Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La justice américaine inculpe 13 Russes pour ingérence dans les élections présidentielles
Moscou monte au créneau

Le , par Stéphane le calme

207PARTAGES

10  0 
Les premières inculpations sont tombées, dans le cadre de l'enquête sur les liens entre la Russie et l'élection de Donald Trump à la Maison-Blanche. Les investigations menées par le procureur spécial Robert Mueller, ont conduit à la mise en cause de treize Russes et trois entités, russes elles aussi. Selon le communiqué, tous les inculpés sont accusés de complot en vue de tromper les États-Unis, trois d'entre eux sont accusés également de fraude bancaire et cinq autres de vol aggravé d'identité.

Dans son acte d’accusation, Robert Mueller a expliqué que « La défenderesse INTERNET RESEARCH AGENCY LLC («ORGANISATION») est une organisation engagée dans des opérations pour interférer avec les élections et les processus politiques. Les défendeurs MIKHAIL IVANOVICH BYSTROV, MIKHAIL LEONIDOVICH BURCHIK, ALEKSANDRA YURYEVNA KRYLOVA, ANNA VLADISLAVOVNA BOGACHEVA, SERGEY PAVLOVICH POLOZOV, MARIA ANATOLYEVNA BOVDA, ROBERT SERGEYEVICH BOVDA, DZHEYKHUN NASIMI OGLY ASLANOV, VADIM VLADIMIROVICH PODKOPAEV, GLEB IGOREVICH VASILCHENKO, IRINA VIKTOROVNA KAVERZINA et VLADIMIR VENKOV ont travaillé à divers titres pour lancer des opérations d’interférences ciblant les États-Unis pour le compte de l’ORGANISATION défenderesse. Depuis ou vers 2014 jusqu'à présent, les défendeurs ont sciemment et délibérément conspiré entre eux (et avec des personnes connues et inconnues du Grand Jury) pour tromper les États-Unis en altérant et en entravant les fonctions du gouvernement par la fraude et la tromperie dans le but d'interférer avec les processus politique et électoral des États-Unis, y compris l'élection présidentielle de 2016. »

« Les défendeurs, se faisant passer pour des citoyens américains et créant de fausses pièces d’identité, ont exploité les médias sociaux en créant des groupes et des pages pour attirer le public américain. Ces groupes et pages, qui ont traité des questions politiques et sociales controversées aux États-Unis, étaient prétendument contrôlés par des militants américains alors qu’en réalité ils étaient contrôlés par des défendeurs. Les défendeurs ont également utilisé de vraies identités volées à des Américains pour publier sur les comptes de médias sociaux contrôlés par l'ORGANISATION. Au fil du temps, ces réseaux sociaux sont devenus les moyens des défendeurs pour atteindre un nombre important d'Américains dans le but d'interférer avec le système politique américain, y compris l'élection présidentielle de 2016. »

« Certains défendeurs se sont rendus aux États-Unis sous de faux prétextes aux fins de recueillir des renseignements pour éclairer les opérations des défendeurs. Les défendeurs ont également acheté et utilisé une infrastructure informatique, basée en partie aux États-Unis, pour cacher l'origine russe de leurs activités et pour éviter la détection par les autorités de réglementation américaines et les forces de l'ordre. »

Plus loin, l’acte d’accusation affirme qu'Evgueni Prighozine, un allié du président russe Vladimir Poutine, a financé ce groupe ayant « pour objectif stratégique de semer la discorde dans le système politique américain » et qui a, à partir de la mi-2016, soutenu la campagne de Donald Trump et dénigré Hillary Clinton. Il aurait notamment contacté « à leur insu » des membres de l'équipe du candidat républicain.

L’acte d’accusation précise que « les opérations des défendeurs incluaient le soutien de la campagne présidentielle du candidat d'alors Donald J. Trump ("Campagne Trump" et le dénigrement d’Hillary Clinton. Les défendeurs ont fait diverses dépenses pour mener à bien ces activités, parmi lesquelles l'achat de publicités politiques sur les médias sociaux au nom des personnes et entités. Les défendeurs ont également organisé des rassemblements politiques à l'intérieur des États-Unis, tout en se faisant passer pour des entités et personnes américaines, sans révéler leur identité russe et l’affiliation de leur ORGANISATION, ont sollicité et indemnisé de réelles personnes américaines pour promouvoir ou dénigrer les candidats. Certains défendeurs, se faisant passer pour des personnes américaines et sans révéler leur association russe, ont communiqué avec des individus associés à la campagne Trump et avec d'autres militants politiques pour chercher à coordonner les activités politiques. »

À Moscou, le ministère russe des Affaires étrangères a qualifié d'absurdes ces accusations. « Treize personnes ont interféré dans les élections américaines ? Treize contre des services de renseignement (américains) dotés de milliards de dollars ? Contre les services de renseignement et de contre-espionnage, contre les dernières technologies ? Absurde, oui ! », a écrit sur Facebook Maria Zakharova, porte-parole du ministère des Affaires étrangères russe.


L'équipe de Robert Mueller cherche à établir s'il y a eu collusion de l'équipe de campagne de Donald Trump avec la Russie et si Donald Trump a tenté de faire obstacle aux investigations. Trois membres de l'équipe de campagne du futur président américain, dont son ex-directeur Paul Manafort, ont été mis en accusation et l'ancien conseiller du président à la sécurité nationale Michael Flynn a reconnu avoir menti au FBI et accepté de coopérer avec la justice.

De son côté, Donald Trump a réaffirmé que son équipe de campagne n'avait rien fait d'illégal : « La Russie a commencé sa campagne antiaméricaine en 2014, bien avant que je n'annonce ma candidature à la présidentielle. Les résultats de l'élection n'ont pas été impactés. La campagne Trump n'a rien fait d'illégal – pas de collusion ! », a tweeté le président, tenu informé des inculpations annoncées ce vendredi.

Source : acte d'accusation

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 20/02/2018 à 11:37
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

Mais ce serait bien si le point de vue des gens étaient entre les deux.
Et si tu commençais par te l'appliquer à toi-même pour montrer l'exemple ?

Non parce que dans le genre "binaire" et "manichéen", tu te pose là quand même, il suffit de voir ta position sur les différents sujets (rien que niveau USA / Russie, ou Trump / Hillary, ou Assad / rebelles / terroristes, ou je ne sais quoi d'autre xD), pas une once de nuance, un avis tranché qui ne bouge pas d'un pouce même quand on te mets les faits devant les yeux, etc. etc.

La seule différence avec les autres, comme le rappelle cdusart, c'est que tu es dans la contradiction, juste pour le plaisir d'être dans la contradiction, même si ce que tu soutiens est faux. Moi j'appelle pas ça avoir du recul, ou être nuancé, ou faire entendre "l'avis inverse", j'appelle cela de la bêtise pure.

Que tu soutienne un avis contradictoire quand il y a effectivement de quoi se poser des questions et que tu as des éléments probants dans ce sens, c'est très bien, mais avoir un avis contradictoire juste en fonction de la source ou du sujet traité, basé sur un simple "j'ai le droit d'affirmer ça même si j'ai aucune preuve, juste car j'ai envie", c'est idiot.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

On est plus surveillé que le peuple de la pire dictature totalitaire de l'histoire.
T'as vraiment aucune honte...
9  0 
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 15/07/2018 à 10:51
Cela me fait doucement rire.

On en parle des théories du complots d'extrême-gauche avec le patriarcat et consorts ?
On en parle des appels à la haine effectués par ces mêmes personnes ?
On en parle des mensonges et de la diffamation en qualifiant tout ce qui ne nous plaît pas de "nazi"/"extrême-droite"/"fasciste" ?
On en parle des mensonges par omission en ne mettant en avant que ce qui nous plaît, et en cachant ce qui dérange ?
On en parle des documentaires/reportages un peu ésotériques ?

Cela ne gêne personne qu'on retrouve de telles choses sur CNN, la BBC, Arté, etc. ?
Qu'ils balayent déjà devant leur porte avant de s'occuper de celle des autres.

Je ne regarde pas InfoWars, in-empêche, lors des manifestations américaines, ils fournissaient des rushs complets, ce qui couplé avec d'autres rushs, permettait d'avoir une idée claire de la situation. Et pendant ce temps là, les autres médias se contentait de sélectionner très habilement les passages qui les intéressent pour avancer leur histoire.

À leur place je me ferais tout petit, car c'est bien à cause de leur incapacité à produire du journalisme de qualité que des personnes s'éloignent des médias mainstream et se redirigent vers des médias "alternatifs", et de "réinformation", dont la qualité n'est malheureusement pas meilleure.
11  3 
Avatar de goomazio
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 07/09/2018 à 10:10
Citation Envoyé par Thorna Voir le message
donc rassure-toi : ils ne sont pas prêts d'interdire quoi que ce soit sur nos réseaux !
Ce qu'ils font est pareil, ils bloquent des comptes, ils en ferment, ils censurent. Ils interdisent aussi.

Oui, que la Terre est plate, que l'Evolution c'est de la *biip*, etc. Ca n'en fait pas pour autant des vérités, ni n'autorise les gens à vouloir imposer ces pensées. Le monde n'est pas une gigantesque secte !
Ces avis de fous ne sont pas le résultat de la liberté d'expression ! Vous critiquez la liberté d'expression totale sous prétexte que des gens trouvent un intérêt à raconter des inepties ? En sachant que dans tous ces cas complètement débiles ce n'est certainement pas la croyance en la véracité de l'idée qui porte les idées mais d'autres choses modernes du genre le fait que ça buzz, que ça rassemble, que ça met une ambiance de clash où on se bagarre à coup de réparti provocante, acère et débile.

En fait dans l'absolu tu as raison: les gens, qui sont doués de discernement, savent en général trier le vrai du faux, surtout quand ce qu'on leur annonce entre tant en contradiction avec les faits ou avec l'histoire.
Que la pomme vient du pommier et qu'un clignotant doit être utilisé et utilisé avant d'amorcer le virage, et encore... Parce que les gens normaux, on va dire, ne savent en général que suivre l'avis fournit par la TV. Ou alors les gens dont vous parlez, ceux doués de discernement, sont les quelques experts qui ne représentent qu'une partie infime de la population ?

Le problème, c'est le début de la phrase: "les gens, qui sont doués de discernement..." 40 ans de Culture Télé et 10 ans de Culture Réseaux Sociaux ont largement fait disparaitre ce qui pouvait vaguement exister auparavant dans ce domaine et ce que les progrès des siècles passés avaient commencé à faire émerger.
Et donc, qu'on soit fan de The Voice, Les Zamours, Les anges de la téléréalité, Ko Lanta ou le JT c'est pareil parce que, même si un jeune entrepreneur motivé qui regarde euronews ne t'insultera pas directement (peut-être qu'il le fera dans ton dos en se moquant bien fort à son cours de Golf, soit) comme un jeune kéké qui adore une bonne bagarre style Booba, il n'est pas moins lobotomisé par ce qu'il connait et ne s'intéresse pas assez aux choses avant de partager tout son "savoir" ou n'a simplement pas la capacité d'admettre qu'il ne sait RIEN (comparé à quelqu'un de calé, d'expert).

Et donc oui, ces avis nocifs qui mettent en danger le fonctionnement de pays entiers et dont il parait qu'ils reposent sur pas grand chose de factuel ou de réel, devraient peut-être être un peu plus filtrés... ou discernés
Discernés, oui ! Discernés dans le sens "contre-dit" si nécessaire et non pas censurés. Si on ne sait pas contre-dire et remettre une personne dans le droit chemin c'est qu'il y a un problème que la censure ne fera qu'empirer ou, au mieux, que cacher ou alors c'est que la personne est peut-être déjà dans le droit chemin, ou qu'il y a plusieurs chemins... Alors le discernement, oui, mais la censure certainement pas.
8  0 
Avatar de Cpt Anderson
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 19/02/2018 à 9:59
Les Russes, ce sont les méchants. J'ai vu ça dans la série 24. C'est vrai que s'ingérer dans les affaires d'un pays étranger, c'est pas bien, heureusement, les États-Unis (ni la France d'ailleurs) ne l'ont jamais fait, ça se saurait. Vite, condamnons la Russie et faisons blocus sur les importations, ca me parait la meilleure des solutions. De toute façon, comme nous sommes en pleine emploi, perdre quelques milliards avec le marché Russe, on s'en fou. Regardez ce qu'il s'est passé avec les produits agricoles, la Russie nous a boycotté mais la France est tellement puissante, qu'elle n'a absolument pas senti ce retour de bâton.

Eh puis, nous devrions carrément envoyer le Charles de Gaules en Mer de Chine, histoire de leur mettre un peu la pression. Avec notre techno de pointe et nos rafales, les Russes vont certainement trembler.

Au final, le monde sans la Russie, la Chine, l'Iran, l'Inde et la Corée du Nord, ca serait quand même mieux. Donc rayons les de la carte, qu'on en finisse.
7  0 
Avatar de Conan Lord
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 20/02/2018 à 11:01
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

La vision occidentale est trop manichéenne.
Dommage que ce soit pas déjà trolldi
Tu n'as pas l'impression d'être juste un poil manichéen ?
7  0 
Avatar de Namica
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 18/05/2018 à 1:53
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Facebook supprime 583 millions de faux comptes au premier trimestre 2018
l'entreprise fait le point de sa lutte contre les contenus illicites
...Leur objectif est d'harmoniser les législations des États membres de l'Union européenne....
Hummm. Ou va-t-on là ?
Il n'appartient pas à FB d'harmoniser les législations européennes mais bien de S'Y CONFORMER.
LOL
7  0 
Avatar de redcurve
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 15/07/2018 à 11:06
Ce ne sont pas les contradictions de Facebook mais bien celles des défenseurs de la liberté d'expression, on ne peut pas et dire vous avez la liberté d'expression et en même temps vouloir censuré celles des autres sont prétexte qu'ils racontent des conneries. Ou il y a liberté d'expression ou il n'y en a pas un point c'est tout.
10  3 
Avatar de cdusart
Membre actif https://www.developpez.com
Le 20/02/2018 à 11:14
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Alors déjà Clinton est pire que Trump, parce qu'elle est dans la politique depuis plus longtemps, elle a trempé dans beaucoup de sales affaires, elle est responsable de massacre de masse.
C'est une néo conservatrice, pro guerre et complètement hystérique :
Elle fait de la politique depuis plus longtemps que l'autre et donc elle est plus coupable ....

La logique et l'argumentation, c'est pour les faibles.
La théorie du complot en revanche c'est naturel, si tout le monde dit du bien c'est que c'est mal, si tout le monde en dit du mal c'est que c'est bien.

Je comprend de mieux en mieux la difficulté que l'on a pour discuter avec toi.
6  0 
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 16/07/2018 à 3:29
Plus sérieusement, voici une liste non-exhaustive des bêtises qu'on peut trouver dans les médias mainstream: https://www.esprit-critique.org/2017...ervice-public/

Pour le reste, il suffit de regarder les médias cités pour en avoir des exemples.
Après, je dois avouer que je ne tiens pas une liste à jour de tout ce que je remarques... peut-être devrais-je commencer à le faire.

Pour les omissions, un bel exemple est CharlotteVille sur Arté:
  • le contexte a été totalement passé sous silence ;
  • la vidéo présentée de "violence d'extrême-droite" (militant d'extrême-droite qui tapent sur un innocent à terre) a été tronquée, quand le rush complet raconte une autre histoire (manifestants qui partent entourés de contre-manifestants qui les taunts et insultent. Un contre-manifestant tente d'isoler un manifestant, les autres manifestants viennent à son secours).
  • Présentation des circonstances de l'accident très incomplet et trompeur:
    • la voie était ouverte à la circulation (deux autres véhicules "circulaient" "dans" la manifestation), et aucune mesure de sécurité n'a été prise ;
    • aucune visibilité vers l'avant (la foule cachait les autres voitures) ;
    • le fait que toute l'organisation de la manifestation ai été compromise par l'annulation de la manifestation, notamment le fait de partir groupé pour des raisons de sécurité ;
    • le fait qu'arrivé là, le conducteur pouvait légitimement craindre pour sa vie, ce n'est pas la première fois qu'un manifestant se serait fait attaqué en marge de la manifestation ;
    • le fait que reculer (suspect) ou s'arrêter (risqué) pouvait s'avérer dangereux pour le conducteur ;
    • le conducteur a très certainement voulu forcé le passage, comme cela est parfois fait lorsque des militants tentent de bloquer, e.g. une route/autoroute ;
    • les feux stops de la voiture étaient allumés peut avant l'impact ;
    • ce jusqu'à ce que la voiture se fasse attaquer par derrière par des "manifestants pacifiques armés".
    • Ça nuance déjà un peu l'accident, non ?

  • aucune information quant aux manifestations qui ont suivies, notamment lorsqu'on voit des marées noires passer les contrôles de police pour poursuivre une poignée de manifestants disperse et les tabasser.


Citation Envoyé par djizeuss Voir le message
Aujourd'hui tu met une info sur Cambridge Analytica sur Facebook, Facebook ne la publie... tout simplement pas 'fin ça c'est juste de la neutralité
Tu met une photo avec un camp de concentration, paf la sanction ! Ça c'est juste du négationnisme, et Facebook en use !
Facebook censure les seins, les "appels à la haine", les "images choquantes", la constitution américaine, les liens vers le dictionnaire de l'Académie française, etc.
7  1 
Avatar de Grogro
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 20/07/2018 à 11:10
Oliver Darcy, un journaliste de CNN, a demandé au réseau social comment il pouvait prétendre s'attaquer à la propagation de la désinformation alors qu'il autorise la page InfoWars à rester sur la plateforme.
Un journaleux de Clinton News Network qui se plaint de la "désinformation". L'hôpital qui se fout de la charité.
8  2