La future loi contre les Fake News obligera les plateformes à coopérer avec l'État
Pour limiter la diffusion de toute fausse information jugée virale

Le , par Victor Vincent

200PARTAGES

7  0 
L’une des principales annonces d’Emmanuel Macron lors de ses vœux à la presse semble être en train de prendre forme. En effet, la ministre de la Culture, Françoise Nyssen a donné quelques indications sur certains points précis de la future loi contre les Fake News.

Le gouvernement souhaiterait faire adopter une loi permettant de prendre des mesures de façon très rapide contre la propagation de fausses nouvelles véhiculées notamment par le biais de contenus sponsorisés, comme cela a été le cas lors de la dernière élection présidentielle aux États-Unis.


Le gouvernement par la voix de la ministre de la Culture souhaite donner la possibilité au législateur de déterminer si une nouvelle est fiable ou pas pour prendre les mesures idoines dans un court délai. En effet, Françoise Nyssen déclare : « les mesures auxquelles nous travaillons d’ici mars pour une loi sur la confiance dans l’information doivent permettre d’agir très rapidement quand une fausse nouvelle devient virale, particulièrement en période électorale. »

« La loi prévoira des obligations nouvelles pour les plateformes, qui devront coopérer avec l’État et être transparentes sur les contenus sponsorisés », déclare la ministre de la Culture. Selon elle, « une procédure de référé judiciaire sera mise en place pour faire cesser rapidement la diffusion d’une fausse nouvelle, lorsque celle-ci est manifeste. »

La future loi prévoit également des sanctions à l’encontre des personnes ou entités qui ne respecteraient pas les dispositions citées plus haut. C’est en ce sens que la ministre de la Culture précise que « S’il y a un manquement aux obligations qu’imposera la loi (devoir de coopération, transparence sur les contenus sponsorisés), il y aura des sanctions. »

Source : Le JDD

Et vous ?

Que pensez-vous des dispositions de la future loi contre les Fake News dévoilées par la ministre de la Culture ?

Voir aussi

Macron veut une loi contre les fake news en période électorale. L’accès à Facebook ou Twitter pourrait-il être bloqué en cas de fausses informations ?

Fake news : la Commission de l'UE crée un groupe d'experts de haut niveau et lance une consultation publique pour lutter contre le phénomène

Fake news : Facebook admet avoir recommandé du contenu issu de la propagande russe à certains utilisateurs lors des élections présidentielles des USA

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de VivienD
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 05/02/2018 à 16:43
Autant imposer la transparence quant aux contenus sponsorisés est une bonne chose, autant le devoir de coopération avec l'État est plus que dangereux car pouvant aboutir à un système de propagande étatique.
12  0 
Avatar de Cpt Anderson
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 12/10/2018 à 16:25
L'humanité a rarement vécu dans une époque aussi totalitaire. Avec le flou de la définition de la fausse information, cela va être très facile de condamner n'importe quelle info qui ne suit pas la doxa officielle. Vraiment très triste cette période.
12  0 
Avatar de benjani13
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 05/07/2018 à 14:53
Les sites dit de ré-informations c'est comme les chercheurs de vérités, ils ne veulent ni informer ni chercher la vérité, juste exposer leurs délires.

Ça me fait rire les personnes qui se pensent au dessus des autres en rejetant les média mainstreams mais qui gobent tous les sites des propagandes et de complots à deux balles.

Il y a un mince filet d'informations de qualités entre les deux torrents de désinformations que sont les média mainstream et les sites complotistes/de propagandes. Il faut lire un peu tout et rester critique...

Sinon pour revenir à la loi, oui c'est probablement un outil dangereux, il faudra surveiller de près les conséquences.
9  1 
Avatar de Zardas
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 30/07/2018 à 11:37
Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
« Nous avons interrogé une soixantaine de professionnels et nous n'en avons trouvé aucun pour défendre cette loi »
Bien joué à eux pour cette initiative, si seulement plus de personnes pouvaient avoir ce réflexe, au niveau politique ou non
8  0 
Avatar de benjani13
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 27/11/2018 à 11:23
Perle du jour : Naima Moutchou, députée LREM et surtout rapporteure de la loi contre la manipulation de l'information, a diffusé sur son compte twitter... une fake news!

https://twitter.com/Brevesdepresse/s...84307117219840

https://www.francetvinfo.fr/economie...s_3053005.html
8  0 
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 05/02/2018 à 17:15
Et pendant ce temps là, on continue à diffuser de la merde et des conneries sur les chaînes de télévisions, ainsi que dans les journaux "classique".

Après un "devoir de coopération", cela veut tout et rien dire.
Est-ce, e.g., faciliter l'accès à des informations telles que l'identité des auteurs d'une actualité, ou retirer du contenu sur demande et sans l'aval d'un juge ?
7  0 
Avatar de ShigruM
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 31/05/2018 à 18:59
pourquoi ne mas créer un ministère de la fake news ?
chaque média avant de publier un article devra l'envoyer a ce ministère qui décidera si c'est du fake ou du good news.

Pour les news contenant un peu de fake news, le ministère mettra du blanc ou du noir sur ces parties et le validera pour publication


c'est quand même pas compliqué

Ou bien plus simplement suffit de rouvrir l'ORTF, suffira de remmetre un petit coup de peinture avant et les locaux pourrons de nouveau servir le pays.
7  0 
Avatar de herdans
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 04/07/2018 à 18:43
Ne peut-on appliquer les lois existantes? La diffamation est déjà répréhensible.

macron a des amis à recaser, en créant une hadopi V2 pour censurer le web, en dehors de tout garde fou juridique?

Tout ça pour remédier à un ministère de la justice, lent, inefficace et inefficient?
7  0 
Avatar de Cpt Anderson
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 13/03/2018 à 12:02
Je pense avoir la définition d'une fake news. En fait, il y en 2 :
pour le commun des mortels, une fake news est une fausse information. Mais pour le système, une fake news est une info non autorisée et qui ne doit être diffusée. ex : les vrais chiffres du chômage, officiellement à 3.4 millions, mais en fait ce sont plus de 11 millions de français qui sont au chômage ou sont des travailleurs pauvres occasionnels.
6  0 
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 15/03/2018 à 13:36
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Laissez les gens faire des exagérations tranquille...

Il y a un truc qu'on appelle "Liberté d'expression" et en gros on peut dire n'importe quoi tant qu'on incite pas à la haine ou la violence.
Il y a des gens qui sont offusqué pour pas grand chose... Et ben tant pis pour eux ! ^^
Et en quoi sa liberté d'expression m’empêche de lui répondre ?
On a tous parfaitement le droit de dire des conneries et de même, on a tous parfaitement le droit de répondre en disant que c'est des conneries (d'autant plus quand c'est constructif car argumenté).
Bref, c'est la base de la discussion (dois-je envoyer un lien wikipédia pour expliquer ce qu'est une discussion ? )

Bref, si le but est juste de dire ce que l'on veut comme gueuler contre le vent seul sur une plage en hiver, ça ne sert à rien.
Quand on s'exprime publiquement comme sur un forum (de discussion), faut s'attendre à ce que des gens répondent et puissent dire qu'ils ne sont pas en accord.

Pour ce qui est des figures de styles, faut savoir les utiliser sinon, ça finit par nuire plus que ça ne sert le discours.
Les hyperboles c'est super bien, surtout dans les caricatures car justement, c'est poussé suffisamment loin pour que le lecteur prenne conscience de lui-même de l'absurdité du propos et comprenne le vrai message.
Par contre, quand c'est utilisé en demi teinte, ça fait juste "marseillais" et au final, ça donne juste un discours pas crédible.
6  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web