Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Trump signe un projet de loi visant à fermer les sites Web qui facilitent la prostitution
Mais qui est considéré comme un outil de censure

Le , par Michael Guilloux

142PARTAGES

17  0 
Le 11 avril, le président américain Donald Trump a signé le projet de loi FOSTA/SESTA visant à fermer les sites Web qui facilitent la prostitution et le trafic sexuel. D'après la Maison-Blanche, la loi FOSTA (Allow States and Victims to Fight Online Sex Trafficking Act), qui inclut la SESTA (Stop Enabling Sex Traffickers Act), donnera aux forces de l'ordre et aux victimes de nouveaux outils pour lutter contre le trafic sexuel. Elle estime en effet que la loi FOSTA rend plus facile de cibler les sites Web avec une action en justice pour avoir permis de tels crimes. En outre, la nouvelle loi offre de nouveaux recours juridiques aux victimes et aux autorités « en augmentant les peines [...] pour les personnes qui favorisent ou facilitent la prostitution de cinq personnes ou plus ; ou qui contribuent au trafic sexuel. » Ainsi, les exploitants de sites Web qui permettent par exemple aux travailleurs du sexe d'interagir avec des clients pourraient être condamnés à 25 ans de prison en vertu de la nouvelle loi.

L'article 230 de la Communications Decency Act de 1996 confère pourtant aux exploitants de sites Internet une immunité générale pour l'hébergement de contenus de tiers, mais la nouvelle loi supprime cette immunité pour le contenu qui favorise ou facilite la prostitution. En annonçant la signature de Trump, la Maison-Blanche a donc averti qu'en vertu de cette loi, « le fait de posséder, gérer ou exploiter un site Internet dans le but de promouvoir ou de faciliter la prostitution sera considéré comme un crime fédéral. »

Si la loi signée par Donald Trump est présentée comme un moyen de sévir contre le trafic sexuel aux États-Unis, beaucoup estiment qu'elle va favoriser la censure en ligne. En effet, elle ne ciblerait pas uniquement les sites « spécialisés », mais éventuellement n'importe quel site s'il « favorise ou facilite » la prostitution ou s'il « contribue » au trafic sexuel. Il y a donc une incertitude sur la portée de la loi au point où quand elle a été votée par le Congrès, certains sites Web ont commencé à fermer leurs forums qui pourraient être utilisés comme moyen de communication par les travailleurs du sexe. C'est le cas par exemple du site américain de petites annonces Craigslist qui a supprimé sa section « Personals » dédiée aux rencontres.


Reddit a, pour sa part, supprimé certains subbreddits liés au sexe et a mis à jour sa politique de contenu pour inclure l'interdiction d'utiliser son site « pour solliciter ou faciliter toute transaction [...] impliquant certains biens et services, y compris les services payants impliquant des relations sexuelles physiques. » Cette loi pourrait donc entraîner plus de fermetures de sites ou censures « volontaires ». Mais en fin de compte, est-ce que la loi pourra atteindre l'objectif que ses partisans ont évoqué ?

En France, le business auquel veulent s'attaquer les législateurs américains à travers la loi FOSTA est déjà interdit, puisqu'il est considéré comme du proxénétisme. Cela n'empêche pas cependant l'exercice de cette activité qui reste toujours possible dans l'Hexagone via des sites Web en Suisse où cela est autorisé. Du coup, la loi FOSTA risque aussi de faire tomber les sites américains, et de renforcer le trafic des sites suisses ; et par conséquent, entraîner un transfert de revenus des sites Web US vers la Suisse par exemple, sans changer grand-chose à l'état du trafic sexuel aux États-Unis.

Bref, que pensez-vous de cette loi ? Quand même utile ou inutile, voire néfaste ? N'est-ce pas un moindre mal de tout autoriser, comme en Suisse, pour éviter que les « prestataires » tombent dans la clandestinité avec tous les risques que cela comporte ? Cela ne va-t-il pas causer un manque à gagner pour les États avec les cotisations et taxes non payées parce que qui dit clandestinité dit travail non déclaré ? Finalement ce genre de loi n'aurait-il pas comme effet de supprimer le revenu des sites web (développeurs, informaticiens, hébergement, etc.) des pays où c'est interdit comme les USA et la France ? Ce genre de loi ne supprime-t-il pas du même coup les recettes fiscales et autres taxes de ce business, et ce au profit des pays où c'est autorisé comme la Suisse, tout en ne changeant rien au marché de la prostitution proprement dit ? Au final, cela ne risque-t-il pas d'empirer la situation avec le passage obligé vers encore plus de clandestinité ?

Source : Maison-Blanche

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Une loi utile ou inutile, voire néfaste pour l'économie ?
Avez-vous déjà travaillé sur des sites roses ou des sites pour escortes ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de CoderInTheDark
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 13/04/2018 à 11:57
Les américains sont étranges vu d'ici avec leur puritanisme.
Trump se précipite pour voter une loi pour combattre la prostitution.
Mais il laisse faire les marchands armes
Laisse faire la délinquance en col blanc.
Ils font la promotion de la liberté économique, mais sont rétrograde moralement.
Ils encouragent les prédateurs économiques qui asservissent les plus faibles.

De façon cynique je dirai que la prostitution peut être envisagée comme une liberté d'entreprendre.
Ce qui est la vision économique des républicains et de Trump
Le laisser faire économique, la main invisible.
Mais eux ne sont plus à une contradiction.

Il est pret a laisser des millions d'américains sans protection sociale.
C'est la jungle économique, qu'il prône qui peut contraindre des personnes à faire ce choix.
Dans tous les cas je ne crois pas que se soit un vrai choix.

En France de nombreuses étudiantes se prostituent pour payer leurs études.
C'est un phénomène inquiétant.
Elle sont exposées à de nombreux risques.

Plus c'est caché plus les risques sont grands
Sarkozy a expluser les prostitués des villes, pour les refouler loin des yeux des biens pensants.

Mais les classes supérieurs ne vont pas aux putes ils font appellent aux escort girls ou à des call girls
6  1 
Avatar de sergio_is_back
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 13/04/2018 à 12:38
Citation Envoyé par CoderInTheDark Voir le message
Les américains sont étranges vu d'ici avec leur puritanisme.

...

Sarkozy a expluser les prostitués des villes, pour les refouler loin des yeux des biens pensants.

...

Mais les classes supérieurs ne vont pas aux putes ils font appellent aux escort girls ou à des call girls
Une petite citation pour émailler tout ça :


Je drape la vile nudité de ma scélératesse sous quelques vieux haillons volés à l'évangile, et passe pour saint à l'heure où je fais le diable.
Richard III, William Shakespeare

Comme quoi, les modes passent mais les habitudes restent....
4  1 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 24/04/2018 à 8:42
Citation Envoyé par Madmac Voir le message
Quand une ville française est capable de compétitionner avec le niveau de criminalité de New York, c'est que la situation est grave.
Pas forcément, puisque comme l'indique ton propre lien, la criminalité de New York est en baisse depuis des années et a atteint son niveau le plus bas depuis presque 70 ans, donc d'autres villes dans d'autres pays vont forcément arriver à son niveau ou le dépasser, cela ne signifie pas pour autant que la criminalité dans ces villes en question a augmenté...

Ex (chiffres au pif) :

1980 : New York 700 meurtres pour 100 000 personnes et Paris 300 meurtres pour 100 000 personnes
2015 : New York 280 meurtres pour 100 000 personnes et Paris 300 meurtres pour 100 000 personnes

La criminalité de New York a baissé, Paris est passée devant, mais sa propre criminalité n'a pas bougé. La situation n'est pas grave pour Paris, c'est seulement celle de New York qui s'est améliorée.

Je passe sur le reste, qui n'est basé que sur ton opinion et ce que tu as envie de croire ou non en fonction de celle-ci, et donc qui n'est pas un argument en soi.
3  0 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 24/04/2018 à 10:10
Citation Envoyé par Jipété Voir le message
Source, please.

Par pitié, on ne balance pas ce genre d'info sans plusieurs sources la confirmant.

Il y a eu des cas de peste (tout court, la peste noire en soi n'est pas une maladie, c'est juste le surnom de la grosse épidémie de peste au moyen-âge, mais bon, faut pas trop lui en demander) à Madagascar, qui a des épidémies récurrentes depuis le début des années 90.

Au final la peste n'est pas "revenue" récemment, ça fait 30 ans voir plus, et c'est pour l'instant cantonné à cette île (enfin je ne vois pas d'autres pays touchés dans les articles récents).

Mais bon, dire qu'il y a la peste depuis 30 ans à Madagascar (ce qui avait l'air de ne pas inquiéter grand monde), ça sert moins son discours que de juste dire que la peste est revenue (sans plus de précision) et de pointer du doigts les migrants de façon générale, comme si les syriens ou autres pouvaient être porteurs de la maladie. Et histoire de bien affoler la ménagère, il va même jusqu'à parler de "peste noire".

Bref, c'est encore et toujours de la désinformation comme dans les 3/4 de ses messages à propos des étrangers.
3  0 
Avatar de Jipété
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 24/04/2018 à 11:01
Citation Envoyé par Mat.M Voir le message
Est-ce que tu as appris à lire un texte et à faire de la dissertation en cours de Français ?
Vu comment il écrit, ce n'est pas sûr...

Citation Envoyé par Zirak Voir le message
Bref, c'est encore et toujours de la désinformation comme dans les 3/4 de ses messages à propos des étrangers.
Ah merdum, c't'un troll ?
3  0 
Avatar de Jipété
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 24/04/2018 à 12:33
Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
Assez étonnant, pour un mec qui est étranger dans le pays où il vit et travail...
Oh non, Jon, pas toi !


Je sais bien que ça surgit de partout et que ça déteint, entre celui qui travail, celui qui conseil, celui qui appel et celui qui rappel, celui qui test, qui reboot, qui hack j'en passe et des pires, mais bon les gars, faites attention, par pitié, ne vous laissez pas dominer par l'abomination galopante !
4  1 
Avatar de hotcryx
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 13/04/2018 à 10:16
Citation Envoyé par vayel Voir le message
Très mauvaise initiative, je n'aime pas Trump et je pense que chaque femme dans ce monde et libre de jouir de son corps comme il le souhaite (prostitution, avortement...).
Usine à bébé
Vente d'enfants
Dons d'organe

Les enfants non déclarés sont inexistants aux yeux de la loi.

"Finalement ce genre de loi n'aurait-il pas comme effet de supprimer le revenu des sites web (développeurs, informaticiens, hébergement, etc.) "
S'ils savent programmmer, ils peuvent créer des programmes plus valorisant que la gestion d'un bordel.
2  0 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 16/04/2018 à 16:52
Citation Envoyé par Madmac Voir le message
La prostitution est aussi un vecteur de maladies transmises sexuellement.
Non : la prostitution clandestine est un facteur de maladies transmises sexuellement, parce que dans ce cas de figure le client est roi et la prostituée ne peut pas se défendre. Solution, ré-autoriser officiellement la prostitution et les bordels, et utiliser les taxes sur la prostitution pour contrôler les bordels et les prostituées.
La prostitution légalisée et contrôlée par exemple dans une maison close n'est pas un facteur de maladies transmises sexuellement, en fait même bien moins que la partouze géante qui à lieu grâce à Tinder dans le monde entier.
Les maladies sexuellement transmissible sont en forte hausse, pas à cause de la prostitution mais à cause de tinder.
Avec Tinder une fille différente par jour ? ça te dis ? 365 filles par an...
2  0 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 16/04/2018 à 19:11
Dans un bordel officiel légal (Suisse, Nevada, Espagne, Allemagne, ...) la capote c'est obligatoire, et les filles sont contrôlées sur leur santé régulièrement par un toubib, résultat : Aucun risque.
Suite à un "match" sur Tinder rien n'oblige à utiliser la capote, et les deux protagonistes ne sont pas contrôlés, contrairement au "test prénuptial" pour les futurs mariés, résultat : explosion des MST.
Tout ça pour dire que la prostitution officielle ne cause pas les MST, la prostitution clandestine oui, parce que certains clients stupides demandent des rapports non protégés, ce qui est interdit dans une maison close légale.
2  0 
Avatar de Mat.M
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 23/04/2018 à 0:00
Citation Envoyé par Madmac Voir le message
C'est le modèle américain. Et la contre-partie de ce choix est que les gens gardent le fruit de leur effort. L'état n'a pas à fournir ce service, parce que ce sont les employeur qui payent les services médicaux. Et pour les autres, il y a l'armée. Et si cela ne leur convient pas, ils peuvent changer de pays.
Les Américains ne récompensent pas les paresseux. Et cette différence qui fait son succès.
ça ce sont des préjugés sur la société américaine..
oui les Américains n'ont pas à payer pour un système de santé.
Par contre puisqu'ils ont du pouvoir d'achat disponible théoriquement cela ne les empêche pas de consommer à crédit plus que ça ne soit possible et de s'endetter le plus possible ( ce qui a mené à la crise des subprimes ).
Et lorsqu'on ne peut pas rembourser ses dettes ben on fait une faillite personnelle
2  0