La technologie AMP de Google est une menace pour le web ouvert,
Selon un développeur évoquant des pratiques anticoncurrentielles et monopolistiques

Le , par Malick, Community Manager

Chris Graham, qui est de surcroît le développeur principal de Composr CMS, une application permettant de créer des sites web, n'est pas très satisfait de la solution de Google pour l'accélération des pages mobiles. « Comme beaucoup d'autres personnes dans la communauté informatique, je suis de plus en plus préoccupé par le comportement de Google avec leur technologie AMP », a-t-il déclaré. En effet, Chris Graham estime que la célèbre technologie AMP de Google est aujourd'hui une menace pour le web libre et ouvert, évoquant ainsi le fait qu'avec la technologie AMP, la firme de Mountain View est en train de s'adonner à des pratiques anticoncurrentielles et monopolistiques.

Pour rappel, la technologie AMP (Accelerated Mobile Pages) est une méthode de création de pages web pour du contenu statique qui permet ainsi un affichage rapide. Elle se compose de trois parties que voici :
  • AMP HTML qui correspond à HTML avec des restrictions pour assurer des performances fiables. De plus, certaines extensions permettent de créer du contenu enrichi plus élaboré qu'avec le HTML de base ;
  • la bibliothèque AMP JS qui garantit un affichage rapide des pages AMP HTML ;
  • le système de cache Google AMP Cache qui peut être utilisé pour fournir des pages AMP HTML.

Poursuivant son argumentaire, le développeur de Composr CMS précise que souvent, lorsqu'un utilisateur lambda effectue une recherche sur Google depuis un appareil mobile, il verra qu'en haut des résultats vont s'afficher les articles AMP. Ce qui n'est pas mauvais en soi, mais pour Graham, cela constitue une véritable menace pour le web ouvert.

Les principaux problèmes remontés par Graham et que beaucoup de personnes font face sont présentés ci-dessous.

  1. La technologie AMP a été développée en secret et contrôlée par Google

    Le développeur Chris Graham soutient que Google a mis au point l'AMP en secret aux côtés des sociétés de presse, qui ont vraisemblablement tous signé des accords de non-divulgation interdisant qu'il soit discuté publiquement. Cela dit, au moment où il a été rendu public, un certain nombre de grandes entreprises avaient déjà déployé AMP, et les spécifications et infrastructures de Google étaient déjà paramétrés et non négociables.

    Par ailleurs, Graham a tenu à rappeler que pendant plusieurs décennies, les utilisateurs ont utilisé des pratiques ouvertes pour développer de nouvelles normes dédiées au web. Cela est très important, car favorisant une collaboration équitable sur les standards que nous sommes tous censés utiliser. Il n'est pas sans importance de signaler que de telles pratiques ne sont jamais parfaites, parce que souvent, les technologies sont déployées par les entreprises avant d'être normalisées.
  2. Google donne la priorité à AMP dans ses résultats de recherche

    Pour Graham, la firme de Mountain View essaie de forcer les internautes à utiliser leur technologie AMP en raison de la popularité de leur moteur de recherche, cela en donnant la priorité à AMP dans ses résultats de recherche. Pour le développeur Chris Graham, cela n'est rien d'autre qu'un comportement monopolistique.

    « Google utilise agressivement sa part de marché écrasante dans un domaine pour conquérir des parts de marché dans un autre domaine », soutient Chris Graham.
  3. Vous ne quittez jamais google.com

    À en croire les propos du développeur de Composr CMS, lorsqu'un internaute clique sur un résultat AMP, il ne sera pas redirigé vers un site web, mais vers une copie mise en cache sur google.com et similaire à l'affichage d'une page web sur Google. Cette pratique, selon lui, correspond à un abus de pouvoir de la part de Google qui se place ainsi au centre de tout.

Comme solutions face à cette pratique qu'il considère comme une menace, Graham estime que :

  • Google doit transférer le contrôle total de la spécification AMP au W3C (World Wide Web Consortium), cela afin de permettre au privé et public d'y participer. Rappelons que le World Wide Web Consortium est un organisme de standardisation à but non lucratif, fondé en octobre 1994, chargé de promouvoir la compatibilité des technologies du World Wide Web telles que HTML5, HTML, XHTML, XML, RDF, SPARQL, CSS, XSL, PNG, SVG et SOAP ;
  • Google ne doit pas mettre une préférence sur sa propre technologie dans les résultats de recherche. Il est légitime de prioriser des sites plus rapides et d'encourager les développeurs web à ne pas créer des sites lents, mais il n'est pas légitime qu'un monopole favorise sa propre technologie ;
  • les utilisateurs de la technologie AMP doivent pouvoir désactiver au cache Google ou bien spécifier leur propre serveur cache.

Source : socpub

Et vous ?

Que pensez-vous de la position de Chris Graham par rapport à la technologie AMP de Google ?
Croyez-vous comme lui que c'est une menace pour le web ouvert ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de headmax headmax - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 24/02/2018 à 17:21
Si c'est le cas, se sera une de plus dans les abus de Google, merci en tout cas de dénoncer ces abus.
Le point positif et que le contre pouvoir non officiel cri aux scandales.
Sans ces acteurs du monde de l'informatique (non officiel dans cette mission), va a contre courant de l'idéologie entrepreneuriale de Google, au risque même d'être économiquement mort, pour simplement nous alerter sur les connivences des dominants sans limite morale, judiciaire, qui marche à contre courant de ses idéologies initiales pollué peut être par l’enjeu de la captation médiatique, économique, politique... Nous avons un pouvoir celui du boycotte, mais j'avoue qu'il sera très difficile de se passé de Google, que sa soit consciemment on inconsciemment nous utilisons ses outils/services tous les jours.
Avatar de 23JFK 23JFK - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 24/02/2018 à 17:55
Il me semble qu'à présent, c'est Alphabet (un groupe de financiers au service de financiers) qui tient les cordons de la bourse et que ce sont eux qui poussent à faire profit de tout bois.
Avatar de ABCIWEB ABCIWEB - Expert éminent https://www.developpez.com
le 24/02/2018 à 18:51
Salut,

Forcer les entreprises à utiliser une technologie propriétaire pour avoir un meilleur résultat dans le moteur de recherche est par définition une menace pour le web libre. Il n'y a rien de libre si l'on est dépendant d'une technologie limitée par le bon vouloir de google pour être visible sur le web. C'est une évidence et il me semble difficile d'être en désaccord avec Chris Graham.

Citation Envoyé par headmax Voir le message
... Nous avons un pouvoir celui du boycotte, mais j'avoue qu'il sera très difficile de se passé de Google, que sa soit consciemment on inconsciemment nous utilisons ses outils/services tous les jours.
L'utilisateur moyen utilise surtout le moteur de recherche et il existe des alternatives viables, qwant par exemple. Et dans les sites web, l'api google map est certainement très utilisée mais elle est rarement un élément essentiel du site et l'on pourrait la plupart du temps trouver également d'autres alternatives.

Je crois que la résistance ne pourra s'organiser qu'à partir du moment où il y aura une prise de conscience et un mouvement de la part des utilisateurs finaux, c'est à dire les visiteurs et utilisateurs du web. Côté entreprises, elles recherchent avant tout des bénéfices à court terme sans considération pour le reste. Et comme ce sont elles qui commandent le travail aux développeurs ces derniers n'ont guère d'autre choix que de faire des pages AMP si l'entreprise le souhaite.
Avatar de Jarodd Jarodd - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 24/02/2018 à 19:36
Mais ce gars était où ces dernières années ? Il hibernait ?

Le problème AMP est connu depuis des années, dès que Google en a parlé, certains sont montés au créneau et ont averti de cette menace sur le web ouvert. Cela n'a pas empêché Google de le mettre en place, et la presse droguée à la pub de se jeter dessus (ce qui AMHA accélèrera sa mort).

Bref, rien de nouveau sous le soleil...
Avatar de headmax headmax - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 24/02/2018 à 19:47
Citation Envoyé par ABCIWEB

L'utilisateur moyen utilise surtout le moteur de recherche
Si on part sur l'utilisateur finaux ou moyen alors se sera sans doute aussi ses média sociaux (Google+, Google+ Busness, Youtube ...), ainsi que ses Appareils & Système & Applications dédiés (Google Android, Google Chrome, Google App ...).
Pour une personne appartenant au monde du Marketing (Google Trends, Google Analytics, Google AdWords, Google Merchant Center, Google AdSense et Google AdMob, Google Tag Manager ...).
Pour une personne du web (Google Search Console, Google PageSpeed Tool, Google Cloud Platform, les API/Frameworks/Librairies en tout genre).
J'ai pas dresser toute la liste mais ça fait beaucoup est ça concerne tout les acteurs du web jusqu'a l'utilisateur finaux. En tant que développeur nous sommes aussi responsable de la garantie des données et l'orientation du développement surtout lorsqu'il s'agit de confidentialité économique et stratégie économique d'une entreprise.
Avatar de ABCIWEB ABCIWEB - Expert éminent https://www.developpez.com
le 24/02/2018 à 21:35
Citation Envoyé par headmax Voir le message
Si on part sur l'utilisateur finaux ou moyen alors se sera sans doute aussi ses média sociaux (Google+, Google+ Busness, Youtube ...), ainsi que ses Appareils & Système & Applications dédiés (Google Android, Google Chrome, Google App ...).
Autant d'applications qui seraient vite remplacées par d'autres si google laissait la place vide. C'est un choix d'utiliser ces applications mais pas véritablement une forte dépendance pour l'utilisateur final puisqu'il existe déjà des alternatives.
Avatar de Xinsura Xinsura - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 24/02/2018 à 22:29
Depuis un bon moment, j'ai commencé à fuir dés que j'entend parler de Google... Tout monopole est, par définition, nuisible à la liberté. Si une alternative existe, même moins performant, je priorise ce dernier.
Avatar de headmax headmax - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 24/02/2018 à 22:58
Citation Envoyé par ABCIWEB

Autant d'applications qui seraient vite remplacées par d'autres si google laissait la place vide. C'est un choix d'utiliser ces applications mais pas véritablement une forte dépendance pour l'utilisateur final puisqu'il existe déjà des alternatives.
100% d'accord d’où ma petite phrase souligné :
Citation Envoyé par headmax

En tant que développeur nous sommes aussi responsable de la garantie des données et l'orientation du développement surtout lorsqu'il s'agit de confidentialité économique et stratégie économique d'une entreprise.
Nous orientons, sans avoir le dernier mot, hélas c'est juste un pouvoir d'influence sur des choix décisionnels d'utiliser ou pas tel technologique mais sans poids réel sur le mot de la fin.
Avatar de ABCIWEB ABCIWEB - Expert éminent https://www.developpez.com
le 25/02/2018 à 4:49
Citation Envoyé par headmax Voir le message
100% d'accord d’où ma petite phrase souligné :

Nous orientons, sans avoir le dernier mot, hélas c'est juste un pouvoir d'influence sur des choix décisionnels d'utiliser ou pas tel technologique mais sans poids réel sur le mot de la fin.
Je suis intervenu pour dire que se passer de google serait bien plus facile que ne laisse penser le sentiment global largement influencé par l'omniprésence de google dans les médias.

Pour le reste on est d'accord, et comme ces choix décisionnels sont conditionnés au fait que google est le principal moteur de recherche dans les pays occidentaux, c'est bien pour cela que je disais qu'il suffirait que les utilisateurs finaux utilisent un autre moteur de recherche - tout au moins dans une meilleure proportion - pour que les choix des entreprises qui veulent une bonne visibilité sur le net soient moins évidents en faveur des technologies google.

C'est donc comme pour le reste, ce sont les utilisateurs/consommateurs qui pourront contraindre les entreprises à changer de stratégie. Si on laisse faire l'unique et aveugle argument financier de rentabilité/compétitivité à court terme, on court à la catastrophe et c'est pas nouveau.

Enfin bon, cela ne fait qu'une dizaine d'année que l'opinion public se préoccupe de son alimentation : ogm, glyphosate... et plus récemment nitrites. Auparavant on faisant plus volontiers confiance, croyant naïvement que tout ce qui était vendu n'était pas néfaste pour la santé. Pas impossible que dans un proche avenir, se passer de google devienne un nouveau challenge revendiqué pour préserver notre indépendance et notre santé mentale. Et dans ce cas ce sera google et les entreprises dépendantes qui devront plier ou s'adapter car comme disait Coluche, quand on pense qu'il suffirait que personne n'achète ces produits pour qu'ils ne se vendent plus...

Donc longue vie à Qwant et aux autres moteurs de recherche et vive la diversité
Avatar de Marco46 Marco46 - Modérateur https://www.developpez.com
le 25/02/2018 à 10:02
Citation Envoyé par Malick Voir le message

Croyez-vous comme lui que c'est une menace pour le web ouvert ?
Il semblerait que Google se comporte de plus en plus comme Microsoft dans les années 90.

Daniel Glazman l'explique vu de l'intérieur (il a été longtemps au W3C sur CSS) dans la vidéo ci-dessous, globalement Google se fout de la standardisation, ils font ce dont ils ont besoin et ils déploient dans Chrome sans se soucier des autres.

EDIT : A noter que le titre de la vidéo est en anglais mais Daniel Glazman est français et parle en français dans cette conférence.

Contacter le responsable de la rubrique Accueil