Sun affiche des bénéfices
Alors qu'il était au bord du gouffre, la stratégie du PDG d'Oracle était-elle la bonne ?

Le , par Gordon Fowler, Expert éminent sénior
Sun affiche des bénéfices
Alors qu'il était au bord du gouffre, la stratégie du PDG d'Oracle semble porter ses fruits

On pourra dire ce que l'on voudra sur Larry Ellison, le PDG d'Oracle, mais on ne pourra pas lui retirer qu'il est un redoutable homme d'affaires.

La dernière preuve en date : les résultats trimestriels du numéro 3 du marché des logiciels et des solutions IT pro.

Ils sont bien meilleurs que ce que les analystes espéraient, mais l'essentiel n'est pas là.

Non, l'essentiel pour Larry Ellison est que Sun Microsytems est devenu... profitable.
Et en seulement deux trimestres après son rachat par Oracle.

Beaucoup étaient septiques sur l'opportunité de ce rachat, tant Sun semblait « plombé » financièrement. D'autres analystes voyaient une bonne affaire, mais sur le long terme. Avec ces résultats, le PDG sexagénaire a mis tout le monde d'accord.

Sun a vendu pour 1,4 milliards de dollars de hardware sur ce trimestre et a ainsi contribué à hauteur de 400 millions au résultat d'exploitation d'Oracle.

« Il faut comparer ce chiffre avec les pertes que Sun affichait au même trimestre l'année dernière, quand il était une société indépendante. A présent que Sun est bénéficiaire, nous avons encore plus confiance en l'avenir et nous pensons dépasser nos objectifs initiaux, Sun devrait contribuer à hauteur de 1,5 milliards de dollars aux résultats opérationnels du groupe en 2011 et de 2 milliards en 2012 », a même déclaré la présidente d'Oracle, Safra Catz, lors de la présentation des résultats.

De son coté, Larry Ellison s'est félicité des performances de la version 2 de Sun Exadata. Pour mémoire, Sun Oracle Exadata Storage Server est une solution de stockage optimisée incluse dans l'offre de serveurs du groupe.

Cette offre de serveurs afficherait aujourd'hui des performances supérieures à celle d'IBM dans la gamme des serveurs haut-de-gamme. Résultat, d'après Ellison, plusieurs grand comptes de Big Blue auraient commencé à migrer après avoir choisi d'adopter la technologie de Oracle-Sun.

Tous ces bons résultats ont tout de même un revers.

Premièrement, les licenciements ont été beaucoup plus importants que prévus chez Sun.

D'autre part, et pour les puristes des finances, les résultats de Sun incluent des chiffres qui ne sont pas directement imputables à la société et à son intégration dans le giron d'Oracle.

Il n'en reste pas moins que le bénéfice de Sun demeure, lui, indéniable malgré cette réserve comptable, alors qu'il y a peu la société était au bord du gouffre.

De quoi donner raison à Larry Ellison lorsqu'il affirmait le plus sérieusement du monde que Sun était une superbe entreprise mais que son dirigeant passait trop de temps à faire des blogs au lieu de la gérer ?

Source : Les résultats trimestriels de Oracle-Sun (pdf), la fiche interne sur Sun Exadata (pdf)

Lire aussi

Oracle sort VirtualBox 3.2, des performances accrues et plus d'OS supportés pour la nouvelle version de l'ex-outil de virtualisation de Sun
Le gestionnaire d'accès de Sun repris par des anciens de la société : OpenSSO devient OpenAM grâce à Simon Phipps et ForgeRock
Oracle rend payant Solaris dont les nouveautés ne seront plus implémentées dans OpenSolaris : fin de l'OS libre de Sun ?

Et vous ?

Trouvez-vous ces résultats remarquables ou au contraire la restructuration de Sun et son évolution vous déplaisent-ils ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de bubulemaster bubulemaster - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 25/06/2010 à 11:51
Citation Envoyé par Gordon Fowler  Voir le message
On pourra dire ce que l'on voudra sur Larry Ellison, le PDG d'Oracle, mais on ne pourra pas lui retirer qu'il est un redoutable homme d'affaires.

Non, l'essentiel pour Larry Ellison est que Sun Microsytems est devenu... profitable.
Et en seulement deux trimestres après son rachat par Oracle.

A voir le temps nécessaire dans les prises de décision d'une entreprise pour passer une commande, 2 trimestres me paraissent court pour dire que c'est Larry Ellison qui a fait remonter les chiffres par une quelconque stratégie.

Une règle comptable d'imputation et de transfert est plutôt à l'origine des ces "bons" chiffres à mon avis.
Avatar de joseph_p joseph_p - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 25/06/2010 à 12:53
y a peut etre aussi eu un effet d'attente de la part des clients de sun.

A l'époque l'avenir était incertain, des commandes ont sans doute été reportées et ont été déclenchées avec l'achat par oracle (qui aurait donc réussi à rassurer au moins ceux ci).
Avatar de huit_six huit_six - Membre actif https://www.developpez.com
le 25/06/2010 à 14:33
Moi la question que je me pose c'est que si on maintient les ventes de produits préexistants, en licenciant à tours de bras, alors on fait diminuer les charges sans pour autant augmenter les rentrées. Est-ce que ces bénéfices ne sont pas du coup un peu artificiels ? Je pense qu'il faudra voir dans la durée à moyen terme (2~3 ans) mais au moins ça peut permettre un regain de confiance...
Avatar de jmnicolas jmnicolas - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 25/06/2010 à 20:14
Il est très facile de faire dire ce qu'on veut à un bilan (ça s'appelle d'ailleurs la "cosmétique comptable" dans le métier), alors je me méfie d'un retour à la profitabilité aussi rapide et aussi publicisé.
Avatar de lukeni2 lukeni2 - Membre habitué https://www.developpez.com
le 26/06/2010 à 19:45
Je pense que ces résultats sont plus dus au licenciement massif qui a sensiblement réduit les charges plutôt qu'au capacité managériale de Larry Ellison.
Avatar de Norrecix Norrecix - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 08/07/2010 à 9:21
Je ne peux que plussoier à la remarque de jmnicolas.

Les véritables changements se feront ressentir d'ici 1 à 2 ans je pense. Mais à ce moment-là, on nous dira : "je vous l'avais bien dit".

Car si l'annonce actuelle permet de perpétuer une certaine confiance des investisseurs, cela permet d'accéder à un cercle vertueux, qui transforme à terme la "cosmétique comptable" en "réalité financière".
Avatar de velight velight - Membre du Club https://www.developpez.com
le 10/08/2010 à 10:14
Moi je pense que je pdg d'oracle est plutôt l'homme de la situation. Un pdg comme lui il en faudrait pour faire une vrai guerre à microsoft qui jusque là crois tenir tête au peloton. Ce n'est sans doute pas un problème de licenciement de sun à la fin, soyons quand même réaliste!
Offres d'emploi IT
Développeur android expérimenté H/F
EXTERNATIC - Pays de la Loire - Nantes (44000)
(H/F) ADMINISTRATEUR SYSTEME LINUX
STUDIO RH - Nord Pas-de-Calais - Lille (59000)
Chef de projet si et consolidation H/F
Societe Generale - Ile de France - Courbevoie

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil