Google présente Bristlecone, son nouveau processeur quantique de 72 qubits
Avec lequel l'entreprise compte prouver la suprématie quantique

Le , par Olivier Famien

133PARTAGES

12  0 
Depuis plusieurs années, Google s’est lancé dans le projet de concevoir un ordinateur quantique capable de résoudre les problèmes concrets. Pour y arriver, l’entreprise a monté de toutes pièces un laboratoire, Google Quantum AI lab, afin de pouvoir utiliser l’informatique quantique pour certains problèmes aujourd’hui difficiles à résoudre tels que ceux de l’intelligence artificielle ou encore de l’apprentissage automatique. Mais un tel projet ne peut se faire sans toutefois concilier l’informatique et la physique quantique.

La physique quantique est la base théorique du transistor, du laser et d’autres technologies qui ont permis la révolution informatique. Mais au niveau algorithmique, les machines informatiques d’aujourd’hui fonctionnent encore sur une logique booléenne « ;classique ;», et dans le cas d’espèce avec des données binaires (codées sur des bits, valant 0 ou 1). Cette caractéristique qui a permis de résoudre de nombreux problèmes présente des limites pour la résolution de certains problèmes. Avec un ordinateur quantique, le calculateur travaille sur des qubits qui peuvent prendre plusieurs états au même moment. Ses caractéristiques devraient lui permettre de décupler ses performances de calcul.

En 2015, Google a annoncé la création d’une puce à 9 qubits agencés sur une seule ligne. Avançant dans son projet de concevoir des ordinateurs quantiques à grande échelle, la firme de Mountain View a expliqué l’an dernier qu’elle travaillait déjà sur un système de calcul quantique de 20 qubits offrant une « ;fidélité sur deux qubits ;». Depuis hier, ces objectifs de 20 qubits semblent avoir été dépassés, car Google vient de présenter un nouveau processeur quantique baptisé Bristlecone. Ce nouveau processeur composé de 72 qubits aura pour but de « ;fournir un banc d’essai pour la recherche sur les taux d’erreur du système et l’évolutivité de notre technologie qubit, ainsi que des applications dans la simulation quantique, l’optimisation et l’apprentissage automatique ;», déclare l’entreprise.

Il convient de préciser que pour qu’un processeur soit capable d’exécuter des algorithmes au-delà de la portée des simulations classiques, il nécessite non seulement un nombre élevé de qubits, mais également des taux d’erreur faibles pour effectuer des opérations comme la lecture ou la logique. Selon Google, la suprématie quantique ne pourra être atteinte qu’avec une machine de 49 qubits et un taux d’erreur inférieur à 0,5 %. Concevoir donc un système de correction d’erreurs fiable est une des conditions sine qua non pour que ces processeurs quantiques puissent sortir des laboratoires et remplacer ceux des superordinateurs classiques actuels pour la résolution de certains problèmes spécifiques.


Avec le premier processeur de 9 qubits présenté par Google en 2015, l’entreprise avait atteint un taux d’erreur de 1 % en lecture, 0,1 % avec une seule porte logique quantique et 0,6 % de taux d’erreur pour les portes quantiques à deux qubits. À noter qu’une porte logique quantique est un circuit quantique basique fonctionnant sur un petit nombre de qubits. La majeure partie des portes quantiques fonctionnent sur des espaces d’un ou de deux qubits, un peu comme les portes logiques classiques le font sur un ou deux bits.


En principe, plus le nombre de qubits est ajouté à un système, plus le nombre d’erreurs pourrait croitre. Mais avec ce nouveau processeur Bristlecone de 72 qubits, les chercheurs de Google espèrent atteindre les mêmes taux d’erreur observés avec le processeur de 9 qubits tout en augmentant les performances de la puce. Google entend donc prouver avec Bristlecone qu’un ordinateur quantique peut surclasser aisément un superordinateur classique sur des problèmes informatiques bien définis.

En attendant de prouver au monde que la nouvelle révolution informatique se trouve dans les ordinateurs quantiques, et précisément avec Bristlecone, cette avancée montre déjà que la firme de Mountain View compte porter son hégémonie de la recherche sur le web dans le secteur de l’informatique quantique. IBM, le challenger, ainsi que les autres prétendants comme Microsoft et Intel pour ne citer que ceux-là devront booster leurs ingénieurs s’ils souhaitent ne pas se laisser distancer par la firme de Moutain View.

Source : Google

Et vous ?

Quel est votre avis sur les ordinateurs quantiques ? Pourront-ils révolutionner le secteur comme cela est annoncé par certains ?

Pensez-vous que le processeur quantique de 72 qubits de Google pourra établir la suprématie quantique ?

Voir aussi

Google : les chercheurs de l'entreprise sont sur le point de construire un ordinateur quantique grâce à une nouvelle puce
IBM conçoit un processeur de 50 qubits et évoque la suprématie quantique, comment se traduit ce nombre de qubits dans la réalité ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 09/03/2018 à 13:36
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Comme je l'ai déjà dit, on s'en fout complètement de la taille que ça prend, on sait même pas si il s'agit de la vraie photo...
TU te fou de la taille que ça fait, et pour info, CoderInTheDark est non-voyant, donc vraie ou fausse photo, il a peut-être envie de savoir ce qu'il y a dessus...

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

Ça va être quoi la prochaine question ?
Combien ça consomme de W ?
C'est vrai, ils sont chiants les gens à poser des questions en rapport avec le sujet, ils pourraient te laisser faire du HS sur le Cobol en paix !

8  0 
Avatar de Jipété
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 09/03/2018 à 13:37
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Comme je l'ai déjà dit, on s'en fout complètement de la taille que ça prend, on sait même pas si il s'agit de la vraie photo...
Il va falloir supporter encore longtemps ton arrogance déplacée ?
Que toi tu t'en fiches, c'est une chose, mais quelqu'un avec des problèmes de vision a posé une question précise et légitime, alors tu réponds à la question ou tu te tais, on ne te demande pas un commentaire.
C'est lourd, là.

Ah, grillé par Zirak à une minute près,
6  0 
Avatar de John Bournet
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 08/03/2018 à 16:11
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Pourquoi ça ne paie pas plus alors ?
Si les gens compétent dans un domaine sont difficile à trouver, normalement leur salaire devrait être plus élevé, non ?
Ne serait-ce pas supposé fonctionner comme ça en théorie ?
Une grosse ESN de ma région a fait face à ce genre de problématique, ils ont pris le parti de former des chômeurs (avec des cursus scientifiques) au COBOL, pendant 6 mois, dans leur immense générosité, pour proposer un avenir professionnel à des gens qui se trouvaient dans l'ornière (et aussi grâce au partenariat pole-emploi qui va bien). La contre-partie de cette formation était un salaire misérable (~25k de mémoire) et une obligation de rester au service de la boite de 24 mois. Vu la quantité de stagiaire et le faible coût, l'ESN a été gagnante sur toute la ligne.
4  1 
Avatar de Pierre Louis Chevalier
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 12/03/2018 à 17:05
Un autre HS en réponse au HS :

Citation Envoyé par Darkzinus Voir le message
Ce que tu dis n'est pas vrai. Le développeur COBOL n'est pas mal payé mais il ne l'est pas plus que le développeur JAVA.




Source : Étude sur les salaires des offres d'emploi.
Dans le détail les salaires pour l'informatique sont ici : 19 000 offres d'emploi en informatique.
4  1 
Avatar de AoCannaille
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 13/03/2018 à 11:15
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Pardon, je n'avais pas conscience du problème de vue de CoderInTheDark.
Là du coup je comprend l’intérêt de la question.
Citation Envoyé par CoderInTheDark Voir le message
C'est gros comment un ordinateur quantique ?
[...]
Mais c'est une information que je n'ai pas, sans les yeux
[...]
Si ce n'est pas la preuve que tu ne lis pas les messages auxquels tu réponds...
4  0 
Avatar de CoderInTheDark
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 13/03/2018 à 13:26
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Pardon, je n'avais pas conscience du problème de vue de CoderInTheDark.
Là du coup je comprend l’intérêt de la question.
Bon je te pardonne pour cette fois.
Mais la prochaine fois tu copieras 100 fois, "je lirai les messages avant de poster", à la craie comme Bart Simpson
4  0 
Avatar de Jipété
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 09/03/2018 à 0:10
Citation Envoyé par CoderInTheDark Voir le message
C'est gros comment un ordinateur quantique ?
Une pièce un entrepôt.
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Sur la photo ça n'a pas l'air immense...
C'est un petit cylindre.
Avec ça il est bien renseigné, ah la la...

Bon, la photo nous montre une espèce de cylindre d'un diamètre d'environ 25 à 30 cm descendant peut-être du plafond ou de l'étage supérieur, dans lequel doivent voyager des paquets de câbles qui vont se connecter dessous, sur une partie terminale ayant la taille d'environ deux grosses boîtes de chaussures (impossible d'estimer la profondeur, l'épaisseur, de la chose), avec bien visible en façade une platine supportant une tripotée de connecteurs pour les câbles dont j'ai parlé et en son centre un gros chip noir qui ressemble à un gros processeur, sauf qu'il n'a pas de radiateur.
Sur le côté droit de l'image on voit le quart d'un bonhomme face à nous, le quart car la photo est coupée de haut en bas et la partie gauche du gars n'est pas visible, ni au-dessus de la ceinture.
On se demande à quoi il sert, à part à servir d'échelle.

Ce qui est bizarre sur cette photo, c'est qu'il me semblait que les procs quantiques devaient travailler à une température proche du zéro absolu et là on ne voit rien de toute la tuyauterie bien isolée que ça doit nécessiter.
D'ici à ce que ça soit juste un effet d'annonce...
3  0 
Avatar de CoderInTheDark
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 09/03/2018 à 13:20
[QUOTE=Jipété;10070330]Avec ça il est bien renseigné, ah la la...

Bon, la photo nous montre une espèce de cylindre d'un diamètre d'environ 25 à 30 cm descendant peut-être du plafond ou de l'étage supérieur, dans lequel doivent voyager des paquets de câbles qui vont se connecter dessous, sur une partie terminale ayant la taille d'environ deux grosses boîtes de chaussures (impossible d'estimer la profondeur, l'épaisseur, de la chose), avec bien visible en façade une platine supportant une tripotée de connecteurs pour les câbles dont j'ai parlé et en son centre un gros chip noir qui ressemble à un gros processeur, sauf qu'il n'a pas de radiateur.
Sur le côté droit de l'image on voit le quart d'un bonhomme face à nous, le quart car la photo est coupée de haut en bas et la partie gauche du gars n'est pas visible, ni au-dessus de la ceinture.
On se demande à quoi il sert, à part à servir d'échelle.

(...)

Merci pour la description ça fait avancé mon schmilbik
3  0 
Avatar de shugah
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 07/03/2018 à 3:07
Citation Envoyé par Aiekick Voir le message
vous parlez de suprématie quantique a plusieurs endroit dans votre article.

mais ça signifie quoi pour vous ??

suprématie par rapport a quoi et pour quoi ?
La suprématie quantique c'est quand les ordinateurs quantiques seront en mesure de réaliser des tâches (sans correction d'erreur) que les ordinateurs classiques ne peuvent pas réaliser (par exemple briser un chiffrage).
Source : https://arxiv.org/abs/1608.00263

Citation Envoyé par tmcuh Voir le message
Comme toujours la question se pose si ils vont partagés (j'en doute) leur technologie pour faire avancer la science notamment.
Au moins ils publient leurs recherches sur le sujet, j'ai pu trouver 3-4 articles sur le sujet, ils sont pas si fermés que ça au contraire
2  0 
Avatar de pschiit
Membre actif https://www.developpez.com
Le 07/03/2018 à 10:13
Et dire que certain espèrent encore miner quelques BTC avec quelques cartes graphique.
Avec une bécane comme ça, ils vont miner les dernier BTC disponibles, et adieu l’existence même des crytomonaies
2  1 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web