Facebook annonce le lancement d'une fonctionnalité de rencontre appelée « Facebook Dating »
Et fait chuter la valeur boursière de ses concurrents

Le , par Victor Vincent

83PARTAGES

6  0 
La conférence annuelle F8 de Facebook s’est tenue ce mardi à San José. Elle a été l’occasion pour le CEO du réseau social d’annoncer les nouvelles fonctionnalités de ses différentes plateformes (Instagram, WhatsApp et Oculus). Parmi les nouveautés annoncées, on peut citer une modification de l’interface de Messenger ainsi que la sortie du casque de réalité virtuelle Oculus Go dont le prix a été fixé à 219 euros. Cependant, la nouvelle qui a le plus retenu l’attention est sans doute l’annonce du lancement prochain d’une fonctionnalité de rencontre sur le réseau social appelée « Facebook Dating ».

« Il y a 200 millions de personnes sur Facebook qui se considèrent comme célibataires, donc il y a clairement quelque chose à faire ici », a déclaré Mark Zuckerberg. La fonctionnalité, optionnelle, ne mettra pas en relation ceux qui sont déjà amis. Elle permettra selon le CEO, de « bâtir de vraies relations à long terme » et pas seulement des « coups d’un soir ». Les utilisateurs pourront rencontrer d’autres célibataires intéressés par des événements ou des groupes similaires. Facebook débloquera alors leurs « profils de rencontre » qui, précise le réseau social, ne sera pas visible par ceux avec qui ils sont déjà amis sur la plateforme. La firme n’a pas encore annoncé de planning pour la sortie de cette nouvelle fonctionnalité. Selon Chris Cox, Responsable des produits chez Facebook, la fonctionnalité suivra la logique dans laquelle se font les rencontres entre les gens dans la vraie vie. Il déclare que ce type de rencontre se fait « généralement lors d’événements » ou encore dans des endroits qui constituent un centre d’intérêt commun.


La rencontre sur Internet est un domaine encore inexploré par Facebook. Le site dispose d’un graphe solide de connexion d’utilisateurs sur lequel se sont basés des sites comme Bumble, Tinder, Hinge pour mettre en œuvre leurs services. L’annonce a entrainé donc logiquement une chute du cours de ces désormais futurs concurrents du réseau social dans ce domaine. Le groupe Match, propriétaire de plusieurs applications de rencontres parmi lesquelles on peut citer Tinder, a perdu plus de 22 % de sa valeur boursière.

Si cette nouvelle fonctionnalité suit la logique de Facebook, elle sera proposée gratuitement aux utilisateurs. « Facebook Dating » sera donc un sérieux concurrent des services gérés par Match qui a déployé des fonctionnalités payantes, selon l’analyste de Jefferies, Brent Hill. Le CEO de Match, Mandy Ginsberg affirme que « quoi qu’il en soit, nous allons continuer à ravir nos utilisateurs grâce à l’innovation de produits et l’accent incessant sur la réussite des relations ». Il poursuit en déclarant : « nous comprenons cette catégorie mieux que quiconque ».

Cette annonce survient dans le contexte sensible du scandale « Cambridge Analytica » et ses concurrents ne manquent pas d’y faire allusion. « Nous sommes surpris du timing étant donné la quantité de données personnelles et sensibles qui sont gérées dans ce domaine », affirme Ginsberg. La collaboration entre Facebook et ses futurs concurrents ne s’est pas toujours bien passée. En effet, on se souvient encore en 2017 quand un utilisateur européen avait découvert une masse de données compilées par le réseau social à son sujet. De quoi rappeler le scandale de données portant sur 87 millions d’utilisateurs. Pour rassurer sur ce point, les dirigeants du réseau social le plus populaire au monde déclarent qu’aucune information ne sera affichée sur le fil d’actualité. De plus, la fonctionnalité de rencontres de Facebook ne dialoguera pas avec ses autres composantes, d'après la société.

Source : CNBC

Et vous ?

Que pensez-vous de cette nouvelle fonctionnalité anoncée par Facebook ?

Voir aussi

Facebook : le bouton « Je n’aime pas » remplacé par les flèches Downvote et Upvote à la manière de Reddit pour certains utilisateurs

Facebook annonce une série de modifications importantes dans l'utilisation de ses API, dans l'optique d'améliorer la confidentialité sur sa plateforme

Facebook minimise les impacts du GDPR sur ses affaires et rassure ses investisseurs qui ont exprimé des inquiétudes

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Techys
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 03/05/2018 à 14:43
Comme on le dit chez nous en cote d'ivoire, "facebook fait mariage" déjà et depuis des années, c'est Zuckerberg qui n’était pas informé on dirait.
Avatar de Bill Fassinou
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 11/11/2018 à 23:59
Facebook lance au Canada « Facebook Dating », son outil de rencontres
malgré les préoccupations de confidentialité des données des utilisateurs

Lors de la conférence annuelle F8 de Facebook qui s’est tenue à San José il y a quelques mois, Marc Zuckerberg avait annoncé une fonctionnalité de rencontre sur Facebook appelée « Facebook Dating ». « Il y a 200 millions de personnes sur Facebook qui se considèrent comme célibataires, donc il y a clairement quelque chose à faire ici », avait déclaré le CEO de Facebook. La fonctionnalité, optionnelle, ne mettra pas en relation ceux qui sont déjà amis. Elle permettra selon le CEO, de « bâtir de vraies relations à long terme » et pas seulement des « coups d’un soir ».

Les utilisateurs pourront rencontrer d’autres célibataires intéressés par des événements ou des groupes similaires. Facebook débloquera alors leurs « profils de rencontre » qui, précise le réseau social, ne sera pas visible par ceux avec qui sont déjà amis sur la plateforme. Selon Chris Cox, responsable des produits chez Facebook, la fonctionnalité suivra la logique dans laquelle se font les rencontres entre les gens dans la vraie vie. Il déclare que ce type de rencontre se fait « généralement lors d’événements » ou encore dans des endroits qui constituent un centre d’intérêt commun.


Alors que le géant américain fait face à des préoccupations de confidentialité à la suite d’une série de violations de données personnelles de ses utilisateurs, Facebook a décidé de lancer jeudi dernier sa nouvelle fonctionnalité au Canada. Les raisons de ce choix n'ont pas été annoncées. L’outil permettra les conversations par texte seulement, dans le but de minimiser les « rencontres occasionnelles » en établissant des relations à long terme et tentera de freiner les arnaqueurs qui utilisent une fausse identité en ligne pour tromper, en important les âges et les lieux de résidence à partir des profils Facebook traditionnels des utilisateurs.

Selon certains experts, cet outil de rencontres soulèverait ses propres préoccupations en matière de confidentialité des données personnelles et qu’il est peu probable qu’il apaise les inquiétudes relatives à Facebook. Tamir Israel, avocat à la Clinique d’intérêt public et de politique d’Internet du Canada Samuelson-Glushko, se demande par quelle manière les profils Facebook et Facebook Dating d’un utilisateur seront vraiment distincts, car ils seront contenus dans la même application. « Les gens penseront qu’il y a un certain degré d’isolation parce qu’ils décident de ce qui va figurer sur leur profil (de rencontres), mais nous avons vu à maintes reprises qu’il est difficile de maintenir ce type de séparation », a-t-il déclaré.

Charmaine Hung, gestionnaire des programmes techniques de Facebook, répond aux inquiétudes liées à l'intégrité et à la sécurité des données des utilisateurs. Pour lui, les préoccupations en matière de confidentialité sont la raison pour laquelle Facebook a introduit son outil Dating avec une série de mesures pour assurer « l’intégrité et la sécurité » des données. Des fonctionnalité pourront permettre aux utilisateurs de bloquer des personnes et d’empêcher des utilisateurs de manifester leur intérêt plus d’une fois, si l’autre personne n’a pas répondu. Celui qui est submergé de correspondances et qui pas être dérangé pourra suspendre l’outil Dating temporairement. Celui qui décide de quitter l'application pourra le faire facilement et toutes ses données seront détruites également, a ajouté Hung.

Les internautes ont aussi exprimé leurs inquiétudes par rapport à la confidentialité des données et l'utilisation que Facebook en fera. Pour certains, Facebook Dating serait encore un autre site où les femmes attirent beaucoup d’attention avec un regain d’ego et les hommes n’obtiennent que peu ou pas de réponses, tandis que le site exploite les données des utilisateurs qu'il monétise afin d’affermir ses bénéfices nets. globalement, ils se sont montrés assez réticents quant à l'idée d'utiliser le site de rencontre de Facebook.

Source : Société Radio-Canada

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

Facebook annonce le lancement d'une fonctionnalité de rencontre appelée « Facebook Dating » et fait chuter la valeur boursière de ses concurrents

Un hacker dit qu'il va supprimer en direct la page Facebook de Zuckerberg, dans une attaque prévue pour ce dimanche

Brian Acton, co-fondateur WhatsApp, explique pourquoi il est parti de Facebook et a abandonné 850 millions de $

Facebook souhaite enregistrer les sons autour des téléphones en s'appuyant sur des signaux cachés émis par des pubs à la télé, pour ou contre cela ?

Facebook annonce une série de modifications importantes dans l'utilisation de ses API dans l'optique d'améliorer la confidentialité sur sa plateforme

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web