Gartner prévoit que les revenus générés par le cloud public mondial augmentent de 21,4 % en 2018,
Boostés par la croissance rapide de l'IaaS

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Le marché mondial des services de cloud public devrait croître de 21,4 % en 2018 pour atteindre les 186,4 milliards de dollars, contre 153,5 milliards de dollars en 2017, selon les estimations du baromètre Gartner.

Le segment du marché qui connaît la croissance la plus rapide est celui de l’IaaS (Infrastructure as a Service), qui devrait augmenter de 35,9 % en 2018 pour atteindre les 40,8 milliards de dollars.

Gartner s'attend à ce que les 10 premiers fournisseurs représentent près de 70 % du marché de l'IaaS d'ici 2021, contre 50 % en 2016.

« La prédominance croissante des fournisseurs IaaS hyperscale crée à la fois des opportunités et des défis énormes pour les utilisateurs finals et les autres acteurs du marché », a déclaré Sid Nag, directeur de recherche chez Gartner.

« Les organisations doivent être prudentes quant à l'influence incontrôlée des fournisseurs IaaS sur les clients et le marché. En réponse aux tendances de l'adoption multicloud, les entreprises exigent de plus en plus de moyens simples pour déplacer les charges de travail, les applications ainsi que les données entre différentes offres de fournisseurs cloud IaaS sans pénalités », a-t-il continué.


Prévision des revenus du service mondial de cloud public (en milliards de dollars américains)
Légende :BPaaS = business process as a service; IaaS = infrastructure as a service; PaaS = platform as a service; SaaS = software as a service

Le logiciel en tant que service (SaaS) reste le segment le plus important du marché du cloud, avec un chiffre d'affaires qui devrait atteindre 73,6 milliards de dollars en 2018, selon le même baromètre. D’ailleurs, Gartner s'attend à ce que le SaaS atteigne 45 % du total des logiciels d'application d'ici 2021.

« Dans de nombreux domaines, le SaaS est devenu le modèle de livraison préféré », a déclaré Nag. « Désormais, les utilisateurs SaaS exigent de plus en plus des offres plus spécifiques conçues pour apporter des résultats métier spécifiques. »

Au sein de la catégorie plateforme en tant que service (PaaS), la branche base de données en tant que service (dbPaaS) devrait atteindre 10 milliards de dollars d'ici 2021. Les fournisseurs de cloud hyperscale étendent la gamme de services qu'ils proposent pour inclure dbPaaS.

« Bien que ces grands fournisseurs aient des forces différentes, et que les clients se sentent généralement à l'aise pour répondre à leurs besoins actuels et futurs, d'autres offres de dbPaaS peuvent être un bon choix pour les entreprises qui cherchent à éviter un effet de lock-in », a commenté Nag.

Bien que les revenus du cloud public augmentent plus fortement que prévu initialement, Gartner s'attend toujours à une stabilisation des taux de croissance à partir de 2018, reflétant le statut et la maturité grandissants des services cloud publics dans un mix de dépenses informatiques plus large.

Source : Gartner

Et vous ?

Observez-vous cette tendance dans votre entreprise ?

Voir aussi :

USA : le DoJ obtient un nouveau mandat pour contraindre Microsoft à fournir des données stockées en Irlande en vertu du CLOUD Act signé par Trump
Le marché mondial des produits d'infrastructure cloud enregistre une croissance de 27 % au dernier trimestre 2017, selon l'IDC
Cryptojacking : les datacenters et les infrastructures cloud pourraient être les prochaines cibles des cybercriminels, selon une étude Bitdefender


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de vxlan.is.top vxlan.is.top - Membre habitué https://www.developpez.com
le 15/04/2018 à 0:57
Salut,

ces données sont une photographie globale "orientée business" de la situation.

Parce qu'il faut aussi comprendre que beaucoup d'entreprises expriment encore de nombreuses craintes vis-à-vis du Cloud (surtout en termes de sécurité, fiabilité et performance). D'où la tendance actuelle vers le Cloud Hybridation.

Il y a 5 ou 6 ans, j'ai cru que j'allais devenir un dinosaure qui allait se fossiliser parce que je ne savais que faire du switching et du routage de paquets IP dans les grosses infras... Et je dois avouer que depuis 3 ou 4 ans, l'expertise que j'ai acquise il y a très longtemps est revenu au devant de la scène :-)
Parce que je passe maintenant mon temps à hybrider des Clouds privés avec les Clouds publics/souverains en faisant du BGP et de l'OSPF dans tous les sens sur les Exchange Points des Equinix/Interxion et consorts.

Personnellement, je ne m'attendais pas à voir une telle vague.

Il y a aussi beaucoup de patrons de grosses DSI qui m'ont avoué à demi-mot que le Cloud Hybridation, c'est également la seule de façon de montrer à son boss qu'il fait comme les autres et qu'il veille surtout à ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier. Parce que mine de rien, migrer son IT dans un Cloud, c'est pas non plus une mince affaire, ça remet en cause les process et les archis techniques. Allez donc migrer une archi n-tiers vers AWS ou Azure et vous comprendrez la misère, c'est d'un autre acabit que de monter une Express Route pour accéder à Office365 :-)

Disposer d'une infra Cloud agile nécessite que ce soit conçu par des esprits agiles également :-)

VX

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil