
Pensez-vous qu’il attirera le maximum de développeur avec cette stratégie de sorte à rattraper son retard en termes d’applications disponibles sur Microsoft Store ?

Voir aussi

Microsoft aurait commencé à supprimer de Microsoft Store les applications qui portent le nom Windows, après avoir mis à jour ses règles d'utilisation
Microsoft sort App Studio, une plateforme Web en ligne pour créer des applications Windows Phone sans aucune expérience préalable


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Contacter le responsable de la rubrique Accueil