Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'iPad remplacera les PC et sauvera la presse d'après Steve Jobs
Qui revient aussi sur le conflit avec Flash

Le , par Katleen Erna

40PARTAGES

3  2 
Mise à jour du 04.06.2010 par Katleen
Steve Ballmer réfute la disparition des PCs au profit des tablettes en réponse à Steve Jobs, quel sera alors l'avenir des appareils numériques ?


Suite au passage de Steve Jobs sur le grill des journalistes lors de la conférence D8, Steve Ballmer (CEO de Microsoft) s'est lui aussi assis dans la même chaise hier, où il a répondu aux questions de l'équipe de Wall Street Journal.

«Quand nous étions une nation agraire, toutes les voitures étaient des camions. Mais à partir du moment où la population a commencé à migrer vers les villes, les gens ont commencé à utiliser des voitures. Je pense que les PC vont connaître le même sort que les camions. De moins en moins de monde en aura besoin.», avait déclaré le patron d'Apple.

Son homologue de Redmond ne partage pas du tout cette vision : «Je pense que de plus en plus de gens vont utiliser un PC. Les PCs que nous connaissons aujourd'hui vont simplement changer de forme», s'est-il défendu.

Ballmer reconnaît cependant la tendance actuelle où le Cloud et la mobilité ont le vent en poupe. Ces nouvelles technologies sont largement maîtrisées et mise en avant par la concurrence (Google et Apple), alors que Microsoft ne s'y est pas encore pleinement investit.

L'homme reconnaît le retard de sa compagnie dans ces domaines, mais il indique que Microsoft traverse "des turbulences" mais qu'elle réussira sa transformation, il en donne pour exemple l'arrivée récente d'une version web d'Office 2010.

Il n'en reste pas moins que la firme s'est pris une claque lorsque HP a racheté Palm et décidé d'utiliser son système d'exploitation (PalmOS) pour sa future tablette Slate, à la place de Windows 7. Peut être est-ce aussi l'une des raisons pour lesquelles Microsoft veut aussi peu croire au succès des tablettes ?

Pas sûr. Car d'un autre côté, des constructeurs de tablet PC ont abandonné Android au profit de Windows 7 pour leurs appareils.

Source : Déclarations de Steve Ballmer à la conférence D8

Lire aussi :
- Les constructeurs de tablet PC abandonnent Android au profit de Windows 7, quel OS est le plus performant ?

- Microsoft annule son projet de tablette Courier, l'objet ne sera pas mis en production

Pourquoi Steve Ballmer croit-il si peu aux tablettes, et si fort aux PCs ?

Pensez-vous que les PCs seront toujours d'actualité dans 5 ans ? 10 ans ?

Finalement, les tablettes vont-elles remplacer les ordinateurs et les netbooks ? Vous imaginez-vous travailler sur ce type d'appareils ?

L'iPad remplacera les PC et sauvera la presse d'après Steve Jobs, qui revient aussi sur le conflit avec Flash

Mardi soir se tenait à Rancho Palos Verdes (en Californie), le salon All Things Digital. Steve Jobs y était invité et, pendant de longues minutes, il a répondu aux questions de deux journalistes sur une estrade, devant un public captivé.

Le patron d'Apple a parlé d'avenir et s'est exprimé sur sa vision du futur de l'informatique. Pour lui, les tablettes devraient prendre le pas sur les ordinateurs portables : «Quand nous étions une nation agraire, toutes les voitures étaient des camions. Mais à partir du moment où la population a commencé à migrer vers les villes, les gens ont commencé à utiliser des voitures. Je pense que les PC vont connaître le même sort que les camions. De moins en moins de monde en aura besoin», explique-t-il.

L'homme semble convaincu du caractère "has been" des PC, tout comme il a pu l'être des lecteurs de disquettes par exemple. Il y a de fortes chances qu'il fasse tout pour développer et tenter d'imposer des appareils plus nomades (comme l'iPhone ou l'iPad) avec sa société, dans un futur proche. Il raconte même avoir eu l'idée de l'iPad avant celle de l'iPhone. Suite à cette idée, un ingénieur lui a montré un écran tactile multitouch pour la première fois et il a décidé d'en faire un téléphone. L'iPad était donc une suite logique.

D'ailleurs, il est persuadé que l'avenir de la presse (actuellement en grande difficulté) trouvera son salut grâce à de tels supports électroniques : «Je pense que les gens sont prêts à payer pour obtenir du contenu. Je crois aux médias et je crois à la diffusion de l'information», déclare-t-il, avant de poursuivre en disant qu'Apple est « en train d'essayer de convaincre (les patrons de presse) qu'il est dans leur intérêt de proposer des prix plus élevés que pour la presse papier». Pour lui, l'avenir de l'information est en ligne, et pas à des prix légers. Pour que les médias Internet soient viables, ils doivent "demander cher" et "offrir beaucoup de contenu".

Un sujet tendu, du fait de la crise touchant actuellement la presse. Les éditeurs tentent de trouver des tarifs acceptables, auxquels ils devront en plus rajouter la marge prélevée par Apple pour des contenus accessibles via une application iPad.

Le sujet épineux de Flash a ensuite été abordé. Steve Jobs affirme ne pas avoir lancé les hostilités, mais répondu à une campagne de dénigrement lancée au préalable dans la presse américaine par Adobe. L'abandon de cette technologie ne serait qu'une décision purement "technique", comme à pu l'être également l'arrêt des lecteurs de disquettes. « Flash a fait son temps, et HTML5 représente l'avenir. Nous avons proposé à Adobe de nous amener quelque chose de plus rapide, ils ne l'ont jamais fait », détaille Steve Jobs. Pour lui, sa compagnie n'est absolument pas en guerre contre Adobe. Simplement, le Flash serait obsolète : « Les technologies ont leur été puis vont au cimetière », assène-t-il.

Pour conclure, il a juste reconnu que Google et Apple étaient désormais concurrents, mais que son entreprise n'envisageait aucunement de s'investir dans la recherche en ligne.

Source : Déclarations de Steve Jobs au salon All Things Digital

Seriez-vous prêts à payer (cher) pour lire la presse en ligne via une tablette ?

Pensez-vous que les tablettes vont remplacer les PC et netbooks ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de tHE_fLAmMinG_mOE
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 03/06/2010 à 17:23
Je vais faire court :

- Apple a beau avoir inventé l'iPad, il n'a pas inventé les tablets PC, qui existent depuis des années. L'iPad est une simple "vulgarisation" des tablets PC, avec une jolie interface facile à prendre en main. De là à croire que c'est une révolution et qu'on utilisera plus les PC...

- Pour ce qui est de la presse en ligne, je ne lis quasiment que celle-ci et je suis donc pour qu'elle se généralise et s'améliore. Mais sur un iPad ? Les lecteurs d'ebooks sont faits pour, avec des écrans aussi agréables à lire que du papier et des connexions 3G gratuites pour télécharger les ebook : pourquoi irai-je m'embêter avec un iPad deux fois plus cher, payer un abonnement et lire sur un écran classique (donc désagréable) ???

Arrêtons de faire comme si l'iPad était exceptionnel et révolutionnaire ! C'est tout simplement entrer dans le jeu de Steve Jobs !!! Et ce n'est pas comme s'il avait besoin d'aide pour convaincre d'acheter ses joujoux en alu...
8  0 
Avatar de Teocali
Membre averti https://www.developpez.com
Le 03/06/2010 à 17:03
Citation Envoyé par Katleen Erna Voir le message


Seriez-vous prêts à payer (cher) pour lire la presse en ligne via une tablette ?
Avant de demander cher, il faut déjà qu'il offre plus que le modèle gratuit, et à un prix abordable. Tant que les patrons n'auront pas compris ça, ça ira de mal en pis.
Et qu'on ne vienne pas me parler de déontologie journalistique. Des escrocs comme des mecs faisant bien leur boulot, on en trouve aussi bien dans les blogueurs que chez les journalistes...


Pensez-vous que les tablettes vont remplacer les PC et netbooks ?
Mouais, dubitatif, je suis. Je travaille à l'heure actuelle sur un portable, et je n'envisage pas de revenir de sitôt à un ordinateur fixe (la faute a un déplacement constant entre différents lieux de travail). Par contre, passer à un IPad pour le boulot ? Je suis développeur professionnel, et sérieusement, no way !
Par contre, contrairement à mon idée première, pourquoi pas à une tablet PC plus adapté au travail professionnel ?

Il est vrai que beaucoup d'utilisateur de portable dont le boulot n'est pas vraiment l'IT vont passer à l'IPad (ou équivalent). L'intérêt pour ces gens (commerciaux, journaliste, autre) est manifeste.

In Fine, j'aurais tendance à dire que pour beaucoup d'utilisation, les tablets PC vont remplacer les portables, mais certainement pas la totalité, à moins d'évolutions drastique.
5  0 
Avatar de jwolfskin
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 03/06/2010 à 17:19
Cette reflexion de Jobs ne m'inspire rien de bon. Un avenir où les PC seraient remplacés par des Ipads ou équivalents signifie la victoire du marketing et de l'idéal capitaliste où nous serons simplement des machines à consommer! La première reflexion que j'ai eu est que si tout le monde a des ipads qui va ecrire les programmes pour... ipad et avec quoi?

La créativité et la possibilité d'avoir un contrôle sur ce que l'on fait et comment on le fait sera perdue à jamais.

Je me rappelle un temps où on pouvait encore bricoler sa voiture et éviter systématiquement d'aller se faire arnaquer par les garagistes. Maintenant avec les voitures modernes, même pour une simple vidange on doit passer à la caisse... les multinationales nous vantent constamment le progrés.... laissez-nous faire on s'occupe de tout, on vous simplifie la vie... et blah, blah, blah...
le monde de l'informatique risque de prendre le même chemin...
7  2 
Avatar de Tutur66
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 04/06/2010 à 22:00
L'Ipad, je m'en fous.

Et je pense que beaucoup d'autres personnes pensent la même chose, mais ne le disent pas car, cqfd, elles s'en foutent.
Je ne considère pas Steve Jobs comme mon ennemi public no1, je trouve au contraire qu'il a bien reussi à faire sa place dans les milieu bourgeois avec ses Ipod, Itouch, Iphone, Imac et autres Iconneries.
Ces gadgets pour newbies ne m'intéressent pas, et ne me concernent pas non plus. Je suis largement satisfait avec mon Packard Bell à 300 euros sous Ubuntu, mon Samsung à 1 euro + points de fidélité Orange qui fait aussi Mp3, et mon réveil a 20 euros.
Je fais ainsi partie de ce groupe de personnes très nombreux qui démontre que l'Ipad n'est qu'un petit gadget bourgeois, qui plus est hors de prix.

Quant à la question : "Les tablettes remplaceront-elles les PC ?", je pense qu'il faut avant tout définir tablette et PC : une tablette est un outil informatique destiné à un usage privé dans le but de naviguer sur internet, visualiser des photos ... bref, un groupe de choses qu'un PC sait déjà faire, mais avec en plus un temps d'éxécution très rapide, une portabilité dont chacun jugera à sa façon, et une large accessibilité, mais aussi un caractère pas très souple ; un PC est un centre multimédia très performant, moins nomade qu'une tablette dans le cas où il est portable, pas nomade du tout s'il est fixe, robuste, performant et souple (on inventera sans cesse de nouveaux périphériques à ajouter à ordinateur), mais surtout universel.
Ainsi, les PC surpassent les tablettes dans le sens où ils sont universels (tout nos contemporains vivant dans un pays riche savent ce qu'est un ordinateur, voire en utilisent un), contrairement aux tablettes où le cercle d'utilisateurs reste un groupe fermé (étant donné que tout le monde n'a pas le budget qu'il faut pour acheter une tablette). Les tablettes sont donc incapables d'égaler les PC, et donc encore moins de les remplacer.

Maintenant, il se peut que des personnes définissent une "tablette" comme un objet multimédia plat et tactile. Dans ce cas, on peut très bien inventer un PC qui aura la forme d'une tablette, mais qui restera un PC (uniplan et tactile). Je clos ce paragraphe par une citation de Steve Ballmer toute fraîche : «Je pense que de plus en plus de gens vont utiliser un PC. Les PCs que nous connaissons aujourd'hui vont simplement changer de forme».

Et je rappelle le mot d'ordre de ce message : "L'iPad, je m'en fous."
4  0 
Avatar de atb
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 03/06/2010 à 17:03
Si cela marche, s'il a raison. Moi en tant qu'informaticien je change de métier car avec Apple je n'ai pas d'avenir ou alors je me convertis en commercial
2  0 
Avatar de Le Trapeur
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 03/06/2010 à 17:37
Rien que pour l'érgonomie d'un vrai clavier l'Ipad aura du mal à remplacer le PC...
2  0 
Avatar de galien
Membre averti https://www.developpez.com
Le 04/06/2010 à 10:53
Un truc que j'avais écrit sur Agoravox en réponse à un article ipadophile(ne pas y voir d'allusions).


Bon prenons le côté positif des choses, effectivement rien à foutre de ce bout de plastique boboïsant fabriqué par des esclaves. Cependant puisque je me suis décidé à être constructif sur ce sujet, quelques réflexions, en vrac :
Le but de l’Ipad (machin pour la suite) c’est d’être un vecteur pour internet, voyons de plus près.

Première surprise, pour nous citoyens qui avons investis internet pour donner notre avis, nous révolter, apprendre, etc, ... ce machin ne possède pas de clavier, il limite donc la capacité de l’utilisateur à s’exprimer, à accoucher, parfois dans la douleur, de sa pensée. Le machin, dans sa qualité première, va condamner l’utilisateur à la pensée courte, mode texto pour illettré, c’est à dire à une diarrhée déstructurée nous ramenant au niveau de nos ancêtres les primates.

Regardons maintenant ce qu’il contient, c’est à dire les programmes. La firme à la pomme pourris (FPP) à décidé récemment de limiter le développement d’applications à du 100% FPP, aussi bien pour les outils que pour le déploiement. Pour les non programmeurs (dsl je suis programmeur) cela veut dire que, en plus de faire payer une fortune pour limiter la création en gros aux institutionnels(entreprises, car le coût des licences est énorme) FPP contrôle 100% du contenu des logiciels disponibles, via le marché FPP, je vous laisse imaginer un peu ce que cela peut représenter en terme de censure, je crois que cela ne s’est jamais vu. C’est la mort du developeur libre et du partage, FPP veut tout contrôler.

Enfin d’un point de vue plus général le machin (qui pue, mais c’est personnel) à été conçu de paire avec les diffuseurs de contenu (Murdoch et Cie) pour monétiser et contrôler l’information. En clair tous les investissements des éditeurs de presse vont se concentrer vers ce type de machin, et vu que le programme pour y acceder sera unique, la maitrise des droits en sera confortée. Je clarifie, via un pc aujourd’hui il est compliqué d’avoir la maitrise de l’outil permettant d’accéder à l’information, car il y en a trop et il y a beaucoup de développeurs qui font des outils gratuits, avec le machin on normalise le vecteur, c’est pas compliqué de comprendre que le contrôle du contenu et de son accès s’en trouve grandement renforcé. On peut imaginer dans un futur proche que l’information par le biais de ce machin sera, en plus d’être payante, finement ciblée, en gros on aura le ’choix’ entre un contenu pour les beaufs, un contenu pour les moyen beauf et un pour les clazzes zupérieurs, et bien sur tout cela en fonction de votre profil compilé par une synthèse de votre fessebook, votre compte paypal (achète la pâté), boîte mail, historique de navigation, etc.

Donc deux choses s’impose à nous, en fonction de nos moyens.

1. Je n’achète pas ce machin car c’est une arnaque et j’ai pas envie de me soulagé de 500 pions que j’ai déjà du mal à accumuler, au mieux je vomis sur ceux qui croisent mon chemin en possession de ce machin revolutionnaire.

2. J’ai les moyens d’acheté ce truc, et donc je fais un acte citoyen en mettant sur les sites de vidéo (avant que la censure soit complète) un document me montrant en train d’exploser ce machin à coup de hache et en expliquant pourquoi, cela peut aussi avoir un impact sur les psychologies ramdamesques( soumises au Buz ) chez qui l’acquisition de ce machin provoque le sentiment d’appartenir à la race supérieure des cons.

En aparté, vous voyez bien que si l’UE achète ce genre de merde, c’est pas pour rien.
J’espère, Steve (JOBless) ,avoir reproduit le fond de ta pensée fétide et monomaniaque.

Bonne soirée
2  0 
Avatar de pcaboche
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 04/06/2010 à 13:37
Citation Envoyé par crashtib Voir le message
Je me demande in fine si ce n'est pas le but de ce genre d'opération de comm : faire parler les cons. Loin de moi l'idée de traiter quiconque ici de con, parce que sur l'échelle des cons je dois être parmi les plus haut. Par contre, que vous soyez pro/anti apple, pour ou contre l'Ipad, d'accord/pas d'accord avec les propos de notre ami commun, je pense que vous contribuerez malgré tout au but réel de ce genre d'engin : faire parler de lui.

Ca s'appelle du "marketing".

Un principe de marketing : "qu'on en parle en bien ou en mal, l'important c'est qu'on en parle !".

Et chez Apple, niveau marketing, ils sont vraiment très très forts ! (surtout pour convaincre des millions de gens que leur dernier gadget hors de prix va révolutionner le monde... )

Donc oui, on est clairement manipulés par Apple pour entretenir la stratégie marketing d'Apple... mais en même temps, c'est tellement difficile de résister à la tentation de tourner les dires de Steve Jobs en dérision...

Ce n'est pas pour être fataliste mais on peut difficilement lutter contre une armée de fans inconditionnels prêts à défendre becs et ongles les intérêts d'Apple (si au moins ils ont des actions Apple, je peux comprendre, c'est du business, sinon c'est juste idiot... ); donc autant en rire, ça fait passer un bon moment !

Mais tout cela n'a pas que du mauvais: cela fait bien 5 ans (oh mon dieu, je suis un précurseur ! Je devrais faire un procès à Steve parce qu'il m'a piqué l'idée... MDR ! ) que j'attends que les constructeurs fabriquent des tablettes abordables. Contrairement à ce qu'Apple essayent de convaincre tout le monde, ils n'ont rien inventé : les tablettes existaient déjà bien avant l'iPad... le problème, c'est qu'elles coutaient minimum 1200€, pesaient 3 kilos, chauffaient pas mal, et avaient une autonomie de 2h. Difficile de imposer d'imposer un modèle "portable" dans ces conditions.

Du coup, on se retrouvait dans le cercle vicieux habituel avec des investisseurs frileux : pas d'offre viable -> peu de clients intéressés par des tarifs aussi prohibitifs -> un marché de niche -> pas de prise de risque -> pas d'innovation -> pas d'offre viable -> ...

Apple a cassé ce cercle vicieux en proposant quelques innovations et en faisant parler de lui. Du coup il a pris une longueur d'avance mais les concurrents commencent lentement à se réveiller (il était temps !). Tout ça parce que les autres constructeurs avaient sous-estimé le potentiel du marché et sur-estimé la prise de risques.

Donc merci Apple pour avoir fait bouger le marché... mais j'attends les offres des concurrents (moins chères, et avec un vrai OS)

Et merci aussi pour ces moments de franche rigolade !
2  0 
Avatar de Katleen Erna
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 04/06/2010 à 14:18
Mise à jour du 04.06.2010 par Katleen
Steve Ballmer réfute la disparition des PCs au profit des tablettes en réponse à Steve Jobs, quel sera alors l'avenir des appareils numériques ?


Suite au passage de Steve Jobs sur le grill des journalistes lors de la conférence D8, Steve Ballmer (CEO de Microsoft) s'est lui aussi assis dans la même chaise hier, où il a répondu aux questions de l'équipe de Wall Street Journal.

«Quand nous étions une nation agraire, toutes les voitures étaient des camions. Mais à partir du moment où la population a commencé à migrer vers les villes, les gens ont commencé à utiliser des voitures. Je pense que les PC vont connaître le même sort que les camions. De moins en moins de monde en aura besoin.», avait déclaré le patron d'Apple.

Son homologue de Redmond ne partage pas du tout cette vision : «Je pense que de plus en plus de gens vont utiliser un PC. Les PCs que nous connaissons aujourd'hui vont simplement changer de forme», s'est-il défendu.

Ballmer reconnaît cependant la tendance actuelle où le Cloud et la mobilité ont le vent en poupe. Ces nouvelles technologies sont largement maîtrisées et mise en avant par la concurrence (Google et Apple), alors que Microsoft ne s'y est pas encore pleinement investit.

L'homme reconnaît le retard de sa compagnie dans ces domaines, mais il indique que Microsoft traverse "des turbulences" mais qu'elle réussira sa transformation, il en donne pour exemple l'arrivée récente d'une version web d'Office 2010.

Il n'en reste pas moins que la firme s'est pris une claque lorsque HP a racheté Palm et décidé d'utiliser son système d'exploitation (PalmOS) pour sa future tablette Slate, à la place de Windows 7. Peut être est-ce aussi l'une des raisons pour lesquelles Microsoft veut aussi peu croire au succès des tablettes ?

Pas sûr. Car d'un autre côté, des constructeurs de tablet PC ont abandonné Android au profit de Windows 7 pour leurs appareils.

Source : Déclarations de Steve Ballmer à la conférence D8

Lire aussi :
- Les constructeurs de tablet PC abandonnent Android au profit de Windows 7, quel OS est le plus performant ?

- Microsoft annule son projet de tablette Courier, l'objet ne sera pas mis en production

Pourquoi Steve Ballmer croit-il si peu aux tablettes, et si fort aux PCs ?

Pensez-vous que les PCs seront toujours d'actualité dans 5 ans ? 10 ans ?

Finalement, les tablettes vont-elles remplacer les ordinateurs et les netbooks ? Vous imaginez-vous travailler sur ce type d'appareils ?
2  0 
Avatar de ILP
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 04/06/2010 à 15:01
Citation Envoyé par Katleen Erna Voir le message
L'homme reconnaît le retard de sa compagnie dans ces domaines, mais il indique que Microsoft traverse "des turbulences" mais qu'elle réussira sa transformation, il en donne pour exemple l'arrivée récente d'une version web d'Office 2010.
Ce n'est pas parce qu'une entreprise ne suit pas la mode du moment qu'elle est forcément has-been. Le cloud c'est peut-être bien, mais c'est loin d'être la panacée. Idem pour les tablettes PC.
J'espère que Microsoft (et d'autres entreprises d'ailleurs) ne cèderont pas à la mode du moment pour se concentrer sur d'autres technologies qui nous seront peut-être plus utilent plus tard .
2  0