WebP, le format d'image moderne de Google, sort en version 1.0
Avec des améliorations au niveau de la compression avec perte

Le , par Christian Olivier, Chroniqueur Actualités
WebP, le format d’image moderne de Google permettant d’effectuer des compressions sans perte et avec perte afin de créer des images plus petites et de meilleure qualité pour naviguer plus rapidement sur le Web, est désormais disponible dans sa version 1.0 via libwebp-1.0.0. Cette version apporte son lot de corrections de bogues, des améliorations au niveau de la compression avec perte et des mises à jour pour gifwebp/webpmux/img2webp/anim_diff.


Rappelons que l’optimisation des images sur le Web est réalisée dans le but d’économiser la bande passante et d’améliorer l’expérience de navigation en accélérant le chargement des pages. Ces images se présentent habituellement sous deux formats distincts : le format vectoriel ou le format matriciel.

Les formats vectoriels ont la particularité d’offrir des images nettes indépendamment du niveau de zoom ou de la résolution utilisée. Ces formats utilisent des lignes, des points et des polygones pour afficher une image. Ils sont habituellement recommandés pour reproduire des images composées de formes géométriques simples.

Les formats matriciels, quant à eux, sont privilégiés pour l’affichage de scènes complexes comportant beaucoup de formes irrégulières et de détails. Pour reproduire une image, les formats matriciels encodent les valeurs individuelles de chaque pixel dans une grille rectangulaire. Mais, les images obtenues dans ce cas ont la fâcheuse tendance de se déformer ou de devenir floues lorsqu’elles sont agrandies. De ce fait, il est parfois indispensable de sauvegarder plusieurs versions d’une image matricielle à différentes résolutions afin de garantir une expérience de navigation optimale.

GIF, PNG, JPEG, JPEG-XR et WebP sont des exemples de format matriciel, mais WebP offre en général de meilleurs taux de compression et davantage de fonctionnalités. En moyenne, le format matriciel WebP permet d’obtenir des fichiers dont la taille est 30 % inférieure à celle de leurs équivalents enregistrés dans un format JPEG comparable. WebP exploite un algorithme de compression avec pertes prédictif utilisé pour les images clés du VP8 et un conteneur léger et extensible RIFF.

Source : Phoronix, Google 1, Google 2, Google 3

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi

Google présente son algorithme de compression JPEG baptisé Guetzli qui promet des réductions de taille de 35 % sans trop perdre en qualité
Brotli, la nouvelle bibliothèque de compression libre et open source de Google, est disponible sur le canal Canary


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de headmax headmax - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 03/05/2018 à 9:12
Réduire le temps de chargement c'est une bonne nouvelle mais je pense que ce projet n'est pas assez mature surtout au point de vue sécurité, les risques de cette technologie du contournement du https vers du http https://stackoverflow.com/questions/...-protocol-http prise de risque
D'ailleurs il ne sera pas implémenté dans Firefox qui a refusé de l'implémenter.

Mon point de vue : WebP n’est pas un bon format. C’était une bidouille rapide sur l’ancienne génération de WebM, et qui n’est pas vraiment arrivé.
Il n’est pas bien compresser. C’est le double de HEVC https://fr.wikipedia.org/wiki/H.265/HEVC.
Même performances pour VP10 maintenant, de plus WebP est issu de VP8, qui est un codec de 2006 basé sur un codec de 2003 du marché.
C’est en fait 2 formats sous un même nom.
WebP est implémenté dans VP8 mais avec sa propre lossless JPEG-XR, JPEG 2000 et FLIF peuvent utiliser le même algorithme pour lossy et lossless.
La variante avec perte (ce qui est le seul intéressant) ne supporte pas la couleur de haute résolution ne supporte pas un décodage progressif (optimisation HTTP/2 qui donne l’illusion de toutes les images se chargent instantanément).
Le canal alpha ne peut pas utiliser un codage sans perte, gros problème de transparence non binaire (ombres complexes, fumées) ...

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil