Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les hackathons seraient en réalité du travail non rémunéré dissimulé
D'après les résultats d'une enquête

Le , par Stéphane le calme

100PARTAGES

18  0 
Provenant d’une fusion des mots « hack » et « marathon », « hackathon » est un concept qui a su peu à peu se faire une place dans la culture de l’entreprise technologique, mais aussi des écoles d’ingénieurs. Le concept peut être défini de plusieurs façons. Wikipédia par exemple indique qu’un hackathon désigne à la fois le principe, le moment et le lieu d'un événement où un groupe de développeurs volontaires se réunissent pour faire de la programmation informatique collaborative, sur plusieurs jours. C'est un processus créatif fréquemment utilisé dans le domaine de l'innovation numérique.

Nous avons également cette définition : un hackathon est un lieu où des équipes d'étudiants se rencontrent, viennent avec une idée de projet et travaillent ensemble pour la mettre en œuvre dans un court laps de temps. Un groupe de juges va alors examiner les différents résultats pour déterminer l’équipe gagnante.

Ce sujet a été évoqué lors d’un trolldi où vous avez partagé ce que ce concept évoque pour vous. Plus de la moitié des répondants ont estimé que l’hackathon était en réalité du travail non rémunéré dissimulé.

Un avis vers lequel semblent converger les résultats d’une étude de Sharon Zukin, professeure de sociologie à l'université de Brooklyn et au CUNY Graduate Center, ainsi que son collègue Max Papadantonakis qui ont passé une année à observer sept hackathons à New York, principalement parrainés par des sociétés.


Ils ont interrogé participants, organisateurs et sponsors. Selon les conclusions de l’étude, ces compétitions de développeurs devenues rituelles reposent sur du « travail précaire et gratuit » qui bénéficie surtout aux entreprises et à leur image, le tout en glorifiant le travail acharné, voire l'épuisement à coup de slogans comme « Work is Play ».

Elle et son coauteur Max Papadantonakis soutiennent que les hackathons créent des « attentes fictives d'innovation qui profite à tous », que Zukin décrit comme étant une « stratégie puissante pour le consentement des travailleurs manufacturiers dans la “nouvelle” économie.» En d'autres termes, les institutions séduisent par des hackathons, avec des sponsors, des prix, des collations, et un potentiel d'avancement de carrière, pour amener les gens à travailler gratuitement.

Pour Sharon Zukin, ce phénomène est un problème, car les hackathons promeuvent une nouvelle norme de travail où l'insécurité de l'emploi et la précarité sont à l'honneur. Zukin n’a pas hésité à comparer les participants à ces hackathons à des mannequins qui devraient passer du temps à se faire connaître sur les réseaux sociaux, ou à des fêtardes qui fréquentent assidûment les discothèques dans l’espoir qu’un bourgeois les remarque. Selon elle, les participants combinent à la fois l'auto-investissement à l'auto-exploitation.

À l'image des professions artistiques, le travail des « hackers » est valorisé socialement. Pourquoi donc être rémunéré quand on a la chance de travailler dans un milieu si innovant et passionnant ?

Néanmoins, les participants des hackathons ne trouvent eux rien à y redire, souligne Sharon Zukin, qui a pu constater combien ces compétitions sont vues positivement. À en croire Mike Swift, entrepreneur interrogé par Wired qui a créé une entreprise dédiée à leur organisation, la Major League Hacking (impliquée dans plus de 200 hackathons rassemblant 65 000 participants l’an dernier), 86 % des participants étudiants disent y acquérir des compétences qu’ils n’ont pas pu acquérir en cours, et un tiers est persuadé que ces compétences les ont aidés à décrocher un job.


Zukin a observé que les sponsors des hackathons alimentent la « romance de l'innovation numérique en faisant appel à l'aspiration des hackers à devenir des agents de changement à de multiples niveaux. » Les niveaux d'épuisement (les participants travaillent souvent pendant 24 ou 36 heures consécutives), la réussite et la croyance que ce travail pourrait apporter une récompense financière à l'avenir étaient courants lors des événements qu'elle a observés.

Pour l'industrie de la technologie, c’est un processus commun. Pour la sociologue, il s’agit d’une exploitation. « De mon point de vue, ils font du travail non rémunéré pour les entreprises », a déclaré Zukin, rappelant au passage que même les hackathons lancés par les écoles, les organismes sans but lucratif, les éditeurs et les organisations civiques ont tendance à avoir des commanditaires corporatifs.

Ironiquement, les innovations produites ne survivent pas, la plupart du temps, à l'événement. Et les exemples de startups à succès nées dans des hackathons sont rares, souligne Wired. Un exemple populaire est GroupMe, l'application de messagerie créée lors d'un hackathon TechCrunch, qui a été vendue à Skype pour 85 millions de dollars un an plus tard. Mais de tels exemples sont rares. « Les hacks sont des hacks, pas des startups », a écrit Swift dans un billet de blog. « La plupart des hackers ne veulent pas travailler sur leur projet hackathon après la fin de l’hackathon. »

L’idée reste donc de « vendre un rêve d'accomplissement via la technologie », ce à quoi les entreprises veulent être associées, même si elles n'y trouvent pas un bénéfice immédiat.

Source : Wired, étude

Et vous ?

Partagez-vous le point de vue des auteurs de l'étude ? Pour quelle raison ?

Voir aussi :

Trolldi : hackathon ! Qu'évoque ce concept pour vous ? Y avez-vous déjà participé ? Partagez votre expérience

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Marco46
Modérateur https://www.developpez.com
Le 28/03/2018 à 9:51
Citation Envoyé par Paul TOTH Voir le message
je suis assez d'accord avec cette critique, mais dans le cadre du code il existe une parade satisfaisante, il suffit de mettre toutes les productions en OpenSource
Je ne vois pas le rapport. En quoi la licence apposée sur le source change-t-elle l'absence de rémunération contre le travail ?

La plupart des outils opensources les plus utilisés sont écrits et maintenus par des gens qui sont payés pour.

EDIT : Au delà de ça, le hackaton est une superbe représentation de ce que je déteste dans le développement pro et de ce qu'il ne faut surtout pas faire. Il s'agit de livrer à une date donnée un périmètre donné en travaillant le plus possible. C'est exactement l'inverse de ce qu'il faut faire au quotidien. C'est vraiment un truc de manager, de commercial et de communiquant, on va enfermer dans une pièce pendant 48h des gros barbus avec des pizzas et du coca pour avoir en sortie un PoC innovant contre une médaille.

C'est de la grosse grosse grosse daube. Ne jamais participer à ce genre d'idiotie.
13  2 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 28/03/2018 à 9:46
Citation Envoyé par Paul TOTH Voir le message
cela me rappelles les polémiques régulières sur les concours pour graphistes, le dernier qui me vient à l'esprit était pour le film Valerian de Besson qui avait organisé un concours pour les costumes du film pour 1000$.

je suis assez d'accord avec cette critique, mais dans le cadre du code il existe une parade satisfaisante, il suffit de mettre toutes les productions en OpenSource
Ou pas, j'a croisé certain "hackatons" qui demandais au dev de une solution "innovante" autour des technologie de la boite X, en échange d'un cadeau celle-ci se réserve les droits pour une utilisation commercial.

Dans ce genre de cas tu te doute que si ce que tu produit appartient a l'organisateur tu n'est absolument pas en droit de décidé de coller une licence Open Source dessus, pas folle la guêpe

Après je pense que ça dépend fortement des organisateur, des sujets et des conditions de ces "hackatons", au pire c'est toujours un bon exercice technique mais dans certain cas on pourrais l'apparenté a du travail non rémunéré je suppose.

Ceci dit a ce compte participer a une beta en RP en remontant des bugs gratuitement pourrais aussi être apparenter a du travail non rémunéré si on poursuit la logique jusqu'au bout.
6  0 
Avatar de transgohan
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 28/03/2018 à 10:28
Je trouve aussi qu'un hackathon est généralement sans grand bénéfice pour les participants.
C'est de la poudre aux yeux inventés par des managers qui sont en recherche d'innovation ou d'image de marque pour leur entreprise calqué sur les marathons/compétitions de jeu vidéos d’antan.

Après je peux comprendre que cela intéresse certains qui ont besoin de se lancer des défis ou bien de se situer parmi la masse des développeurs.
Mais ce n'est pas pour autant que je cautionne ce genre d'évènements.

Même quand on parle des hackathons tournant autour des open data, on pourrait trouver cela louable et sans gros sous derrière non ?
Pourtant quand on réfléchi bien on se rend compte que c'est pour l'image de marque de la région ou du département et ce afin d'attirer plus de touristes ou bien d'attirer plus de résidents au travers des nouvelles applications qui vont donner un certain confort.
6  0 
Avatar de skerdreux
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 28/03/2018 à 11:32
Citation Envoyé par tomlev Voir le message
Mais personne ne t'oblige à y participer ! Pour moi un hackathon c'est l'occasion de faire quelque chose d'amusant qui sort de l'ordinaire. Maintenant si tu es cynique au point de ne pas voir les côtés positifs, je ne peux rien pour toi.

Ce que tu décris là n'est qu'une forme possible de hackathon. Comme je le disais plus haut, il ne faut pas généraliser. En tout cas je ne vois rien à redire aux hackathon de type "jeu".
Certes le Hackaton n'est pas obligatoire mais quand une entreprise organise celà son but n'est en général pas désintéressée et on se retrouve à "prendre" le travail de certaines personnes pour faire des économies.

ça ressemble au final beaucoup au concours photo où on donne les droits d'utilisation des photos.
Pour l'entreprise c'est tout bénéfice (banque d'image pratiquement gratuite), pour les participants aussi (un concours c'est motivant) mais pour les professionnels c'est une perte sèche.

Alors oui dans l'informatique on n'est pas à plaindre niveau travail mais ce n'est pas une raison pour en profité (nos SSII/ESN ont assez d'argent pour vraiment rémunérer les développeurs).

Les seuls hackatons loyales sont ceux qui débouchent sur un produit opensource, le reste c'est, pour moi, de l'exploitation.
6  0 
Avatar de Paul TOTH
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 28/03/2018 à 22:34
Citation Envoyé par sinople Voir le message
Sauf que t'as pas une obligation de résultat derrière non plus et que la transformation d'un "proof of concept" labelisé ISO 1664 en produit commercialement viable demandera un investissement supplémentaire non négligeable.
et alors ? en tant qu'indépendant il m'arrive de faire de la R&D, je suis payé pour chercher une solution pas forcément pour en trouver une, c'est un travail, je suis payé pour.

Et le principe même de "l'investissement" c'est justement que le produit sera commercialisé et rapportera (normalement) plus que l'investissement initial; sinon ça s'appelle un mauvais investissement
6  0 
Avatar de tomlev
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 28/03/2018 à 0:43
Faut pas trop généraliser quand même... Effectivement il est possible que certaines entreprises organisent des hackathons pour faire travailler des développeurs gratuitement, mais il ne faut pas perdre de vue que ces développeurs y participent généralement pour le plaisir, donc parler d'exploitation dans ce cas est sans doute exagéré, puisque tout le monde y trouve son compte.

De plus, les définitions proposées dans cette actu ne couvrent pas tout ce que peut être un hackathon. Par exemple, mon ancienne entreprise organisait tous les ans un hackathon où les participants programmaient des IA qui s'affrontaient dans une arène. Dans ce cas on est clairement dans le cadre d'un jeu. Il n'y a aucun produit à la fin, donc on ne peut pas parler d'exploitation, puisque le but est purement ludique et qu'il n'y a aucun bénéfice pour l'entreprise.
5  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 28/03/2018 à 9:35
Citation Envoyé par tomlev Voir le message
Faut pas trop généraliser quand même... Effectivement il est possible que certaines entreprises organisent des hackathons pour faire travailler des développeurs gratuitement, mais il ne faut pas perdre de vue que ces développeurs y participent généralement pour le plaisir, donc parler d'exploitation dans ce cas est sans doute exagéré, puisque tout le monde y trouve son compte.
Pas de problème alors... Le pognon pour l'organisateur et... le plaisir pour le participant!

Mince alors... Moi qui fait un job qui me plaît, je vais supplier mon patron de ne plus me verser de salaire... C'est vrai quoi! J'ai déjà un job qui me plaît, je vais pas encore exiger d'être payé pour le faire!
6  2 
Avatar de Paul TOTH
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 28/03/2018 à 16:11
Citation Envoyé par dantes94 Voir le message
Ou pas, j'a croisé certain "hackatons" qui demandais au dev de une solution "innovante" autour des technologie de la boite X, en échange d'un cadeau celle-ci se réserve les droits pour une utilisation commercial.

Dans ce genre de cas tu te doute que si ce que tu produit appartient a l'organisateur tu n'est absolument pas en droit de décidé de coller une licence Open Source dessus, pas folle la guêpe

Après je pense que ça dépend fortement des organisateur, des sujets et des conditions de ces "hackatons", au pire c'est toujours un bon exercice technique mais dans certain cas on pourrais l'apparenté a du travail non rémunéré je suppose.

Ceci dit a ce compte participer a une beta en RP en remontant des bugs gratuitement pourrais aussi être apparenter a du travail non rémunéré si on poursuit la logique jusqu'au bout.
voyons les choses comme ça:

1) je voudrais un développement innovant sur une techno X, je demande un devis à 5 boîtes qui me donne leur montant, j'en choisi une qui exécute la prestation pour laquelle elle est payée, les autres ne sont pas payés et ne bossent pas

2) je mets 100 balles sur la table, les 5 boîtes bossent sur une solution et je déciderais laquelle gagnera; j'ai fait bosser 5 boîtes pour un montant que j'ai décidé et une seule sera payée.

alors en effet j'ai pas mis le canon sur la tempe des participants qui sont venus de leur plein grès, mais c'est tout de même particulier comme façon de faire. Et ça marche car ce ne sont pas des boîtes mais de jeunes développeurs qui pensent que c'est une bonne façon de se faire un nom, alors que c'est juste une bonne façon de se faire avoir

à l’extrême on pourrait voir ça chez Uber, j'ai 5 personnes à déposer de l'autre côté de Paris, le chauffeur qui déposera son client le premier sera payé, pas les autres.

On encore j'ai besoin de 50 pizzas pour une manifestation, le premier qui me livre avant 18h sera payé 250€ et pas les autres...dont je ne veux pas les pizzas non plus car j'en ai besoin que de 50.

quand au beta tests (de produits commerciaux), je les pratiques depuis 20 ans et je ne l'ai jamais fait gratuitement; le minimum étant une licence du produit testé
5  1 
Avatar de Paul TOTH
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 28/03/2018 à 9:02
cela me rappelles les polémiques régulières sur les concours pour graphistes, le dernier qui me vient à l'esprit était pour le film Valerian de Besson qui avait organisé un concours pour les costumes du film pour 1000$.

je suis assez d'accord avec cette critique, mais dans le cadre du code il existe une parade satisfaisante, il suffit de mettre toutes les productions en OpenSource
3  0 
Avatar de Paul_Le_Heros
Membre actif https://www.developpez.com
Le 02/04/2018 à 16:29
Invitation pour ceux qui ne connaissent pas les enquêtes de stackoverflow.com : jetez un œil ici (67_960 réponses) et ici (25_691 réponses). Attention : la lecture de l'ensemble de la page pourrait vous faire perdre bien du temps !
2  0