Le Canada pourrait allouer un budget d'un milliard de dollars pour la cybersécurité
Qui sera présenté la semaine prochaine

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Selon des sources du quotidien CBC News, le Canada est susceptible de faire un investissement important la semaine prochaine pour renforcer ses cyberdéfenses et encourager les entreprises technologiques et les développeurs talentueux à travailler avec le gouvernement fédéral. Selon ses mêmes sources, qui proviendraient du gouvernement, les ministères fédéraux ont demandé jusqu'à un milliard de dollars pour régler un nombre croissant de problèmes de cybersécurité dans plusieurs ministères et organismes.

Les détails concernant les ministères qui obtiendront des fonds et où l'argent sera dépensé sont encore en cours d'élaboration. Les ministres fédéraux seront informés des allocations exactes aujourd’hui, ont assuré les sources. Une grande partie des sommes devrait servir à financer la mise à jour attendue de la Stratégie nationale de cybersécurité, présentée par l'ex-gouvernement conservateur en 2010. Cette mise à jour devrait être lancée par Sécurité publique Canada plus tard cette année.

Les sources ont également déclaré à CBC News que les élections canadiennes obtiendraient de nouveaux fonds pour se prémunir contre l'ingérence étrangère dans les élections fédérales de 2019. Une logique qui s’appuie certainement sur l’ingérence présumée dans les élections aux États-Unis qui, selon la communauté américaine du renseignement, ont été perturbés par le piratage russe et les opérations d'influence de l'information.

Le budget du Centre de la sécurité des télécommunications, le bras de la Défense nationale qui recueille des renseignements électromagnétiques et aide à protéger les réseaux informatiques fédéraux, sera lui aussi revu à la hausse. L'agence est sur le point de recevoir de nouveaux pouvoirs et donc des responsabilités plus importantes grâce à la loi sur la sécurité nationale des libéraux, le projet de loi C-59. Des statuts qui vont s’accompagner d’un financement.

Le budget comprendra également de nouveaux fonds pour « former et retenir » des experts en cybersécurité. En effet, selon des sources le gouvernement Trudeau reconnaît qu'il fait face à un « manque de talents » dans le secteur de la haute technologie, où les programmeurs canadiens sont attirés vers les États-Unis.


Wesley Wark, professeur à l'Université d'Ottawa et l'un des principaux experts en cybersécurité et en renseignement, n'a pas vu les propositions budgétaires, mais il s'attend à ce que le Canada suive l'exemple de l'Australie pour former la prochaine génération de cyberprofessionnels.

L'Australie, qui est le partenaire du Canada dans la communauté du partage de renseignements Five Eyes, a établi des centres universitaires d'excellence en cybersécurité dans les universités pour s'assurer que les diplômés possèdent les compétences et l'expertise appropriées.

« Ce que les Australiens ont reconnu dans leur contexte, c'est qu'ils devaient fournir une sorte de centre d'intérêt et d'encouragement pour s'assurer que ce genre de compétences et de talents soient créés pour la prochaine génération », a déclaré Wark.

Ces engagements budgétaires arriveraient au moment où les craintes de piratage s'accentuent sur plusieurs fronts, allant de la vie privée des citoyens aux systèmes financiers, en passant par le processus démocratique.

Les gouvernements, le secteur privé et les banques centrales à travers le monde ont élaboré de nouvelles stratégies pour contrer une hausse alarmante des cyberattaques. Par exemple, la Banque du Canada a investi des ressources pour développer des plans visant à prévenir les brèches, réduire tout dommage subi et réparer les pots cassés après une attaque, si nécessaire.

Une association représentant les leaders de l'industrie des technologies demande au gouvernement de s'assurer de placer l'industrie locale au centre de toute stratégie fédérale.

« La sécurité et la souveraineté sont intimement liées et il est essentiel de mettre en place des effectifs nationaux en cybersécurité [...] C'est une chose que toutes les économies avancées font », souligne le directeur général du Conseil des innovateurs canadiens, Benjamin Bergen.

Il précise que les PDG de l'industrie des technologies membres du Conseil ont eu plusieurs rencontres régulières sur la cybersécurité avec des membres haut placés de plusieurs ministères et agences, de même qu'avec des élus, dont le ministre de la Sécurité publique Ralph Goodale.

Le groupe aimerait que le budget contienne des possibilités d'approvisionnement pour l'industrie locale et une stratégie visant à développer et à retenir des talents en cybersécurité.

Source : CBC

Et vous ?

Que pensez-vous de cette stratégie ? Quels sont les points qui vous semblent les plus pertinents ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Contacter le responsable de la rubrique Accueil