Kaspersky a décidé d'attaquer l'administration Trump devant la Cour fédérale américaine
Suite au bannissement de ses produits

Le , par Stéphane le calme

34PARTAGES

14  0 
Le président Donald Trump a promulgué mardi 12 décembre 2017 une loi interdisant l'utilisation des produits édités par Kaspersky Lab au sein du gouvernement américain, mettant fin à un « bras de fer » entre l’entreprise russe et les agences fédérales américaines qui aura duré plusieurs mois.

Rappelons qu’en juin dernier, les sénateurs américains ont demandé d'interdire les produits de l’éditeur russe, utilisés par les militaires, en raison de la crainte que l'entreprise soit vulnérable à l'influence du gouvernement russe, le lendemain du jour où le FBI avait interrogé plusieurs de ses employés américains dans le cadre d'un sondage dans ses opérations.

Reuters avait alors rapporté que les agents du FBI ont visité les maisons des employés de Kaspersky dans plusieurs villes américaines, bien qu'aucun mandat de recherche n'ait été délivré, selon deux sources qui se sont exprimées sous couvert de l’anonymat étant donné qu’elles n'étaient pas autorisées à discuter de l’enquête du FBI.

L'interdiction, incluse dans un projet de loi sur les dépenses de défense signé par Trump, vient donc renforcer une directive émise par l'administration Trump en septembre, selon laquelle les agences civiles devaient retirer les logiciels de Kaspersky Lab dans les 90 jours. La loi s'applique aux réseaux civils et militaires.

« L'affaire contre Kaspersky est bien documentée et profondément préoccupante. Cette loi est attendue depuis longtemps », a déclaré la sénatrice démocrate Jeanne Shaheen, qui a dirigé les appels au Congrès pour supprimer les logiciels de Kaspersky des ordinateurs du gouvernement. Elle a ajouté que le logiciel de l'entreprise représentait un « risque grave » pour la sécurité nationale américaine.

Kaspersky Lab a nié à plusieurs reprises avoir des liens avec n'importe quel gouvernement et a assuré qu'il ne venait en aide à aucun gouvernement dans une quelconque activité de cyberespionnage. D’ailleurs, dans une tentative d’effacer les soupçons, la société a déclaré en octobre qu'elle était prête à soumettre le code source de son logiciel et les mises à jour futures à des inspections par des parties indépendantes.

« ;Selon toute vraisemblance, Kaspersky Lab s’est retrouvée embarquée dans une querelle géopolitique où chaque camp s’emploie à utiliser notre entreprise comme un pion dans son jeu ;», avait déclaré la société moscovite spécialisée en cyberprotection. Cette dernière a, néanmoins, tenu à relativiser la situation en insistant sur le fait que « ;les ventes du gouvernement américain n’ont jamais constitué une part importante de l’activité de l’entreprise en Amérique du Nord ;», peu de temps avant que son fondateur n’annonce dans un tweet que « ;malgré les turbulences géopolitiques, nous restons dévoués à nos clients nord-américains. Trois bureaux régionaux seront ouverts courant 2018. ;»

Suite à cette décision du président américain, l’éditeur d’antivirus a décidé d’attaquer l'administration Trump devant la Cour fédérale américaine, faisant valoir que le gouvernement américain l'avait privé de ses droits de défense en interdisant son logiciel aux agences gouvernementales américaines.

Une stratégie qui vise vraisemblablement à redorer le blason de l’entreprise en réfutant les allégations selon lesquelles l'entreprise est vulnérable à l'influence du Kremlin.

Source : Reuters

Et vous ?

Que pensez-vous de cette décision ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 15/06/2018 à 12:25
Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
Que pensez-vous de cette affirmation du Parlement européen ?
C'est n'importe quoi !
Kaspersky n'est pas une menace !
Après tout ce que Kaspersky a fait pour la sécurité d'Internet...

Encore une fois l'UE suit les USA. (ce qui ne surprendra personne)
Alors qu'on sait que les USA nous espionnent, donc pourquoi on ne considère par les USA comme une menace ? Ce sont quand même les spécialistes des attaques informatiques.

Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
Personnellement, considérez-vous Kaspersky comme une société malveillante ou comme une firme de sécurité dont il faut saluer les efforts ?
Pour moi c'est clairement une excellente firme de sécurité qui a fait beaucoup pour la sécurité informatique.
Mais là il y a un gros racisme anti Russe, digne d'une guerre froide...
Il n'y a pas de preuve contre Kaspersy.

Le jour où on trouvera des backdoors dans Windows 10 et Norton, ça fera moins de bruit...
11  0 
Avatar de Le gris
Membre averti https://www.developpez.com
Le 15/06/2018 à 13:34
Quand des états ne font que suivre l'ineptie de leur camarade, on se trouve à se tirer une balle dans les pieds. Pauvre Europe!
8  0 
Avatar de slowsaz
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 15/06/2018 à 13:44
J'ai l'impression d'être dans un rêve, ou plutôt un cauchemar, dans lequel on tourne le dos à une entreprise qui fait tous les efforts du monde pour prouver sa bonne foi pendant que nous accordons notre confiance à des sociétés (principalement américaines) qui prennent les données des gens depuis toujours sans même parler des potentielles portes dérobées qui peuvent se trouver dans leurs logiciels.

Est-ce qu'un jour, l'union européenne cessera d'être le pantin des Etats-Unis et de suivre tous ses avis et ses instructions ou elle continuera comme ça jusqu'à son extinction ?
8  0 
Avatar de Christian Olivier
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 15/06/2018 à 14:54
Je croyais avoir déjà tout entendu dans cette affaire
Mais là... c le summum...... Ça frise le ridicule un tel niveau d'asservissement
Bien entendu c'est Kasper qui espionne seul, les autres spywares made in USA sont blancs comme neige

Du coup, quitte à me faire espionner, je préfère que ce soit par qlq1 de déjà reconnu ou du moins qui est unanimement pointé du doigt. Je vais de ce clic m'installer une bonne vieille solution Kasper pour livrer à la méchante Russie et à Poutine mes données ... Et puis Windows 10 même dans 10 ans je compte pas m'intoxiquer avec, Seven ou Kubuntu c suffisant.
8  0 
Avatar de Patounoff
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 16/07/2018 à 18:51
Lorsque l'on voit le nombre de mouchards installés dans W10.
C'est d'un ridicule...
6  0 
Avatar de kedare
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 15/06/2018 à 16:19
Faudrait pas faire barrage a la NSA avec des solutions efficaces non mais ho
Après tout les Americains sont les gentil sauveurs contre les villains Russes
5  0 
Avatar de jml17
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 23/06/2018 à 19:16
Très peu actif sur le site, mais lecteur assidu de la newsletter, et également abonné à Kaspersky depuis longue date, je ne changerai pas aujourd'hui.
Cet avec ce genre de décision du parlement européen, que les élus nous détourne de l'Europe !
Le pouvoir ne rend pas nécessairement intelligent, d'ailleurs, un certain Bedos à dit: Pour les aveugles, on dit non-voyant, pour les sourds, non-entendant, et pour les cons, non-comprenant.
5  0 
Avatar de lubric_monkey
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 25/06/2018 à 12:04
on voit finalement qui est à la solde de quelqu'un .
on voit bien au fil des pseudo loi qui sortent de l'europe, que les lobbys sont tous puissants notamment ceux qui reflechissent en dollars.
on voit de mieux en mieux que ces gens la bas, pour lesquel d'aucun n'ont voté et qui de par leur statut sont inattaquables.
en effet, nous ne pouvons ni les revoquer , ni les poursuivre pour trahison, ou haute trahison.
nous sommes dans une democratie, dirigée par un systeme feodal , c'est ca la modernité... nouveau millenaire qui commence comme le dernier.....
je suis bien inquiet car personne ne bouge.
attendons ...attendons .... encore et bientôt nous n'aurons plus de forum...
5  0 
Avatar de marsupial
Membre expert https://www.developpez.com
Le 19/12/2017 à 10:37
Grâce aux révélations de Snowden, nous sommes toujours d'accord que ce que condamne sur un faisceau de présomption très mince, les États-Unis à Kaspersky n'est autre que la manière de pratiquer des agences américaines.
Les états unis jugent à leur propre aune, et non à celle de la justice.
4  0 
Avatar de Danfre
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 25/04/2018 à 8:32
J'imagine que Kaspersky a a peu près autant de chances d'avoir des liens avec le gouvernement russe, que certains GAFA avec le gouvernement américain... (sans parler de ce qu'ils font des données personnelles de leurs utilisateurs). Eugène Kaspersky a au moins le mérite de vouloir être transparent sur le sujet.

En tout cas en attendant les preuves qu'il y a eu espionnage ou que les fuites sont dues à leurs logiciels, on peut toujours trouver d'autres raisons objectives pour l'administration Trump de taper sur Kaspersky : protectionnisme, diversion de ses propres petits ennuis avec en rapport avec la Russie.
4  0 
Programmation : les travailleurs doivent-ils disposer d'un plan B avant leurs 40 ans ?
Flutter, le framework UI de Google, serait-il meilleur que React Native de Facebook
Les développeurs logiciels actifs sont actuellement estimés à un peu moins de 19 millions dans le monde, 13 millions d'entre eux seraient des pros
Typo et design pour écran de collectif, un livre de Laurence Seguin, critique de David Bleuse
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web