Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Bill Gates estime que l'IA rendra l'homme plus efficace dans son travail
Et lui donnera plus de temps libre dans le futur

Le , par Victor Vincent

199PARTAGES

9  0 
Dans une interview accordée à Fox Business, Bill Gates, le milliardaire américain, cofondateur de Microsoft, pense que l'intelligence artificielle va remplacer l’homme dans plusieurs tâches. Selon lui, cela n’est pas une mauvaise chose en soi et il estime qu’à terme cela serait une bonne chose. D’après Gates les robots qui prennent en charge certaines tâches dans notre travail de tous les jours nous rendront plus efficaces et nous donneront plus de temps libre.

« Nous pouvons certainement espérer que les vacances seront plus longues à un moment donné », a déclaré Gates à Fox Business. Pourquoi se priver « si nous pouvons réellement produire deux fois plus que nous ne faisons aujourd'hui avec moins de travail ? », demande Bill Gates à son interlocuteur. Il poursuit en disant que « le but de l'humanité n'est pas seulement de s'asseoir derrière un comptoir et vendre des choses. »

Contrairement à ceux qui craignent que l’IA supprime des emplois et pousse les travailleurs à accepter des emplois avec de bas salaires du fait du chômage de masse que cela engendrerait, Gates soutient lui que l'IA nous permet simplement de mieux gérer notre temps. La crainte des plus septiques vis-à-vis de l’IA est alimentée notamment par des entreprises comme Amazon qui commencent à tester une technologie qui pourrait éventuellement éliminer les emplois de caissiers. En effet, le nouveau magasin d'épicerie sans caisse de la société utilise l'IA pour suivre ce que les clients mettent dans leurs paniers et les facture une fois qu'ils quittent le magasin, sans recourir à l’intervention dans l’homme tout le long du processus.

Selon Bill Gates : « il y aura des défis parce que le taux de changement sera plus rapide au cours des 20 prochaines années que cela ne l’a été par le passé. » D’après lui, les gouvernements seront probablement obligés de retravailler leurs programmes de protection sociale et d'aider les travailleurs à se reconvertir pour la nouvelle économie. Il insiste cependant sur le fait que si les choses se font bien, cela sera nettement bénéfique pour tout le monde.

Bill Gates estime que si la société est capable de fabriquer suffisamment de nourritures, de maisons et de biens de consommation dont elle a besoin, alors les travailleurs devraient être autorisés à se détendre et à se concentrer sur d'autres centres intérêts. Il admet que cet avenir est probablement loin tout en précisant cependant que « les ordinateurs peuvent déjà voir et entendre comme le font les humains ». Selon lui, tout le changement qu’apportera l’IA « laissera à la société beaucoup de décisions et d’options pour le futur » parce que l’homme sera tout simplement plus productif.

Certaines personnes travaillant dans le domaine technologique et d’autres observateurs ont souvent des points de vue différents sur la façon dont la société devrait gérer la question de l’intelligence artificielle qui est en nette croissance, mais tous s'accordent à dire que cela va changer de manière significative le monde. Sundar Pichai, le PDG de Google, a récemment déclaré que l'IA est plus importante pour l'humanité que la maîtrise du feu ou de l'électricité.

Source : Fox Business

Et vous ?

Partagez-vous l'avis de Bill Gates quand il affirme que l'IA rendra l'homme plus efficace ?

Voir aussi

IA : Google étend ses activités en France en ouvrant un nouveau centre dédié à la recherche dans le domaine de la santé et la science

L’IA et l’analyse prédictive permettraient de lutter plus efficacement contre les cyberattaques d’après les entreprises de cybersécurité françaises

L'IA, l'IdO et la technologie blockchain, principaux moteurs de dépenses en TIC en entreprise cette année ? Oui, selon Gartner

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de diabolos29
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 28/01/2018 à 16:56
Si du temps doit être dégagé par une évolution telle que l'IA ou par n'importe quoi d'autre, ce temps sera employé à travailler autrement. L'ordinateur a déjà permis de faire évoluer significativement le travail dans tous les secteurs sans que la quantité même de ce travail ne se soit réduite. Plus de temps libre grâce à l'IA ? Je n'y crois absolument pas...
6  0 
Avatar de _champy_
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 28/01/2018 à 19:35
Si du temps doit être dégagé par une évolution telle que l'IA ou par n'importe quoi d'autre, ce temps sera employé à travailler autrement
Il y as déjà eu plusieurs évolution/révolutions (politique,industrielle, verte , internet, ...) aucune ne nous as permis de travailler moins, ce n'est pas l'IA qui changeras la donne.

Quand tu dit "ce temps sera employé à travailler autrement" qui y-as-t-il derrière sera (pas toi, ni moi, ...) ?

Aucun de nos politiciens ne comprend les enjeux derrière cette révolution numérique néanmoins une fois devant le fait accomplie il ne laisserons pas les gens penser sans travailler, ils les occuperons.

il y aura des défis parce que le taux de changement sera plus rapide au cours des 20 prochaines années que cela ne l’a été par le passé
Comme avec le charbon, le pétrole, les nitrates .... Cet idiome est presque rhétorique, en tout cas il transcende les générations bien au delà de ce cher bill.

Bill Gates estime que si la société est capable de fabriquer suffisamment de nourritures, de maisons et de biens de consommation dont elle a besoin, alors les travailleurs devraient être autorisés à se détendre et à se concentrer sur d'autres centres intérêts
Hey bilou tu me rappelle combien de personne sur terre on faim, on soif, n'on pas de médicament, en grande partie au cause de l'ingérence de certains pays "développé" (pour le coup on est tous dans le même sac), ils peuvent se détendre
Tu doit le savoir avec ta fondation ...

Sundar Pichai, le PDG de Google, a récemment déclaré que l'IA est plus importante pour l'humanité que la maîtrise du feu ou de l'électricité.
Les mecs doutent de rien à balancer des bêtises pareil. A moins qu'il lise dans l'avenir ce cher Sundar n'en sait rien.

l'IA est plus importante pour l'humanité que la maîtrise du feu
Il doit y avoir un mot en français pour ce genre de figure de style, a mon avis c'est de la provocation gratuite on ne peut pas être aussi instruit et aussi bête (tient c'est pas la même figure de style )
5  0 
Avatar de RyzenOC
Inactif https://www.developpez.com
Le 28/01/2018 à 20:26
plus je développe d'ia à moins je ne sais ce que c'est...SVP merci de pas me donner la définition Larousse.

Au jour d'aujourd'hui pour moi une IA c'est l'utilisation d'une catégorie d'algorithme dans un programme (algo génétique, réseau de neurones, Min-Max...)
Hors ces algos existent et sont utilisé depuis déja fort longtemps, donc l'ia existe depuis déjà longtemps et donc aurais du déja nous donner plus de temps libre.

Le seul temps libre aujourd'hui c'est les congés payé acquis au prix du sang et grèves féroce fait par nos ancêtre.
4  0 
Avatar de Citrax
Membre actif https://www.developpez.com
Le 28/01/2018 à 21:07
.....A l'instar du feu et l'electricité, l'I.A aura la belle opportunité de nous massacrer !

Questionnement binaire :

Peut on aider/sauver l'humanité (debile et chaotique) ??? Reponse = 0
est-ce que toute intelligence doit lutter pour sa survie ??? Reponse = 1
Est ce l'etre humain est un dieu/createur et vaut plus que cette planete qu'il detruit ??? Reponse = 0

PROGRAM END


Vu les clowns tout puissants qui developpent ces I.A a leur propre interet, on est statistiquement dans la merde a 99%.
4  0 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 29/01/2018 à 21:10
Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
plus je développe d'ia à moins je ne sais ce que c'est...SVP merci de pas me donner la définition Larousse.
Tout dépend de la perspective qu'on prend.

Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
Au jour d'aujourd'hui pour moi une IA c'est l'utilisation d'une catégorie d'algorithme dans un programme (algo génétique, réseau de neurones, Min-Max...)
Cette perspective en est une : l'état de l'art actuel en IA est l'ensemble des techniques, notamment algorithmes, utilisées pour automatiser des tâches.

Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
Hors ces algos existent et sont utilisé depuis déja fort longtemps, donc l'ia existe depuis déjà longtemps et donc aurais du déja nous donner plus de temps libre.
Oui et non.

Oui, l'IA en ce sens existe déjà, et oui il nous fait déjà gagné plus de temps. Et si on a mis une partie de ce temps sur du temps libre (congés, etc.) le reste a surtout été mis sur l'évolution des métiers pour les rendre plus productifs. Il n'y a donc pas de contradiction.

Mais cet état de l'art évolue, et donc la notion d'IA si on se fie à cette perspective évolue constamment. Le temps gagné il y a 20 ans avec les techniques d'il y a 20 ans sur les métiers d'il y a 20 ans n'est pas le temps qu'on gagne aujourd'hui avec les techniques d'aujourd'hui sur les métiers d'aujourd'hui. On ne peut pas parler avec une telle perspective pour parler de choses futures, vu qu'on ne connaît pas l'état de l'art futur. Par contre, une autre perspective, bien plus stable, est celle des objectifs sous-jacents au domaine, car ce sont ces objectifs qui amènent à faire évoluer l'état de l'art dans une direction donnée.

Ces objectifs peuvent se résumer à ces points :
- automatiser les tâches humaines
- simuler un être humain
- produire une machine intelligente

Le premier point, c'est ce qu'on fait depuis le départ, ce qu'on continuera à faire par la suite, et ce qui n'a aucune chance de se terminer un jour. C'est un objectif purement pragmatique : on peut gagner du temps en automatisant une tâche, on le fait, et quand c'est fait on passe à une autre. C'est un objectif simple, compréhensible par tous, qui ne nécessite rien de particulier en dehors de compétences techniques. Chacune des techniques que tu as citées, individuellement, participe à cet objectif. Si l'avantage de cet objectif est son pragmatisme et son accessibilité, l'inconvénient est qu'il rend la notion même d'IA inutile : toute technologie, in fine, participe à cet objectif, l'IA ne serait donc qu'un fourre tout où on cale tous les nouveaux "trucs et astuces" qui, quand ils auront été bien compris et bien intégrés dans d'autres processus, finiront par être oubliés en IA (on sera parti sur d'autres jouets). C'est donc aussi l'objectif qui délimite (et donc définit) le moins bien l'IA en tant que telle.

Le second point est plus ciblé : il s'agit là d'une part de comprendre comment l'être humain, en tant que "machine biologique", fonctionne, et trouver comment mimiquer son fonctionnement avec une machine non biologique. Un tel "être humain artificiel" ne peut pas se concevoir au travers de telle ou telle technique individuellement, c'est un ensemble de techniques et de ressources mises ensembles pour tenter de créer une machine au plus proche de l'homme. Cet objectif est donc intimement lié à la biologie et aux science sociales, a contrario de l'objectif précédent, et se construit donc surtout sur les analogies du vivant, comme les systèmes neuronaux, algorithmes colonie de fourmi, recuit simulé, etc. Si l'avantage de cet objectif est qu'il donne une direction claire au domaine, il est en revanche difficile de dire en quoi l'atteindre serait utile, dans le sens où on n'a pas forcément envie de reproduire aussi tous les travers d'un être humain (e.g. machine gréviste). C'est aussi la perspective de choix pour parler de remplacement humain : si les machines sont pareil que nous mais en mieux, elles nous remplaceront dans nos tâches. Un tel discours est en revanche beaucoup moins convaincant quand on se focalise sur une autre perspective.

Le dernier point est l'essence même du domaine, car il se concentre justement sur l'intelligence qu'on cherche à reproduire, cette partie utile qui s'applique à tous les domaines, mais il souffre d'un problème de taille : il n'y a pas de base commune quant à la définition de l'intelligence. De fait, les perspectives varient quand on s'intéresse à l'homme seul, alors quand il faut l'appliquer à un être non humain qui se différencie en bien des points tel qu'une machine, c'est même pas la peine. Du coup, peu de gens travaillent avec une telle perspective. Ça arrive par à-coups, un petit article "et si" par ci, un autre "et pourquoi pas" par là, etc. Beaucoup de flou, voire de théories ou prognostiques fumeux, mais dans les faits assez peu s'y consacrent à plein temps. Faut vraiment creuser pour trouver quelques perles qui parlent de mesures d'intelligence générale et autres.

Pour résumer, il n'y a pas qu'une seul définition de pertinente aujourd'hui, et donc chercher la plus pertinente n'a pas de sens. Dans le temps, IA c'était avant tout les systèmes experts. Aujourd'hui, l'IA est avant tout de l'apprentissage machine. Demain, ce sera sûrement autre chose. Il est donc de bon ton de préciser, quand on parle soi-même d'IA, de quoi on veut parler.
4  0 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 05/02/2018 à 21:16
Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
Donc c'est ce qui se passe déjà actuellement....
On peut faire une IA imbattable aux échec, mais on peut pas faire d'ia aussi polyvalente que l'homme.
Voilà le genre d'affirmation que j'estime osée : Non, il ne s'agit pas de dire qu'on ne peut pas en faire. Qu'on n'en a pas à l'heure actuelle est un fait, jusque là je suis d'accord, mais qu'on ne puisse pas en faire c'est justement le genre de prédiction qu'il n'est pas légitime de faire. Surtout que des travaux visant justement une plus grande polyvalence commencent à sortir, il n'y a donc pas de raison de se dire que ce ne soit pas possible. Avant de poser une telle affirmation, il faut formaliser les concepts, poser des hypothèses, et mener des études pour les confirmer. Il ne s'agit pas de poser des conclusions sur la base d'un "bon sens" tout à fait relatif basé sur des observations passées.

Les gens qui tirent déjà des conclusions sur ce qui peut être fait ou non en terme d'IA sont ceux qui sont en tort.
2  0 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 09/02/2018 à 18:56
Citation Envoyé par wolinn Voir le message
Sur les 20 Watts consommés par le cerveau humain, tout ne sert pas à faire "fonctionner" le type d'intelligence polyvalente qu'on cherche tant à reproduire. L'intelligence humaine, ce n'est peut-être que 10 Watts, ou même moins.
Ça a l'air simple comme ça, mais le cerveau est un tout hyper connecté. Enlever les fonctions qui ne nous intéressent pas ne me semble pas du tout trivial. Justement, c'est une structure très générique à laquelle il faudrait déterminer les bonnes entrées/sorties à brancher de la bonne manière, et je ne suis même pas sûr qu'on obtiendrais ce qu'on souhaite. On a là tout un champs de questions -pertinentes- qui s'ouvre, mais sur la base de ce que j'ai pu comprendre des algorithmes d'apprentissages neuronaux, qui visent justement à mimiquer son fonctionnement, il me semble difficile de faire de tels raisonnements.

Comme si tu as une piscine que tu chauffes au milieu, tu te rends compte que les bords sont froids et toi tu veux de l'eau chaude sans consommer plus. Du coup tu te dis que tu vas retirer les parties froides : tu réduis la taille de ta piscine (tu "coupes" les bords froids) mais du coups tu te retrouves avec une zone un peu plus chaude au milieu (car moins d'eau à chauffer) mais encore de l'eau froide sur les bords (toujours en contact avec l'extérieur). Le cerveau c'est pareil : il est difficile de cibler quoi que ce soit du fait de sa plasticité. quand un bout fonctionne différemment, il refait naturellement ses connections.
2  0 
Avatar de diabolos29
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 28/01/2018 à 21:25
Citation Envoyé par _champy_ Voir le message
Quand tu dit "ce temps sera employé à travailler autrement" qui y-as-t-il derrière sera (pas toi, ni moi, ...) ?
Je dis simplement que quoi que l'on fasse, il reste du travail à accomplir. Dès qu'une tâche est automatisé par quelque moyen que ce soit, cela se traduit par une évolution de l'activité de l'humain qui réalisait ce travail et pas par une baisse de la charge de travail. Un développeur qui arrive à automatiser ses tâches récurrentes se concentre ensuite sur ce qu'il n'a pas pu automatiser. Son boulot est probablement plus intéressant ainsi mais reste continuellement aussi exigent (ce qui est tout sauf reposant).

A mon sens, ce n'est pas l'évolution des sciences et des techniques qui permet de disposer de plus de temps libre. Moi non plus je n'ai pas l'impression que ça participe à la réduction du temps de travail .
1  0 
Avatar de koyosama
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 28/01/2018 à 22:08
Personnellement, l'intelligence par intermédiaire il faut arrêter une bonne fois pour toute, arrêter d'être de la merci de la technologie comme un chienchien.
IA ça remplace pas le terrain, ils peuvent calculer ce qu'ils veulent mais sont encore loin et incapable de voir ce qui inconvenient pour un humain.

J'ai vu des gens (pas un mais plusieurs) se perdre jusqu'à chez moi parce qu'il y avait un parc entre la station de métro et la maison en utilisant Google Map en monde GPS, ils ont tourné en rond et sont au final rentré chez eux après 5 minutes de marche. J'ai découvert des choses importantes que je ne pensais ne jamais voir dans ma vie car je pensais que les gens étaient super éduqué (oui je sais ma grammaire est pourrie) :

  • La technologie ne fait pas tout, surtout si la capture des données ne n'est pas fiable
  • Avec la technologies, la génération Z ou les gens de 0 à mon âge sont devenu d'une feignantise intellectuelle surprenante. Suivre bêtement les ordres et les conseils d'un AI, c'est le pire jugement qu'on peut avoir.
  • Comment à notre époque on ne sait plus lire une carte. Un soi-disant gagne de temps pour être soi-disant plus performant, preuve en est que pas forcément
  • La technologie a des limites tellement géopgraphique et géopolitique que l'AI va donner des vacances au 3% de la Terre qui vivent déjà bien
  • J'ai l'impression que Bill Gates sur le coup est hors réalité quand il dit "Bien implémenté", un peu la même connerie avec Marc Zukenberg qui voulait donné gratuitement au indiens
  • Il y a des mécanisme automatique dangereux qui peuvent affecter négativement et sans marche arrière le quotidien de beaucoup de famille


La magie de l'AI existe depuis des lustres comme certain l'ont mentionné, comme le cloud, la programmation fonctionnelle, ... J'ai l'impression que c'est plus les commerciaux qui vendent quelque chose chaque année. Demain c'est quoi, c'est le hype de faire des applications sans code. Wow ....

Je ne dis pas que l'AI ne va rien changé dans nos vies positivement. Mais c'est pas une raison pour devenir plus feignant pour autant. Le but c'est de pouvoir faire la même chose en plus grand nombre et plus facilement sans bloquer la connaissance humaine. Si on commence à remplacer l'humain, autant remplacer l'humain tout court. Les gens me parlent de créations de jobs, de créations d'opportunités, j'attends toujours. Cela me rappelle vachement Xerox le pourquoi il a crée l'ordinateur personnel en essayant d'avoir moins de papier.
1  0 
Avatar de JackJnr
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 29/01/2018 à 10:25
Pour une fois je suis d'accord avec Bilou. Avant de ressortir le bon vieux cliché de Terminator qui est aussi avéré que les 3 lois de la Robotique, regardons plutôt les questions qui émergent:

L'IA va remplacer des emplois à faible/moyenne valeur ajoutée, c'est un fait. Donc certains emplois vont être remplacés par des IA/robots. Dès lors que faire des personnes qui seront inemployées :

1/ les laisser à l'abandon amenant à la création de mégabidonvilles au sein même de nos belles sociétés occidentales
2/ Créer un revenu de base (ou toute autre mesure sociale) permettant de conserver une paix sociale minimale en empêchant des révoltes de la part de chômeurs de plus en plus croissants. Eh oui, qui dit plus de chômeurs dit plus de mécontentement, donc plus d'insécurité avec une situation instable qui pourrait entrainer une baisse voire une régression de la croissance.
3/ Se dire que l'IA est un formidable outil spécialisé qui nous ouvrirait des portes plus rapidement, comme cette IA qui a détecté un système solaire lointain (http://www.lepoint.fr/astronomie/l-intelligence-artificielle-revele-un-systeme-a-huit-planetes-similaire-au-systeme-solaire-15-12-2017-2180231_1925.php). Bref faire de l'IA un compagnon qui nous assiste dans nos tâches les plus fatigantes et qui prennent énormement de temps et d'énergie pour nous concentrer sur les seules tâches qui comptent vraiment, c'est à dire celles qui font appel à la créativité. Passer de la table de calcul logarythmique à la machine à calculer, ça me semble plutôt cool comme futur

EDIT : avec un peu de recul je trouve carrément aberrant qu'on puisse dire à la fois : "L'IA va nous exterminer" et d'autre part "L'IA on sait même pas ce que sait, ça vient à peine de sortir alors arrêtez de faire des prédicitions, on en avait déjà fait à l'ère de la machine à vapeur, du pétrole et de l'informatique"
1  0