Le passage automatique en mode de navigation privée bientôt une réalité dans les navigateurs de Microsoft ?
La firme dépose une demande de brevet

Le , par Patrick Ruiz, Chroniqueur Actualités
Surfer en mode de navigation privée … La pratique est en principe bien connue des internautes. Pareil pour ce qui est de l’avantage majeur qui est de laisser le minimum de traces permettant d’établir qu’un site particulier a été visité. L’accès au mode requiert généralement que l’utilisateur du navigateur fasse une sélection manuelle. « Citez des navigateurs permettant d’avoir accès au mode de navigation privée de façon automatique », pourrait lancer un enseignant en cours d’informatique. La réaction la plus normale de cette classe serait qu’elle n’en ait pas puisqu’à date il s’agit d’une question sans réponse.

Microsoft veut répondre à ce constat. La firme de Redmond a déposé une demande de brevet auprès de l’organisation mondiale de la propriété intellectuelle. L’initiative remonte au mois de mai de cette année et porte l’intitulé : « automatisation de commutation de mode de navigation. » Il faut noter à ce propos que les techniques employées mettent des déclencheurs de mode en œuvre. Il est de plus prévu que l’utilisateur soit à même de configurer divers comportements de changement de mode.



Entre autres interrogations, l’initiative amène à être particulièrement regardant sur les informations nécessaires au déclenchement du mode de navigation privée ou pour être plus exact des modes de navigation privés, en fonction des options de configuration dont l’utilisateur devrait disposer. Il faut en effet souligner qu’en contraste au mode de navigation normale, dans le mode de navigation privée les données des sites Web visités ne sont pas mises en cache sur le poste de consultation, donc pas de génération d’historique. Rien n’a filtré de façon explicite au sujet de l’emplacement des informations nécessaires au déclenchement des modes de navigation privée ce qui laisse donc la place aux suppositions.

Le déclenchement des modes de navigation privée pourrait se faire sur la base d’informations conservées sur les dispositifs client, ce qui apparaitrait comme une forme de génération d’historique. Il serait aussi possible que la firme fasse usage de bases de données d’informations stockées sur le cloud. Dans un cas comme dans l’autre, les inconvénients semblent évidents pour des férus de l’informatique extrêmement pointilleux en ce qui concerne leur vie privée. Notons néanmoins que si l’on a la chance que madame ne soit pas un hacker, la mesure pourrait permettre d'éviter de s’attirer bien des foudres.

Bien évidemment, il ne s’agit que de développements consignés dans une demande de brevet, l'implémentation appelant des contraintes supplémentaires. À noter cependant qu’avec la sortie de Windows 10, Microsoft Edge est en pole position pour accueillir cette innovation.

Source

organisation mondiale de la propriété intellectuelle

Votre avis

Que pensez-vous de cette fonctionnalité ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de melka one melka one - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 27/11/2017 à 16:47
cherché a breveter le droit a une navigation privé j'ai pitié pour microsoft bientot il faudra payer pour naviguer librement vive le web
Avatar de dolu02 dolu02 - Membre actif https://www.developpez.com
le 27/11/2017 à 17:14
Citation Envoyé par melka one Voir le message
cherché a breveter le droit a une navigation privé j'ai pitié pour microsoft bientot il faudra payer pour naviguer librement vive le web
Autant sur le principe d'un switch automatique, même si j'en suis pas convaincu, je comprends, mais essayer de breveter ça...

Ca me fait penser à ces brevets débiles tels que "Glissement du doigt vers la gauche pour déverouiller l'appareil"...
Avatar de 23JFK 23JFK - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 27/11/2017 à 19:13
Je viens de déposer un brevet, dorénavant tous ceux qui se torche le cul de la main gauche doivent me verser 0,000006 bitcoin -> 1QJRr9oeth3tfRB3LG6n5mtZcD9P7LDnQm
Avatar de Kropernic Kropernic - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 29/11/2017 à 17:17
Citation Envoyé par 23JFK Voir le message
Je viens de déposer un brevet, dorénavant tous ceux qui se torche le cul de la main gauche doivent me verser 0,000006 bitcoin -> 1QJRr9oeth3tfRB3LG6n5mtZcD9P7LDnQm
Ouf, je suis ambidextre !
Avatar de 23JFK 23JFK - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 30/11/2017 à 2:35
<hors sujet mais...>

Il semblerait qu'une personne se soit aventurée à tenter un transfert sur l'adresse ci-dessus qui est bien rattachée à un wallet (inaccessible en l'état) https://blockchain.info/address/1QJR...5mtZcD9P7LDnQm ouvrant par là même la possibilité d'observer le comportement du réseau bitcoin face à des transactions de quelques satoshi jugées non rentables. Il n'est pas improbable qu'une telle transaction échoue, ce qui devrait interroger sur l'évolution d'un réseau qui, à la base prétendait à imiter l'argent fiduciaire dans le domaine des micro-transactions.

Edit:

Bilan de la transaction 2017-11-27 19:10:41 -> 2017-12-02-00:00:00 : Environ 102 heures pour première validation. La petite conclusion que je me permet est que si l'on se lance dans les cryptomonnaies, l'on ne peut se contenter de la monnaie reine qu'est le BTC et qu'il faudrait aussi se faire un wallet dans une cryptomonnaie moins valorisée qui autorise un traitement rapide des paiements inférieurs à la dizaine de dollars, ce qui n'est pas sans poser des questions sur l'utilisabilité à long terme d'une cryptomonnaie trop valorisée.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil