Des chercheurs promettent un Internet jusqu'à 1000 fois plus rapide
Le Web a-t-il besoin d'une telle accélération ?

Le , par Katleen Erna, Expert éminent sénior
Des chercheurs promettent un Internet jusqu'à 1000 fois plus rapide, le web a-t-il besoin d'une telle accélération ?

Le Massachusetts Institute of Technology (MIT), est une université prestigieuse, spécialisée dans les domaines de la science et de la technologie, située (comme son nom l'indique) dans le Massachusetts.

Le MIT comprend un pôle de recherche particulièrement réputé.

Ses chercheurs viennent justement de s'exprimer publiquement à propos d'une technologie de leur invention, qui pourrait bien révolutionner l'Internet en le rendant plus rapide (et ce, à moindre coûts).

Les responsables du projet évoquent ainsi des connexions de 100 à 1000 fois plus rapides. Un internaute pourrait ainsi uploader facilement un fichier d'une taille de 10GB.

Ceci serait envisagé dans un futur où les processeurs seront bien plus puissants qu'actuellement. Un futur où les applications seront également plus gourmandes (3D, jeux interactifs, etc.).

Grâce à des routeurs dans lesquels les signaux électriques seraient remplacés par des signaux optiques directs (actuellement la majorité des signaux émanant de la fibre optique sont convertis en signaux électriques par les routeurs), le Net pourrait devenir 100 fois, voir 1000 fois, plus rapide (tout en économisant de l'énergie).

Les chercheurs du MIT estiment qu'il faudra encore 3 à 5 ans au web avant d'y être prêt.

Quoiqu'il en soit, ils ont développé une architecture appelée "flow switching" qui supprimera les conversions de signaux faites par les routeurs.

Elle instaure un chemin spécifique entre deux endroits échangeant de gros volumes de données (entre la Silicon Vallée et Boston par exemple). De ce fait, les routeurs situés le long de cette route n'accepteront que les signaux venant d'une direction, et ils les renverront uniquement vers l'autre direction.

Comme les signaux optiques ne viendront que d'un seul endroit, et pas de plusieurs, il ne sera pas nécessaire de les convertir en signaux électriques pour les stocker dans la mémoire.

La partie dédiée au transport de cette architecture est pour le moment en phase de test dans le New Jersey (Bell Labs)

Si le projet aboutit, nous pourrions bientôt voir arriver une informatique en 3D faite d'expériences Internet totalement immersives.

Cerise sur le gâteau, l'équipe de recherche du MIT promet que les fibres optiques apporteront de plus des réductions dans les coûts d'accès au haut débit.

Le professeur Chan, à la tête du projet, prévoit de fonder une entreprise qui déploiera et commercialisera cette technologie. Mais avant cela, il faudra tester ce nouveau système en grandeur nature, en l'implantant sur des réseaux traditionnels aux Etats-Unis, pour un essai ponctuel.

Enfin, pour un succès total, il faudrait une adhésion sans faille des compagnies de routage et des FAI. Seront-ils intéressés par un tel plan ?

Source : Les projets du professeur Chan

L'Internet doit-il devenir plus rapide, comme l'affirment les chercheurs ?

Comment gérer la constante augmentation de besoins en connectivité (nouveaux abonnés au Net, nouveaux appareils connectés -smartphones, etc.-) ? La solution du MIT est-elle la meilleure ?

Les FAI seront-ils prêts à mettre en oeuvre une telle expansion de leurs services ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de - https://www.developpez.com
le 05/07/2010 à 20:47
Quand le cd a remplacé la disquette on est passé de 1.4M à 655M , un truc a foiré (le cinema) tout le reste a marché, le dvd est venu combler cette lacune et hollywood a embrayé.

C'est vrai qu'il faut du contenu pour populariser une techno, mais l'ultime utilisation des réseaux n'est elle pas de passer de la video HD partout ? (maybe 3d !)

Si une technologie pareille était vraiment opérationnelle , cela poserait de sérieuses questions aux modes de transmission hertziens : pourquoi faire du broadcast hertzien pour 30 chaines là ou les routeurs peuvent envoyer des millions de chaines à la demande ?

Sinon on peut dire que la boucle du réseau sera bouclée, le bénéfice pour le web sera peu significatif certes mais le signal analogique numérisé y trouvera sa place , comme le web sur une fraction du débit théorique. Chacun regarde sa thématique video en cliquant des liens href disposés dans l'image pour aller ici ou là. Un foyer de 10 personnes dont chacune regarde sa thématique en hd ... bon , c'est moins révolutionnaire que l'arrivée de l'internet mais ça chamboule tout pour les professionnels. Au final toutes les fréquences hertziennes sont récupérées pour faire... du réseau mobile et la boucle est bouclée. Ce n'est pas forcément une rupture technologique , c'est surtout une issue inévitable vers la fin de l'évolution des technologies réseau.
Avatar de SirDarken SirDarken - Membre émérite https://www.developpez.com
le 06/07/2010 à 10:25
Cette course est inévitable, et je pense pas que cela soit un mal.
Les applications d'Internet commencent à peine (10 ans que j'ai le net dont 5 en adsl seulement), donc les besoins en capacité augmenteront forcément.

Ensuite je serai plus pour une égalisation en terme de connectivité (l'adsl partout, ou plutot fibre 100M partout) qu'une montée en capacité.
Avatar de PetitPapaNoël PetitPapaNoël - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 07/07/2010 à 8:28
Bonjour,

Moi qui n'ai pas pas accès à l'adsl (de chez moi) et qui ne l'aurai jamais, ça me laisse rêveur...
Avatar de Chauve souris Chauve souris - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 07/07/2010 à 9:19
Des trajets Paris-New York super rapides et du temps perdu en allant et en revenant des aéroports respectifs. Effectivement ça va bouchonner au péage (pardon, au DSLAM). Les pros n'auront pas de soucis, eux, ils auront des accès privilégiés. Ca sera donc tout bon pour eux et ils pourront accéder à tout berzingue à des BDD situés à l'autre bout de la planète. Idem pour les sauvegardes, les VPN, etc.
Mais pour les particuliers j'ai des doutes. A l'origine la fibre optique devait assurer des débits merveilleux. Et puis elle a été volontairement dégradée (d'où bon nombre de procès) et soumise à des quotas. A voir comment ça va évoluer.
Avatar de hiura hiura - Membre actif https://www.developpez.com
le 07/07/2010 à 9:38
Si les connexions empruntent un chemin fix, oubliez la navigation anonyme. Je suis sûr que certains gouvernement seront contents!
Avatar de Jacen Solo Jacen Solo - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 07/07/2010 à 10:12
En même temps il faut prendre ces informations avec des pincettes.

En se référant aux papiers de recherche, on constate que la solution est destinée pour le moment au trafic inter-MAN (Metropolitan Area Network). Et la solution n'est intéressante que pour 10000 abonnés avec une connection en 200Mbps, ou 100000 en 10Mbs (j'estime à l'oeil sur le graphe). Les résultats sont cependant plus intéressant si on fait cohabiter les technologies.

Par contre il reste du travail à faire sur les temps de latence. La publication se concentre sur les débits et temps de transfert, évoque les politiques d'ordonnancement, mais, même si je n'ai lu qu'en diagonale, je crois que le problème de la latence n'est pas trop pris en compte, si ce n'est en disant qu'il faut éviter de switcher trop souvent pour optimiser le débit. Bref, de ma (très rapide et très superficielle) analyse, ça répond au problème de la bande passante, mais la techno ne permettra pas les temps de latence réduits. Cela dit, rien n'empêche d'imaginer un réseau doublé, avec le contrôle avec un faible temps de latence, qui lance les chargements de données sur OFS (l'acronyme de la techno).
Avatar de Emmanuel Deloget Emmanuel Deloget - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 07/07/2010 à 11:48
Citation Envoyé par hiura  Voir le message
Si les connexions empruntent un chemin fix, oubliez la navigation anonyme. Je suis sûr que certains gouvernements seront contents!

Je ne vois pas de lien très fort entre chemin fixe et navigation anonyme. Par exemple, le principe de fonctionnement du réseau Tor n'est pas changé parce qu'à un moment donné les données empruntent un méga-tuyaux. Et que tu utilises Tor ou que tu navigues sans te préoccuper de quoi que ce soit, une vidéo qui vient de Youtube est une vidéo qui vient de Youtube.

Les gouvernements maitrisent déjà une grande partie des portes d'entrée, de toute façon. Le nombre de tuyaux physiques qui relient la France aux autre pays du monde n'est pas si élevé que ça.

De plus, il ne s'agit pas de supprimer tous les routeurs du monde, mais de supprimer ceux qui sont les plus utilisés de manière à éliminer un certain nombre de transformations lumière->électricité->lumière qui prennent un temps considérable. Si, par exemple, tous les routeurs du backbone de free sont remplacés - ainsi que tous les routeurs qui font le lien entre les réseaux des différents cableurs (Orange, Completel, ...) alors on a déjà un gain de temps considérable, donc un gain de débit considérable. Si votre ping passe sous la miliseconde, vous n'allez pas vous plaindre, hein ?
Avatar de Zbouirf Zbouirf - Membre du Club https://www.developpez.com
le 07/07/2010 à 12:10
Bonjour,

Indépendamment de la question de faisabilité, j'adhère au principe de sevyc64, octal et Népomucène. Plus besoin de PC mais simplement de n'importe quel terminal et d'un compte accessible depuis n'importe ou. C'est ce qui est en train de se produire, doucement mais surement (Google doc par exemple, est en train d'offrir un "office" online). C'est pratique ! Ras le bol des synchronisations entre machines...

Oui mais...
En regardant un peu dans notre histoire et en considérant des points vue plus politiques, voire éthiques, on peut se poser la question des dérives que cela peut potentiellement engendrer. Sans dire que cela arrivera forcément, mutualiser l'accès à nos logiciels et données, c'est les remettre entre les mains d'autres personnes. Et hélas de nos jours, encore trop de personnes sont obnubilées par le pouvoir et le contrôle...

J'aimerais ne plus me soucier de synchroniser mes données, pouvoir accéder à une partie de ma mémoire depuis n'importe ou, mais je ne tiens pas non plus à donner à des personnes mal intentionnées les moyens et les armes pour nous asservir.

Donc je suis pour l'augmentation des débits, mais je ne veux pas accueillir ces évolutions tel un enfant son cadeau de noël, dès lors aveuglé par la nouveauté ne se souciant plus guère de son entourage, ne voyant pas qu'on l'achète et l'entraine là où il ne veut pas aller.
Avatar de Heaven_4u Heaven_4u - Futur Membre du Club https://www.developpez.com
le 07/07/2010 à 20:05
Avoir des communications directionnelles défait le but premier d'internet qui est de fournir un mode de communication distribué. Si un serveur ou un noeud plante alors un nouveau chemin peut être trouvé.

Mais pas avec cette architecture....

Cela me deçcoit.

Richard
Avatar de hiura hiura - Membre actif https://www.developpez.com
le 08/07/2010 à 0:18
Citation Envoyé par Emmanuel Deloget  Voir le message
Je ne vois pas de lien très fort entre chemin fixe et navigation anonyme.

(Je devais pas encore être très réveillé pour confondre gouvernement et entreprise ) En fait je me disais que la navigation serait faite de sorte que chaque utilisateur soit reconnaissable
99.99% du temps puisqu'avec cette technique on peut regrouper de manière fixe un certain nombre d'utilisateurs et en appliquant sur ce groupe la technique développée par panopticlick.eff.org (qui est déjà super efficace).

Bon ça aussi du bon : recherche plus précise, connexion automatique, … Mais à quel prix ? Enfin, ça c'est un autre sujet!
Avatar de briegel briegel - Membre régulier https://www.developpez.com
le 09/07/2010 à 11:23
Cette évolution serait formidable, mais quid des terminaux mobiles ? Si les FAI suivent, je suis pas du tout certain que les opérateurs mobile seraient aussi enthousiastes (le coût des infrastructures n'est pas le même).
On assiste à une convergence entre la qualité du web sur terminal station et mobile (enfin !), ce serait vraiment dommage de voir une nouvelle divergence se créer (elle se crée déjà à cause de la saturation des réseaux 3G).

Alors oui pour Internet * 1000, mais non pour Internet mobile *10E-1000.
Offres d'emploi IT
Ingénieur développement fpga (traitement vidéo) H/F
Safran - Ile de France - 100 rue de Paris 91300 MASSY
Ingénieur analyste programmeur (H/F)
Safran - Auvergne - Montluçon (03100)
Responsable transverse - engagement métiers H/F
Safran - Ile de France - Corbeil-Essonnes (91100)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil