Tencent : il existe seulement 300 000 ingénieurs en IA dans le monde
Les industries font face à une véritable pénurie de compétences

Le , par Coriolan, Chroniqueur Actualités
L’intelligence artificielle est devenue une discipline de première importance et un enjeu stratégique pour les nations, mais malgré cette importance grandissante, les acteurs impliqués dans son développement font face à une pénurie de compétences et de profils qualifiés pour supporter le boom de l’IA.

Ce constat a été relayé dans une nouvelle étude publiée par le géant chinois de la technologie Tencent (qui a surpassé récemment Facebook en termes de valeur boursière). Le besoin en experts en IA est alarmant, seulement 300 000 chercheurs et ingénieurs travaillent sur l’IA dans le monde entier alors que la demande du marché de travail se compte en millions.

Bien évidemment, ces chiffres sont à prendre avec des pincettes en raison de leur nature spéculative. Et pour cause, Tencent n’a pas spécifié la méthode employée pour arriver à ces conclusions, malgré le fait qu’elles ne contredisent pas forcément le narratif actuel sur le développement de l’IA. Dans le monde entier, les géants de la tech parlent souvent de difficultés à recruter des ingénieurs en IA, cette demande a causé une hausse infernale des salaires. Des personnes avec seulement quelques années d’expérience peuvent s’attendre à toucher entre 300 000 et 500 000 dollars annuellement, a rapporté le New York Times, alors que les vétérans arrivent à gagner des millions. Un laboratoire indépendant de l’IA a aussi informé qu’il n’existe que 10 000 personnes actuellement dans le monde qui sont qualifiées pour superviser les nouveaux projets sérieux de développement de l’intelligence artificielle.

Le rapport de Tencent suggère que la raison réelle de cette pénurie de bons profils est le manque de formation. Il informe que 200 000 des 300 000 experts actifs sont déjà employés par l’industrie dans de nombreux secteurs (et pas seulement la technologie), alors que les 100 000 restants suivent encore leurs études. Depuis l'avènement de l’IA et l’appel à son développement rapide, de plus en plus de personnes prennent des cours d’apprentissage machine et ont pour objectif de rejoindre les rangs de ceux qui travaillent sur cette discipline. Toutefois, leur formation et le temps qui leur faut pour maîtriser les bonnes compétences sont conséquents. Cette disparité s’est accentuée récemment avec l’accroissement des besoins de l’industrie en nouveaux profils.

D’un autre côté, le rapport parle de la compétition acharnée entre les pays pour développer et utiliser l’IA. Les États unis, la Grande-Bretagne, la Chine et le Japon sont les principaux protagonistes de cette course, sans oublier Israël et Canada qui occupent des places honorables. Le Canada surtout a réussi à attirer beaucoup d’investissements en IA, les grandes firmes choisissent de s’implanter dans ce pays en raison de son système d’éducation développé, alors que le Royaume-Uni se démarque par ses aspects légaux et d’éthique et le Japon excelle en robotique.

Toutefois, ce sont les États-Unis qui restent en tête du peloton en raison d’un plus grand nombre d’universités qui enseignent l’apprentissage machine et les autres formations liées à l’intelligence artificielle. En conséquence, Tencent estime que sur les 2600 startups de l’IA qui existent aujourd’hui dans le monde, plus de 1000 sont basées aux États-Unis alors que la Chine n'en compte que 600, il reste à savoir si les Américains continueront à garder leur supériorité dans le futur.

Pour le moment, impossible de faire des prédictions sur quel pays va dominer le développement de l’IA. Le gouvernement chinois a par le passé informé que son objectif est de faire de la Chine un leader global en IA avant 2030 ; une chose est sûre, la course ne fait que commencer.

Source : Indiatimes

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Pensez-vous que ce rapport de Tencent est crédible ou pas ?
Avez-vous envisagé de vous former en IA pour trouver un travail plus intéressant voir mieux payé ?
Avez-vous vous aussi constaté cette pénurie dans votre entreprise ?

Voir aussi :

PDG de Softbank : les robots auront un QI de 10 000 dans 30 ans, l'intelligence artificielle va-t-elle vraiment surpasser les humains ?
PDG de Microsoft : l'IA pourrait créer plus de jobs au lieu de les éliminer et les craintes pour l'emploi pourraient être exagérées


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Contacter le responsable de la rubrique Accueil