Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Des scientifiques ont mis au point des robots capables d'assembler un meuble IKEA
Des applications à l'aéronautique sont envisagées

Le , par Victor Vincent

101PARTAGES

12  0 
Après quelques tentatives et des chaises cassées, ils y sont arrivés. Une équipe de scientifiques de l’université de technologie de Nanyang au Singapour a conçu un robot capable d’assembler une chaise IKEA « Stefan ». Équipé d’une caméra 3D, de deux bras robotisés industriels équipés de préhenseurs et de capteurs de force, le robot réussit l’assemblage de la chaise en 20 minutes et 19 secondes. En moyenne, cette tâche requiert à une personne 10 à 15 minutes selon un porte-parole d’IKEA. C’est moins rapide, mais cette réalisation constitue un pas important pour l’intelligence artificielle. En effet, le système d’intelligence artificielle est en mesure de vaincre aisément les humains dans les jeux d’esprit, mais peine à s’adapter aux tâches manuelles plus complexes. Assembler une chaise nécessite une combinaison de mouvements complexes qui nécessite de compétences telles que la vision, la coordination des membres et la capacité de contrôler la force. Un ensemble de prérequis que les chercheurs ont réussi à implémenter sur l’appareil. Le docteur Pham Quang Cuong, responsable de l’équipe qui a mis au point l’appareil, précise que « pour un robot, assembler une chaise Ikea avec une telle précision est plus compliqué qu’il n’y paraît. »


Le montage n’est pas effectué intuitivement. Le robot s’est basé sur des photos préalables de la chaise afin d’identifier ses différentes composantes. Sur cette base, un algorithme a planifié les mouvements nécessaires aux robots pour manipuler les objets sans causer de collisions grâce aux deux bras robotisés. La caméra peut localiser le dos, les jambes et le siège de la chaise lorsqu'elle est retirée de la boîte au hasard. Le premier bras robotisé qui ramasse les morceaux de bois pour les monter ensemble, utilise des capteurs de pression pour trouver les trous pour les piquets et les presse en utilisant la bonne quantité de force. Le deuxième bras maintient les pièces en place, les deux accomplissant la tâche en moyenne en huit minutes et 55 secondes.


Cette étape atteinte, il s’agit pour l’équipe d’ingénieurs d’accroitre ses capacités, pour qu’à terme, il soit capable de monter des meubles « plus complexe » en partant du mode d’emploi ou même à partir d’une simple image du meuble. Cindy Andersen, responsable du secteur de la restauration chez IKEA, a déclaré : « chez IKEA, nous sommes très positifs quant à l'adoption de nouvelles technologies. » Pham pense que cette réalisation est un tremplin aux capacités des robots. Elle leur permettra en plus de leur rôle dans les chaînes de montage industrielles de pouvoir effectuer des mouvements précis et répétitifs et s'attaquer à des tâches plus complexes, telles que la construction d'ordinateurs et d'avions dans les magasins de pièces détachées. Il s’agit d’un défi intéressant, bien que complexe. « Les machines ont du mal à reconnaître les pièces qui se trouvent les unes sur les autres, elles sont mauvaises à manipuler des objets glissants et doivent encore maîtriser ramasser des objets mous, tels que des fruits, sans les écraser », affirme Manuel Giuliani du Bristol Robotics Laboratory de l'Université de l'Ouest de l'Angleterre.

Source : sciencemag

Et vous ?

Selon vous, l'autonomisation des robots pour accomplir des tâches complexes est-elle une bonne ou une mauvaise chose ?

Voir aussi

Faut-il accorder aux robots un statut juridique ? La question qui divise les législateurs et les experts en IA en Europe

Des experts en IA boycottent un projet de robots tueurs d’une université en Corée du Sud, en partenariat avec le fabricant d'armes Hanwha Systems

La robotisation s’intensifie au niveau mondial, la Fédération Internationale de la Robotique (IFR) nous présente les pays les plus automatisés au monde

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de VivienD
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 20/04/2018 à 9:20
Est-ce qu'il leur restait des pièces inutilisées, une fois le meuble monté?
5  0 
Avatar de mcc39
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 20/04/2018 à 10:31
Je trouve qu'il se forme une sorte de "bulle intellectuelle" (en plus d'une "bulle économique" ces derniers temps autour de ce qui est appelé intelligence artificielle. Beaucoup de gens semblent s'inquiéter d'une future suprématie de la machine intelligente sur l'Homme. Cette pensée a malheureusement été relayée par des scientifiques de renom comme feu Stephen Hawking et elle continue de l'être.
Cependant, quand on parle de Scrabble, d'échecs ou encore de go (ou même de Watson par exemple), il ne s'agit pas vraiment d'intelligence (d'ailleurs qu'est-ce ?), mais plutôt de puissance de calcul. C'est d'ailleurs en partie grâce aux avancées dans le domaine que les résultats en IA sont aujourd'hui impressionnants (calcul distribué, analyse de gros volumes de données, matériel plus puissant, etc).

Et quand bien même, imaginons qu'un jour une IA "supérieure" à l'Homme (selon quels critères le serait-elle ?) advienne : serait-elle nécessairement malveillante ? Et si elle est si supérieure à nous à tous points de vue, en quoi serait-ce un mal qu'elle nous supplante ? Enfin, tout cela relève bien plus de la science-fiction que de la science à proprement dit, selon moi.
5  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 20/04/2018 à 10:45
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Aujourd'hui une IA bat le meilleur joueur de Scrabble, une IA bat le meilleur joueur de jeu de Go.
Dans 25 ans, ils n'ont battront peut être dans l'assemblage de meuble Ikea et après on ne pourra plus les arrêter...

Aujourd'hui il y a plein de gens qui ne savent pas lire un plan (et il y a peut être des gens qui ne savent pas créer un plan...).
Super, l'IA bat l'humain au Scrabble, au GO, aux échecs... Et alors? Est-ce que certains oublient que le but du Scrabble, du GO ou des échecs est de divertir l'humain? Ce sont des "passe temps", des activités inventées par l'homme dans le seul but d'occuper son esprit plutôt que de s'emmerder à ne rien faire. Quel intérêt d'utiliser de l'IA dans ce cas?

Vous venez de donner l'exemple parfait de l'inutilité de ces applications: Aujourd'hui, on applique de l'IA à tout et n'importe quoi sans même se préoccuper de l'intérêt que cela peut apporter. Cette remarque s'applique d'ailleurs à l'économie en général: D'une économie au service de l'humain, on a passé aujourd'hui à l'humain au service de l'économie. Dans quel but? Quel est l'intérêt de développer l'économie si c'est pour rendre la vie de l'humain toujours plus difficile?
5  0 
Avatar de mcc39
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 20/04/2018 à 15:26
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
On ne peut pas anticiper les limites de la technologie, regardez la puissance des smartphones aujourd'hui, des fois il y a 8 cœurs 64 bits à plus de 2 GHz, il y a 8 Go de RAM, etc.
Si vous aviez dit, en 1999, que tout le monde pourrait se balader avec un PC aussi puissant dans la poche, les gens ne vous auraient pas cru.
À l'époque les gens avaient peut être un mono cœur 32 bit à 700 MHz 128 Mo de SDR et ils étaient content parce que Age Of Empires II tournait bien.
Ceci est une différence quantitative (d'ailleurs plus ou moins bien modélisée par les fameuses conjectures de Moore). Le passage de l'informatique classique à l'informatique quantique ou celui de l'IA type Alpha Go à l'IA type Terminator est un (grand) saut qualitatif. Cela dit je ne nie pas dans l'absolu la possibilité de la chose.
2  0 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 20/04/2018 à 15:52
Citation Envoyé par micka132 Voir le message
Moi qui m'attendais à ce que tu écrives 42, je suis décu
Je n'ai pas parlé d'une IA recherchant la réponse à la grande question sur la vie, l'univers et le reste pourtant.
2  0 
Avatar de codec_abc
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 20/04/2018 à 0:17
Je suis pas sur qu'on puisse qualifier de simple la programmation de robot industrielle.

Après je suis pas sur que finalement ça prouve quoi ce soit en terme d'IA. La chaise est relativement simple et apparemment symétrique. La difficulté de monter un meuble IKEA (hormis la qualité bas de gamme du meuble qui aide pas) est dans un premier temps d'identifier les pièces. Et des fois il y a des pièges: on a souvent des pièces quasi identiques ou qui possèdent une symétrie presque totale mais un élément a priori mineur mais crucial les différencie. Et identifier cet élément sur le plan de montage (ce qui n'est pas toujours possible sur des photos du modèle monté) relève d'une certaine forme d'intelligence que les robots ne possèdent pas aujourd'hui.

Ça n'en reste pas moins une belle prouesse même si les premières applications n'arriveront pas avant des années voire décennies.
2  1 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 20/04/2018 à 10:14
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ils ont programmé une intelligence artificielle, mais ce sont les robots qui se démerdent pour trouver comment monter le meuble :

Plus ça va, plus le nombre de domaines dans lesquels l'IA est supérieur à l'homme augmentera.
Ouais, cela reste tout relatif: le gamin de ma voisine agé de 10 ans monte des meubles IKEA sans le moindre problème! Est-ce que cela fait de lui un génie? Est-ce qu'il est pour autant "supérieur" à sa mère qui n'est pas fichue de planter un clou sans se taper sur les doigts?
1  0 
Avatar de mm_71
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 20/04/2018 à 11:00
Et quand bien même, imaginons qu'un jour une IA "supérieure" à l'Homme (selon quels critères le serait-elle ?) advienne

Ce terme d'intelligence artificielle est trompeur, dans les faits ils ne s'agit que de réflexes conditionnés électroniquement.
serait-elle nécessairement malveillante ?
Pour ça il lui faudrait d'abord un degré de conscience, d'ici là on ne pourra dire que soit elle fonctionne comme prévu, soit elle est buggée.
On ne pourra parler de véritable IA que le jour ou au moment de la mise sous tension le robot demandera: Qui suis-je, que-suis-je. Ce n'est pas pour demain.
1  0 
Avatar de Madmac
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 20/04/2018 à 15:33
Citation Envoyé par codec_abc Voir le message
Je suis pas sur qu'on puisse qualifier de simple la programmation de robot industrielle.

Après je suis pas sur que finalement ça prouve quoi ce soit en terme d'IA. La chaise est relativement simple et apparemment symétrique. La difficulté de monter un meuble IKEA (hormis la qualité bas de gamme du meuble qui aide pas) est dans un premier temps d'identifier les pièces. Et des fois il y a des pièges: on a souvent des pièces quasi identiques ou qui possèdent une symétrie presque totale mais un élément a priori mineur mais crucial les différencie. Et identifier cet élément sur le plan de montage (ce qui n'est pas toujours possible sur des photos du modèle monté) relève d'une certaine forme d'intelligence que les robots ne possèdent pas aujourd'hui.

Ça n'en reste pas moins une belle prouesse même si les premières applications n'arriveront pas avant des années voire décennies.
La reconnaissance de forme dans un environnement contrôlé (éclairage adapté pour la caméra, couleur de fond contrastante) ne représente aucun défi. Le problème est plutôt de faire en sorte que le robot puisse fait le travail avec du matériel avec de légères imperfections.

Le problème est le chômage que cela va créer.
1  0 
Avatar de mcc39
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 23/04/2018 à 12:59
Citation Envoyé par arond Voir le message
Pour rappel nous ne somme (notre cerveau) que un ensemble de neuronnes qui réagissent à des stimulation electriques et chimiques des reflexes conditionnées une entrée bien précise donne une sortie bien précise sur un neuronne du coup le terme d'intelligence n'est peu être pas si éloigné que sa de la réalité ?
Je ne pense pas que le fonctionnement du cerveau se limite à celui des neurones. De plus, l'intelligence humaine n'est probablement pas uniquement "localisée" dans le cerveau.
Dans une optique moniste, les deux types d'intelligence ne diffèrent pas par leur nature, mais plutôt par leur complexité et leur niveau "d'intégration", c'est-à-dire la profondeur avec laquelle les différents sous-systèmes sont imbriqués les uns dans les autres.

J'ai une intuition que je pourrais formuler ainsi (et qui est assez triviale) : plus un système est complexe, moins les façons de le simuler sont nombreuses. On pourrait appeler ça une "convergence fonctionnelle".

Si on considère que l'IA, dans l'absolu, a pour but de simuler l'intelligence humaine et que cette dernière repose sur un système extrêmement complexe (le corps humain), alors cette simulation devra certainement nécessiter de créer une machine très proche du corps humain. Dans l'absolu elle aboutirait même à un corps humain, ce qui est assez absurde.
1  0