Windows 10 Redstone 4 sera livré avec le support des applications Web progressives
Microsoft va également les lister dans sa boutique d'applications

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Il y a un peu plus d'un an et demi, Microsoft a dévoilé sa vision d'apporter les applications Web progressives (PWA) sur Windows 10. Comme l'explique Microsoft, « les PWA sont des applications Web, progressivement améliorées avec les technologies Web modernes (Service Worker, Fetch, l'API Cache, les notifications Push, les manifestes d'applications Web) pour offrir une expérience plus proche de celle des applications natives. » Cela dit, le géant du logiciel estime donc que les PWA sont essentielles pour l'avenir du Web et permettent de créer des expériences d'applications Web immersives à travers les différents types de dispositifs.

Dans un billet de blog, Microsoft a annoncé mardi avoir franchi une étape majeure de sa vision d'apporter les PWA sur Windows 10. Depuis la sortie en décembre dernier de la version 17.17063 de son moteur de rendu EdgeHTML, Microsoft a activé les service workers et les notifications push par défaut dans les préversions de Microsoft Edge. Et d'après la firme de Redmond, cela a complété la suite de technologies qui jettent les bases techniques pour les PWA sur Windows 10. Ces fondements étant en place, Microsoft va, dans la prochaine version de Windows 10 (Redstone 4), commencer à lister les PWA dans sa boutique d'applications, Microsoft Store. Au cours des prochaines semaines, l'entreprise va donc, de manière expérimentale, commencer à explorer le Web en vue d'indexer les PWA de qualité pour les lister dans sa boutique d'applications, où les utilisateurs pourront les trouver comme n'importe quelle autre application sur Windows 10.


Les applications Web progressives installées via la boutique Microsoft Store seront empaquetées en tant que fichiers appx dans Windows 10, s'exécutant dans leur propre conteneur en mode sandbox. Les développeurs pourront également soumettre leurs applications web progressives. La soumission proactive d'une PWA au Microsoft Store nécessite la génération d'un Appx contenant votre PWA et sa publication sur votre compte Dev Center. Pour cela, Microsoft met un outil gratuit appelé PWA Builder qui offre un moyen plus simple de générer un Appx à partir de votre PWA.


PWA ou UWP ? C'est une question à laquelle Microsoft a répondu alors que le géant du logiciel apporte les applications web progressives sur Windows 10. « Compte tenu du chevauchement en termes de capacités, on nous pose souvent des questions sur l'approche recommandée : PWA ou UWP. Nous voyons cela comme une fausse opposition ! », explique Microsoft. « En fait, sous Windows 10, la plateforme Windows universelle englobe pleinement les applications Web progressives, car EdgeHTML est un composant fondamental de la plateforme UWP... Pour les développeurs qui construisent une expérience entièrement UWP, il peut être logique de construire leur application à partir de zéro avec des technologies natives », a répondu l'entreprise. Avant d'ajouter que « pour les développeurs qui souhaitent adapter une base de code Web existante à Windows 10 ou fournir une expérience multiplateforme de première classe avec des fonctionnalités et des améliorations natives, les PWA fournissent une passerelle vers la plateforme Windows universelle. »

Les technologies de base pour les PWA, comme les service workers, Push et autres sont activées par défaut dans les builds Insider actuelles de Microsoft Edge, et Microsoft compte les activer par défaut lorsque EdgeHTML 17 sera livré dans des versions stables de Windows 10 plus tard cette année. Mais avant cela, la firme de Redmond invite les développeurs à tester leurs applications Web progressives sur Microsoft Edge et Windows 10. Ils peuvent, pour cela, télécharger dès maintenant une version récente de Windows 10 via le programme Windows Insider ou utiliser une machine virtuelle gratuite.

Il s'agit encore d'une première implémentation du support des PWA que Microsoft compte affiner au cours des mois à venir. Microsoft estime en effet que les service workers, Push, les manifestes d'applications Web et surtout Fetch sont des technologies de base qui ont un impact potentiellement dramatique sur la compatibilité et la fiabilité des sites et des applications existants, et compte donc sur les tests réels des insiders.

Source : Blog Microsoft

Et vous ?

Que pensez-vous des PWA dans Microsoft Edge et Windows 10 ?
Pensez-vous que les PWA se présentent comme une meilleure option par rapport aux applications UWP sur Windows 10 ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de redcurve redcurve - Membre averti https://www.developpez.com
le 07/02/2018 à 18:58
Je ne vois pas d'opposition en PWA et UWP tout dépend des capacités de l'application, PWA comme les appli WinJs ça correspond à certains besoins UWP à d'autres
Avatar de alain_du_lac alain_du_lac - Membre du Club https://www.developpez.com
le 15/02/2018 à 8:54
" ...qui ont un impact potentiellement dramatique"
Encore une mauvaise relecture d'une traduction d'un site en anglais.
En français, on parle de "sensationnel" ou de "très important" quand on lit "dramatic" dans un article anglais
Avatar de Christian Olivier Christian Olivier - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 08/03/2018 à 6:47
La Redstone 4 transformera Windows 10 en plateforme d’IA
Et permettra d’intégrer des modèles d'apprentissage machine préconçus aux applis

Microsoft a profité de sa conférence Windows Developer Day diffusée en direct ce mercredi pour faire le point sur les nouveautés et les améliorations qui devraient accompagner les prochaines versions de Windows 10. Les annonces effectuées à cette occasion s’adressent avant tout aux développeurs.

Lors de cet évènement, la firme de Redmond s’est focalisée sur trois thèmes : faciliter la tâche des développeurs qui souhaitent moderniser leurs applications de bureau, mettre en avant le potentiel de Windows 10 IoT dans l’Intelligent Edge et présenter la nouvelle plateforme d’intelligence artificielle (IA) pour Windows.


Dans un précédent article paru sur cette plateforme en octobre dernier, on a évoqué les tendances technologiques qui devraient marquer l’année 2018 en se basant sur un classement de Gartner. Au moins trois tendances technologiques mentionnées par Gartner ont été particulièrement mises en avant au cours de cette conférence Windows Developer Day. Il y a, d’une part, l’exploitation des capacités de l’IA comme base pour la création de nouvelles applications plus intelligentes. D’autre part, on peut noter la volonté de Microsoft de promouvoir des solutions permettant d’associer le potentiel du cloud computing avec celui de l’Edge computing.

Soulignons au passage que l’Edge computing renvoie à une architecture informatique distribuée qui présente une puissance de traitement décentralisée. L’Edge computing consiste à traiter les données à proximité de la périphérie du réseau utilisé pour générer des données et non dans un entrepôt de traitements de données centralisés comme un centre de données.

Avec la sortie de la future mise à jour majeure de Windows 10 Redstone 4 qui se profile à l’horizon, la firme de Redmond devrait introduire de nouvelles fonctionnalités ainsi qu’une API baptisée Windows ML qui permettront de transformer Windows 10 en une plateforme d’IA. La nouvelle API de Microsoft devrait être en mesure d’exploiter les capacités du ou des processeurs d’une machine, GPU inclus, pour rendre Windows 10 et ses applications encore plus intelligents.


Par ailleurs, ces ajouts devraient permettre aux développeurs d’intégrer des modèles d’apprentissage machine préconçus dans leurs applications et d’effectuer des analyses en temps réel en combinant les capacités de leurs machines disponibles localement (Egde computing) avec celles de la plateforme Azure de Microsoft (Cloud computing).

Windows ML pourra éventuellement être utilisé sur toutes les versions de Windows 10 et devrait être compatible avec les applications Universal Windows Platform (UWP) et Win32. Microsoft a aussi annoncé que cette nouvelle API devrait être prise en charge par une large gamme de périphériques (casques de réalité, PC, serveurs, station de travail, objets connectés…).

« Lorsque vous utilisez l’IA sur les appareils Windows, vous obtenez des résultats immédiats », a déclaré Kam VedBrat, un responsable d’équipe chez Microsoft, avant d’ajouter : « Windows utilise les capacités matérielles des terminaux afin d’offrir de bonnes performances avec une faible latence. »

« En exploitant les jeux d’instructions proposés par les processeurs modernes, l’accélération matérielle apportée par les GPU qui supportent DirectX 12 et des pilotes spécialement conçus pour les processeurs d’IA, nous fournissons performance et efficacité sur la plus large gamme de facteurs de forme », a précisé VedBrat.

En plus de sa plateforme d’IA pour Windows, Microsoft a révélé que l’Open Network Exchange (ONNX), un standard ouvert pour les modèles d’apprentissage automatique, bénéficiera d’un support étendu sur Visual Studio. Il sera désormais possible de charger des fichiers ONNX dans des projets UWP sur Visual Studio. L'entreprise technologique américaine a également fait part de la sortie de deux nouvelles déclinaisons de son OS Windows 10 IoT qui est dédiée à l'Internet des objets : Windows 10 IoT Core et Windows 10 IoT Enterprise.

Source : Blog Microsoft, Windows Developer Day (vidéo)

Et vous ?

Que pensez-vous des nouveautés et améliorations évoquées par Microsoft ?

Voir aussi

Windows 10 Pro for Workstations : Microsoft introduit un nouveau mode d'alimentation « Performances ultimes » pour les charges de travail exigeantes
Windows 10 Redstone 4 sera livré avec le support des applications Web progressives, Microsoft va également les lister dans sa boutique d'applications
Avatar de kilroyFR kilroyFR - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 08/03/2018 à 13:45
Quand un framework permettant de faire des applis sans coder (ou presque) ?
(voila une application utile de l'IA en informatique - Codage/tests/bonnes pratiques/etat de l'art etc. tout ca existe, y a plus qu'a fabriquer une usine a assemblage qui permettrait de pondre rapidement des applications standard a moindre cout - pour une grande partie des besoins applis de gestion typiquement ca pourrait fonctionner).
Avatar de Patrick Ruiz Patrick Ruiz - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 11/03/2018 à 13:47
Windows 10 : plus d’outils ligne de commande via la Redstone 4
Avec l’arrivée de distributions Linux additionnelles sur le Store

GNU/NT, GNU/kWindows, etc. les dénominations fusent pour désigner Windows – le système d’exploitation de Microsoft – qui, d’avis d’observateurs, est en train de se transformer en distribution Linux. La firme de Redmond ne cache plus son amour pour l’OS open source et annonce une série de nouveautés à découvrir dans la prochaine mise à jour de Windows : la Redstone 4.

Le géant du logiciel a annoncé la prise en charge du shell Bash par la dernière mouture de son système d’exploitation en mars 2016. « Le but de WSL est de simplifier le travail des développeurs (en particulier dans le domaine du web) en rendant possible la mise en place d'une structure et d'outils Linux sous Windows, et ainsi d'harmoniser les environnements de développement Windows avec les environnements GNU/Linux qu'on trouve couramment sur les serveurs de production », indique Canonical à propos du sous-système Windows pour Linux (WSL).

Ce partenariat entre Microsoft et Canonical ouvrait déjà toute la palette d’applications ligne de commande d’Ubuntu aux développeurs travaillant sous Windows 10. En juin 2016, Microsoft a fait un pas en avant avec l’introduction de deux environnements SUSE sur la boutique d’applications en ligne de Windows à l’intention des utilisateurs du sous-système Windows pour Linux. Avec la Redstone 4, Microsoft crée un pont avec la distribution Debian et une de ses célèbres variantes : Kali Linux. Comme celles qui les ont précédées, les deux distributions sont téléchargeables sur le Windows Store. Avec Debian, c’est 51 000 paquets dont le développeur dispose via le Bash sous Windows ; à cela, il faudra ajouter les applications dédiées aux tests de sécurité d’un système d’information et accessibles au travers de Kali Linux.


Petite parenthèse à propos des améliorations propres au sous-système Windows au travers de la Redstone 4. Ce dernier permettra de lancer des tâches en arrière-plan sans qu’il soit nécessaire de garder la console ouverte. Sur la lancée de l’harmonisation des environnements de développement Windows et GNU/Linux, le sous-système Windows pour Linux sera doté de l’outil wslpath. D’après Microsoft, il sert à effectuer la conversion des chemins d’accès entre Windows et Linux ; il en résultera un partage plus aisé des variables d’environnement entre Windows 10 et le sous-système Windows pour Linux. Enfin, Microsoft annonce le support des sockets Unix ; les développeurs devraient pouvoir lancer un client Docker au travers du WSL et interagir avec le démon tournant sous Windows.


Cette note d’information de Microsoft fait suite à une série d’autres relatives à la disponibilité d’outils ligne de commande natifs sous Windows. En décembre 2017, le géant du logiciel a annoncé la disponibilité d’un client OpenSSH dans Windows 10. Plus tôt cette année, l’entreprise a étendu les capacités de Windows avec le support de Curl et Tar, des outils ligne de commande respectivement utilisés pour récupérer le contenu d'une ressource accessible par un réseau informatique et gérer des archives.

La Redstone 4, cinquième mise à jour majeure de Windows 10, devrait être disponible à la fin de ce mois ou au début du mois prochain conformément aux câbles qui filtrent du numéro de version.

Source

Microsoft

Votre opinion

Quelles sont les nouveautés du WSL que vous êtes le plus heureux de retrouver dans le cadre de cette mise à jour de Windows ?

Voir aussi

La Redstone 4 transformera Windows 10 en plateforme d'IA et permettra d'intégrer des modèles d'apprentissage machine préconçus aux applis
Avatar de emixam16 emixam16 - Membre averti https://www.developpez.com
le 11/03/2018 à 23:38
<TROLL> Je me demande quelle version sera la plus boggée, la kali native ou la kali sous micro$oft... </TROLL>

Plus sérieusement bonne nouvelle, ça permettra à tout le monde de profiter les logiciels de chacun!
Avatar de Zefling Zefling - Membre expert https://www.developpez.com
le 12/03/2018 à 9:30
Citation Envoyé par emixam16 Voir le message
<TROLL> Je me demande quelle version sera la plus boggée, la kali native ou la kali sous micro$oft... </TROLL>

Plus sérieusement bonne nouvelle, ça permettra à tout le monde de profiter les logiciels de chacun!
L'inverse n'est pas franchement vrai. Profiter les logiciels Windows sous Linux reste pas forcement la panacée.
Avatar de sergio_is_back sergio_is_back - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 12/03/2018 à 9:39
Citation Envoyé par Zefling Voir le message
L'inverse n'est pas franchement vrai. Profiter les logiciels Windows sous Linux reste pas forcement la panacée.
J'ai déjà fait tourner quelques softs Windows avec Wine sur une Linux Mint ça marche plutôt pas mal (pas de crash) juste quelques petits désagréments d'affichage,
quelques ralentissements parfois. Même les thèmes sont plutôt bien respectés...

Après j'ai pas testé toute la galaxie de logiciels existants sur Windows non plus...
Avatar de Zefling Zefling - Membre expert https://www.developpez.com
le 12/03/2018 à 9:47
Citation Envoyé par sergio_is_back Voir le message
J'ai déjà fait tourner quelques softs Windows avec Wine sur une Linux Mint ça marche plutôt pas mal (pas de crash) juste quelques petits désagréments d'affichage,
quelques ralentissements parfois. Même les thèmes sont plutôt bien respectés...

Après j'ai pas testé toute la galaxie de logiciels existants sur Windows non plus...
J'en ai qui plante, dont le rendu le rend inutilisable ou qui ne se lance tout simplement pas. Mais, il est vrai que certains ça marche plutôt bien. Mais parfois une mise à jour d'un logiciel ou d'un jeu... et ça merde. Du coup, je dois attendre une nouvelle version de Wine qui corrige le problème.
Avatar de sergio_is_back sergio_is_back - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 12/03/2018 à 12:23
Citation Envoyé par Zefling Voir le message
J'en ai qui plante, dont le rendu le rend inutilisable ou qui ne se lance tout simplement pas. Mais, il est vrai que certains ça marche plutôt bien. Mais parfois une mise à jour d'un logiciel ou d'un jeu... et ça merde. Du coup, je dois attendre une nouvelle version de Wine qui corrige le problème.
C'est vrai pour certains softs il faut jouer avec les options de configuration de Wine... Ou alors ça marche avec une version et ça ne marche plus après une update...
Contacter le responsable de la rubrique Accueil