Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Un homme a menacé de lancer des cyberattaques contre une entreprise
Si elle ne licenciait pas l'un de ses employés pour l'embaucher à la place

Le , par Stéphane le calme

82PARTAGES

9  0 
Un juge de la Caroline du Nord a condamné un homme de Washington la semaine dernière à 37 mois de prison après qu’il a plaidé coupable d’avoir menacé une entreprise d'attaques à moins qu'ils ne licencient un de leurs employés et ne l'embauchent à la place.

Selon des documents judiciaires, le 18 avril 2016, Todd Michael Gori a envoyé un courriel à TSI Healthcare, un fournisseur de logiciels de soins de santé basé à Chapel Hill, en Caroline du Nord.

Gori, un résident de Wenatchee (Washington) âgé de 28 ans, a menacé la société de lancer des cyberattaques contre elle avec l’aide de ses amis (qu’il s’est gardé de nommer) si l’entreprise ne renvoyait pas un de ses employés pour le prendre à sa place.

Par courriel, il a déclaré à l’entreprise qu’il lui donne deux choix : « Vous licenciez [l'identité expurgée] et vous la remplacez par moi, un opérateur 100 fois supérieur à celui qu'elle opprime, ou je vais éliminer toute votre compagnie avec mes camarades par une cyberattaque. »

Selon le même courriel, Gori semble avoir mené une vendetta personnelle après que le même employé a refusé plusieurs fois sa demande d'emploi par le passé : « Encore une fois, vous avez deux choix: sauter dans le train et m'embaucher, ou bien vous écorcher lentement jusqu'à ce que vous soyez parti. Elle est un opérateur horrible qui ne peut gérer que deux écrans avec un budget de voyage gonflé de nombreux endroits comme ce huard sur 1 / 5e du budget ».

« J'ai demandé un emploi avec vous en la prenant comme référence, car je suis un félon avec des compétences en informatique et j'ai besoin d'aide pour trouver du travail étant donné que techniquement, je n'ai pas d'antécédents professionnels. Elle a décliné à chaque fois et m'a encouragé davantage. »

Gori s'est ensuite vanté d'avoir testé le site Web de TSI et d'avoir trouvé des mesures de sécurité faibles : « Je vous donne 72 heures pour répondre jusqu'à ce que l'attaque atteigne son paroxysme, il n'y a rien qui puisse être fait pour arrêter les attaques, j'ai effectué plusieurs tests de pénétration sur l'ensemble de votre réseau et votre entreprise échoue lamentablement. »

« Encore une fois, laissez-moi être clair : la seule façon de travailler avec TSI et d'arrêter l'attaque est de renvoyer [des informations d'identification rédigées] et de m'engager et de m'assurer que je suis suffisamment indemnisé. »

TSI s’est tourné vers le FBI lorsqu’il a reçu ce courriel.

Un grand jury l'avait déjà accusé d'avoir menacé de se rendre en Caroline du Nord, d'y acheter une arme à feu, puis de se rendre à l'entreprise pour tirer sur le personnel. Plus tard, les procureurs fédéraux ont abandonné cette accusation dans le cadre du plaidoyer.

En plus des 37 mois de détention, Gori a également bénéficié de trois ans de liberté surveillée.

Source : décision de justice, CBS

Et vous ?

Avez-vous une anecdote dans la recherche de l'emploi où vous avez tenté de vous démarquer ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de pierre-y
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 25/12/2017 à 17:46
"En plus des 37 mois de détention, Gori a également bénéficié de trois ans de liberté surveillée."
Je suis rassuré de savoir que le monsieur n'a pas besoin d'un suivi psychiatrique, j'ai faillie le prendre pour un gros psychotique. Ouf.
4  0 
Avatar de marsupial
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 25/12/2017 à 9:47
La news sent le bétisier de fin d'année
2  1 
Avatar de alexetgus
Membre actif https://www.developpez.com
Le 28/12/2017 à 7:31
Et personne ne s'est demandé si le monsieur n'avait pas quelques "défaillances d'ordre psychiatrique", pas même sa défense ?

Voilà une personne dont on risque d'entendre parler à nouveau quand elle sera sortie de prison, liberté surveillée ou pas...
1  0 
Avatar de Escapetiger
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 25/12/2017 à 22:14
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Selon des documents judiciaires, le 18 avril 2016, Todd Michael Gori a envoyé un courriel à TSI Healthcare, un fournisseur de logiciels de soins de santé basé à Chapel Hill, en Caroline du Nord.
Citation Envoyé par pierre-y Voir le message
Je suis rassuré de savoir que le monsieur n'a pas besoin d'un suivi psychiatrique, j'ai faillie le prendre pour un gros psychotique. Ouf.
J'ai cru qu'il avait travaillé pour wikipedia rubrique DSM:
Le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (également désigné par le sigle DSM, abréviation de l'anglais : Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders) est un ouvrage de référence publié par l'Association américaine de psychiatrie (American Psychiatric Association ou APA) décrivant et classifiant les troubles mentaux.

Le manuel évolue initialement à partir des statistiques collectées depuis des hôpitaux psychiatriques et depuis un manuel diffusé par l'armée de terre des États-Unis. Il a radicalement été révisé en 1980, et la dernière édition, la cinquième est publiée en 2013. Largement utilisé, le manuel fait toutefois l'objet de certaines critiques.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Manuel...oubles_mentaux
Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux — Wikipédia

Avez-vous une anecdote dans la recherche de l'emploi où vous avez tenté de vous démarquer ?

Exceptionnellement à la suite d'exercices d'entretien de groupe multi-professionnels où un juriste, une infirmière, etc. avait trouvé un job en démarchant des sociétés en déposant leur CV à l'accueil desdites sociétés et en effectuant un suivi "physique", je me suis déplacé un mois après à l'improviste, pour la première fois de ma vie sachant que ce n'est pas dans les us et coutumes de notre secteur, chez une SSII/ESN "à taille humaine" histoire de leur demander s'ils avaient bien reçu mon CV sachant qu'ils annoncent régulièrement être en "pénurie" d'informaticiens (dans mes compétences entre autres).

Bon, bah, la chargée d'accueil sympathique et "paniquée" que je n'aie pas de rendez-vous, l'assistante RH de passage tout aussi "paniquée" et enfin la DRH de passage également qui me toise de bas en haut (plus glacial on ne fait pas):
Au final, pas plus de 5mn dans leurs locaux (je ne suis pas du genre à m'imposer tout en ayant du "caractère" quand il le faut) et je me suis bien promis que ce serait la dernière fois que je pratiquerai de la sorte en tant que "sénior".

Je dis ça parce que, à contrario, si les formes sont mises, j'ai déjà vu un demandeur de stage obtenir son stage en revenant dans une entreprise.

Comme quoi ... à chaque âge ses pratiques en France tout du moins, contrastant avec des articles que vous lisez sur les habitudes "anglo-saxonnes".

Je me suis donc "démarqué" à "l'insu de mon plein gré"...
0  0 
Avatar de jean paul Cromwell
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 28/12/2017 à 7:39
Bien que deviendra t'il après 37 mois de prison? Mais la prison fait peur même à un monstre du cyberattaque.ne serait il pas un dangereux à sa sortie ?
0  0