SILL 2018 : l'État actualise son référentiel de logiciels libres
Qu'est-il recommandé pour la conception et le développement logiciel cette année ?

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Depuis quelques années, l'État français publie ce qu'il appelle le Socle Interministériel de Logiciels Libres (SILL), une liste de logiciels libres préconisés correspondant à chaque cas d'usage. Les logiciels sont classés en trois niveaux de recommandation : recommandé, en observation, en fin de vie. Le SILL est établi sur une base annuelle par les différents groupes de travail interministériels pour le logiciel libre, sous le contrôle de la DINSIC (Direction interministérielle des systèmes d'information et de communication). Le SILL 2018 a été validé par la DINSIC et par les DSI ministérielles lors d'une formation technique le 23 janvier 2018 et il est désormais disponible.

Comme d'habitude, il comprend plus d'une centaine de logiciels, y compris pour les développeurs et bien d'autres logiciels destinés à des utilisations variées. Pour la catégorie « Conception et développement », voici ci-dessous quelques logiciels et outils recommandés selon les finalités :
  • environnement de développement intégré (EDI) : comme les années précédentes, Eclipse est recommandé en tant qu'EDI et son plugin Acceleo pour la génération de code. Il faut également noter que Visual Studio Code fait son entrée cette année dans la liste des EDI recommandés par l'État ;
  • développement d'applications Web : OpenJDK comme environnement d'exécution recommandé ;
  • outil de gestion de code source : Git comme outil de gestion des configurations (serveur) ;
  • gestion des anomalies : Mantis BT est recommandé en tant qu'outil de remontée de bogue ;
  • installation, packaging, diffusion et distribution : Maven comme outil recommandé pour la gestion des dépendances, Yarn est en observation. NPM est également en observation pour les gestionnaires de paquets pour Node.js ;
  • outils d’analyse et de modélisation : Pencil est recommandé pour le maquettage IHM (statique ou dynamique) ;
  • test et intégration : JUnit comme outil de gestion des tests unitaires, Fitnesse et DbFit comme outils d'injection afin de tester les couches basses, Jenkins comme outil d'aide à la livraison (dépôt, intégration continue...), Squash TA pour l'automatisation des tests, Selenium Server et Selenium IDE pour l'automatisation des tests Web et Squash TM et Jaller pour la gestion des campagnes de tests;
  • etc.


On peut également s'intéresser à la catégorie « Données et contenu » où les logiciels recommandés selon la finalité sont les suivants :
  • systèmes de gestion de bases de données relationnelles : PostreSQL est recommandé comme base de données transactionnelle, MariaDB comme base transactionnelle cluster et PostGIS comme base de données géomatique ;
  • systèmes de gestion de bases de données non relationnelles : MongoDB est recommandé comme base de données NoSQL.

On ne saurait être exhaustif ici, mais pêle-mêle, on peut encore citer parmi les autres logiciels recommandés par l'État en 2018 :
  • authentification : KeePass comme gestionnaire de mots de passe et VeraCrypt (en observation) pour le chiffrement de disques ;
  • suites bureautiques : LibreOffice ;
  • éditeur de texte : Notepad++ ;
  • lecteur multimédia : VLC ;
  • courrielleur : Thunderbird ;
  • client de messagerie : Roundcube ;
  • client de messagerie instantanée : Jitsi ;
  • client FTP : Filezilla ;
  • navigateur : Firefox ESR ;
  • logiciel de compression : 7zip ;
  • systèmes d'exploitation serveur : les distributions GNU/Linux CentOS, Ubuntu (écoles) et Debian ;
  • etc.

Source : SILL 2018 (pdf)

Et vous ?

Que pensez-vous de cette liste ?
La trouvez-vous vraiment utile ?
Quels sont les grands absents de cette liste ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de MikeRowSoft MikeRowSoft - I.A. en bêta-test https://www.developpez.com
le 13/02/2018 à 18:14

[...]
Que pensez-vous de cette liste ?
La trouvez-vous vraiment utile ?
Quels sont les grands absents de cette liste ?
  • Plutôt étoffé, tout les outils pour les besoins interne d'une entreprise (PME-PMI) y sont.
  • Non. Mais au moins, les sources leurs semblent fiables.
  • Il n'y a pas d'absent. La plus part des logiciels produisent des fichiers qui peuvent être réutiliser par d'autres logiciels. La surprise est Nagios en FV...
Avatar de matd.h matd.h - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 13/02/2018 à 20:03
Le logo du SILL.. Ok je sors
Avatar de Pierre GIRARD Pierre GIRARD - Expert éminent https://www.developpez.com
le 13/02/2018 à 20:13
Bien vu, c'est pas tout à fait ça mais ...
Avatar de koyosama koyosama - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 13/02/2018 à 23:37
Dommage que l'Etat ne respect aucune de ces conseils. Tout microsoft, hein
Courrielleur, j'ai cru un moment que c'était un quebecois qui a écrit ce truc, non on n'aime pas le client mail.

Gimp, j'aurais pensé Krita. Cette liste fait trop Java je trouve.
Avatar de Pierre GIRARD Pierre GIRARD - Expert éminent https://www.developpez.com
le 14/02/2018 à 7:27
Citation Envoyé par koyosama Voir le message
Dommage que l'Etat ne respect aucune de ces conseils. Tout microsoft, hein ...
Je ne savais pas que la gendarmerie était indépendante de l'état
Avatar de Mickael_Istria Mickael_Istria - Membre émérite https://www.developpez.com
le 14/02/2018 à 10:49
Citation Envoyé par koyosama Voir le message
Dommage que l'Etat ne respect aucune de ces conseils. Tout microsoft, hein
Je ne pense pas qu'on puisse dire "tout microsoft". On trouve quand meme dans pas mal de lycees des machines sous Linux ou qui utilisent LibreOffice ou d'autres logiciels OSS. C'est grace a ce genre de liste que ce genre d'initiative peut progresser plus facilement dans les etablissements ou entites un peu frileux: grace a la liste, ils peuvent prendre les logiciels qui sont dessus et les considerer comme fiables sans faire d'audit interne, et si ca marche pas, ils peuvent s'en prendre a ceux qui font le SILL. Donc en gros, ca deresponsabilise en cas de probleme, ce qui diminue l'impression de prise de risque et facilite l'adoption.
Mais bon, c'est quand meme pas tout le SI de tous les services publics qui vont changer du jour en lendemain, les progres se font par petites etapes...

Cette liste fait trop Java je trouve.
En fait, je pense que cette liste prend en compte tres serieusement le cote fiabilite et ecosysteme. On peut dire tout le mal qu'on veut de Java, mais
1. C'est mature: ca marche bien depuis des annees sans bug majeur alors que la base d'utilisateurs finals d'appli Java se compte en milliards
2. C'est productif
3. Il y a beaucoup de gens qui sont competents avec (donc c'est facile de trouver des developpeurs, contrairement a des technos techniquement superieures mais qui ont juste une poignee d'individus competents, impossibles a embaucher)
4. Il y a un ecosysteme grand et divers avec beaucoup d'institutions (entreprises, labos) -y compris francaises- pour en assurer une bonne perennite
et d'autres trucs.
Donc on peut regretter l'absence de certaines autres technos, mais en remettant ca dans le contexte de "quelles technos OSS l'Etat et les services publics dont beacoup sont critiques a la societe peuvent utiliser a moindre risque?", ca reste quand meme une valeur sure. Apres, ca evoluera peut-etre quand d'autres technos comme Node.js auront la meme popularite (ce qui est deja plus ou moins le cas) et maturite (ce qui est beaucoup moins le cas) pour paraitre rassurantes.
Avatar de MikeRowSoft MikeRowSoft - I.A. en bêta-test https://www.developpez.com
le 14/02/2018 à 10:49
Non, mais comme pour la politique régionale et communale, chacun peu choisir son champs au plus proche de chez lui.

Les trois au second tour de la prochaine élection présidentielle : Macron, Mélenchon, et Wauquiez. (dommage pour Lepen qui aurait pu être quatrième...)

Comme d'habitude, le chouchou Asselineau n'y sera pas, mais je changerai mon vote...
Avatar de Marco46 Marco46 - Modérateur https://www.developpez.com
le 14/02/2018 à 11:41
C'est franchement à la bourre pour tout ce qui est développement web. Recommander Java pour faire du web c'est so 2010. Mais bon ... En France on a systématiquement 10 ans de bourre sur toutes les technos ...
Avatar de koyosama koyosama - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 14/02/2018 à 13:20
Citation Envoyé par Mickael_Istria Voir le message

En fait, je pense que cette liste prend en compte tres serieusement le cote fiabilite et ecosysteme. On peut dire tout le mal qu'on veut de Java, mais
1. C'est mature: ca marche bien depuis des annees sans bug majeur alors que la base d'utilisateurs finals d'appli Java se compte en milliards
2. C'est productif
3. Il y a beaucoup de gens qui sont competents avec (donc c'est facile de trouver des developpeurs, contrairement a des technos techniquement superieures mais qui ont juste une poignee d'individus competents, impossibles a embaucher)
4. Il y a un ecosysteme grand et divers avec beaucoup d'institutions (entreprises, labos) -y compris francaises- pour en assurer une bonne perennite
et d'autres trucs.
Donc on peut regretter l'absence de certaines autres technos, mais en remettant ca dans le contexte de "quelles technos OSS l'Etat et les services publics dont beacoup sont critiques a la societe peuvent utiliser a moindre risque?", ca reste quand meme une valeur sure. Apres, ca evoluera peut-etre quand d'autres technos comme Node.js auront la meme popularite (ce qui est deja plus ou moins le cas) et maturite (ce qui est beaucoup moins le cas) pour paraitre rassurantes.
J'ai rien contre Java mais ils auraient mettre plus de techno. Mais ça reste quand même très Java.
Avatar de koyosama koyosama - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 14/02/2018 à 13:25
Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
C'est franchement à la bourre pour tout ce qui est développement web. Recommander Java pour faire du web c'est so 2010. Mais bon ... En France on a systématiquement 10 ans de bourre sur toutes les technos ...
Troll : Quand je vois de la CSS grid qui fait passer pour une nouvelle invention, alors que c'est juste une autre façon de formulé table . Quand je vois des gens qui se remet à la programmation composant et css inline. On retourne un peu en arrière, je pense qu'on 10 ans d'avance

Tiens c'est ça l'avancé technologique du web : lien.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil