Les développeurs nés dans les années 70 auraient commencé à écrire leurs premières lignes de code plus tôt
Que les générations suivantes

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Qu'est-ce qui vous a motivé à apprendre un langage plutôt qu'un autre ?
HackerRank a publié la première édition de son Developer Skills Report qui, comme son nom le suggère, s’intéresse aux talents des développeurs.

« Pour la toute première fois, nous avons interrogé notre communauté de 3,2 millions de développeurs afin de connaître l'état actuel des compétences des développeurs. Plus de 39 000 développeurs ont partagé leurs réflexions sur les nouvelles compétences qu'ils apprennent, la manière dont ils évaluent les employeurs, les langages et les frameworks qu'ils préfèrent, et bien plus encore », s’est réjoui le PDG et cofondateur Vivek Ravisankar.

Le début

Il a été demandé aux développeurs à quel âge ils ont commencé à coder. Plus d’un développeur sur quatre a commencé à écrire ses premières lignes de code avant l’âge de 16 ans.


L’étude note que parmi tous les développeurs qui ont commencé à coder après l'âge de 26 ans, 36 % sont maintenant des développeurs seniors ou même de niveau supérieur, qui se développent rapidement dans leur carrière.

« Contrairement aux générations suivantes, si les enfants des années 70 voulaient voir une technologie innovante, ils devaient la construire eux-mêmes – ils n'avaient pas d'autre choix. Il n'y avait pas de ressources généralisées pour leur apprendre à développer un logiciel. Près de la moitié des développeurs (47 %) âgés de 45 à 54 ans ont commencé à coder avant l'âge de 16 ans. Pendant ce temps, les développeurs entre 18 et 24 aujourd'hui sont les moins susceptibles d'avoir commencé à coder avant 16 ans (seulement 20 %).

« Les développeurs âgés de 45 à 54 ans ont été parmi les premiers à mettre la main sur des PC relativement puissants, comme les Acorn Archimedes, TRS-80, Commodore 64 et Apple II. Avec un accès limité ou inexistant à l'éducation formelle, les jeunes de la Révolution PC ont eu une volonté inhabituellement forte d'apprendre à coder par eux-mêmes. »


La plupart des développeurs ont également fait savoir qu’ils ont appris d’eux-mêmes. La prolifération des tutoriels, des forums d’entraide, des communautés, des MOOC (formation en ligne ouverte à tous), des livres (format numérique ou papier) et d’autres outils disponibles sur Internet y sont probablement pour quelque chose.

« L'autoapprentissage est la norme pour les développeurs de tous âges. Même si 67 % des développeurs ont des diplômes en sciences informatiques, environ 74 % ont déclaré qu'ils étaient au moins partiellement autodidactes. »


Selon l’étude, en moyenne, les développeurs connaissent quatre langages et veulent en apprendre quatre autres. Le degré de soif d'apprendre varie d'une génération à l'autre – les jeunes développeurs âgés de 18 à 24 ans prévoient apprendre six langages, tandis que les jeunes de plus de 35 ans prévoient seulement d’en apprendre trois.

« Puisque la programmation est centrée sur la recherche indépendante visant à relever de nouveaux défis, l'autoformation est une partie importante de la réussite d'un développeur. En choisissant ce qu'il faut apprendre ensuite, le meilleur principe directeur est de vous implanter dans une discipline et d'apprendre des outils comme moyen pour évoluer. Les outils vont toujours changer. En fin de compte, c'est la curiosité et l'intérêt véritable pour les programmes qui devraient alimenter la volonté d'apprendre de nouveaux outils et de s'adapter au paysage en évolution de la technologie. »

Les développeurs apprennent les langages les plus demandés par les employeurs

Selon HackerRank, les langages les plus demandés, toutes industries confondues, sont (dans l’ordre) JavaScript, Java, Python et C++


Bien entendu, ce classement peut varier d’une industrie à l’autre. Par exemple, dans le secteur répertorié comme étant « Computer Hardware », les quatre premiers sont C, C++, Python et Java.

« Les langages de programmation ne sont pas adoptés dans l'industrie aussi rapidement qu'ils sont créés, mais JavaScript change le jeu avec ses frameworks. Un certain nombre des frameworks les plus demandés sont des frameworks JavaScript - c'est le seul langage assez polyvalent pour construire des extensions frontend, backend, mobile et navigateur. Par conséquent, JavaScript dirige le Web. Le plus souvent, les employeurs veulent des développeurs qui connaissent AngularJS, Node.js et React. »


Selon l’étude, presque tous les employeurs donnent la priorité aux compétences de résolution de problèmes en premier : « Démontrer sa capacité de résoudre des problèmes complexes de grande envergure est tout aussi utile (sinon plus) que les compétences techniques de base requises pour un emploi. »

Il y a cependant quelques nuances entre ce dont les petites entreprises se soucient le plus et ce dont les grandes entreprises se soucient. Par exemple, les petites entreprises recherchent plus de compétences sur des frameworks de la part des candidats que les moyennes et grandes entreprises.

La différence peut exister, car avoir la bonne connaissance des frameworks est plus important pour les startups, car elles ont besoin de lancer du code rapidement, et les frameworks aident les développeurs à pousser le code plus rapidement.


Même si JavaScript est le langage le plus demandé en entreprise, Python est le numéro un dans le cœur des développeurs.

« Python est connu pour sa simplicité, sa lisibilité et ses vastes possibilités de bibliothèques scientifiques. Il est également en croissance dans le cadre des cours d'introduction à l'informatique.

« Il existe une tendance générationnelle inhabituelle parmi les langages plus récents : les développeurs plus jeunes n'aiment pas les langages plus récents (comme Go, Kotlin et Scala) autant que les développeurs plus âgés. En fait, Go crée l'un des plus grands fossés. Les développeurs âgés de 18 à 24 ans ne s'en soucient pas, mais les 45-54 ans le considèrent comme l'un de leurs langages préférés. L'inverse est vrai à propos de JavaScript. »


Il a également été question de savoir les difficultés rencontrées lorsqu’il fallait engager un développeur. En France, 66,1 % du panel a expliqué que l’étape la plus difficile est d’évaluer les compétences d’un candidat. Il a également été question des entretiens qui prennent trop de temps ou du fait qu’il n’y a pas assez de candidats divers.


Source : HackerRank

Et vous ?

Vous retrouvez-vous dans ces statistiques ?
À quel âge avez-vous écrit vos premières lignes de code ?
Avez-vous également été autodidacte (partiellement ou complètement) ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de wolinn wolinn - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 26/01/2018 à 10:00
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message

...
L’étude note que parmi tous les développeurs qui ont commencé à coder après l'âge de 26 ans, 36% sont maintenant des développeurs seniors ou même de niveau supérieur, qui se développent rapidement dans leur carrière.

« Contrairement aux générations suivantes, si les enfants des années 70 voulaient voir une technologie innovante, ils devaient la construire eux-mêmes - ils n'avaient pas d'autre choix. Il n'y avait pas de ressources généralisées pour leur apprendre à développer un logiciel. Près de la moitié des développeurs (47%) âgés de 45 à 54 ans ont commencé à coder avant l'âge de 16 ans. Pendant ce temps, les développeurs entre 18 et 24 aujourd'hui sont les moins susceptibles d'avoir commencé à coder avant 16 (seulement 20%).

« Les développeurs âgés de 45 à 54 ans ont été parmi les premiers à mettre la main sur des PC relativement puissants, comme les Acorn Archimedes, TRS-80, Commodore 64 et Apple II. Avec un accès limité ou inexistant à l'éducation formelle, les jeunes de la Révolution PC ont eu une volonté inhabituellement forte d'apprendre à coder par eux-mêmes.»
...

Vous retrouvez-vous dans ces statistiques ?
À quel âge avez-vous écrit vos premières lignes de code ?
Avez-vous également été autodidacte (partiellement ou complètement) ?
Je suis né en 1967, et j'ai commencé à programmer vers 14 ans.
Calculatrice TI-59, TRS-80, Logabax.
L'information et les logiciels étaient assez rares à l'époque : quelques revues et livres. Par exemple, j'ai appris l'assembleur Z-80 dans un gros bouquin de 600 pages en anglais, et comme je n'avais pas de logiciel assembleur, je compilais "à la main" au début, en traduisant les mnémoniques en codes hexadécimaux...
Vers 1985, j'ai même écrit un petit interpréteur/compilateur FORTH comme ça, qui tournait sur mon TRS-80.

Mais pour ce qui est de devoir construire soi-même, je pense que cela existe toujours, à un autre niveau. Quelque soit le domaine (web, IA, etc.), il y en a qui ont mis les mains dans le cambouis avant qu'il y ait eu des outils de haut niveau et que l'information soit facilement accessible.
Avatar de GLDavid GLDavid - Membre expert https://www.developpez.com
le 26/01/2018 à 10:27
Bonjour

Je suis né en 1977.
J'ai commence mes premières lignes de BASIC à 8 ans sur un Atari 800XL Ahh, que de bons vieux souvenirs !!!
L'Atari 800XL, merveilleuse machine, était livré avec une notice très bien conçue et quelques programmes en BASIC pour se former. J'ai démarré sur ces programmes bien que j'étais frustré de ne pas comprendre les instructions en anglais (et oui, l'anglais n'était pas enseigné en primaire à mon époque).
C'est à partir de mes programmes en BASIC sur Amstrad CPC 6128 que j'ai réellement commencé à 'créer' mes propres lignes de codes, comprenant mieux les instructions.

Et qui se souvient pour les gens de ma génération du plan IPT (Informatique Pour Tous)? On nous enseignait le logo et un peu de BASIC sur un Thomson TO7, fallait bien relancer Thomson. Ou plutôt, on enseignait à l'institutrice le BASIC

Bring me back to the 80ies!!!
Avatar de KnifeOnlyI KnifeOnlyI - Membre du Club https://www.developpez.com
le 26/01/2018 à 11:35
Personnellement j'ai commencer à l'âge de 9 ans, mais comme je suis encore jeune, c’était sur Windows XP (ou Vista, je ne saurais pas trop dire). Je dois dire que mes attentes et préférences en termes de technologies au sens large change assez rapidement, comme le monde numérique d'ailleurs. Seulement j’admets que les langages plus "anciens" notamment le C/C++ sont bien plus attrayant je trouve que Javascript, Python ou autre ou l'on ne se soucie que très peu des aspects bas niveau (tel que la mémoire par exemple). Cela a c'est avantages, c'est évident, quand je fais du PHP j'aime ne pas avoir à me concentrer sur ces points là, en revanche il m'arrive d'avoir des périodes ou je souhaite revenir un peu "à la base" et devoir optimiser un maximum mon code. C'est toute une science et il y a un monde entre ces 2 visions, elles ne sont pas incompatible. Mais on peut comprendre que des anciens ayant passé 20/30 ans voir plus à vérifier la moindre fuite de mémoire ne veuille plus passer leur journée à faire sa.

Un autre problème aussi est que très souvent, à l'école, on commence la programmation par un langage offrant un haut niveau d'abstraction comme Python par exemple, le problème c'est que les développeurs passionné à fond qui sortirons de l'école passeront leur temps à se demander "Mais comment sa fonctionne sa ? Qu'est-ce qui se cache derrière cette fonction ? ect...". La soif de curiosité les pousseras naturellement a aller vers des langages plus anciens qui sont pour la plupart plus bas niveau que ceux actuels.

Au final, c'est souvent le défi technique qui passe avant le besoin réel (enfin dans la tête du développeur passionné, malheureusement au travail on doit répondre à des impératifs financiers, technique...). En tous cas c'est comme sa que je fonctionne. Quand je suis chez moi, que je développe pour mon plaisir, j'ai à cœur d'utiliser des langages plus bas niveau, demandant plus de réflexion sur le côté technique afin de mieux comprendre ceux sur quoi je travail à plus haut niveau.
Avatar de Aztharos Aztharos - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 26/01/2018 à 11:37
Hi, je suis né en 1994 et j'ai codé pour la première fois à 10 ans avec du Python et des script bash pour faire des prank'
Mais il faut surtout se dire que les gens nés en 197X ont eu l'avènement et la démocratisation de l'informatique, c'est plutôt normal ! quant à nous, post 1990, nous étions en plein dans le début de la descente aux enfers, trop d'accès aux divertissements pour les jeunes = il fallait être très curieux pour faire partie de ceux qui voulaient bosser au lieu de jouer de regarder la télé

voila, juste un petit message pour rappeler qu'il ne faut pas confondre causalité et corrélation c'est induit comme si le titre était carrément "les jeunes d'aujourd'hui sont des glandeurs par rapport a ce qu'on fesait avant" ça, c'est clair, mais ça n'a jamais vraiment "que" dépendu de nous

Le reste de l'article est très instructif, merci en tout cas !

pour répondre à mon VDD : les formations universitaires sont très axée bas niveau (C, C++, projet de L3 = coder un compilateur pour un langage créer par le prof, de la prog fonctionnelle) mais tu as aussi les DUT/BTS qui vont faire faire ce que tu dis, du Python, du C#.. donc ça dépend ! il y en a pour tous les goûts, après c'est sur qu'il est impossible de s'en sortir dans les recherches, et ils faut avoir de la chance pour tomber dans une formation qui nous correspond ! mais ça c'est une autre histoire !
Avatar de chrtophe chrtophe - Responsable Systèmes https://www.developpez.com
le 26/01/2018 à 11:45
Et qui se souvient pour les gens de ma génération du plan IPT (Informatique Pour Tous)? On nous enseignait le logo et un peu de BASIC sur un Thomson TO7, fallait bien relancer Thomson. Ou plutôt, on enseignait à l'institutrice le BASIC
Je m'en souviens.

J'ai voté la curiosité, car c'est ce qui s'est passé pour moi, mais le développement n'est pas mon cœur de métier.

Je suis surpris par contre que les demandes des entreprises représente la plus faible motivation, car coder c'est un travail (même si ça peut être un plaisir et un loisir), et si les compétences des développeurs ne correspondent pas à ce qu’attendant les entreprises ...
Avatar de Chal92 Chal92 - Membre du Club https://www.developpez.com
le 26/01/2018 à 11:47
Que de souvenir ;-)
Né en 70, premier développement en Basic vers 12 ans sur un bon vieux Thomson TO7, Oric... puis quelques années plus tard les premiers PC 8086 avec Borland Pascal et C++...

Qui c'est autoformé en tapant des pages de listings de Hedbogiciel (http://www.hebdogiciel.free.fr/) puis en les débuggants ? Pour ensuite être capable de produire son propre programme et envoyer ces listings pour publication ?

La grosse différence c'est que il existait peu de chose et pour un gamin le gap entre des jeux perso et des jeux pro était très faible !
Avatar de chrtophe chrtophe - Responsable Systèmes https://www.developpez.com
le 26/01/2018 à 11:53
ça a été mon cas, du moins je déboguait les coquilles du listing, ... ou les miennes.
Avatar de CaptainDangeax CaptainDangeax - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 26/01/2018 à 11:58
Je suis né en 1969 et j'ai commencé à coder à 13 ans, avant même d'avoir mon premier C64 un an plus tard, avec un crayon et un cahier de brouillon. J'ai appris par moi-même le BASIC et l'assembleur 6502, que j'encodais à la mano, n'ayant pas de logiciel assembleur. Puis j'ai touché à tout ce qui me passait sous la main : pascal sur les PC du lycée et de l'IUT, GFA Basic sur l'Atari ST, AMOS sur l'Amiga, assembleur 8085 et 8031 à l'IUT et en stage... Maintenant, ingénieur système, mes langages de prédilection sont le BASH et le PYTHON. Ma fille de 13 ans a commencé à coder cette année, en SCRATCH.
Avatar de fredoche fredoche - Membre émérite https://www.developpez.com
le 26/01/2018 à 12:24
Normalement les gens nés dans les années 70 ont passé la limite d'age pour ce job en FRANCE non ?

Né en 1971, premier ordi un hector (en 1983 je crois) transformé 2 ans plus tard en hector HRX, doté d'un interpréteur FORTH intégré, grandiose !
Club microtel au fait, avec plein de matos à dispo (oric, commodore, ZX, TRS, Goupil, programmateur EEPROM...). Certains de ces clubs subsistent encore.

Programmation basic, assembleur, et FORTH, début à 12 ans donc
Avatar de mister3957 mister3957 - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 26/01/2018 à 12:33
Je suis de 84 et j'ai commencé vers 14 ans sur une calculatrice Casio pour faire des jeux en permanence ou évidemment des antisèches, comme tout le monde ^^

Après c'est vers 16 ans avec du VB
Contacter le responsable de la rubrique Accueil