Microsoft annonce que « Windows 10 April 2018 Update » sera disponible le 30 avril prochain
Avec plusieurs nouvelles fonctionnalités embarquées

Le , par Victor Vincent

110PARTAGES

8  0 
La sortie de la cinquième mise à jour gratuite de Windows, baptisée « Windows 10 April 2018 Update », sera effective le 30 avril prochain selon Microsoft. Contrairement aux versions précédentes du système d’exploitation, Windows 10 a été conçu de manière à faciliter l’intégration de nouvelles fonctionnalités. En effet, lors du développement de Windows 10 Microsoft avait annoncé le concept de « Windows 10 as a service » avec comme objectif de faciliter l’intégration de nouvelles fonctionnalités dans le système.


Dans cette mise à jour, les utilisateurs disposeront d’une fonctionnalité « Focus Assist » qui leur permettra de filtrer automatiquement des éléments pouvant les distraire tels que les notifications des réseaux sociaux, les e-mails ou d'autres notifications à certaines périodes de la journée. À la fin de la période définie, un résumé des activités manquées sera présenté. Il faut cependant noter qu’il est possible de définir des exceptions auxquelles ne s’applique pas cette fonctionnalité. Le navigateur Edge a aussi connu des améliorations. Une icône audio permettant d’activer ou de désactiver le son des onglets a été intégrée. Il est désormais possible d’expérimenter la lecture plein écran pour les livres, les PDF et les pages de lecture. Des formulaires de paiement automatique ont été aussi intégrés au navigateur.

La fonctionnalité « Timeline » initialement prévue dans la mise à jour précédente, « Fall Creators Update », sera également disponible dans « Windows 10 April 2018 Update ». L’utilisateur aura à sa disposition, l’historique de ses activités des 30 derniers jours. Il pourra ainsi retrouver les applications ouvertes, les fichiers ou encore les sites web consultés. Ces statistiques seront accessibles également via mobile à condition que l’utilisateur se soit connecté avec son compte Microsoft et qu’il ait utilisé Edge ou Office 365. Avec Cortana, l’utilisateur pourra télécommander certains équipements dans sa maison à partir de son PC et uniquement grâce à la voix. Les équipements supportant cette fonctionnalité sont Ecobee, Honeywell et le thermostat Nest Learning. Dans le même sillage, grâce à la fonctionnalité « Dictation », il est possible de rédiger un texte ou de prendre une note par la voix. Des fonctionnalités dédiées aux entreprises sont aussi prévues. Windows a introduit l'optimisation de la diffusion qui permet à un périphérique de télécharger une mise à jour, puis d'utiliser le réseau local pour la diffuser à ses homologues, permettant ainsi une réduction de 90 % de l’utilisation de la bande passante.


Initialement nommée « Spring Creators Update », cette mise à jour succède à quatre versions majeures que sont « November Update », « Anniversary Update », « Creators Update » et « Fall Creators Update ». Cette cadence est justifiée par le concept de « Windows 10 as a service » décrit plus haut. Microsoft, à travers cette mise à jour, révèle une nouvelle nomenclature sous la forme « Mois Année », qui est différente de celle utilisée pour les précédentes mises à jour.

Avec un objectif annoncé d’un milliard d’appareils utilisant Windows 10, Microsoft n’a atteint à ce jour que 600 millions d’appareils, 27 mois après le lancement. Malgré l’adoption massive de l’OS dès ses débuts (200 millions en moins de six mois), la courbe de progression de l’adoption de Windows 10 par les utilisateurs n’a pas gardé le même rythme que lors de ses premiers mois. Terry Myerson, qui dirigeait la division en charge de Windows déclarait en mars dernier que la barre des 700 millions était proche.

Source : Blog Microsoft

Et vous ?

Avez-vous testé cette distribution ?

Cette nouvelle version du système d'exploitation répond-elle à vos attentes ?

Avez-vous des témoignages ou des tests à partager avec les utilisateurs ?

Voir aussi

Windows 10 Lean : Microsoft serait en train de préparer une version allégée de son OS qui a été repérée dans la build 17650 de la Redstone 5

Windows 10 : Microsoft annonce que « Windows 10 April Update » pourrait être le nom de la nouvelle Spring Creators Update

Windows 10 Redstone 5 : la build 17643 est disponible et fait du copier-coller un atout supplémentaire du sous-système Linux

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de slowsaz
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 24/04/2019 à 10:50
Bon courage à ceux ayant un dual boot et ceux faisant des partitionnements précis pour leurs diverses activités. Je ne comprends vraiment pas comment Microsoft a pu en arriver à ce point et je suis une fois de plus heureux de ne pas être concerné.
6  0 
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 24/04/2019 à 11:03
Ah bah enfin !
Enfin un moyen d'éviter que l'ordinateur redémarre pendant la nuit à cause d'une mise à jour.

Pour le coup, ce n'est vraiment pas un bug, mais bien une feature.
6  0 
Avatar de yildiz-online
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 24/04/2019 à 15:44
Citation Envoyé par transgohan Voir le message
Depuis quand une mise à jour doit être un calvaire ?
Depuis Windows 10 (et d'autant plus sur un disque 5400 tpm)
5  0 
Avatar de transgohan
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 24/04/2019 à 14:55
Avant la mise à niveau, le périphérique aurait été monté dans le système en tant que lecteur G en fonction de la configuration de lecteur existante. Toutefois, après la mise à niveau, le périphérique se voit attribuer une autre lettre de lecteur. Par exemple, le lecteur est réaffecté en tant que lecteur H
Quand je lis ça je comprends que cela concerne aussi les disques physiques.
Et que les applications qui stockent dans la base de registre des chemins (oui ça existe...) comprenant la lettre du disque vont devoir être réinstallés entièrement...
Depuis quand une mise à jour doit être un calvaire ?
3  0 
Avatar de esperanto
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 24/04/2019 à 11:04
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Microsoft va bloquer les mises à niveau de Windows 10 Msi un support externe tel qu'un périphérique USB ou une carte SD est connecté à l'ordinateur.
Super, donc maintenant pour éviter d'avoir l'ordinateur qui reboote sans prévenir en plein milieu d'une conférence, la règle d'or est: toujours avoir une clé usb connectée à l'ordinateur.
Les solutions de sécurité de Microsoft m'étonneront toujours

La suppression des supports externes, des DVD / CD inutiles et le débranchement des imprimantes est depuis longtemps une méthode recommandée pour résoudre les problèmes rencontrés lors de la mise à niveau ou de l’installation de Windows 10
Sachant que Microsoft fait les mises à jour sans prévenir, comment l'utilisateur pourrait-il débrancher les périphériques à titre préventif?

Lorsque cela se produit, Microsoft affiche une erreur indiquant "Ce PC ne peut pas être mis à niveau vers Windows 10", comme indiqué ci-dessous.
J'ignorais qu'un ordinateur sous Windows 10 pouvait être mis à jour vers Windows 10 mais bon...
2  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 28/04/2018 à 17:23
Je ne pense pas.
Voici un lien avec des produits pour monter des partitions ext :
https://doc.ubuntu-fr.org/tutoriel/c...u_sous_windows

Pour BTRFS, tu as ceci :
https://github.com/maharmstone/btrfs

Et sinon Paragon Software a un logiciel pour gérer les partitions ext/btrfs/xfs sous Windows.
1  0 
Avatar de daphi
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 08/05/2018 à 8:36
bonjour,

pour ma part, cela n'a pas résolu le problème.
1  0 
Avatar de Mindstan
Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 24/04/2019 à 12:47
J'ai un PC avec un HDD partitionné ainsi : ntfs (D: ), ext4, swap, ntfs (E: ), la partition principale Windows étant sur un SSD à part, l'explorateur Windows indique que la partition E: est une carte sdhc (mais pas dans le gestionnaire de partitions). Ayant des programmes sur la-dite partition, il m'est impossible de 《l'éjecter》le temps de la maj ; je vais donc devoir être patient...
1  0 
Avatar de abriotde
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 01/07/2019 à 14:21
Pour moi le principe de match des appel système Linux vers appel système Windows (à la manière de Wine pour l'inverse) est ce qu'il y a de plus performant (même si l'on perd forcément en performances par rapport à du natif). C'est aussi ce qu'il y a de plus léger.
Maintenant Linux tourne dans une VM presque à côté de Windows en utilisant au mieux la virtualisation hardware. (par rapport a une classique virtualisation dans Windows ou Windows est utilisé comme hyperviseur.) Mais dans ce cas on perd la mémoire d'un noyaux, plus une couche de virtualisation, avec toutes les failles que cela inclut... ce qui perd de l'intérêt surtout dans le cas général ou rien ne tourne dessus. Le seul intérêt est une compatibilité total puisqu’alors aucun appel système n'est pas implémenté. Mais en avait on vraiment besoin? Oui si Windows est très en retard sur Linux...
Pour moi la seul vrai raison explicable de faire ainsi ait que Windows voulait en donner plus, plus de Linux sans ce casser la tête, ils se sont dis tant pis, on virtualise on s'en fiche de la perte mémoire que cela occasionne, de toutes façon les PC sont puissant maintenant... Et ce raisonnement surtout pour un OS est très business mais mauvais à long terme... le patch de patch n'est pas viable...
1  0 
Avatar de earhater
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 01/07/2019 à 16:48
@abriote d'autant plus que ça utilise hyper-v disponible uniquement dans les versions pros de windows :/
1  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web