Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Une application de fitness révèle les positions de certaines bases militaires secrètes des États-Unis
Ainsi que des données sur leurs activités

Le , par Victor Vincent

129PARTAGES

16  0 
Une application de fitness nommée Strava a révélé des données sur des bases militaires secrètes des États-Unis ainsi que leurs positions. Les données divulguées comprennent entre autres les itinéraires empruntés par les soldats lors d'exercices. Ces itinéraires ont été partagés en ligne par les soldats qui utilisent l’application et peuvent être utilisés pour localiser leurs installations à l'étranger, d’après le journal The Guardian. Le journal révèle également que certaines positions de l’armée américaine qui ont fuité à travers Strava concernent des postes d’espionnage utilisés par l’armée américaine.

Les détails concernant les positions des bases en question ont été publiés par la société derrière cette application dans une carte de visualisation des données qui montre toute l'activité de ses utilisateurs, cela permet aux gens d'enregistrer leur exercice et de le partager avec d'autres. La carte, publiée en novembre 2017, montre toutes les activités mises en ligne sur Strava. Cela représente plus de 3 billions de coordonnées GPS individuelles, selon l'entreprise.

Certains analystes militaires ont remarqué que la carte est suffisamment détaillée pour donner des informations extrêmement sensibles sur un groupe particulier d'utilisateurs de l’application Strava à savoir le personnel militaire en service actif. Nathan Ruser, un analyste de l'Institute for United Conflict Analysts, a déclaré que « les bases américaines sont clairement identifiables et cartographiables ». « Si les soldats utilisent l'application comme le font les gens normaux, en activant le suivi lorsqu'ils font de l'exercice, cela pourrait être particulièrement dangereux », a-t-il ajouté.

Un autre analyste du nom de Tobais Schneider indique qu’ « en Syrie, des bases de coalition connues sont éclairées la nuit ». Dans des endroits comme l'Afghanistan, Djibouti et la Syrie, les utilisateurs de Strava semblent être presque exclusivement des militaires étrangers. Cela a permis aux observateurs de faire le lien entre les points lumineux représentant les utilisateurs et leurs itinéraires et les bases militaires.

Selon le journal The Guardian, un zoom sur l'une des plus grandes bases révèle clairement sa disposition interne, par exemple des tracés par les pistes de jogging de nombreux soldats. La base elle-même n'est pas visible sur les vues satellites de fournisseurs commerciaux telles que Google Maps ou les cartes d'Apple, mais elle peut être clairement vue à travers Strava. En dehors des zones de conflit direct, des informations potentiellement sensibles peuvent encore être identifiées. Par exemple, une carte de l'aéroport de Homey, Nevada, la base de l'US Air Force communément appelée Area 51, enregistre un cycliste solitaire qui fait un tour de la base le long du bord ouest du lac Groom, marqué par une fine ligne rouge.

Source : The Guardian

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

Facebook va déployer de nouveaux outils pour permettre aux utilisateurs de mieux contrôler leur vie privée en réponse à la prochaine entrée en vigueur du RGPD

Il n'existe aucun lien entre les jeux vidéo et le comportement violent, selon une étude de l'université de York

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 29/01/2018 à 13:29
C'est inquiétant de voir que des militaires ne sont pas formés à la confidentialité des données.
A quel moment en mission on peut se dire qu'utiliser un tracker GPS qui enregistre tout sur un serveur distant peut être une bonne idée ? Le tout sans activé la zone de confidentialité (une zone configurable où la trace n'est visible que par l'utilisateur)
7  0 
Avatar de ddoumeche
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 10/07/2018 à 12:37
Citation Envoyé par Nikko78 Voir le message
J'utilise Polar, et quand cette fonctionnalité est apparu (la carte des itinéraires) j'ai bien vérifié que je n'y apparaissais pas (mon profile est privé).

La réponse de Polar laisse penser que seul les profils public sont concernés, faut-il comprendre que les militaires et agents secrets ne comprennent toujours pas la nécessité de protéger leurs identités ? C'est inquiétant venant de personnes que l'on peu légitimement penser sensible à ces problématiques de sécurité.
J'ai travaillé dans une société de géolocalisation et je peux te garantir que profil privé ou pas, la société a quand même ton identité et ton positionnement en temps réel. Et nous avions énormément de soucis avec la confidentialité.
On ne montre évidement pas ton positionnement via une interface publique, mais cela ne garanti nullement la sécurité de tes données, que ce soit par un bug fonctionnel, piratage ou même malveillance.

D'où la nécessité de revenir une interdiction des smartphones et applications non homologués par une autorité régulatrice, au moins pour les personnalités à "risques" : militaires, gendarmes, policiers, hommes politiques, chef d'entreprise.
6  0 
Avatar de transgohan
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 29/01/2018 à 17:00
Oh my god... Mais ils ont jamais suivi une formation sur la sécurité des données et des secrets ?
Avec des comportements comme ça on va arriver à un stade où seules les radios militaires et le téléphone filaire seront autorisés sur les bases.
Tu arrives au poste de garde et tu y laisses :
- montre
- téléphone
- mp3
- ordinateur
- ect
3  0 
Avatar de CaptainDangeax
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 30/01/2018 à 10:13
Citation Envoyé par transgohan Voir le message
Oh my god... Mais ils ont jamais suivi une formation sur la sécurité des données et des secrets ?
Avec des comportements comme ça on va arriver à un stade où seules les radios militaires et le téléphone filaire seront autorisés sur les bases.
Tu arrives au poste de garde et tu y laisses :
- montre
- téléphone
- mp3
- ordinateur
- ect
D'autant plus que la coalition a déjà utilisé ce type d'informations, en géolocalisant les photos postées par des membres de Daesh pour repérer leur position. Et tout le monde avait rigolé devant tant de bêtises de la part de ces illuminés.
3  0 
Avatar de Nikko78
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 10/07/2018 à 10:15
J'utilise Polar, et quand cette fonctionnalité est apparu (la carte des itinéraires) j'ai bien vérifié que je n'y apparaissais pas (mon profile est privé).

La réponse de Polar laisse penser que seul les profils public sont concernés, faut-il comprendre que les militaires et agents secrets ne comprennent toujours pas la nécessité de protéger leurs identités ? C'est inquiétant venant de personnes que l'on peu légitimement penser sensible à ces problématiques de sécurité.
3  0 
Avatar de 6carbon
Membre averti https://www.developpez.com
Le 29/01/2018 à 13:28
Il faudrait plus d'applications comme celles-ci. Ca me parait normal que les utilisateurs qui "fabriquent" les donnés personnelles exploitées par ces entreprises y aient accès.

Si des militaires n'ont pas encore compris que tout ce qu'ils font avec leur smartphone peut être exploité par le fabricant du téléphone ou par les applications c'est leur problème.
2  0 
Avatar de diabolos29
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 29/01/2018 à 15:03
Citation Envoyé par 6carbon Voir le message
Si des militaires n'ont pas encore compris que tout ce qu'ils font avec leur smartphone peut être exploité par le fabricant du téléphone ou par les applications c'est leur problème.
Techniquement, ça devient un problème pour le corps militaire tout entier une fois que le mal est fait même si à l'origine, il y a "juste" eu négligence d'individus isolés.
1  0 
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 08/08/2018 à 1:03
il était temps; quand mème. ils comprennent tardivement. un militaire de par son statut, et de ce à quoi il a accès ne peux pas faire n’importe quoi avec las sécurité et opérer comme n’importe quel gus.
1  0 
Avatar de ddoumeche
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/01/2018 à 14:10
Un militaire ne prend pas de smartphone, encore moins pour prendre des photos qui finiront sur twitter.
C'est pourtant la base
0  0 
Avatar de Citrax
Membre actif https://www.developpez.com
Le 30/01/2018 à 20:15
Bravo encore une app vraiment grandiose qui prouve que la betise humaine est sans limite.
Merci a la tehcnologie qui nous le prouve chaque jour un peu plus.

Dans le cas present, juste des militaires sans cervelles diront nous.
Mais ca pourrait etre n'importe quelle victime inconsciente de ces app et "reseaux-cas-sociaux" a la mode.

A l'arrivée, quand il y aura des morts, (et leur ennemis auraient raison de ne pas se priver) nous verrons bien comment l'oncle Sam ou Francis ou Vladimir reagiront....

*en 2008 les parachutistes francais de Castres mort en Afghanistan, c'etait pour les meme betises.
Mais apres ca manifeste, ca pleur et ca ne retient meme pas les erreurs.
Pffffff
1  1