Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Va-t-on vers un Web à deux vitesses ?
Une négociation entre Google et un FAI américain mettrait la neutralité du Net en danger

Le , par Idelways

0PARTAGES

1  0 
Mise à jour du 24/12/2010

La Commission fédérale des communications américaine (FCC) vient de publier les règles sur la neutralité du Net, un document aussi attendu que controversé, adopté par trois voix favorables contre deux mardi.

Cette publication révèle un nouvel article qui stipule que les opérateurs de téléphonie mobile ne peuvent bloquer l'accès (pour peu qu'ils soit légaux) "aux applications et services qui peuvent être en concurrence" avec les services de base fournis par l'opérateur.

Cette règle veut donc mettre un terme aux différentes conflits ayant éclaté dans le passé autour des applications de VoIP pour smartphones comme Skype et Google Voice ou les réseaux d'échange Peer 2 Peer.

Ce texte de loi veut par ailleurs imposer plus de transparence aux opérateurs qui doivent dévoiler publiquement leur politique de gestion des réseaux, y compris les ports et les protocoles bloqués et les raisons de ces restrictions.

En revanche, la commission réserve aux opérateurs le droit de facturer l'accès internet "à l'usage" de même qu'elle les autorise à "restreindre de manière raisonnable" l'accès à certains services nécessitant de grandes quantités de bandes passantes.

FCC affirme qu'il sera attentif aux abus concernant la facturation à l'usage, un point qui soulève moult critiques et inquiétudes car il risquerait d'augmenter les frais d'accès à Internet aux gros consommateurs.

Ce nouveau cadre réglementaire autorise aussi la différentiation des services pour les fournisseurs de contenu, un site de streaming par exemple pourra payer pour un acheminement plus rapide de son contenu.

Ce texte de loi, l'une des promesses électorales du président Obama, a encore du chemin a faire avant de devenir entièrement légitime et opérationnel puisqu'il doit être approuvé par la justice et le congrès avant le début de son application à partir de l'an prochain.

Pour l'heure, il est en tout cas loin de faire l'unanimité.
Déjà rejeté par les commissaires républicains au sein du FCC, les associations de défense des droits sur Internet accusent le FCC de "privilégier les intérêts des grandes entreprises au dépend de l'intérêt général" et d'avoir une "vision faussée sur de ce qu'est la neutralité des réseaux."

Source : le texte sur la neutralité des réseaux (PDF, 196 pages, 1MO)

Et vous ?

Que pensez-vous de ce nouveau cadre réglementaire ?

Google redit son attachement à la neutralité des réseaux
Et publie une proposition de loi, qui multiplie les exceptions au principe

Mise à jour du 10/08/10


Google et Verizon n'ont pas tardé à réagir aux commentaires provoqués par les rumeurs concernant d'éventuelles négociations entre les deux groupes. Ces négociations étaient censées porter sur le passage prioritaires des données de Google (plus exactement de Youtube) contre rémunération (lire ci-avant).

Autrement dit, Moutain View et la FAI américain étaient accusé de vouloir mettre fin à la neutralité des réseaux.

Dans un communiqué commun, sous forme de proposition de cadre législative, les deux géants ont tenu aujourd'hui à présenter leur vision de l'évolution de l'Internet.

Ils réitèrent leurs engagement pour un « Internet ouvert » où aucune discrimination n'est exercée sur le contenu du moment, première nuance, qu'il est légal.

Deuxième nuance, s'ils s'engagent à conserver la neutralité de l'internet « classique et câblé », les deux groupes ne souhaitent pas inclure le trafic de l'internet sans fils dans le concept de neutralité des réseaux.

Selon eux, ces règles de neutralité ne peuvent pas s'appliquer à l'Internet Mobile : « Nous reconnaissant que l'internet sans fil est différent de l'internet traditionnel câblé, en partie car le marché du mobile est plus compétitifs et change plus rapidement. En raison de la nature encore naissante du haut débit sans-fil, nous ne souhaitons pas y appliquer les principes de l'internet câblé, excepté les exigences en terme de transparence ».

Troisième nuance, la proposition de Google et Verizon introduit la notion de « services différenciés ». Ces services seraient des services supplémentaires à la livraison classique des données par un FAI comme les services de soins de santé, les services éducatifs avancés ou de nouvelles approches pour les jeux et les divertissements.

Google et Verizon invitent enfin la Commission Fédérale des Communications à faire appliquer les principes de la neutralité des réseaux et proposent des amendes allant jusqu'à 2 millions de dollars.

Mais là encore, les deux groupes demandent que les plaintes soient étudiées au cas par cas.

Décidément, quand il s'agit de neutralité du réseau, ces deux sociétés aiment à donner dans la nuance et l'exception.

Le texte complet de la proposition du cadre législative Verizon-Google Legislative Framework Proposal

Source : Article du New York Times

Lire aussi :

Va-t-on vers un Web à deux vitesses ? Une négociation entre Google et un FAI américain mettrait la neutralité du Net en danger, d'après le New-York Times

Les nouvelles technologies vont-elles trop vite pour la société ? Oui, pour le PDG de Google qui critique encore l'anonymat sur Internet

Seuls ceux qui ont des choses à cacher posent la question de la confidentialité des services de Google, déclare son PDG lors d'une interview télévisée

Et vous ?

Accepteriez-vous cette distinction entre l'internet Mobile et câblé ?

En collaboration avec Gordon Fowler

Va-t-on vers un Web à deux vitesses ?
Une négociation entre Google et un FAI américain mettrait la neutralité du Net en danger, d'après le New-York Times

Le principe de neutralité de l'Internet semble plus menacé que jamais de l'autre côté de l'atlantique, selon le New York Times qui a publié hier un scoop explosif. Selon le journal, Google et Verizon sont sur le point de trouver un accord permettant le passage prioritaire contre rémunération des paquets de certains éditeurs de contenus.

La neutralité du réseau, défendue par l'administration Obama, mais aussi jusque-là par Google, exclut toute possibilité de discrimination à l'égard de la source, de la destination ou du contenu de l'information transmise sur le réseau. Les opérateurs doivent agir en tant que canaux neutres pour l'information.

Mais Verizon, l'un des principaux groupes de télécommunications aux États-Unis se plaint, tout comme d'autres opérateurs, des coûts de maintenance et de modernisation des infrastructures notamment depuis l'explosion de l'internet mobile.

Conséquence, Verizon chercherait à faire payer aux éditeurs le passage prioritaire, et donc l'amélioration de la vitesse de chargement de leur contenu.

Google, via le compte Twitter de son service de politique publique, a démenti sèchement la partie du rapport du New York Times sur le paiement du transfert prioritaire des données de Google.

Mais Moutain View ne nie pas pour autant les négociations.

Google, qui participe à la conférence Technomy (lire par ailleurs : Les nouvelles technologies vont-elles trop vite pour la société ?) tient même des propos ambiguës sur la question. Il introduit une nouvelle distinction pour la neutralité du réseau, qui, selon lui s'applique aux sources (NDLR: par exemple: Facebook VS. MySpace) mais pas aux types de contenus (comme la voix ou la vidéos).

Youtube pourrait ainsi bénéficier d'un débit plus élevé si Google décidait de payer Verizon.

Verizon qui parle de son coté de malentendu. Mais ne qui nie pas non plus la présence de négociations: "L'article du NYT qui rapporte des négociations entre Google et Verizon est erroné, il s'agit d'un malentendu fondamental sur nos intentions.

Néanmoins, si les négociations se confirmaient et aboutissaient à un accord, les coûts supplémentaires qui s’imposeraient aux fournisseurs de contenus pourraient se répercuter sur l'utilisateur final.

Pire, l'avenir du réseau pourrait bien être un web à deux vitesses.

Internet et son principe fondateur de neutralité sont-ils réellement en danger ? Google va-t-il changer son fusil d'épaule ?

Ou s'agit-t-il d'une nouvelle réalité qui s'impose ? Une réalité qu'il va nous falloir admettre ?

Sources : Article du New York Times, Twitter de Google's Public Policy, Blog de Verizon

Lire aussi :

Les nouvelles technologies vont-elles trop vite pour la société ? Oui, pour le PDG de Google qui critique encore l'anonymat sur Internet

Seuls ceux qui ont des choses à cacher posent la question de la confidentialité des services de Google", déclare son PDG lors d'une interview télévisée

Vie privée : faut-il interdire Google Street View ?

Les rubriques (actu, forums, tutos) de Développez :

Réseaux
Développement Web

En collaboration avec Gordon Fowler

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Lyche
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 10/08/2010 à 14:17
de partout. Prochaine étape les patrons de Google se présentent à la présidence du monde c'est ça? Ils s'attaquent même à faire des propositions de loi, mais restez dans votre métier!
5  0 
Avatar de Marco46
Modérateur https://www.developpez.com
Le 06/08/2010 à 16:28
Citation Envoyé par lequebecois79 Voir le message
10 des 13 serveurs racines du web sont au usa
les usa contrôlent l’ICANN

Allez petit, un jour tu seras grand
Lis le lien que je t'ai donné. Après tu pourras dire n'importe quoi en connaissance de cause.
2  0 
Avatar de Marco46
Modérateur https://www.developpez.com
Le 08/08/2010 à 19:26
Citation Envoyé par zuymanto Voir le message

J'ai bien lu l'article et ma foi j'ai aimé les explications très bien rédigées. Toute fois je suis persuadé qu'il n'est pas du tout difficile pour le gouvernement américain d'influencer le devenir et l'état du net de manière plus ou moins marquant. Il ne faut pas se leurrer quelque soit les explications que je peux lire sur le net, ça ne me prouve pas ce qui se passe en réalité. Il me faut voir le serveur central les serveurs DNS, lire le code source des applications et les comprendre pour affirmer quoi que ce soit. A part ça tout est possible, l'implantation de portion de code dans ces serveurs par l'état américaine, la capacité a régir les règles de routage de ces derniers etc...
Tu penses que l'état US a les moyens techniques d'effectuer une mise à jour sur l'ensemble des routeurs et système d'exploitations (dont une bonne part sont des logiciels libres) constituant Internet ? Qu'ils peuvent modifier les protocoles de communication sans que personne ne s'en aperçoive ?

T'es au jus que DNS n'est rien d'autre qu'un annuaire ? Je veux dire, non seulement si j'ai plus confiance dans tel ou tel annuaire rien ne m'empêche d'aller voir ailleurs ou de monter le mien mais aucune donnée ne transite par ce canal hormis des adresses IP et des noms de domaines.

Si un jour le gouvernement US décide d'imposer ses vues sur Internet au monde entier ils se retrouveront exclu du réseau. Tout simplement. D'autres organismes monteront leurs serveurs racines indépendamment des US.

Le vrai risque à ce niveau n'est pas de voir l'ensemble du réseau tomber sous la botte américaine mais bien de le voir éclater en divers réseaux plus petits et non-connectés.

Le reste c'est de la paranoïa d'ignorants.
2  0 
Avatar de Hellwing
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 09/08/2010 à 10:45
Citation Envoyé par mteirek_m Voir le message
Il ne faut pas prendre les choses comme ca au premier degré.

Le web est deja a plusieurs vitesses :
1- coté client, et la on a plusieurs vitesses, peut varier des modems v56 a la fibre optique, satellites, etc ...
2- coté serveurs, et la c'est pareil, des serveurs hyperpuissant et Gigabyte jusqu'a les serveurs homeuser connecté par adsl quelques heures par jour.

De toute facon la vitesse d'acces a l'information n'a jamais été identique pour tout le monde, et ce n'est pas ca qui prime, c'est l'information en elle meme qui est importante.

Maintenant si c'est l'acces a l'information qui est mis en cause dans ce type d'accord, et bien c'est simple -> il n'est pas viable, personne ne voudra d'une connexion qui ne se connecte qu'a une fraction du web
Le problème ne vient pas de la différence de vitesse d'Internet en elle-même, mais du fait qu'on la bride volontairement pour en faire un business. Au départ la différence de débit est matérielle et ne dépend que de la qualité du réseau et des serveurs. Si maintenant on commence à mettre des ralentisseurs arbitraires et décider qui a le droit d'aller vite, on va droit dans un mur.

En plus on paie déjà un abonnement pour ce droit.
2  0 
Avatar de Hellwing
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 11/08/2010 à 9:38
Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
Ils font juste ouvertement ce qui se passe en coulisse en temps normal, l'hypocrisie en moins.
Pas faux, mais même ! Google c'est des méchants

Plus sérieusement, son initiative serait plus légitime si au lieu de proposer une loi dans leur coin il avait rassemblé tous les acteurs du web (j'entends par là aussi ses concurrents et les autres acteurs que les réseaux sociaux...) pour en discuter et élaborer une proposition conjointement.
2  0 
Avatar de Caly4D
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 18/08/2010 à 14:35
Citation Envoyé par zaventem Voir le message

Si tu n'es pas satisfait des conditions contractuelles, libre à toi d'en changer.
facile à dire , on a vu ou ça a mené avec l'adsl 30€ partout quelque soit la FAI…
2  0 
Avatar de Hellwing
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 11/08/2010 à 8:45
De quel droit se permettent-ils de proposer un texte de loi ? Qu'ils donnent leur avis sur la législation, certes, mais de là à proposer carrément le texte et dire à l'Etat ce qu'il doit faire, ça devient n'importe quoi.

Ils se croient visiblement déjà à la porte de la maîtrise du monde.
1  0 
Avatar de FailMan
Membre expert https://www.developpez.com
Le 16/08/2010 à 9:40
Citation Envoyé par riete Voir le message
J'ai comme l'impression que certains n'ont pas toutes les clés pour avoir un point de vi objectif.
L'internet c'est l'internet, peu importe le moyen par lequel tu l'obtiens : câble, WiFi, 3G, Data, râteau télé... Soit on installe un système de priorité (aberrant) PARTOUT ou alors on en installe pas.

Citation Envoyé par riete Voir le message
Aujourd'hui les infrastructures des opérateurs téléphonique en terme de DATA (pour la voix ils le gèrent plutôt pas mal), ils sont sur le point d'exploser
Tu t'es jamais demandé à quoi servait l'argent que tu envoyais tous les mois à ton opérateur téléphonique ? De plus, personne n'a forcé les opérateurs à filer des accès internet illimités pour quasiment tous les forfaits. C'était à eux de s'assurer que les infrastructures allaient supporter le choc -prévisible, en plus-.

Citation Envoyé par riete Voir le message
Il faut donc trouver une solution et 'priorisé' le traffic, soit au pro qui payent cher leur accès, soit au rigolo qui regardent un vidéo de la dernière gamelle sur youtube.

A ton avis, il faut favoriser qui ?
Personne ! Pourquoi veux-tu favoriser quelqu'un ? Pourquoi l'ado qui va sur YouTube devrait voir son débit bridé par rapport au commercial de 40 ans "overbooké" ? Et qui es-tu pour juger de l'utilisation de l'internet de chacun ? Sur quoi te bases-tu pour déclarer une utilisation moins importante qu'une autre ? Ils payent tous les deux, ils ont acheté le matériel permettant de se connecter, l'internet est un outil qui appartient à tout le monde moyennant un accès, pas besoin de le catégoriser avec des accès "de luxe" permettant des débits NORMAUX et des accès "normaux" avec des débits VOLONTAIREMENT bridés (contre-technique).

En admettant que tu aies la 3G sur ton téléphone, tu accepterais que je te triple le prix de ton abonnement pour que tu gardes ta vitesse ? Si tu ne payes pas, je te mets en EDGE. Ca te va ? Non parce que tu comprends, faut laisser la bande passante à ceux qui en ont besoin hein...
1  0 
Avatar de riete
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 18/08/2010 à 9:12
@JohnPetrucci, Ola! tout doux, on se calme man.

Je comprends ton couroux, mais tout ce que je dis n'est pas issu que de mon petit cerveau, il s'agit bien de réflexions que mènent les opérateurs. Je ne me serait pas permis de dire des choses pareils par simple plaisir de vouloir tous réguler. Tout est déjà trop régulé à mon gout.

Les opérateurs sont des escrocs, j'en suis convaincu ! ils nous vendent des services qu'ils n'ont pas en stock.

Je tiens mes informations d'un ami qui travail pour un des plus grands fournisseurs de matériel actif et de solutions de gestions de traffic pour les opérateurs. Je te garantie la véracité de mes propos, des systèmes de filtrages seront installé, ils existent déjà. Je suis d'ailleurs étonné de la crédulité de ton analyse.
Tu crois sincèrement qu'ils ont le temps d'inonder la planète d'antennes pour régler les problèmes de saturations des réseaux simplement parce qu'ils nous piquent 50 ou 100€ par mois ?
1  0 
Avatar de zaventem
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 18/08/2010 à 10:00
Citation Envoyé par JohnPetrucci Voir le message
L'internet c'est l'internet, peu importe le moyen par lequel tu l'obtiens : câble, WiFi, 3G, Data, râteau télé... Soit on installe un système de priorité (aberrant) PARTOUT ou alors on en installe pas.
Alors tout d'abord même si on a souvent tendance à l'oublier "L'Internet" en tant que grand réseau unique n'existe pas; cela reste un ensemble de réseaux connectés les uns aux autres et j'aimerais bien savoir de quel droit tu pourrais leur imposer de fonctionner selon tes envies. Par ailleurs, ils ne t'ont pas demander la permission pour mettre en place les notions de QoS (et donc de priorité)

Citation Envoyé par JohnPetrucci Voir le message
Tu t'es jamais demandé à quoi servait l'argent que tu envoyais tous les mois à ton opérateur téléphonique ? De plus, personne n'a forcé les opérateurs à filer des accès internet illimités pour quasiment tous les forfaits. C'était à eux de s'assurer que les infrastructures allaient supporter le choc -prévisible, en plus-.
Tu ne t'es jamais dit que cela serait bien de lire les conditions générales avant de signer un contrat pour savoir ce que signifie exactement illimité? Quant au choc prévisible, je crois que tu devrais louer tes services de devin, t'as de l'argent à faire si tu étais capable de prévoir au moment du développement des réseaux mobiles 1°)l'explosion des besoins en bande passante pour le web, 2°) l'explosion des terminaux mobiles exploitant les réseaux GSM

Citation Envoyé par JohnPetrucci Voir le message

Personne ! Pourquoi veux-tu favoriser quelqu'un ? Pourquoi l'ado qui va sur YouTube devrait voir son débit bridé par rapport au commercial de 40 ans "overbooké" ?
Bienvenu dans le monde réel où les professionnels qui payent plus chers bénéficient d'un meilleur service et de meilleures garanties.

Citation Envoyé par JohnPetrucci Voir le message

Et qui es-tu pour juger de l'utilisation de l'internet de chacun ? Sur quoi te bases-tu pour déclarer une utilisation moins importante qu'une autre ? Ils payent tous les deux, ils ont acheté le matériel permettant de se connecter, l'internet est un outil qui appartient à tout le monde moyennant un accès, pas besoin de le catégoriser avec des accès "de luxe" permettant des débits NORMAUX et des accès "normaux" avec des débits VOLONTAIREMENT bridés (contre-technique).
Qui parle de juger l'utilisation? A facture égale, service égal, cela va de soi.
La question serait : "Es-tu prêt à mettre le prix plein pour voir des vidéos sur YouTube?"

Citation Envoyé par JohnPetrucci Voir le message

En admettant que tu aies la 3G sur ton téléphone, tu accepterais que je te triple le prix de ton abonnement pour que tu gardes ta vitesse ? Si tu ne payes pas, je te mets en EDGE. Ca te va ? Non parce que tu comprends, faut laisser la bande passante à ceux qui en ont besoin hein...
Le trafic DATA dégage des marges extrêmement faibles qui sont loin de couvrir les coûts de l'extension des réseaux pour faire face à l'augmentation de la demande. Si rien ne change, la qualité va se dégrader de manière rapide pour tout le monde, alors oui, il faut trouver des solutions et faire payer plus cher un meilleur service en est une.
1  0