Des scientifiques d'un centre nucléaire russe auraient été arrêtés pour avoir tenté de miner du bitcoin
Avec le superordinateur du centre nucléaire

Le , par Olivier Famien, Chroniqueur Actualités
Les monnaies cryptographiques sont dans l’air du temps. Tout le monde en parle et personne ne veut rater une occasion à saisir. Selon les informations rapportées par l’agence de presse britannique, BBC, des scientifiques travaillant dans le centre nucléaire fédéral de Sarov, en Russie, ont été arrêtés par les agents de sécurité russes, pour avoir prétendument miné des monnaies cryptographiques.

Selon le rapport de l’agence de presse, les personnes appréhendées auraient tenté d’utiliser l’un des supercalculateurs disponibles dans le centre nucléaire. Il faut souligner que ce supercalculateur serait l’un des puissants de Russie avec une capacité de 1 pétaflops, soit 1 ;000 trillions de calculs par seconde. Si les faits reprochés à ces personnes sont avérés, en utilisant les ressources d’une telle machine pour miner de la cryptomonnaie, et en l’occurrence le bitcoin, ces personnes auraient pu se faire beaucoup d’argent.

Pour mieux comprendre les prétendus agissements de ces personnes, il faut savoir que le Bitcoin, à l’instar des autres systèmes de paiement pair-à-pair, est un réseau distribué appelé également chaine des blocs. Lorsqu’une transaction comme un paiement avec une monnaie cryptographique est effectuée, ce paiement rejoint toutes les autres transactions dans les blocs du réseau de la chaine des blocs. Pour que ces différentes transactions puissent être traitées et approuvées, des millions d’utilisateurs et entreprises mettent les ressources de leurs terminaux pour miner ou plus simplement utilisent la puissance de calcul de leurs terminaux (CPU, GPU, les technologies FPGA ou ASIC ou d’autres ressources encore) afin de traiter l’algorithme de hachage utilisé pour générer les blocs contenant les transactions de la chaine des blocs.

En principe, tout utilisateur peut miner pour une monnaie cryptographique quelconque afin de grappiller quelques sous, pourvu qu’il investisse dans le bon matériel et s’arme de patience. Mais si vous disposez de machines avec des ressources importantes, plus vous effectuez les calculs mathématiques avec votre machine et plus la rémunération que vous percevrez sera élevée. Ce serait donc ce désir de se faire de l’argent en minant de la monnaie cryptographique qui aurait poussé plusieurs scientifiques du centre nucléaire fédéral de Sarov, en Russie occidentale, à tenter de miner de la monnaie cryptographique avec du matériel qui n’est pas conçu à cet effet.


Selon les déclarations de presse du centre nucléaire, « ;il y a eu une tentative non autorisée d’utiliser des installations informatiques à des fins privées, y compris ce que l’on appelle le minage. ;» L’un des faits reprochés aux scientifiques est que le superordinateur n’était pas censé être connecté à internet, et ceci, afin d’éviter toute intrusion dans le système hautement sensible. Mais en essayant de connecter la machine à internet, ils auraient pu exposer tout le système à des attaques éventuelles et par-delà, la Russie entière.

Mais dès que les scientifiques ont tenté de connecter le supercalculateur à internet, le service de sécurité du centre nucléaire a été alerté. Il convient de préciser que ce centre nucléaire est hautement surveillé. La ville elle-même qui abrite le centre n’a même pas été marquée sur les cartes soviétiques et des permis spéciaux sont encore nécessaires pour que les Russes la visitent. Avec de telles dispositions, l’on pourrait bien se demander quelle lubie a bien pu animer ces derniers au point de ne pas se convaincre que leur projet serait détecté à la moindre tentative. Selon le service de presse russe Mash, ces derniers ont été remis au Service fédéral de sécurité (FSB). Ils seraient poursuivis pour affaire criminelle.

Cette affaire de minage illicite de cryptomonnaies vient nous rappeler tous les déboires survenus autour de ces monnaies virtuelles lorsque certains sites ont commencé à utiliser ouvertement les ressources des visiteurs afin de miner de la monnaie cryptographique sans les aviser. Par ailleurs, avec ces possibilités de gain, de nombreuses nouvelles activités malveillantes ont commencé à fleurir avec, entre autres, le piratage de machines des utilisateurs pour installer des logiciels de minage de monnaies cryptographiques.

Source : BBC

Et vous ?

Pensez-vous que les scientifiques russes auraient été complètement aveuglés par l’appât du gain pour tenter une telle chose avec tous les risques de se faire prendre ;?

Selon vous, quelle histoire liée au minage des monnaies cryptographiques pourrait encore faire surface ;? Miner avec les ressources du palais présidentiel ;?

Voir aussi

Le minage furtif de cryptomonnaies affecte près de 500 millions d’internautes, des statistiques révèlent l’ampleur du phénomène
Seriez-vous prêt à miner de la monnaie cryptographique afin de surfer sans publicité sur un site ;? The Pirate Bay a adopté ce modèle économique
Des cybercriminels transforment les navigateurs de leurs victimes en dispositifs de minage de cryptomonnaies via des publicités malveillantes
Des ingénieurs de Google envisagent d’ajouter à Chrome une fonctionnalité qui permet de bloquer des scripts de minage exploitant abusivement les CPU


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de marsupial marsupial - Membre émérite https://www.developpez.com
le 12/02/2018 à 7:33
Sont graves ces russkofs...
Avatar de Jon Shannow Jon Shannow - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 12/02/2018 à 8:51
Y a des élections dans pas longtemps, je ne serais pas étonné que dans le lot, il y ait des opposants à Poutine.
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 12/02/2018 à 9:24
Citation Envoyé par marsupial Voir le message
Sont graves ces russkofs...
Arf d'un côté ce n'était pas une si mauvaise idée...
Peut être que le supercalculateur n'était pas utilisé 100% du temps et que les scientifiques voulaient mettre à profit le temps de disponibilité.
Ou alors peut être qu'une maintenance était prévu et que les scientifiques voulaient utiliser la période de maintenance comme prétexte.

Là où c'est extremement grave c'est que ce supercalculateur devait toujours resté hors ligne.
Peut être que les services d'espionnage US ont pu y avoir accès.
Quand des mauvaises personnes entre dans un système ça peut être très grave :
Stuxnet : comment les Etats-Unis et Israël ont piraté le nucléaire iranien

===
Après il faut creuser le truc.
Peut être que les supercalculateur pourrait générer énormément de profit assez rapidement en minant.
Par contre il faudrait le faire officiellement, genre le CERN en Suisse qui dit "on va miner non stop pendant 1 mois pour voir que ça donne".
Parce que bon ça coûte chère un supercalculateur si ça pouvait générer un peu de profit ce serait cool...
De toute façon l'infrastructure est déjà là, les supercalculateurs consomment déjà une quantité astronomique d'énergie.
Avatar de marsupial marsupial - Membre émérite https://www.developpez.com
le 12/02/2018 à 11:02
Evidemment, il s'agit d'une riche idée. Sauf qu'utiliser un supercalculateur servant à simuler des explosions nucléaires de bombes atomiques, ça ne le fait plus du tout. C'est du top secret. Ce n'est pas trop trop excusable.

Et je pense qu'au CERN ils en disposent pour autre chose de moins vénal : la recherche scientifique.
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 12/02/2018 à 11:10
Citation Envoyé par marsupial Voir le message
Et je pense qu'au CERN ils en disposent pour autre chose de moins vénal : la recherche scientifique.
C'est beaucoup moins lucratif...
Peut être qu'en minant beaucoup ils auraient généré assez de profit pour recréer un autre CERN ! (enfin pour rééquilibrer la balance coup/profit)
Avatar de ddoumeche ddoumeche - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 12/02/2018 à 16:56
Décidément l'être humain est plein de faiblesses :
J'ai proposé la même chose à une amie qui travaille dans un centre de recherche mais sans parvenir à a convaincre encore.
Avatar de Elros Elros - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 13/02/2018 à 11:17
Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
Y a des élections dans pas longtemps, je ne serais pas étonné que dans le lot, il y ait des opposants à Poutine.
Il n'y a jamais d'opposant en Russie ! (qui dure jusqu'aux élections)
Poutine est un homme respecté dans son pays, il fait énormément de chose pour son peuple, les grosses entreprises ne délocalisent pas, les banques qui font des erreurs se font fermer ou restructurer, etc.
Mais, son gros problème est qu'il a ses idées bien tranchées. Tout le monde doit être d'accord, marche ou crève, avec lui.
Les opposants politiques finissent au goulag !
Avatar de headmax headmax - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 13/02/2018 à 18:03
Les cryptomonnaies considérées comme un risque avec les spectres ... en tout genre, je dirais que l’inconscience de leur(s) avarice pourrait mené la région limitrophe de la centrale à un éventuel scénario Iranien voir un pseudo Tchernobyl-Fukushima. une belle bande de bras cassés
Contacter le responsable de la rubrique Accueil