Les nouvelles technologies vont-elles trop vite pour la société ?
Oui, pour le PDG de Google qui critique encore l'anonymat sur Internet

Le , par Idelways, Expert éminent sénior
« Techonomy » est une nouvelle conférence destinée à étudier l'évolution des technologies et le rôle qu'elles peuvent (ou doivent) jouer dans la société et la manière dont elles changent nos styles de vie.

Technomy est issue de la collaboration de trois ex-écrivains du célèbre Fortune Magazine. Leur conférence attire déjà de nombreuses pointures comme Bill Gates, ex-PDG de Microsoft, Bill Joy, co-fondateur de Sun Microsystems ou Eric Schmidt CEO de Google.

Le dirigeant a saisi l'occasion pour traiter, une nouvelle fois, un sujet sensible autour duquel la politique de Google fait tout sauf l'unanimité : la confidentialité des informations.

Et le moins que l'on puisse dire c'est que le PDG de Google a donné de nouvelles raisons de s'inquiéter aux personnes soucieuses de la protection de la vie privée.

Le progrès technologique ne s'arrête en effet pas. La reconnaissance physique et la localisation deviennent de plus en plus répandues. Les informations de géolocalisation permettent de savoir où se trouve une personne, voire de prédire la direction qu'elle va prendre.

Toutes ces évolutions ne sont pas sans poser des questions sur le suivi et le traçage des individus. Des questions auxquelles Eric Schmidt apporte une réponse.

Il estime en substance que la confidentialité des données n'est pas une bonne chose.

Pour lui, la société n'est pas encore prête à tous les changements que vont lui apporter les nouvelles technologies. Il pense également qu'il est grand temps, pour chacun d'entre nous, de relever ce challenge d'accepter ces changements et surtout de nous préparer à ces évolutions.

Comment ?

En acceptant une plus grande « transparence ». Comprenez, le réel danger qui pèse sur l'avenir de nos sociétés est l'anonymat. L'idée derrière cette intervention (à savoir que le terrorisme et les trafics bénéficient plus de la confidentialité que le citoyen lambda) peut sembler polémique au moment où Google investit conjointement avec la CIA dans des sociétés à haute-valeur technologiques (lire par ailleurs : Google investit avec la CIA dans une société d'analyse prédictive : le renseignement, nouvelle activité de Google ?)

Mais on reconnaitra, quoiqu'il en soit, un mérite à l'homme : après ses premières déclarations glaçantes sur la vie privée, il n'hésite pas à persister et à signer.

De mauvaises langues diraient qu'il reste, en quelque sorte, « droit dans ses bottes ».

Source : Site de la conférence

Lire aussi :

Seuls ceux qui ont des choses à cacher posent la question de la confidentialité des services de Google", déclare son PDG lors d'une interview télévisée

Vie privée : La consultation de livres via Google Books sera-t-elle soumise a discrétion ?

Vie privée : faut-il interdire Google Street View ?

Les rubriques (actu, forums, tutos) de Développez :

Sécurité
Développement Web

Et vous ?

Partagez-vous la vision d'Eric sur l'évolution de la notion de la vie privée ?

Et plus largement, trouvez-vous la technologie va trop vite pour la société?

En collaboration avec Gordon Fowler


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de eclesia eclesia - Rédacteur https://www.developpez.com
le 05/08/2010 à 20:54
Citation Envoyé par Tutur66  Voir le message
Je partage le point de vue de Google, après tout, j'ai rien à cacher, et je vois mal Google aller espionner le citoyen lambda à des fins néfastes, comme par exemple envoyer des photos de n'importe qui sur le net pour le fun, envoyer les coordonnées d'un mari en permanence à sa femme ...

Il faut arrêter de se foutre de la gueule du monde : refuser les actions de Google au dépit de sa vie privée, c'est empêcher les progrès technologiques dans la sécurité internationale parce que monsieur-tout-le-monde aime pas qu'on le voit dans la rue.

Et si on a des choses a cacher ? il y a des choses que je ne souhaite que personne parmi mes connaissances ne sache, rien d'illegal mais des choses qui ne les concernent pas, des elements qui peuvent etre nocif aux relations.
Je ne souhaite pas de technologie de "tracage" permanent sur ma personne.
Je ne suis pas un rat de laboratoire pour multimilliardaire.
Avatar de barriton1 barriton1 - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 06/08/2010 à 9:20
Je crois que ce problème est déjà présent depuis de longues années, et relève plus de l'éthique que de la simple évolution technologique. Ça fait déjà des centaines et centaines d'années que l'on se pose la même question, je crois que c'est le grand souci de la science même.

Est-il bon d'imposer des choix de technologies? La société est-elle prête? etc...

De mon point de vue, je crois que nous sommes vraiment pas prêts. D'un côté je n'ai certes rien à me reprocher, je suis un bon petit citoyen certains diront, mais néanmoins la propriété privée et la liberté de circulation c'est plus que fondamentale! On va encore nous sortir l'argument du terrorisme, mais franchement, vous ne croyez pas que c'est pas uniquement pour cela? On sait très bien que les lobbies Microsoft, Apple, Google sont tellement forts qu'on les autorise à faire un peu tout ce qu'ils veulent. De plus cela n' a vraiment aucun intérêt pour la société, hormis la pseudo-sécurité (ça me fait penser qu'à Londres, la criminalité n'a pas baissé suite à la mise en place de caméra à chaque coin de rue!), mais à quoi ça va nous servir? Toutes les évolutions majeures ont, normalement, un intérêt! C'est même navrant d'en arriver là : plus aucune vie privée, un traçage permanent, une vie réduite aux mains de quelques c**s. George Orwell n'avait peut-être pas si tort que ça, à quelques années près....
Avatar de CyrilD CyrilD - Membre du Club https://www.developpez.com
le 06/08/2010 à 11:29
Il faut quand même rappeler que pour la plupart des technologies dont l'on se plaint, c'est quand même nous qui les choisissons/achetons.

En résumé, quand on utilise une nouvelle technologie, il ne faut pas voir que les points forts. Si on sait qu'on a un risque de se faire tracker lorsqu'on achète une voiture ou un téléphone portable, ben on l'achète ou on fait l'impasse pour en acheter un/une autre. Mais l'acheter puis râler après, c'est certes digne d'être français mais il y a une limite quand même dans la bêtise

On ne peut pas toujours être gagnant dans la vie, c'est pour ça que les compromis ça existe
Avatar de yoyo3d yoyo3d - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 06/08/2010 à 12:02
-nos banques transmettent la liste de nos achats aux grand groupes commerciaux....
-nos téléphones portables sont localisés en temps réel
-nos PC sont fouillés à "l'insu de notre plein gres"

et la on nous demande notre avis sur le flicage rapproché sous pretexte de securité (terrorisme, traffic....)

tout ça c'est du fric un point c'est tout,
je suis sure que , meme quand je m'inscris sur un site ou l'on me demande si je veux participé à la qualité et au suivi d'un soft, si je dis "non", l'application se fou de ma réponse et va de toute façon envoyer des paquets "clandestins" à la boite qui édite....
le citoyen lambda n'a pas les connaissances et le matos suffisant pour se protégér, il n'y qu'a voir le wifi, qui à vraiment été dans les parametre de secu de sa box pour protéger sont wifi qui, par defaut est open???
réponses, ceux qui vivent dans l'informatique et qui "savent"....les autres non...perso j'ai 3 reseaux ouvert chez mes voisins..... (je me demande pourquoi je paye un abo tous les mois...)

surfer en toute liberté??? foutaise

la techno n'avance pas assez vite pour la santé et l'environnement, mais pour le reste, (les conneries) ça va beaucoup tros vite à mon gout...
Avatar de Guntha Guntha - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 06/08/2010 à 15:21
De toute façon, j'ai l'impression qu'on arrive à un point où on produit plus d'informations qu'il n'y a de personnes pour les traiter; à partir de ce constat, on retourne à la case départ, et l'avis de Google ne me dérange pas.
Avatar de Génoce Génoce - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 06/08/2010 à 16:16
Citation Envoyé par yoyo3d  Voir le message
la techno n'avance pas assez vite pour la santé et l'environnement, mais pour le reste, (les conneries) ça va beaucoup tros vite à mon gout...

Avatar de pmithrandir pmithrandir - Membre expert https://www.developpez.com
le 06/08/2010 à 22:17
La question n'est pas de savoir si les données sont utilisées par untel ou untel, la question est de savoir si ça peut l'etre.

Nous connaissons notre régime politique ainsi que nos valeurs actuelles, mais que se passerait-il si elles changeaient ?

Si demain on decrète que les personnes de telle religion sont des sous homme, pourra-t-on les protéger malgré l'état et les entreprises complices ?

N'oubliez pas que la technologie est à notre service et non le contraire. Mieux vaut prendre parfois un peu plus de temps et bien faire les choses que de partir en avant sans reflechir. Ce qui est plebiscité pour les OGM deviendraient absurde pour les technologies electroniques ?
Le principe de précaution s'applique à tout.
Avatar de Gluups Gluups - Membre actif https://www.developpez.com
le 12/08/2010 à 22:49
Les nouvelles technologies vont effectivement trop vite pour la société, puisque celle-ci n'a pas eu le temps d'interdire ce que prévoit Google.
Le fait que ce que Turtur n'imagine pas venir correspond à la réalité depuis très longtemps est assez éclairant.
C'est bien en considérant ce que notre régime est devenu que je me méfie.
Dans une cinquième république où le président démissionnait lorsqu'il était désavoué dans le cadre d'un référendum, encore, admettons ...
Il y a bien assez de gens à vous prêter des intentions malsaines et prêts à vous pousser au crime pour ne pas leur donner davantage de moyens, ça suffit comme ça.
On doit pouvoir utiliser un téléphone pour communiquer et pas pour être fliqué. On doit pouvoir utiliser une voiture pour se déplacer et pas pour être fliqué.

Je suis totalement hostile aux progrès technologiques dans "la sécurité internationale" consistant à dire à tout un chacun, sans aucun contrôle juridique, où je suis, ce que je fais, où je vais. Et ça pour que je puisse marcher dans la rue si ça me chante, et avoir encore de temps à autre un peu d'insouciance au moins au niveau où c'est vital. C'est pour ça que je dis que "faut pas se foutre de la gueule du monde".

Ras le bol des trois sociétés qui ont dénoncé les dissidents chinois, lesquels ont fini leurs jours en prison, pour crime d'opposition politique.

A part ça Yoyo est mal informé : on est légalement obligé de sécuriser sa connexion wifi
Avatar de Gluups Gluups - Membre actif https://www.developpez.com
le 12/08/2010 à 22:54
Citation Envoyé par pmithrandir  Voir le message
Le principe de précaution s'applique à tout.

Voilà qui correspond bien à ce que je voulais dire, mais, pendant qu'on peut encore un peu la ramener, j'avais envie de développer un peu
Avatar de olivier69 olivier69 - Membre du Club https://www.developpez.com
le 13/08/2010 à 10:17
Citation Envoyé par pmithrandir  Voir le message
La question n'est pas de savoir si les données sont utilisées par untel ou untel, la question est de savoir si ça peut l'etre.

Nous connaissons notre régime politique ainsi que nos valeurs actuelles, mais que se passerait-il si elles changeaient ?

Si demain on decrète que les personnes de telle religion sont des sous homme, pourra-t-on les protéger malgré l'état et les entreprises complices ?

N'oubliez pas que la technologie est à notre service et non le contraire. Mieux vaut prendre parfois un peu plus de temps et bien faire les choses que de partir en avant sans reflechir. Ce qui est plebiscité pour les OGM deviendraient absurde pour les technologies electroniques ?
Le principe de précaution s'applique à tout.

Je suis d'accord avec toi !

Je n'ai rien à cacher, et je ne suis pas soucieux de révéler ma position. Mais je dois pouvoir la révéler lorsque je le souhaite uniquement, et parfois garder l'anonymat sur Internet pour protéger mon nom contre la voracité des moteurs ou pour exprimer des opinions qui n'ont rien à voir avec ma vie professionnelle actuelle ou future, et qui pourraient avoir des conséquences.

Je ne parle pas d'opinions illégales ou racistes ou je ne sais quoi, simplement des idées ou des discussions qui ne regardent pas les relations professionnelles.

Ce qui est certain, c'est qu'à force de stocker des données, les entreprises comme Google deviennent de plus en plus puissantes et elles sont capables à partir de modèles mathématiques de réaliser des prouesses, de tout anticiper, de tout calculer, de dresser des profils d'individus pointus...

Google accède potentiellement à ce que nous avons de plus secret, et qui se révèle sur Internet à travers "l'anonymat" des écrans (qui n'en est pas un du tout en réalité) et les pseudo modes de navigation privés.
Ni la police, ni les psy, ni personne ne peut accéder de la sorte à ces données à travers de nombreux modes de collecte (chrome, DNS, recherches, tous les outils de Google, Gmail......................).
Croisez ça et partagez le avec facebook et vous obtiendrez ce qui aurait fait rêver la France de Pétain et n'importe quel régime de terreur.

Ajoutez à cela que ces entreprises ne sont pas capables de sécuriser correctement les données (Gaia, Cptes User Facebook piratés...), qu'ils les partagent au nom de la publicité et qu'ils peuvent les revendre ou les voir arriver illégalement sur le marché et vous aurez une idée de ce qui peut se produire si l'on va trop loin (on est déjà allé trop loin ?).

C'est dangereux pour les libertés de tous !

Y a qu'à voir ce que mijote l'ACTA et ses conséquences si l'ordre mondial se renversait tôt ou tard vers quelque chose de "moins vertueux", à savoir qu'on ne peut pas vraiment dire que notre monde actuel l'est.

Rien n'est jamais acquis et je crois que sous couvert de protection des individus, de terrorisme, de pédophilie et de je ne sais quoi encore, des gens s'évertuent à assoir une domination toujours plus forte sur leurs semblables pour en tirer les bénéfices (pouvoir, argent, domination...).

C'est particulièrement malsain et il faut être vigilant. Le jour où les principaux acteurs du net lèveront brutalement l'anonymat, certains vont prendre une douche froide !

Ajouter à cela l'impossibilité de contrôler ce qui est fait de ces données et l'immense ignorance de la majorité des gens à ce sujet (et encore, dans nos pays, nous avons quelques vigies qui font leur boulot avec un minimum d'accès à l'information), et vous avez un cocktail des dérives potentielles.

Il ne faut pas être parano et vivre dans la théorie du complot, mais n'oubliez jamais que des sociétés comme Monsanto sont capables d'affamer la planète, et que seul l'argent leur importe. La vie humaine (la nature humaine étant ce qu'elle est) ne vaut rien et tous les discours des puissants qui prétendent se soucier de la liberté et des droits de l'Homme ne résultent que des luttes qui ont été menées et de leur impossibilité (temporaire) de réaliser telle ou telle mauvais action, face au poids de l'opinion, des médias et de l'image.

Rien n'est jamais acquis et l'humanité connaitra à nouveau des heures sombres, très sombres (certains n'ont encore rien connu d'autre pour rappel !).

Réchauffement climatique, catastrophes naturelles, flux migratoire déséquilibrés, famine...
Pensez-vous que notre petit confort actuel, notre société de consommation (où nos coeurs battent au rythme des sorties de l'Iphone) et nos libertés individuelles, les nôtres ou celles de nos enfants, sont acquises à jamais ?

Posez-vous simplement cette question et voyez les dérives de la droite actuelle, qui ne sont encore que de simples enfantillages par rapport au potentiel liberticide de certains partis plus radicaux, qui grignotent doucement "des parts de marché", au nom de la fracture sociale qui s'opère au sein de notre société.

A bon entendeur.
Avatar de ALT ALT - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 16/08/2010 à 17:30
En ce qui me concerne, je suis contre la doctrine du "Si vous ne faites rien de mal, alors vous n'avez rien à cacher", car (en vrac) :

  • Chacun a droit à son "jardin secret". C'est une liberté fondamentale à laquelle même un gamin a droit.
  • Si je veux offrir quelque chose à quelqu'un, j'entends que ce quelqu'un ne l'apprenne pas avant que je lui aie donné le cadeau.
  • Toutes les dictatures ont utilisé cet argument (en plus de la sécurité publique & privée).
  • Je veux que les courriers, fussent-ils électroniques, que j'échange avec un fournisseur, un client ou une relation personnelle ne soient pas divulgués au Monde entier. Après tout, la confidentialité du courrier postal est officiellement garantie dans la plupart des pays. Alors pourquoi changer ?
  • Toute phrase, toute image sortie de son contexte peut être mal interprétée (intentionnellement ou non). Il est donc normal de vouloir que n'importe qui ne puisse pas les visionner, les interpréter & dénoncer à tort.
  • Je suppose que les dirigeants de Google & autre publient toutes leurs données les plus intimes, puisqu'ils n'ont rien à cacher...
  • Je trouve gonflé qu'une application censée garantir la sécurité informatique de l'utilisateur soit utilisée pour le pirater.
  • Le fait que ces fonctions d'espionnage soient enfouies dans le code est très scandaleux. En effet, quand j'utilise un appareil moderne, même si je ne me sers que de 10 % de ses fonctions, je suppose qu'il ne fera que ce que je lui demande. Au pire, j'aurai payé pour des fonctions inutiles. Mais en tout état de cause, il serait anormal que le lave-linge se permette de transmettre à qui que ce soit la couleur de mes pantalons ou combien j'en lave par mois.
  • Ce n'est évidemment pas une information isolée qui peut être dangereuse, la plus part du temps, mais bien leur accumulation & leur traitement.
  • Une opinion illégale, c'est un concept qui ne devrait pas exister dans un pays démocratique. J'en conclus que la France est une dictature depuis longtemps (la droite & la gauche ont voté autant de lois définissant des délits d'opinion : aucune n'est donc plus vertueuse que l'autre). Raison de plus pour ne pas laisser circuler mes informations personnelles n'importe où, quand & comment.
  • Le fait de savoir que certaines données confidentielles peuvent être collectées plus ou moins frauduleusement n'indique pas leur nature, leur quantité, ni l'usage qui en sera fait ni pendant combien de temps.
  • Le commerce par Internet repose sur la confiance de l'internaute, donc sur la confidentialité de la transaction (au moins dans sa phase payement). Si celle-ci n'est plus garantie, cette activité disparaîtra. Les forums aussi, d'ailleurs, puisque personne ne souhaite que son identité ne soit divulguée sans son accord exprès. Ce qui permet de s'exprimer plus librement.
  • Et j'en oublie sûrement !
Offres d'emploi IT
Ingénieur intégration, validation, qualification du système de drone H/F
Safran - Ile de France - Éragny (95610)
Architecte technique des systèmes d'information H/F
Safran - Ile de France - Évry (91090)
Responsable transverse - engagement métiers H/F
Safran - Ile de France - Corbeil-Essonnes (91100)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil