Bill Gates pense que les géants de la tech ne devraient pas empêcher le gouvernement d'exercer ses fonctions traditionnelles
Et les invite à coopérer

Le , par Michael Guilloux

0PARTAGES

18  0 
Dans une interview accordée au quotidien américain Axios, Bill Gates s'est exprimé sur le bras de fer que les entreprises de technologie essaient de maintenir avec le gouvernement américain, en demandant à ces dernières d'opter pour la coopération. Le cofondateur de Microsoft estime en effet que si les entreprises technologiques font avancer la société, elles ne devraient pas empêcher le gouvernement d'exercer ses fonctions traditionnelles. « Les entreprises doivent faire attention à ne pas ... défendre des mesures qui pourraient empêcher le gouvernement d'exercer, dans le cadre d'un examen approprié, le type de fonctions sur lesquelles nous comptons », a déclaré Bill Gates.

Quand il lui a été demandé d'être plus clair dans ses propos, le milliardaire philanthrope de la tech a cité comme exemples « l'enthousiasme des entreprises à rendre les transactions financières anonymes et invisibles, et leur point de vue selon lequel même les communications de l'auteur d'un crime de masse ne devraient jamais être accessibles au gouvernement », sous prétexte d'un quelconque engagement envers la vie privée des utilisateurs.

Cela fait donc penser à l'affaire entre Apple et le FBI, après une attaque terroriste à San Bernardino (Californie) ayant fait 14 morts. Rappelons que dans le cadre de ses investigations, le FBI est parvenu à mettre la main sur l’iPhone de l’un des auteurs de l’attaque. Mais le bureau fédéral s'est trouvé dans l’incapacité d’accéder au téléphone qui était protégé par le chiffrement, mais également par un mécanisme de sécurité intégré dans le système d’exploitation mobile d’Apple. Le FBI a donc eu recours à la justice pour sommer Apple d’apporter une assistance technique à l’agence fédérale pour débloquer le téléphone du terroriste ; ce que le fabricant d'iPhone a refusé évoquant son incapacité à accéder aux données du téléphone.

Il a donc été demandé à Bill Gates s'il faisait bien référence à Apple et son incapacité à débloquer un iPhone. Mais comme réponse, M. Gates a déclaré que « ce n'est pas une question de capacité », mais plutôt « une question de volonté ». Certains pourraient interpréter ces propos comme une invitation à introduire une porte dérobée qui permettrait au gouvernement américain par exemple d'accéder à un appareil avec une ordonnance du tribunal, mais il ne faudrait pas trop vite tirer ce genre de conclusions. Il faut en effet noter qu'offrir une assistance au cas par cas aux enquêteurs pourrait avoir le même effet, sans qu'il soit nécessaire d'introduire des portes dérobées. Quoi qu'il en soit, selon Bill Gates, si les entreprises de la tech refusent de coopérer avec les enquêteurs, elles pourraient être confrontées à une réglementation gouvernementale.


Bill Gates

L'interview portait également sur les « grandes tendances » qui effraient le cofondateur de Microsoft et Bill Gates a exprimé son inquiétude quant à la mauvaise utilisation qui peut être faite de la technologie. Il dit en effet être effrayé par le fait que la technologie puisse permettre à « un petit groupe de personnes de causer des dommages » de nature nucléaire, bioterroriste ou cybernétique, qui pourraient affecter des milliards de personnes. « Les petits groupes pourraient avoir accès à ... des armes nucléaires ou, pire encore, des armes bioterroristes ou cybernétiques », dit-il. « Un petit groupe peut avoir un impact – dans le cas du nucléaire, sur des millions de personnes, et dans le cas de la bio, sur des milliards, cela me fait peur », a-t-il ajouté. Une raison de plus de remettre en cause « l'enthousiasme des entreprises technologiques à rendre les transactions financières anonymes et invisibles ». Cela pourrait en effet permettre à de l'argent de circuler et d'être utilisé facilement à des fins malveillantes.

Source : Axios

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Quel message retenez-vous des propos de Bill Gates ?
Pensez-vous qu'il a raison ? Pourquoi ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de marsupial
Membre expert https://www.developpez.com
Le 14/02/2018 à 11:02
J'en pense que la coopération avec les five-eyes démontre, s'il est besoin, le détournement de ladite coopération et ses dérives.
Je rappelle que l'ex-directeur de la NSA a affirmé devant une commission d'enquête du Congrès, Keith Alexander, n'avoir déjoué aucun attentat terroriste. Par contre, nous sommes désormais tous espionné à des degrés divers fonction de l'intérêt de notre position hiérarchique au niveau politique, économique ou financier.

Ce que je retiens de son message tient dans sa conclusion où un petit groupe d'écervelés peut faire main basse sur une ogive nucléaire ou sur des centrales grâce à l'innovation des technologies. Je trouve que là il a raison.

En effet, les logiciels contiennent suffisamment de failles pour ne pas avoir à coopérer et tout à la fois mettre en danger des sites sensibles.
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 14/02/2018 à 11:06
La technologie n'est pas qu'informatique, c'est bien vrai... Et parfois bien plus dangereuse, toujours vrai... ( mais pas les plus curieuses )

La communication d'informations est principalement informatique et télécoms, c'est bien vrai... (un message codé sur un flux "clair" reste codé selon les guerres...)

Une raison de plus de remettre en cause « l'enthousiasme des entreprises technologiques à rendre les transactions financières anonymes et invisibles ». Cela pourrait en effet permettre à de l'argent de circuler et d'être utilisé facilement à des fins malveillantes.
Rien au sujet de l'analyse de l'utilisation des utilisateurs...
Si les entreprises tiennent à devenir des déclencheurs d'alertes...
A coup sur les forces de l'ordre n'ont jamais demander de ne pas interférer avec les enquêtes...

Historiquement, c'est une chose fausse, surtout sachant que l'enquête déclenche le recueille d'information log et l'analyse de celle-ci...
Qui autorisera à conserver des "données personnelles" et qui fait autorité lors de perquisition ?

Les ingénieurs de Boeing et la NASA ont bien déjà enquêté sur des dysfonctionnements ayant entrainé la mort ou pas... Pourtant l'avion est propriété d'une compagnie aérienne...
Pareil pour les voitures...
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 14/02/2018 à 13:11
Ils sont marrant Apple à refuser de débloquer un téléphone pour une enquête alors qu'en parallèle ils collaborent à fond avec la NSA...
La NSA a accès à tout ce qu'il y a dans le nuage des utilisateurs Apple.

On sait que Microsoft, Facebook, Twitter, Google, collaborent avec certains services US.
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 14/02/2018 à 13:45
J'aimerai bien partager la température qu'il y a chez moi...
J'ai reçu une régularisation de charge qui prétend qu'il y a du chauffage.
Certes la chaudière marche mais chez moi il fait froid comme dehors, pourtant le robinet des radiateurs sont ouverts et ils restent aussi froid que des glaçons...

Tu crois que cette donnée me fera payer moins en étant au deuxième étage ?
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 14/02/2018 à 14:24
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ils sont marrant Apple à refuser de débloquer un téléphone pour une enquête alors qu'en parallèle ils collaborent à fond avec la NSA...
La NSA a accès à tout ce qu'il y a dans le nuage des utilisateurs Apple.

On sait que Microsoft, Facebook, Twitter, Google, collaborent avec certains services US.
Quand tu collabores avec la NSA, ça se fait discrètement.
Ca ne se retrouve pas en une des journaux et même lorsqu'il y a eu les révélations de Snowden, hormis pour les grandes personnalités, les noms des quidams ne sont jamais donnés.

Avec le cas du FBI, c'est totalement différent.
Ca s'est retrouvé sur la place publique avec une belle demande officielle.
Si Apple collabore, c'est toute son image au niveau mondial qui est menacé de s'effondrer.
Quand on sait à quel point toute la stratégie de l'entreprise est tournée vers son image, on comprend mieux leurs réticences.
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 14/02/2018 à 14:55
Citation Envoyé par Saverok Voir le message
Si Apple collabore, c'est toute son image au niveau mondial qui est menacé de s'effondrer.
Quand on sait à quel point toute la stratégie de l'entreprise est tournée vers son image, on comprend mieux leurs réticences.
Les gens sont des cons, Apple collabore avec le FBI discrètement.
L'histoire du refus de débloquer un téléphone c'est du théâtre.
Ça n'a pas de sens sinon : Apple fournis toutes les informations de tous les utilisateurs, mais elle refuse de débloquer un téléphone ?

Ça me rappelle ça :
Yahoo aurait espionné les emails de ses clients pour le FBI ou la NSA
Donc le FBI serait aller voir Yahoo, mais pas Google, pas Apple, pas Microsoft, etc...
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 14/02/2018 à 15:49
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Les gens sont des cons, Apple collabore avec le FBI discrètement.
L'histoire du refus de débloquer un téléphone c'est du théâtre.
Ça n'a pas de sens sinon : Apple fournis toutes les informations de tous les utilisateurs, mais elle refuse de débloquer un téléphone ?
Tu nous donnes la définitions du marketing moderne dans toute sa splendeur
Oui, c'est du théâtre et en la matière, Apple fait parti des virtuoses.
On se fout de ce qui est hors champs et que le décors soit en carton patte, ce qui compte, c'est le show
Même si le public n'est pas dupe, son attention est focalisée sur la scène et c'est ça qui importe à Apple et c'est ce que le FBI n'a pas compris.

Si le FBI était passé par les coulisses, loin des regards, Apple aurait débloqué tous les téléphones sans poser de question.
Mais là, le FBI est entré sur scène, dans les lumières et là, Apple y joue sa partition.
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 14/02/2018 à 15:52
Citation Envoyé par Saverok Voir le message
Oui, c'est du théâtre et en la matière, Apple fait parti des virtuoses.
Ah d'accord.

J'ai remarqué que la surveillance de masse est de plus en plus déclaré.
Il y a des élus qui veulent augmenter la surveillance et c'est dit publiquement.
Ils veulent des portes dérobés, ils veulent travailler avec les grandes marques, etc.

D'un côté c'est sympa de le dire.
Avatar de CoderInTheDark
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 14/02/2018 à 17:51
Oui on semble tous d'accord pour dire que c'est du théâtre,.
Cette opposition de façade c'est juste pour piéger les criminels les plus crétins et autres apprentis terroristes, qui croient qu'en utilisant télégram ils ne se feront pas prendre.

Pendant la guerre les américain n'ont pas crier sur les toits qu'ils avaient cassé Enigma et le cryptage des japonnais
Ca leur permettaient d'écouter encore mieux leur ennemie qui ne se méfiaient pas

Pour garder leurs clients les acteurs de la tech ne vont pas dire qu'ils collaborent avec les autorités.
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 15/02/2018 à 10:53
Citation Envoyé par CoderInTheDark Voir le message
Pendant la guerre les américain n'ont pas crier sur les toits qu'ils avaient cassé Enigma et le cryptage des japonnais
Ca leur permettaient d'écouter encore mieux leur ennemie qui ne se méfiaient pas
Ils ont même été encore plus vicieux que ça.
Pour que l'ennemi ne se doute pas que leur code était cassé, ils faisaient exprès de faire des bourdes et sacrifiaient exprès certains de leurs convois (et de leurs hommes ) )

Et aujourd'hui, on assiste à la même chose.
Cette mascarade avec Apple et le FBI est juste là pour faire croire aux criminels qu'ils peuvent continuer à utiliser les tel Apple en se croyant protéger
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web