Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Chasse aux faux commentaires sur internet : une députée LREM propose d'afficher les adresses IP
Pour pouvoir remonter aux auteurs des commentaires

Le , par Michael Guilloux

87PARTAGES

16  0 
Consulter les avis sur un produit qu'on ne connait pas avant une décision d'achat est un comportement qui est pour le moins normal et rationnel, et de plus en plus de personnes ont ce réflexe. L'édition 2014 du baromètre annuel du CtoC PriceMinister-Rakuten & La Poste, réalisé par l’institut OpinionWay, montre par exemple que 74 % des internautes ont déjà renoncé à acheter un produit à cause de commentaires ou d’avis négatifs et 41 % ont déjà réalisé un achat spontané à la suite d’un avis positif. Une enquête Nielsen de 2013 dit également que 80 % des acheteurs en ligne tiennent compte de ces avis et 68 % font confiance aux opinions postées par d’autres consommateurs. Mais faut-il vraiment se fier aux avis des consommateurs sur internet ?

Pour la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), il faudrait prendre beaucoup de recul, parce que les faux avis inondent les sites marchands comme non marchands. Selon la DGCCRF, en se basant sur une enquête publiée en octobre dernier, 35 % des entreprises contrôlées ont recours à la fraude aux commentaires. Ces pratiques frauduleuses consistent, entre autres, pour certains professionnels, à rédiger eux-mêmes des avis, avantageux, en se faisant passer pour des consommateurs ou à publier de faux avis, défavorables, sur leurs concurrents.

C'est un problème que met en avant la députée LREM Isabelle Rauch lorsqu'elle affirme que « de nombreux acteurs économiques déplorent être victimes d'avis malveillants, parfois en provenance de leur propre concurrence ». Dans une question publiée au Journal Officiel du 27 février 2018, elle attire donc l'attention du secrétaire d'État chargé du numérique sur la possibilité d'imposer la publication de l'adresse IP de l'émetteur à côté de chaque commentaire. Elle estime en effet que « les protections mises en œuvre par certains sites spécialisés, comme celle d'attester l'absence de tout lien avec l'activité et d'en avoir fait soi-même l'expérience, semblent modestes au regard de l'enjeu. »


L'objectif serait de pouvoir remonter facilement aux personnes qui s'adonnent à ce genre de pratiques, mais dans la pratique, c'est quasiment impossible pour diverses raisons. Cela suppose qu'elle part sur le principe qu'une adresse IP identifie un et un seul utilisateur, alors qu'une adresse IP représente en réalité un ou plusieurs appareils. Il semble également qu'une adresse IP peut représenter des centaines ou des milliers d'appareils si un internaute poste depuis un réseau d'entreprise qui n'a qu'une IP publique. Cela compliquerait donc déjà l'efficacité d'une telle mesure. Et même quand une adresse sera associée à un seul appareil, cela suppose également que l'appareil doit avoir un seul utilisateur. Après tout, n'oublions non plus qu'il existe des outils sur le Net pour changer d'adresse IP facilement. Bref ! L'objectif de remonter à l'auteur d'un faux commentaire risque d'être difficilement atteint.

Par contre, afficher les IP des internautes peut les exposer à des risques de sécurité. Et pourquoi se donner tant de peine si l'administrateur doit avoir en principe les adresses IP de ceux qui publient des messages sur son site ? On peut plus facilement remonter à un utilisateur qui poste un faux commentaire, en demandant à l'administrateur, avec un mandat, de fournir l'adresse IP et d'autres informations utiles sur cet utilisateur...

Sources : Question publiée au J.O, DGCCRF

Et vous ?

Que pensez-vous du phénomène de faux commentaires en ligne ?
En quoi afficher l’adresse IP des internautes donnant des avis en ligne pourrait-il être utile ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de VivienD
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 02/03/2018 à 16:46
Les faux avis, qu'ils soient de l'ordre de la dithyrambe ou de la diatribe, constitue une pratique en effet frauduleuse et malveillante dont on pourrait bien se passer. Toutefois, comme exposé dans l'article, l'affichage (ou l'archivage) de l'adresse IP des commentateurs exposeront ces derniers à divers risques de sécurité en sus de s'avérer inefficace, d'autant plus que l'allocation des adresses IP est généralement dynamique et se renouvelle donc régulièrement. Encore une preuve de l'incompétence notoire des "chers" élus à l'égard du numérique à ajouter sur la liste pourtant déjà très très longue.

[...] On peut plus facilement remonter à un utilisateur qui poste un faux commentaire, en demandant à l'administrateur, avec un mandat, de fournir l'adresse IP et d'autres informations utiles sur cet utilisateur...
Cela reste encore la méthode la plus sûre.
9  0 
Avatar de marsupial
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 02/03/2018 à 16:50
Idée de profane. A mon sens. Surtout que depuis HADOPI, l'adresse IP en France est considérée comme propriété privée donc logiquement ne devrait pas être exploitée par des tiers afin de conserver l'anonymat et sa vie privée.
De plus, ce serait relativement facilement contournable via un VPN.

Edit : +1 à VivienD qui m'a grillé la politesse en mieux
7  0 
Avatar de hotcryx
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 02/03/2018 à 17:04
qui sont-ils pour juger?!
ils sont politiciens et se prennent pour des sâges.
3  0 
Avatar de onilink_
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 02/03/2018 à 18:21
Du même avis qu'au dessus.

Mais je pense que c'est aux sites en question de mieux filtrer/gérer tout ça.
Regardez le modèle stack overflow, on pourrait y voir un analogue au niveau des besoins et des problèmes. On veut des réponses de qualité, mais les gens pourraient poster n'importe quoi et être pris au sérieux.
Pourtant ce n'est pas le cas. Car le fonctionnement du site est différent de ce dont on l'habitude de voir ailleurs.
Il y a des membres dont l'avis est plus important, du a l'ancienneté et aux preuves de leurs réponses précédentes, et il y a même une auto-modération de la communauté.

J'imagine que ce genre de modèle peut s'appliquer a tout site communautaire, même des sites de ventes. Surtout que ce sont souvent les même personnes qui utilisent le même site, et achètent/postent.

Ça me fait un peu rire cette mode a vouloir tout contrôler sur internet via une certaine forme de répression. C'est a la communauté de s'auto gérer, pas a quelques instances de décider a la place de tout le monde ce qui est bien ou non.
Comme les fake news qui ont toujours existé, mais la, magie, "IL FAUT FAIRE QUELQUE CHOSE", c'est la révélation.
2  0 
Avatar de tpericard
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 04/03/2018 à 9:09
Cette députée a des bons sentiments mais est visiblement une profane en la matière.

Il y a quand même plusieurs pistes pour détecter les faux avis :
- ceux qui ressemblent à une plaquette commerciale où en quelques lignes il faut dire le maximum de choses bénéfiques,
- ceux qui tranchent par rapport à la majorité des avis, tant en positif que négatif d'ailleurs. Par exemple si vous avez 5 avis négatifs, et comme par hasard en plus récent un avis largement positif

Il y a aussi le fait que les sites mettent les avis les plus positifs en tête et se faisant les avis négatifs sont parfois vite oubliés du lecteur. Mais là, ce n'est pas de la triche.

En clair, un peu de jugeote permet de faire le tri.
1  0 
Avatar de Fabiani
Membre averti https://www.developpez.com
Le 04/03/2018 à 19:00
Bonjour,

L'idée de l'adresse IP est d'une inefficacité prévisible pour les diverses raisons citées (ip=plusieurs postes, multiples users,
violation sécurité...).
Ce que suggère defZero est une des voies logiques et viables, c'est à dire l'enregistrement obligatoire, l'achat et la
livraison vérifiés, cela existe déjà mais devrait être généralisé. Mais cela ne suffit pas.

On remarque que les notes très négatives (celles qui font fortement chuter la moyenne) prennent souvent en compte
un dysfonctionnement à la commande, sans mentionner le retour-remplacement (qui a donc résolu le problème) mais
évidemment l'user n'a pas mis sa note à jour.
On peut aussi noter que des versions plus récentes des produits, où les corrections-défauts ont été faites,
conservent les notes des versions précédentes.
S'ajoute à cela des produits totalement incompatibles avec la commande souhaitée, mais qui ne remettent nullement en cause
sa qualité, mais là aussi le consommateur va noter(sanctionner) le produit avec sa frustration et non avec objectivité.
Je trouve aussi absurde de demander une note à l'achat du produit, cela ne devrait se faire qu’après plusieurs mois d'utilisation
pour avoir une idée de sa qualité, des vices cachés, ou d’obsolescence programmée.

Je pense donc que tous les produits retournés-échangés dans les premiers jours (car ils ne correspondent pas à la commande)
ne soient pas "notables".
On peut y rajouter les produits issus d'un mauvais lot (accidentel) qui donnent pleine satisfaction après échange.
Que les même notes ne soient associées qu'à une seule et même version d'un produit si des corrections
essentielles ont été faites.
On pourrait aussi comme dans certains sports avec juges, éliminer les notes les plus hautes et les plus basses, par
exemple sur 10 notes supprimer les deux plus hautes et les deux plus basses.
En partant de là, un produit ne devrait afficher une note qu'avec un minimum de notes (5 ?) obtenues.
Ce ne sont que quelques idées, mais il est impératif d'encadrer ces pratiques pour que le consommateur soit aiguillé
vers les produits de qualité et éviter les autres, et non être artificiellement dirigé et manipulé.

Salutations.
1  0 
Avatar de pascaldm
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 08/03/2018 à 18:48
Afficher l'IP est contraire à la protection de la vie privée. De plus, modifier l'IP est facile avec un VPN ou un proxy quelconque. Au mieux, cela ne donnerait qu'un sentiment illusoire au consommateur légitime et ne résoudrait pas le problème...

Une telle mesure ne serait applicable qu'aux sites marchands relevant du droit français sur Internet ! La solution alternative demandant de créer systématiquement un compte sur un site marchand rebuterait les clients qui partiraient chez la concurrence (pour les achats sur des sites occasionnels). Une disposition forçant à un enregistrement du client fera perdre de nombreuses ventes aux sites soumis à ce type de contrainte réglementaire... Cela poussera à délocaliser l'activité et la fiscalité associée !

Pour se faire une idée sur un produit ou sur un site Web marchand, il est préférable de se renseigner ailleurs que sur le site lui-même et d'utiliser un peu de sens critique. Cela n'évitera pas les problèmes mais peut les réduire considérablement. Il semble en effet plus raisonnable d'envisager de sensibiliser les gens pour l'achat sur Internet (ou simplement l'usage) plutôt que de chercher encore une mesure technique qui est au mieux absurde, au pire inapplicable ou aliénante. La sensibilisation pour lutter contre la fraude et protéger la vie privée sur Internet est une mission éducative que les pouvoirs publiques doivent dispenser dès l'école et au travers de divers canaux. La transformation numérique concerne aussi les bons usages qu'il faut enseigner à tout citoyen.
1  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 02/03/2018 à 18:12
J'ai appris qu'il y avait des entreprises spécialisés pour faire cela en regardant deux reportages.
De faux avis pour plomber les concurrences ou de faux avis pour donner confiances...
Au final, aucune certitude sur la source qui peut avoir ou pas avoir eu contact avec le produit/service.

Afficher les IP, c'est surement pour que l'analyse des informations par une plateforme extérieur à l'hébergeur puisse en tenir compte sans facturer le service...
0  0 
Avatar de psychadelic
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 03/03/2018 à 16:17
Citation Envoyé par hotcryx Voir le message
qui sont-ils pour juger?!
ils sont politiciens et se prennent pour des sâges.
heu, donc tu considère que tous les internautes mettent toujours des commentaires raisonnés et respectueux et qu'aucun d'entre eux n'abuse de cet anonymat ?
0  0 
Avatar de defZero
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 03/03/2018 à 17:41
En même temps si seules les personnes enregistrées sur la plateforme et ayant commandées le dit produit pouvais commenter ...oh wait
Quelqu'un a vu des corbeaux volés ou bien ?
0  0