Gmail : des activistes s'offusquent de la nouvelle fonctionnalité d'autodestruction d'email
Et demandent sa désactivation pour les entités étatiques

Le , par Victor Vincent, Chroniqueur Actualités
Google a lancé la semaine passée une mise à jour de Gmail, résultat d’une refonte complète du produit. Dans l’optique de gagner des parts de marché sur son concurrent Office, Gmail a été enrichi de plusieurs fonctionnalités, dont une refonte de son interface graphique ainsi qu’une fonctionnalité d’autodestruction de mail. Cette dernière permet d’envoyer un mail en « mode confidentiel » en définissant sa date d’expiration, en d’autres termes sa date de suppression automatique. Elle peut permettre à l’utilisateur de supprimer automatiquement ses mails sensibles et inutiles à court terme. Selon les activistes du NFOIC (National Freedom of Information Coalition), cette fonctionnalité peut entraver la transparence des activités du gouvernement. En effet, dans une lettre ouverte adressée au CEO de Google, ils affirment que « le droit public fondamental à la transparence et à l’ouverture des gouvernements » serait compromis.


« La fonctionnalité pourrait permettre aux employés du gouvernement de supprimer des documents publics soumis aux lois fédérales et des États ». En 2009, Google avait lancé « Google pour le secteur public », le décrivant comme un ensemble d’outils et d’assistance que les autorités locales, étatiques et fédérales peuvent utiliser pour « promouvoir la transparence » et accroitre la participation des citoyens. Une description que l’association a reprise dans sa lettre comme un rappel adressé au CEO Sundar Pichai. Selon le directeur exécutif de la NFOIC, Daniel Beavarly, les entreprises technologiques doivent fournir au gouvernement des solutions qui prennent en compte les lois sur la transparence créée pour « assurer la responsabilité et la préservation des procédures du gouvernement ». Le NFOIC recommande à Google de retirer en urgence la fonctionnalité d’ « autodestruction » sur les comptes Gmail associés à une entité du gouvernement.

Daniel a réaffirmé son inquiétude vis-à-vis du nombre grandissant de logiciels et matériels propriétaires utilisés par les entités du gouvernement américain soupçonnant qu’ils sont un moyen pour contourner les lois sur les archives publiques et les réunions, et ignorer les citoyens qui souhaite faire des demandes en ligne à leur responsable public. Le « Freedom of Information Act » (FOIA) garantit le droit à l’information qui oblige les agences fédérales à transmettre leurs documents, à quiconque en fait la demande. « La technologie qui permet l'autodestruction des communications publiques électroniques officielles ne favorise pas la transparence et, dans la plupart des lois publiques ouvertes, est illégale ». Comme exemple, il rappelle le cas du gouverneur du Missouri, Éric Greiteins et les membres de son équipe, qui utilisent une application de messagerie permettant de supprimer les messages sous forme de texte dès qu’ils sont lus. Google n’a pas encore répondu à cette demande des activistes.

Source : NFOIC

Et vous ?

Pensez-vous que cette fonctionnalité doive être retirée pour les entités étatiques ?

Voir aussi

Google a lancé aujourd’hui la plus grande refonte de Gmail depuis 2013 et se fixe comme objectif de concurrencer la suite Office

Le nouveau Gmail pourrait embarquer un mode pour envoyer des courriels qui vont s'autodétruire, et empêcher le destinataire de les transférer

Google lance les modules complémentaires pour Gmail pour permettre l’intégration de fonctionnalités d’applications tierces à son service

Google apporte Advanced Protection à son service de messagerie Gmail, un ensemble d'outils pour renforcer la sécurité de votre adresse électronique


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de 23JFK 23JFK - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 06/05/2018 à 15:23
Cette fonctionnalité n'a rien à faire dans les mails, elle ne fait pas partie des RFC définissant les protocoles de mailing, elle en baffoue même certains principes.
Avatar de Zefling Zefling - Membre expert https://www.developpez.com
le 06/05/2018 à 15:47
Je comprends même pas ce que ça vient faire dans un gestionnaire de mail. En plus, ça ne peut pas marché en dehors de Gmail. Et puis, jamais j’utiliserais un client mail qui permet ça. Ça veut dire que tu n'as plus de contrôle sur ce qui t'es envoyé. C'est un peu comme si on d'envoyé un courrier dont on sait exactement quand l'encre et le papier de vaporise.
Avatar de MikeRowSoft MikeRowSoft - I.A. en bêta-test https://www.developpez.com
le 07/05/2018 à 23:18
A mon avis, il devrait oublié tout support proposant un agenda (public, privé) et que public est activé par défaut sans faire parti d'un groupe qu'il soit de travail ou familiale...
Encore heureux qu'aucune URL n'ai été généré, ce qui m'étonne fortement.
Prendre un RDV est le type de courriel qui aurait pu être concerné.

Par la même occasion j'ai au moins un marque et opérateur de télécom qui devrait fermer boutique définitivement comme fournisseur de service pour les états.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil