NVIDIA met fin au support de ses pilotes graphiques sur les systèmes 32 bits
Et les anciens GPU basés sur l'architecture Fermi

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
NVIDIA fait un pas de plus dans l'abandon des systèmes d'exploitation 32 bits. Dans une récente mise à jour d'un article de support, l'entreprise annonce la fin de la prise en charge des systèmes 32 bits à partir du mois d'avril, c'est-à-dire maintenant. Fin décembre, le fournisseur mondial de processeurs, cartes et puces graphiques pour PC et consoles de jeux (Xbox, PlayStation, Nintendo Switch) avait déjà averti que la version 390 de son pilote de carte graphique serait la dernière à prendre en charge les systèmes 32 bits. L'entreprise a expliqué que les versions de pilotes ultérieures ne fonctionneront pas et ne seront pas installées sur les systèmes d'exploitation 32 bits ; une mesure qui concerne les systèmes d'exploitation Windows 7, Windows 8/8.1, Windows 10, Linux et FreeBSD. NVIDIA a toutefois assuré que si les corrections de bogues et les nouvelles fonctionnalités ne seront plus publiées pour ces plateformes, les correctifs de sécurité continueront à être livrés jusqu'en janvier 2019.

On note aussi, dans l'article de support de NVIDIA, que la fin de la prise en charge des systèmes 32 bits concerne également GeForce Experience. « Les mises à niveau logicielles avec de nouvelles fonctionnalités, mises à jour de sécurité et corrections de bogues [pour GeForce Experience] ne seront disponibles que sur les systèmes d'exploitation Windows 64 bits », a écrit l'entreprise.

Pour information, GeForce Experience est un logiciel facultatif installé généralement en même temps que les pilotes des cartes graphiques NVIDIA et qui permet d'optimiser ses jeux selon un ratio performance/qualité paramétrable, de configurer ShadowPlay ou de streamer sur son PC depuis une NVIDIA Shield ou une Shield Android TV. Si GeForce Experience ne va plus recevoir de mises à jour logicielles sur Windows 32 bits, le fournisseur de cartes graphiques assure que « les fonctionnalités et services existants tels que les paramètres d'optimisation de jeu continueront à fonctionner sur les systèmes d'exploitation Windows 32 bits. »

Cette nouvelle ne devrait pas avoir d'impact dans l'industrie, encore moins chez les gamers, étant donné que l'architecture 64 bits est devenue la norme, notamment pour les performances qu'elle peut offrir. S'il y a des gens qui utilisent toujours les systèmes 32 bits, ce serait surprenant de les trouver parmi les gamers.


Dans un autre article de support mis à jour le vendredi dernier, NVIDIA a annoncé également la fin de la prise en charge de ses pilotes graphiques pour les anciens GPU GeForce basés sur l'architecture Fermi. Le support sera limité aux GPU basés sur les architectures Kepler, Maxwell et Pascal. Cette mesure prend également effet dès maintenant, ce qui signifie que les pilotes des GPU concernés ne recevront plus de mises à jour, y compris les améliorations de performance, les nouvelles fonctionnalités et les corrections de bogues. Toutefois, comme les systèmes 32 bits, ils recevront des mises à jour de sécurité critiques jusqu'en janvier 2019.

Sources : Fin de support pour les systèmes 32 bits (NVIDIA), Fin de support pour les GPU Fermi (NVIDIA), Liste des GPU basés sur l'architecture Fermi

Et vous ?

Que pensez-vous de ces annonces de NVIDIA ?
Utilisez-vous encore des OS 32 bits ?
Est-il aujourd'hui possible d'avoir une expérience de jeu optimale sur un système 32 bits ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de dourouc05 dourouc05 - Responsable Qt & Livres https://www.developpez.com
le 10/04/2018 à 17:36
Arrêter tout support pour des cartes graphiques sorties en 2010 et 2011 maintenant, ça laisse au moins le temps de voir venir : sept à huit ans, c'est déjà énorme !
Avatar de - https://www.developpez.com
le 10/04/2018 à 23:29
Il y a bien une déclinaison 32 bits de Windows 10, pas certain que l'après il y en aura encore...
Linux... Cela avait déjà commencé aussi.

Est-il aujourd'hui possible d'avoir une expérience de jeu optimale sur un système 32 bits ?
La dernière fois que j'ai vue une capture d'écran d'un CPU hyper performant de 12 cores, j'ai pensé que pour l'exploiter il fallait plusieurs carte réseau en fibre optique et vraiment beaucoup d'accès conçurent à un SGBD et Serveur Web et donc avec beaucoup d'accès en mémoire vive (vue que le contrôleur de mémoire à besoin du CPU) et HDD (vue que le contrôleur de disque à besoin du CPU) sur se même poste...

Moins de 4 Go de mémoire vive suffisent dans pas mal de cas pour répondre à la question, sachant que la mémoire "swap" sur le HDD est aussi présente et que la mémoire partagé devient très intéressante en capacité mais aussi plus lente... Le rapport avec la résolution d'affichage ne se trouvant pas dans la mémoire vive. Si un système 32 bits empêche l'usage de 6 Go en mémoire de carte graphique, alors c'est certain que 32 bits doit disparaître...

En bref, si l'architecture PC va vers un environnement proche de l'architecture ARM la plus répandu et utilisé dans les smartphones, alors la fin de 32 bits en HW/SW est bien plus qu'imminente, sauf en mode de compatibilité dans les systèmes d'exploitations...

Je sais pas vraiment si le nombre de bits crée une différence et dispose encore moins de mesure officielle sur les versions Server de Windows ou les distributions Linux.
En tout cas, pour tout usage "mathématique" sur CPU aide considérablement surtout quand il s'agit de précisions sur les grands nombres. (compression/décompression, filtre, chiffrement[utilisant des chiffres et des lettres :ptdr:], etc...)

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil