Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Kaspersky envisage d'ouvrir un centre de données en Suisse pour répondre aux préoccupations US
Quant à une connivence hypothétique avec la Russie

Le , par Stéphane le calme

137PARTAGES

11  0 
En réponse aux actions des États-Unis, en Grande-Bretagne et même de la Lituanie qui ont décidé de bannir ses produits d’une utilisation de leurs fonctionnaires, Kaspersky Lab envisage d'ouvrir un centre de données en Suisse. L’objectif est de répondre aux préoccupations des gouvernements occidentaux qui pensent que la Russie exploite son logiciel antivirus pour espionner ses clients, selon des documents internes vus par Reuters.

Il s’agit là de la tentative la plus récente de l’éditeur pour redorer son blason et surtout faire taire les voix qui pourraient encore soutenir que la société espionne ses clients pour le compte des services secrets russes.

Pour rappel, les autorités lituaniennes ont annoncé l’interdiction le 21 décembre : « Le gouvernement (…) reconnaît que les logiciels Kaspersky Lab sont une menace potentielle pour la sécurité nationale », a indiqué le ministre lituanien de la Défense dans un communiqué. Les agences gouvernementales responsables de « l’infrastructure critique » doivent remplacer ces logiciels « dans de brefs délais ».

Les allégations américaines ont été le « déclencheur » de cette étude d’une mise en place d’un centre de données suisse, a déclaré la personne familière avec les plans de Kapersky en Suisse, mais pas le seul facteur.

La source, qui a refusé de fournir plus de détails sur le nouveau projet, a évoqué une évolution du monde où se retrouvent de plus en plus balkanisation et protectionnisme.

Contactée par Reuters, une porte-parole de Kaspersky s’est refusé de commenter les documents examinés par Reuters. Toutefois, dans un communiqué, Kaspersky Lab a déclaré : « Pour concrétiser les promesses de notre Initiative mondiale pour la transparence, nous sommes en train de finaliser les plans pour l'ouverture du premier centre de transparence de la société cette année, qui sera situé en Europe. »

« Nous comprenons qu'en période de tensions géopolitiques, reflétées par un paysage de cybermenaces de plus en plus complexe, les gens peuvent avoir des questions et nous voulons les aborder. »

Eugène Kaspersky


Kaspersky Lab a lancé une campagne en octobre pour dissiper les inquiétudes concernant une éventuelle collusion avec le gouvernement russe en promettant de laisser des experts indépendants examiner son logiciel pour détecter les failles de sécurité et les portes dérobées que les gouvernements pourraient exploiter pour espionner ses clients.

La société a également déclaré à l'époque qu'elle ouvrirait des « centres de transparence » en Asie, en Europe et aux États-Unis, mais n'a pas fourni de détails. La nouvelle installation suisse est surnommée le Swiss Transparency Center, selon les documents.

Le travail en Suisse doit commencer « dans quelques semaines » et s’achever au début de 2020, a déclaré la source. Les plans ont été approuvés par le PDG et fondateur de Kaspersky Lab, Eugene Kaspersky, qui détient la majorité de la société privée, et seront annoncés publiquement dans les prochains mois.

« Eugene est contrarié. Il aurait préféré dépenser de l'argent ailleurs. Mais il sait que c'est nécessaire », a indiqué la source.

Le centre suisse va recueillir et analyser les fichiers identifiés comme suspects des ordinateurs de dizaines de millions de clients de Kaspersky aux États-Unis et dans l'Union européenne, selon les documents examinés par Reuters. Pour les données des clients situés ailleurs, elles continueront à être envoyées à un centre de données de Moscou pour les besoins d’examen et d’analyse.

Les fichiers ne seront transmis de la Suisse à Moscou que dans les cas où des anomalies nécessitant un examen manuel seront détectées, a précisé la source qui a assuré qu'environ 99,6 % de ces échantillons ne sont pas actuellement soumis à ce processus.

Une tierce partie va examiner les opérations du centre pour s'assurer que toutes les demandes pour de tels dossiers sont correctement signées, stockées et disponibles pour être examinées par des entités tierces, y compris des gouvernements étrangers.

Cette stratégie a donc pour but d’apaiser les craintes formulées à l’endroit des lois permettant aux services secrets russes de surveiller les transmissions de données à l'intérieur de la Russie et d’obliger les entreprises à assister les forces de l'ordre, selon les documents décrivant le plan.

Source : Reuters

Et vous ?

Que pensez-vous de cette stratégie ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 15/06/2018 à 12:25
Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
Que pensez-vous de cette affirmation du Parlement européen ?
C'est n'importe quoi !
Kaspersky n'est pas une menace !
Après tout ce que Kaspersky a fait pour la sécurité d'Internet...

Encore une fois l'UE suit les USA. (ce qui ne surprendra personne)
Alors qu'on sait que les USA nous espionnent, donc pourquoi on ne considère par les USA comme une menace ? Ce sont quand même les spécialistes des attaques informatiques.

Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
Personnellement, considérez-vous Kaspersky comme une société malveillante ou comme une firme de sécurité dont il faut saluer les efforts ?
Pour moi c'est clairement une excellente firme de sécurité qui a fait beaucoup pour la sécurité informatique.
Mais là il y a un gros racisme anti Russe, digne d'une guerre froide...
Il n'y a pas de preuve contre Kaspersy.

Le jour où on trouvera des backdoors dans Windows 10 et Norton, ça fera moins de bruit...
11  0 
Avatar de Le gris
Membre averti https://www.developpez.com
Le 15/06/2018 à 13:34
Quand des états ne font que suivre l'ineptie de leur camarade, on se trouve à se tirer une balle dans les pieds. Pauvre Europe!
8  0 
Avatar de slowsaz
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 15/06/2018 à 13:44
J'ai l'impression d'être dans un rêve, ou plutôt un cauchemar, dans lequel on tourne le dos à une entreprise qui fait tous les efforts du monde pour prouver sa bonne foi pendant que nous accordons notre confiance à des sociétés (principalement américaines) qui prennent les données des gens depuis toujours sans même parler des potentielles portes dérobées qui peuvent se trouver dans leurs logiciels.

Est-ce qu'un jour, l'union européenne cessera d'être le pantin des Etats-Unis et de suivre tous ses avis et ses instructions ou elle continuera comme ça jusqu'à son extinction ?
8  0 
Avatar de Christian Olivier
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 15/06/2018 à 14:54
Je croyais avoir déjà tout entendu dans cette affaire
Mais là... c le summum...... Ça frise le ridicule un tel niveau d'asservissement
Bien entendu c'est Kasper qui espionne seul, les autres spywares made in USA sont blancs comme neige

Du coup, quitte à me faire espionner, je préfère que ce soit par qlq1 de déjà reconnu ou du moins qui est unanimement pointé du doigt. Je vais de ce clic m'installer une bonne vieille solution Kasper pour livrer à la méchante Russie et à Poutine mes données ... Et puis Windows 10 même dans 10 ans je compte pas m'intoxiquer avec, Seven ou Kubuntu c suffisant.
8  0 
Avatar de Patounoff
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 16/07/2018 à 18:51
Lorsque l'on voit le nombre de mouchards installés dans W10.
C'est d'un ridicule...
6  0 
Avatar de kedare
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 15/06/2018 à 16:19
Faudrait pas faire barrage a la NSA avec des solutions efficaces non mais ho
Après tout les Americains sont les gentil sauveurs contre les villains Russes
5  0 
Avatar de jml17
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 23/06/2018 à 19:16
Très peu actif sur le site, mais lecteur assidu de la newsletter, et également abonné à Kaspersky depuis longue date, je ne changerai pas aujourd'hui.
Cet avec ce genre de décision du parlement européen, que les élus nous détourne de l'Europe !
Le pouvoir ne rend pas nécessairement intelligent, d'ailleurs, un certain Bedos à dit: Pour les aveugles, on dit non-voyant, pour les sourds, non-entendant, et pour les cons, non-comprenant.
5  0 
Avatar de lubric_monkey
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 25/06/2018 à 12:04
on voit finalement qui est à la solde de quelqu'un .
on voit bien au fil des pseudo loi qui sortent de l'europe, que les lobbys sont tous puissants notamment ceux qui reflechissent en dollars.
on voit de mieux en mieux que ces gens la bas, pour lesquel d'aucun n'ont voté et qui de par leur statut sont inattaquables.
en effet, nous ne pouvons ni les revoquer , ni les poursuivre pour trahison, ou haute trahison.
nous sommes dans une democratie, dirigée par un systeme feodal , c'est ca la modernité... nouveau millenaire qui commence comme le dernier.....
je suis bien inquiet car personne ne bouge.
attendons ...attendons .... encore et bientôt nous n'aurons plus de forum...
5  0 
Avatar de Danfre
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 25/04/2018 à 8:32
J'imagine que Kaspersky a a peu près autant de chances d'avoir des liens avec le gouvernement russe, que certains GAFA avec le gouvernement américain... (sans parler de ce qu'ils font des données personnelles de leurs utilisateurs). Eugène Kaspersky a au moins le mérite de vouloir être transparent sur le sujet.

En tout cas en attendant les preuves qu'il y a eu espionnage ou que les fuites sont dues à leurs logiciels, on peut toujours trouver d'autres raisons objectives pour l'administration Trump de taper sur Kaspersky : protectionnisme, diversion de ses propres petits ennuis avec en rapport avec la Russie.
4  0 
Avatar de Charvalos
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 16/05/2018 à 12:32
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
1.
Sans faire dans la polémique, je ne vois pas ce qui peut vous permettre de dire "...clairement pas lié au gouvernement Russe"...

Est-que Poutine vous a fait des confidences?

2. Dire que les GAFA collaborent avec le gouvernement US mais affirmer que les sociétés russes ne le font pas, c'est juste du Troll...
Tu ne connais pas encore Ryu ?
4  0