Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Alphabet, dont Google est la filiale, franchit pour la première fois la barre des 100 Md $ de CA annuel,
Malgré un trimestre en deçà des attentes

Le , par Stéphane le calme

140PARTAGES

7  0 
Alphabet, la maison mère de Google, a vu son chiffre d‘affaires dépasser pour la première fois la barre des 100 milliards de dollars (environ 80 milliards d‘euros) en 2017, mais son bénéfice des trois derniers mois est ressorti inférieur aux attentes des analystes de Wall Street.

Le chiffre d‘affaires du quatrième trimestre a augmenté de 24 % à 32,3 milliards de dollars, supérieur au consensus qui était à 31,9 milliards selon Thomson Reuters I/B/E/S. Le bénéfice ajusté de 6,8 milliards de dollars, ou 9,70 dollars par action, a en revanche manqué le consensus qui était à 7 milliards (10 dollars/action).

Ce montant ne tient pas compte d‘une charge de 9,9 milliards de dollars en lien avec la réforme fiscale adoptée en décembre aux États-Unis. En effet, sur l‘ensemble de 2017, le chiffre d‘affaires a augmenté de 23 % à 110,9 milliards de dollars, mais le bénéfice a baissé de 35 % à 12,6 milliards, impacté par la charge fiscale et par une autre charge de 2,7 milliards comptabilisée à l’été en lien avec une amende antitrust de l‘Union européenne, qui fait l‘objet d‘un appel.

« Nos activités génèrent une forte croissance, avec des revenus de 110,9 milliards de dollars en 2017, en hausse de 23 % en glissement annuel et un chiffre d'affaires de 32,3 milliards de dollars au quatrième trimestre, en hausse de 24 % sur un an. Notre croissance du bénéfice d'exploitation pour l'exercice complet continue de souligner notre force de base, et en plus de cela, nous continuons à faire des investissements substantiels à long terme dans de nouvelles entreprises », a déclaré Ruth Porat, directeur financier d'Alphabet.

Les revenus de Google, qui comprennent le cloud d'entreprise, les logiciels et les produits de gestion de données de l'entreprise, proviennent en majeure partie des ventes du quatrième trimestre : un chiffre d'affaires de 31,91 milliards de dollars. Les autres revenus de Google s'élevaient à 4,7 milliards de dollars.

Le coût par clic de Google, qui correspond à chaque clic publicitaire, a diminué de 16 % en glissement annuel. Le chiffre d'affaires publicitaire total de la société s'élevait à 27,23 milliards de dollars.


Les revenus publicitaires, tirés pour 89 % d‘entre eux des appareils mobiles, ont bondi de 48 %. Selon le cabinet de recherche EMarkter, Facebook et Google se partagent ensemble 60 % des ventes de publicités sur les appareils mobiles, smartphones principalement.
Google vend des espaces sur son moteur de recherche éponyme, sur son site de vidéos YouTube et sur un réseau d‘applications et de sites internet de tierces parties. Les revenus publicitaires de Google ont représenté 86 % du chiffre d‘affaires d‘Alphabet en 2017.

Mais l’entreprise tente de développer d‘autres services dont les revenus figurent dans la catégorie Other Bet et qui comprennent entre autres Waymo (voiture autonome), Nest, Fiber et d'autres projets spéculatifs. Le chiffre d’affaires de cette section est de 409 millions de dollars, avec des pertes d'exploitation de 916 millions de dollars. Au dernier trimestre, les pertes dans cette catégorie ont totalisé 812 millions de dollars.

Lors d'un appel avec des analystes, le PDG de Google, Sundar Pichai, a révélé que G Suite représentait désormais un chiffre d'affaires de 1 milliard de dollars par trimestre.


« En fait, nous pensons que la plateforme Google Cloud, basée sur les données publiées pour les douze mois se terminant en décembre 2017, est le fournisseur de cloud public majeur disposant de la croissance la plus rapide au monde », a-t-il déclaré. « Nous faisons également de plus en plus de transactions plus importantes et plus stratégiques avec les clients, en fait, un nombre de transactions d'une valeur supérieure à 1 million de dollars pour tous les produits cloud a plus que triplé entre 2016 et 2017. »

Ruth Porat a déclaré que l'augmentation du TAC (Traffic acquisition costs - coûts d'acquisition du trafic) du site en pourcentage des revenus du site, ainsi que le TAC réseau en pourcentage des revenus du réseau, « continuent de refléter le fait que nos secteurs de croissance les plus programmatiques portent un TAC plus élevé. »

« L'augmentation du TAC des sites d'une année sur l'autre a été provoquée par les changements dans les accords de partenariat et le passage au mobile qui porte un TAC plus élevé, car davantage de recherches mobiles sont acheminées via des points d'accès payants. »

Dans la section réservée aux autres annonces, la maison mère de Google a indiqué que le 31 janvier 2018, le conseil d'administration d'Alphabet a autorisé la société à racheter jusqu'à concurrence de 8 589 869 056 $ supplémentaires de son capital-actions de catégorie C. Le rachat devrait être exécuté de temps en temps, sous réserve des conditions générales des affaires et du marché et d'autres possibilités d'investissement, grâce à des achats sur le marché libre ou des transactions négociées en privé.

L’entreprise a également indiqué que le 31 janvier 2018, le conseil a nommé John L. Hennessy à titre de président du conseil d'administration d'Alphabet. Hennessy est membre du conseil depuis avril 2004 et administrateur indépendant depuis avril 2007.

Source : Alphabet (au format PDF), Reuters

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web