Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Windows Azure : Microsoft publie un guide de sécurité
Pour le développement d'applications sur sa nouvelle plateforme Cloud

Le , par Gordon Fowler

21PARTAGES

2  0 
Mise à jour du 15/12/10 de Hinault Romaric


Microsoft vient de faire une mise à jour de sa plate-forme Cloud Windows Azure.

La firme de Redmond vient de livrer quelques une des nouvelles fonctionnalités de la plate-forme Windows Azure qu'elle avait annoncé lors de la conférence PDC 2010(Professional Developer Conference) de septembre dernier.

La récente mise à jour permet de doter Windows Azure de nouvelles fonctionnalités facilitant la migration et l'amélioration de l'administration de la plate-forme.

De nouvelles fonctionnalités permettent ainsi un accès complet au serveur web IIS (Internet Information Services) qui est disponible dans une version complète.

Remote Desktop permet une prise en main d'une instance en cours d'exécution depuis la console d'administration pour la gérer plus finement.

La possibilité d'exécuter une instance personnalisée de Windows Server 2008 R2 dans Windows Azure grâce à la Virtual Machine Role (VM Role) rend plus simple le déplacement des applications vers le Cloud.

On note aussi une amélioration des solutions d'administration permettant désormais une administration complète de son compte.

Et enfin, soulignons l'intégration de Windows Azure Connect, solution permettant une connectivité réseau sécurisé entre les environnements d'entreprise et Windows Azure garce à des protocoles IP tels que TCP et UDP.

Quant à ceux (visiblement nombreux) qui se demandent ce qu'est et à quoi sert Windows Azure, qu'ils se rassurent. Microsoft vient de sortir une petite vidéo explicative très bien faite... et une offre promotionnelle de fin d'année.

Découvrez en 4 minutes l'offre Windows Azure

Participez au Challenge Azure 2010 organisé par Developpez.com, de nombreux lots à remporter pour les plus motivés

Source : Blog MSDN

En collaboration avec Gordon Fowler

Windows Azure permet de se « concentrer sur l'essentiel : l'Application »
Et fait de Java « un citoyen de première classe » : toutes les annonces du PDC10

Mise à jour du 29/10/10

A l’occasion de l’édition 2010 de sa « Professional Developer Conference » (PDC) organisée à Redmond, Steve Ballmer, le PDG de Microsoft et Bob Muglia, Président Server et Tools Business, ont très longuement présenté les évolutions de leur plateforme Cloud Windows Azure.

Le PDG s'est tout d'abord félicité qu'après seulement 8 mois de disponibilité commerciale, le PaaS de Microsoft compte déjà plus de 20 000 clients abonnés (dont Pixar, présent sur scène avec une démonstration bluffante).

Les nouvelles fonctionnalités annoncées ont été nombreuses.

Bob Muglia, qui rappelons le est un des historiques de la société, a joué sur l'ouverture. « Pour nous, Java est un citoyen de première classe », lance-t-il avant d'inclure d'autres langages dans ses éloges. « Et PHP est super, et Ruby est super ! ».

On l'aura compris, Windows Azure veut s'adresse à tous les développeurs et pas seulement aux utilisateurs de .NET.

Une position confirmée par Bernard Ourghanlian, Directeur Technique et sécurité de Microsoft France « de nombreux éditeurs et clients sont en train de franchir le pas en France : c’est le cas de Cegid, Bonitasoft (éditeur opensource Java) ».

Voici la série de nouveautés de Windows Azure :
  • Windows Azure Marketplace : est une place de marché en ligne pour les développeurs et les professionnels de l’informatique permettant de partager, trouver, acheter et vendre des composants et des formations, afin de construire des applications ou des services tirant profit de la plateforme Windows Azure. Windows Azure Marketplace inclut DataMarket, précédemment connu sous le nom de code « Dallas », permettant aux entreprises de partager ou consommer des données en ligne, fournies par différentes organisations tels que la NASA, Infogroup, Naviteq, les Nations Unies, etc.
  • Des mises à jour de Windows Azure AppFabric : il s’agit d’une version CTP (Community Technology Preview) de AppFabric Caching et d’une version CTP améliorée du Service Bus. (Disponibilité prévue en version finale dans la première partie l'année 2011). Durant cette même période, de nouvelles CTP pour Composition Model et Composite App Service seront proposées pour faciliter le travail des architectes
  • SQL Azure : avec l'arrivée de nouvelles fonctionnalités de reporting à SQL Azure et des mises à jour de la fonctionnalité de synchronisation des données ; des versions CTP de ces deux technologies seront disponibles au cours de l'année 2011. La version finale de Database Manager for SQL Azure sera disponible d’ici la fin de l'année 2011
  • Windows Azure Virtual Network : qui est un réseau virtuel qui inclut un CDN (Content Delivery Network, ou réseau de distribution de contenu), une fonctionnalité de stockage et de traitement, auquel s’ajoute Windows Azure Connect (précédemment connu sous le nom de « Projet Sydney »). Une version CTP de Windows Azure Connect sera disponible dès la fin de l'année 2010
  • Des améliorations apportées au portail Windows Azure avec l'annonce de la nouvelle instance « Extra Small » : le portail inclut désormais des améliorations pour de meilleures informations de diagnostic, une inscription plus rapide, la prise en charge d'administrateurs multiples et une visibilité en quasi temps réel sur l'utilisation et la facturation. Les développeurs peuvent aussi désormais utiliser l’instance « Extra Small » de Windows Azure (Commercialisé à 0,05$ par heure). Ces nouveautés seront disponibles à la fin de l'année 2010
  • VM rôle Windows Azure : cette technologie permet de prendre en charge Windows Server 2008 R2 dans Windows Azure. Une version beta publique sera disponible à la fin de l'année 2010.
  • Virtualisation d'applications serveur : cette nouvelle fonctionnalité permet aux développeurs de transférer des images d'applications vers Windows Azure en tirant parti des capacités d’administration de la plateforme. La virtualisation d'applications serveur pour Windows Azure sera disponible sous la forme d'une version CTP avant la fin de l'année 2010.
  • Enfin le portail devient beaucoup plus riche et "user-friendly" (plus axé ingénieur système) explique Bernard Ourghanlian. Il passera sous Silverlight (ce qui n'est pas sans poser problème aux utilisateurs de Mac et de Linux)


L'annonce la plus applaudie (et re-twittée massivement en direct) reste l'annonce d'une version Cloud de Team Fondation Server. « Imaginez : plus de longue installation/configuration à faire, accès à votre code source partout dans le monde ! Ca reste au stade expérimental pour l'instant […] Néanmoins c'est une très belle démonstration du Virtual Machine Role pour Azure », écrit Nicolas Esprit sur son blog Développez.

Au delà de toutes ces annonces, Bob Muglia voit dans le Cloud (et particulièrement dans Azure) une rupture historique.

Auparavant, la variété des serveurs, data-centers et configurations régnait - explique-t-il en substance. Aujourd'hui, Azure règlerait tous « les problèmes crées hier par des solutions compliquées […] et permet de se débarrasser de toute cette complexité pour se concentrer sur l'essentiel : l'Application ».

Rarement l'arrivée de nuages aura été annoncée comme une aussi bonne nouvelle.

Source : Session du PDC10 et
Blog de Nicolas Esprit

Mise à jour du 15/06/10

Microsoft publie un guide de sécurité pour Windows Azure
Et pour le développement d'applications sur sa plateforme Cloud

Windows Azure est la nouvelle plateforme de type Cloud de Microsoft.

Elle permet l'hébergement d'applications, de données, de bases de données (SQL Azure) et le déploiement d'applications (notamment avec AppFabric).

Si ces solutions ont de nombreux avantages (flexibilité, disponibilité sur des postes différents, etc.), elles introduisent également de nouvelles contraintes.

Parmi elles, les problématiques de sécurité évoluent. Le passage à un modèle délocalisé rend la prise en compte de ces questions « encore plus importante », dixit Microsoft.

Pour sensibiliser (encore plus) les développeurs, la société vient donc de publier un « paper », un document baptisé "Security Practices for Developing Windows Azure Applications", adaptation pour Windows Azure de son précédent guide Security Development Lifecycle.

« Les solutions informatiques qui utilisent Windows Azure sont très convaincantes pour les entreprises désireuses de réduire leurs coûts », affirme le rapport, « mais la sécurité demeure une considération importante. Les architectes logiciels et les développeurs doivent comprendre les menaces qui pèsent sur les logiciels développés pour le « nuage » et ils doivent appliquer des solution sécurisée appropriée […] pour contrer les menaces typiques d'un environnement Cloud ».

Ces solutions appropriées pour ces menaces typiques sont disponibles ici (.docx).

Comme quoi le Cloud n'échappe pas aux règles classiques de prudence.

Cela peut paraître trivial mais c'est toujours bon de le rappeler.

Lire aussi :

Microsoft veut aider les développeurs à écrire des codes plus sûrs, et publie un modèle pour Visual Studio et un paper

Télécharger Windows Azure Tools for Microsoft Visual Studio 1.1, le kit d'outils qui étend Visual Studio au Cloud de Microsoft

Les rubriques (actu, forums, tutos) de Développez :

.NET
Windows
Sécurité
Développement Web

Et vous ?

Trouvez-vous que les professionnels sont suffisamment sensibilisés aux nouvelles problématiques de sécurité liées au Cloud en général ?

MAJ de Gordon Fowler

Mise à jour du 08/02/10

C'est parti pour Windows Azure en France
Les services de la Plateforme Windows Azure sont désormais disponibles pour les entreprises

Microsoft continue son virage Cloud.

Avec Office 2010 (enrichi de fonctions collaboratives en ligne) et les services SaaS « Software as a Service » avec Microsoft Online Services, voici les plateformes PaaS « Plateform as a Service » et les services d’infrastructure IaaS « Infrastructure as a Service » avec Windows Azure, System Center et Dynamic Data Center Toolkit.

Windows Azure qui vient d'être officiellement lancé pour la France.



La plateforme Windows Azure propose les services d’une plateforme applicative Cloud permettant aux tiers de réaliser des applications Cloud. La plateforme comprend des services d’hébergement (Windows Azure), de stockage relationnel (SQL Azure) et un serveur d’application SOA (AppFabric).

Parmi les nouvelles fonctionnalités de Windows Azure, citons : machines virtuelles de différentes tailles, API Windows Azure Services Management pour automatiser le déploiement, l’administration et la montée en charge des applications, Windows Azure Drive pour faciliter la migration d’applications existantes, communication inter-rôle pour créer des applications plus complexes.

Avec cette nouvelle offre, Microsoft se félicite de proposer « la plateforme Cloud la plus ouverte, multilingue et polyvalente du marché ».

Et de citer les éléments suivants pour appuyer son propos :

  • Standards : Windows Azure met en œuvre un ensemble complet d’API de gestion de services REST et de formats de fichiers XML, et prend en charge FastCGI.
  • Outils : Les outils Eclipse et Java pour Windows Azure sont disponibles à la page Codeplex de Microsoft.
  • Langages : Compatible avec les langages .NET, Windows Azure supporte aussi des applications en PHP et en Java.
  • Bases de données : Les applications faisant appel à des fonctions de bases de données relationnelles peuvent avoir recours à MySQL, à Memcached ou encore au service SQL Azure de Microsoft.
  • Environnements : Les utilisateurs Apache peuvent choisir Tomcat comme environnement dans Windows Azure.
  • Identité et accès : L’interopérabilité avec des services d’annuaire et de gestion d’identités tiers est assurée par Windows Azure AppFabric.


Les abonnés MSDN bénéficient d'une offre promotionnelles comprenant jusqu’à 750 heures/mois gratuites

Le détail des offres et des prix sont disponibles ici.

Lire aussi :

Tout savoir sur la Plateforme Azure, grâce à la rubrique .NET

Et vous ?

Trouvez-vous que Windows Azure est la plateforme "la plus ouverte, multilingue et polyvalente du marché" ?

MAJ de Gordon Fowler

19.11.2009 par Katleen

Windows Azure continue de se dévoiler à la PDC 2009, avec une démonstration de ses tables et de ses queues

Annoncée pour le premier janvier 2010, Azure (la plateforme Cloud de Microsoft), continue de se dévoiler lors de la PDC 2009.

S'y est tenue ce jour une session consacrée à ses tables et ses queues, dont les grandes lignes vous sont rapportées par notre envoyé spécial présent à la PDC, Benjamin Roux :


Tables
Une entité dans une table possède plusieurs propriétés comme une PartitionKey et une RowKey.

La Partition Key est utilisée pour répartir les données sur plusieurs serveurs pour permettre un accès plus rapide aux données les plus demandées par exemple.

Le speaker nous montre ainsi un exemple avec une application de gestion de film ou tous les films sont stockés dans une table Azure.

Le speaker commence par un cas ou la PartitionKey est statique (nommé movie) et la RowKey est le nom du film. Résultat : toutes les données se retrouvent sur le même serveur, vu que les PartitionKey sont identiques.

Deuxième cas, la PartitionKey est la catégorie du film : les données peuvent être stockées sur différents serveurs en fonction de leur catégorie (PartitionKey).

Concernant la RowKey, cette dernière est utilisée pour accéder à une entité unique. Via le couple PartitionKey/RowKey, Azure retrouve le serveur ainsi que l'entité recherchée.

Maintenant imaginons que nous voulions récupérer tous les films dont le rating est supérieur à 4.

Une requête serait donc : select * from movies where rating > 4

Le problème ici est que Azure va parcourir notre table entière serveur par serveur.

L'idée est donc de découper cette requête en plusieurs requêtes basées par exemple sur la première lettre la catégorie : where Category > 'A' and Category < 'F'

On se retrouve donc avec plusieurs requêtes qui peuvent être lancées en parallèle ! Donc plus rapide.

La vitesse de la requête dépend des champs utilisés :

Rapide : PartitionKey & RowKey
Moyen : une seule partition mais un range de RowKey limité
Lent : scan complet de la table, par exemple avec l'exemple montré plus haut

Queues

Les Queues permettent d'empiler/dépiler des messages pour des traitements divers et asynchrones (plusieurs reader peuvent lire la même queue). Les messages doivent avoir une taille < 8 Ko.

Les consommateurs, typiquement un Worker Azure, vont ensuite dépiler ces messages et les traiter. Lorsqu'un message est lu et traité, si le worker plante le message est remis en pile. Un second worker va alors dépiler ce message et le traiter. Dans le cas où c'est le message qui pose problème (le worker 2 plante également) un système permet de détecter le problème et de supprimer ce message.

Le SDK inclus plusieurs exemples utilisant les Tables et les Queues.
Azure La plate-forme de Cloud Computing de Microsoft sera lancée le 1 er Janvier 2010.


Microsoft a annoncé que sa plate-forme de Cloud Computing Azure sera lancée en production le 1 er Janvier 2010.



Une annonce faite par le chief software architect chez Microsoft, Ray Ozzie durant la réunion annuelle des développeurs de Microsoft - la PDC 2009 (Professional Developers Conference) qui se tient à Los Angeles.

Ray Ozzie a déclaré que le service va être gratuit durant le premier mois de janvier, ce qui va permettre aux premiers utilisateurs d’évaluer les ressources dont ils ont besoin. Il deviendra payant dès le 1er février 2010.

Contrairement aux autres Cloud Computing actuels comme c’est le cas avec celui de Google, Microsoft ne vise pas à abandonner le système d’exploitation de bureau, par contre Microsoft veut apporter plus de souplesse pour sa plateforme en fournissant une infrastructure multi-écrans. Ceci va permettre à ses partenaires de fournir des applications aussi bien pour les ordinateurs de bureau Microsoft, que pour les terminaux mobiles et les téléviseurs.

Source :
La réunion annuelle des développeurs de Microsoft - la PDC 2009
le site de la PDC 2009

Qu’en pensez-vous ?

lire aussi:
La rubrique Dotnet
La Plateforme Windows Azure

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de r0d
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 11/02/2010 à 17:41
Oui je comprends bien. Il faut suivre, faire comme tout le monde, et surtout ne pas se poser de questions.

Et donc si ça intéresse plus de monde les noms d'oiseaux que s'échangent Steve Jobs et Sergey Brin (ce qui ne me parait pas si évident que ça), plutôt que les avancées sur le Lambda Calcul ou la factorisation de code, alors va pour les noms d'oiseaux. Pas se poser de questions, on fonce, et si on fait bien comme tout le monde, on ira plus loin. On ira où au fait? Quelle question! Cela n'a pas d'importance, et de toutes façons on a pas le temps d'y penser.

Je suis un peu amer - je suppose que ça suinte de ma prose - mais je vous comprends. J'essaie juste de montrer que d'autres voies sont possibles, je tente d'influencer un peu. Sans illusions bien sûr.
3  1 
Avatar de r0d
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 10/02/2010 à 10:12
"Microsoft continue son virage vers le cloud". Et dvp continue son virage vers le commercial? Cette partie du forum est devenue un superbe panneau publicitaire pour les principales firmes (Microsoft, Apple, Google, Sun...).
Ma foi, c'est dans l'air du temps...

En fait, ce qui m'ennuie dans ce virage, c'est que ces firmes-là, qui vont donc pouvoir utiliser notre forum pour leur promotion, sont les principaux ennemmis de beaucoup de développeur. Pour le c++ par exemple, la stratégie de microsoft fut et est encore (un peu moins tout de même) un désastre pour la communauté. Il y a là quelque chose qui me gêne: on aide les gens qui ne cessent de nous mettre des batons dans les roues.
1  0 
Avatar de r0d
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 11/02/2010 à 13:21
Citation Envoyé par nicorama Voir le message
Il parait que les journaux japonais renient à critiquer Toyota, grand annonceur, et passe leur temps à critiquer le protectionnisme américain.
C'est vrai au Japon, mais c'est également vrai au USA, en France, et partout ailleurs. Ca a été brillamment démontré par Hermann et Chomsky.

Citation Envoyé par nicorama Voir le message
Dvp n'a rien inventé ; pour l'instant, ya pas lieu de s'alarmer, je trouve.
Je ne m'alarme pas, je constate. Et je pose une question. Sans plus.
Comme je dis, c'est dans l'air du temps, et je m'imagine qu'il est doit être difficile de faire autrement.

Seulement pour moi (et je ne suis certainement pas le seul), qui m'investis dans la communauté, qui participe au développement du logiciel libre, et qui considère dvp comme un magnifique outil, cette tendance est vraiment gênante. Comme je l'ai dit, les grandes firmes (dans mon cas particulier c'est Microsoft) nous mettent constamment des batons dans les roues avec leurs brevets, leur code propriétaire, leurs stratégies de conquête du marché aggressive (qui fait de nous, les développeurs "libres", leurs concurents directs!)*. Et dvp est un bon moyen de contourner ces difficultés générées par ces grandes firmes. Et donc là ça coince aux articulations pour moi:
Je contribue à ce magnifique site qu'est dvp afin de contourner des difficultés posées par des personnes concrètes, et voilà que maintenant je me rends compte que nous aidons ces personnes-là.

Pourquoi constamment parler de Microsoft, Sun, Oracle, ...?
En fait la réponse systémique est fort simple: car ce sont de gros annonceurs, il sont donc constamment cités dans les médias, et que ce que fait dvp en ce moment ce n'est qu'un relai (un portail si vous voulez), et ce n'est donc qu'un reflet du flux médiatique.

Mais nous pourrions essayer de prendre le problème de biais, et au lieu de relayer la vie de ces "grands mammifères" (allusion aux documentaires animaliers qui ne parlent que des animaux "vendables", mais pas de ceux qui sont réellement importants et/ou intéressants), on pourrait parler de l'APRIL, du piratpartiet suédois (je trouve ce phénomène absolument passionnant), du libre en général, de recherche universitaire (il y a beaucoup de grain à moudre là aussi, et c'est autrement plus intéressant que la guéguerre législative entre SUN et l'Europe ou la dernière annonce strictement commerciale sur le cloud selon microsoft), de l'évolution des langages récents, etc.

Je sais pas. Je vous donne mon point de vue, parce que je pense que cette tendance risque de nous amener vers une situation malsaine, une espèce de dissonance cognitive appliquée à une communauté en quelques sortes. Et puis après tout, dvp n'est pas une entreprise. La seule contrainte que l'on a c'est de satisfaire les membres.

* un exemple concret: la MFC de microsoft. C'est une biblothèque propriétaire développée par Microsoft, payante, qui a été rendue indispensable par cette stratégie commerciale aggressive que je dénonce ici, et qui est une horreur! En apprenant le développement en C++ en utilisant cette bibliothèque, les jeunes développeurs commencent très mal, prennent de mauvaises habitudes et se font une mauvaise idée de ce qu'est le C++.
1  0 
Avatar de Skyounet
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 11/02/2010 à 16:48
Citation Envoyé par r0d Voir le message

Pourquoi constamment parler de Microsoft, Sun, Oracle, ...?
Parce que ça intéresse les lecteurs ?

on pourrait parler de l'APRIL, du piratpartiet suédois (je trouve ce phénomène absolument passionnant), du libre en général, de recherche universitaire (il y a beaucoup de grain à moudre là aussi, et c'est autrement plus intéressant que la guéguerre législative entre SUN et l'Europe ou la dernière annonce strictement commerciale sur le cloud selon microsoft), de l'évolution des langages récents, etc.
Parce que ça intéresse personne ?

Je te rappelle quand même le nom du forum : Actualités.
On est censé parler de ce qui se passe de nouveau.
Parler du libre en général c'est pas une actualité, de l'APRIL non plus, du parti pirate suédois non plus. A moins que l'un de ces derniers fasse une annonce auquel cas il aura, je suis sur droit à sa news.
2  1 
Avatar de Skyounet
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 11/02/2010 à 17:52
Citation Envoyé par r0d Voir le message
Je suis un peu amer - je suppose que ça suinte de ma prose - mais je vous comprends. J'essaie juste de montrer que d'autres voies sont possibles, je tente d'influencer un peu. Sans illusions bien sûr.
Oui je comprends, mais tu peux très bien ouvrir des actualités sur les sujets que tu aimes bien, je vois bien ta participation sur le sous forum Politique, sur les sujets que tu apprécies (mais qui ne sont pas des Actualités à proprement parler). Tu pourrais très bien créer des sujets équivalents sur Actualités en fonction de l'actualité ().
1  0 
Avatar de Gordon Fowler
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 15/06/2010 à 15:13
Microsoft publie un guide de sécurité pour Windows Azure
Et pour le développement d'applications sur sa plateforme Cloud

Windows Azure est la nouvelle plateforme de type Cloud de Microsoft.

Elle permet l'hébergement d'applications, de données, de bases de données (SQL Azure) et le déploiement d'applications (notamment avec AppFabric).

Si ces solutions ont de nombreux avantages (flexibilité, disponibilité sur des postes différents, etc.), elles intruduisent également de nouvelles contraintes.

Parmi elles, les problématiques de sécurité évoluent. Le passage à un modèle délocalisé rend la prise en compte de ces questions « encore plus importante », dixit Microsoft.

Pour sensibiliser (encore plus) les développeurs, la société vient donc de publier un « paper », un document baptisé "Security Practices for Developing Windows Azure Applications", adaptation pour Windows Azure de son précédent guide Security Development Lifecycle.

« Les solutions informatiques qui utilisent Windows Azure sont très convaincantes pour les entreprises désireuses de réduire leurs coûts », affirme le rapport, « mais la sécurité demeure une considération importante. Les architectes logiciels et les développeurs doivent comprendre les menaces qui pèsent sur les logiciels développés pour le « nuage » et ils doivent appliquer des solutions sécurisées appropriées […] pour contrer les menaces typiques d'un environnement Cloud ».

Ces solutions appropriées pour ces menaces typiques sont disponibles ici (.docx).

Comme quoi le Cloud n'échappe pas aux règles classique de prudence.

Cela peut paraître trivial mais c'est toujours bon de le rappeler.

Lire aussi :

Microsoft veut aider les développeurs à écrire des codes plus sûrs, et publie un modèle pour Visual Studio et un paper

Télécharger Windows Azure Tools for Microsoft Visual Studio 1.1, le kit d'outils qui étend Visual Studio au Cloud de Microsoft

Les rubriques (actu, forums, tutos) de Développez :

.NET
Windows
Sécurité
Développement Web

Et vous ?

Trouvez-vous que les professionnels sont suffisamment sensibilisés aux nouvelles problématiques de sécurité liées au Cloud en général ?
1  0 
Avatar de Katleen Erna
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 02/02/2010 à 3:25
Mise à jour du 01.02.2010
La plateforme Windows Azure disponible dans 21 pays, de même que SQL Azure

C'est finalement avec un mois de retard que la plate-forme Windows Azure est disponible au public. Microsoft vient en effet de la lancer aujourd'hui dans 21 pays, en même temps que SQL Azure.

Il est donc désormais possible de développer et de distribuer des solutions avec Windows Azure, et d'aller toujours plus loin dans le cloud computing.

Pour en savoir plus, faites un tour sur le blog de Microsoft.
0  0 
Avatar de Gordon Fowler
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 08/02/2010 à 14:16
C'est parti pour Windows Azure en France
Les services de la Plateforme Windows Azure sont désormais disponibles pour les entreprises

Microsoft continue son virage Cloud.

Avec Office 2010 (enrichi de fonctions collaboratives en ligne) et les services SaaS « Software as a Service » avec Microsoft Online Services, voici les plateforme PaaS « Plateform as a Service » et les services d’infrastructure IaaS « Infrastructure as a Service » avec Windows Azure, System Center et Dynamic Data Center Toolkit.



Windows Azure qui vient d'être officiellement lancé pour la France.

La plateforme Windows Azure propose les services d’une plateforme applicative Cloud permettant aux tiers de réaliser des applications Cloud. La plateforme comprend des services d’hébergement (Windows Azure), de stockage relationnel (SQL Azure) et un serveur d’application SOA (AppFabric).

Parmi les nouvelles fonctionnalités de Windows Azure, citons : machines virtuelles de différentes tailles, API Windows Azure Services Management pour automatiser le déploiement, l’administration et la montée en charge des applications, Windows Azure Drive pour faciliter la migration d’applications existantes, communication inter-rôle pour créer des applications plus complexes.

Avec cette nouvelle offre, Microsoft se félicite de proposer « la plateforme Cloud la plus ouverte, multilingue et polyvalente du marché ».

Et de citer les éléments suivants pour appuyer son propos :

  • Standards : Windows Azure met en œuvre un ensemble complet d’API de gestion de services REST et de formats de fichiers XML, et prend en charge FastCGI.
  • Outils : Les outils Eclipse et Java pour Windows Azure sont disponibles à la page Codeplex de Microsoft.
  • Langages : Compatible avec les langages .NET, Windows Azure supporte aussi des applications en PHP et en Java.
  • Bases de données : Les applications faisant appel à des fonctions de bases de données relationnelles peuvent avoir recours à MySQL, à Memcached ou encore au service SQL Azure de Microsoft.
  • Environnements : Les utilisateurs Apache peuvent choisir Tomcat comme environnement dans Windows Azure.
  • Identité et accès : L’interopérabilité avec des services d’annuaire et de gestion d’identités tiers est assurée par Windows Azure AppFabric.


Les abonnés MSDN bénéficient d'une offre promotionnelles comprenant jusqu’à 750 heures/mois gratuites

Le détail des offres et des prix sont disponibles ici.

Lire aussi :

Tout savoir sur la Plateforme Azure, grâce à la rubrique .NET

Et vous ?

Trouvez-vous que Windows Azure est la plateforme "la plus ouverte, multilingue et polyvalente du marché" ?
0  0 
Avatar de 10_GOTO_10
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 08/02/2010 à 21:14
En tous cas, je trouve que le nom est particulièrement bien choisi, pour un système dont les écrans bleus on forgé une légende.
0  0 
Avatar de nicorama
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 09/02/2010 à 14:44
IaaS, PaaS, SaaS, cloud public ou privé, il y a tout bien rangé, comme dans l'article que je publie sur Developpez.com aujourd'hui.

Va falloir que je pose ma candidature à leur service marketing, j'ai l'esprit Micro$oft
0  0