Russie : des pirates se seraient servis du logiciel de sécurité Cobalt Strike pour dérober 14 millions d'euros
Aux banques russes en 2017

Le , par Christian Olivier

87PARTAGES

4  0 
2017 n’aura pas été une année de tout repos pour les banques russes, bien au contraire. D’après les informations fournies par le média Reuters, les établissements financiers russes auraient perdu des sommes importantes à cause de la recrudescence des cyberattaques dont ils étaient les cibles.

Les responsables des banques russes ont révélé que les pirates ont réussi à détourner environ 14 millions d’euros (plus d’un milliard de roubles) des établissements financiers du pays en 2017. Ces chiffres tiennent uniquement compte des montants qui ont été distraits à l’aide du logiciel Cobalt Strike, un outil qui sert habituellement à évaluer le niveau des cyberdéfenses d'une organisation.


Le premier gouverneur adjoint de la Banque centrale de la Fédération de Russie, Dmitry Skobelkin, a profité de son intervention lors d‘une conférence sur la sécurité informatique qui s’est récemment tenue à Magnitogorsk pour souligner le fait que 21 « vagues d'attaques » utilisant le logiciel Cobalt Strike ont été enregistrées pour la seule année 2017.

« Plus de 240 organismes de crédit ont été touchés par ces attaques dont onze ont atteint leur but. Les montants dérobés dépassent un milliard de roubles », a-t-il ajouté.

Ces informations tendraient à prouver que le pays de Vladimir Poutine qui fait actuellement l’objet de vives critiques de la part de ses partenaires occidentaux à cause notamment de son implication supposée dans plusieurs affaires de cybercrime est aussi la cible de cyberattaques qu‘il s‘emploie à combattre.

Source : Reuters

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de marsupial
Membre expert https://www.developpez.com
Le 14/02/2018 à 10:10
Ca me rappelle ceci. Un malware installé dont on ne sait presque rien sur son mode de propagation, ni ce qu'il a pu faire. Découvert par hasard lors de l'hiver 2017. Il est furtif et quasi invisible puisque résident en mémoire des serveurs et disparaît au redémarrage. Absolument personne ne peut se prononcer sur son origine, donc encore moins sur ses auteurs. Lors de sa découverte, on recensait 140 banques touchées. Personne ne sait non plus combien de temps il a agit. Il est tellement difficile à détecter qu'il se peut qu'un jour on en trouve une nouvelle version qui serait déjà en activité.
2  0 
Avatar de headmax
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 14/02/2018 à 19:22
Tellement perfectionné qu'on dirait qu'il a été fabriqué par des banques pour des banques concurrente ou pas ...
0  0 

 
Sondage : quels sont les langages de programmation qui vont probablement disparaître
Siri enregistre les bagarres, les échanges avec les médecins, les ébats sexuels
Est-ce une grosse erreur de considérer la POO comme standard de l'industrie pour l'organisation des bases de code ?
Cours complet Bootstrap 4 - Premiers pas, un tutoriel de Maurice Chavelli
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web