Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google offre son codec video VP8 sous licence open source
Firefox l'intègre déjà

Le , par Katleen Erna

0PARTAGES

6  0 
Mise à jour du 10/03/11

Google vient de mettre à jour son environnement de développement autour du VP8, le codec vidéo open-source derrière WebM.

Selon Google, ce nouveau SDK permet d'encoder une fois et demi plus vite des vidéos qu'avec la précédente version (Aylesbury, lire ci-avant) sur les plate-formes x86.

Autre nouveauté majeure de « Bali » (nom de code de cette version), l'amélioration du multithreading et de la prise en charge du multi-coeur. Ici aussi, l’objectif était d'augmenter les vitesses d'encodages, notamment sur les architectures ARM. L'intention est clairement de fournir une technologie complète, alternative au H.264, capable de répondre aux besoins des terminaux mobiles allant des smartphones aux tablettes.

Cette mise à jour ne concerne pas le format lui-même, mais bien le SDK qui permet de l'utiliser en production. Un SDK qui d'après Google, permet de mieux tirer partie du VP8 et d'augmenter significativement la qualité des contenus (meilleur filtrage du bruit, meilleure gestion des transition, etc.)

Le SDK du codec VP8 est disponible ici

Source : Google

Et vous ?

Que pensez-vous de WebM et du VP8 par rapport au H.264 ?

Maj de Gordon Fowler

Mise à jour du 02.11.2010 par Katleen
Google augmente les performances de sa librairie de décodage du format VP8, ceci lui donnera-t-il l'avantage sur le H.264 ?


Dans la plateforme ouverte WebM, se trouve la librairie libvpx, qui permet d'encoder et de décoder des contenus vidéos au format VP8.

Cet outil offert par Google a largement été critiqué, en particulier à propos de sa vitesse de traitement qui serait insuffisante.

Cependant, son éditeur vient d'en apporter une mise à jour. Google présente ainsi une nouvelle version de la libvpx, dénommée Aylesbury, qui serait 28% plus rapide que sa grande soeur.

Mountain View aurait amélioré la gestion de la mémoire, et des instructions multimédias intégrées dans les processeurs x86. De quoi optimiser le fonctionnement pour des systèmes multicoeurs.

Autre amélioration : l'encodeur. Le PSNR (Peak Signal to Noise Ratio, qui mesure la distorsion d’une image), est crédité de 7,1 %. Le SSIM (Structural SIMilarity, qui compare l’image encodée et sa source) n'est pas en reste, avec des résultats augmentés de 6,3 %.
Sur des vidéos souffrants de bruit ou de ralentissements, ces améliorations peuvent même être de 60%.

Source : Google

Ces avancées permettront-elles au VP8 de prendre le pas sur son concurrent, l'H.264 ?

Mise à jour du 21/06/10

Google modifie WebM
Et crée une branche expérimentale de son codec video open-source dédiée aux développeurs

Après avoir rendu son nouveau codec open-source pour concurrencer le H.264, le format propriétaire soutenu par Apple, Google annonce qu'il va modifier les caractéristiques techniques de WebM pour en améliorer la vitesse et la qualité.

Le WebM allie le format VP8 pour la vidéo et le Ogg Vorbis pour le son. Le responsable du codec chez Google écrit sur le blog du projet que « pour maintenir la stabilité du codec et nous permettre de continuer à améliorer ses performances et sa qualité, nous avons ajouté une branche expérimentale à l'arbre des sources du VP8 ».

Un des principaux reproches formulés contre le VP8 est – à tort ou à raison – son manque de qualité dans le rendu comparé au H.264.

Les premières expérimentations de cette nouvelle branche dédiée aux développeurs toucheront donc le bitstream pour tenter d'améliorer cette qualité.
Le bitstream est la manière dont les données brutes sont organisées dans un flux envoyé à un décodeur. Autrement dit, il s'agit d'un des éléments au cœur même d'un codec.

WebM est aussi critiqué par ses détracteurs sur sa vitesse.

Google envisage de s'attaquer à ce problème, notamment en réfléchissant sur la manière de traduire le VP8 en instructions de programmation bas niveau (en instructions machines donc).

Mais cette piste n'est pas la seule puisque John Koleszar, lui aussi ingénieur chez Google, a lancé le Project Dixie qui vise à retravailler le code du VP8 en profondeur pour améliorer sa gestion du multi-coeur d'un coté et la mise en cache des données (et donc l'utilisation de la RAM) de l'autre. Il est activement soutenu dans es efforts par le Fondation Mozilla.

La branche expérimentale de WebM se trouve ici.

Le support de la version « classique » du codec a été intégré la semaine dernière par les navigateurs Chrome (lire ci-avant), Firefox et Opera (NB : dans leurs versions pour développeurs).

Aucun travail sur le son n'est en revanche envisagé.

C'est déjà ça de moins.

Source : Le billet de Jim Bankoski codec engineering manager chez Google, celui sur les améliorations du codec envisagées par Google, et la page du projet Dixie

Et vous ?

Pensez-vous que ces changements envisagés par Google pour le WebM vont permettre au codec de faire taire les critiques ?
Et d'ailleurs, ces critiques vous paraissent-elles fondées ?

MAJ de Gordon Fowler

Mise à jour du 07/06/10

VP8 vs H.264 : Google intègre le support du WebM à Chrome
Et rechange la licence du nouveau format issu du codec vidéo VP8

Les choses s'accélèrent pour le projet WebM issu du VP8, un standard vidéo que Google a décidé de rendre open-source, et du Ogg-Vorbis (lire ci-avant).

Première nouvelle, Chrome intègre à présent le support du WebM. Firefox et Opera avaient déjà fait savoir qu'ils travaillaient sur le sujet. Tout comme Microsoft.

La version pour développeurs du navigateur de Google (téléchargeable sur le dev channel) permettra donc à tout un chacun de se faire une opinion personnelle sur les qualités respectives des deux formats désormais concurrents que sont le VP8 et le H.264, soutenu lui par Apple.

Un site comme quAvLive propose déjà une batterie de vidéos tests pour réaliser un début de benchmark.

La deuxième nouvelle concerne le licence de WebM.

Le codec est certes open-source mais Google avait introduit une clause supplémentaire à la licence BSD. La clause en question interdisait l'utilisation du codec à une entreprise en procès avec Google sur des questions de brevets.

« En faisant cela, nous avons effectivement créé une potentielle nouvelle licence libre, chose que nous répugnons à faire », écrit Chris DiBona, Open Source Programs Manager chez Google, qui annonce dans la foulée sur le blog du projet que la situation est rentrée dans l'ordre avec un nouveau changement de la licence d'exploitation du codec qui le rend pleinement compatible avec le GPL (v2 et v3).

Raison de plus pour l'essayer.

Le dev channel est ici (pour Linux, Mac et Windows).

Des vidéos test sont jouables sur cette page.

Source : Le billet de Chris DiBona

Et vous ?

D'après vos impressions personnelles, WebM est-il supérieur ou inférieur au H.264 ?

MAJ de Gordon Fowler

Mise à jour du 21.05.2010 par Katleen
Le codec VP8 de Google déjà critiqué, il serait instable et lent


Nous vous parlions avant hier du VP8, le nouveau codec vidéo de Google. Mais, selon certains experts en la matière, il ne serait pas aussi incontournable que le dit son créateur...

Jason Garett-Glaser, spécialiste en vidéo digitale, en livre une analyse bien peu flatteuse : "Ses spécifications consistent majoritairement en du code C copié-collé du code source de son noyau." Se faisant plus critique, il continue : "La spécification VP8 est imprécise et non claire. Trop courte, elle laisse de larges portions du format trop vaguement expliquées. Certaines parties refusent même explicitement d'expliquer totalement une fonction particulière, en renvoyant à des références impossibles à comprendre".

Il va encore plus loin, affirmant que le VP8 n'est "absolument pas compétitif" avec le H.264 : "Le VP8, en tant qu'encodeur, se situe entre Xvid et le VC-1 de Microsoft au niveau des qualités visuelles. Mais, en tant que décodeur, il est encore plus lent que le H.264. Ceci a peu de chances de pouvoir être amélioré".

Poursuivant dans sa lancée, il ajoute : "Eu regard aux brevets, le VP8 copie bien trop le H.264, même s'il se veut libre de droits. Il n'est pas prêt à être distribué, les spécifications sont un empilage de code C copié-collé ; et l'interface de l'encodeur manque de fonctions et n'est pas stable."

Des mots durs, mais qui ont le mérite d'être clairs.

Source : Le blog de Jason Garett-Glaser

Que pensez-vous de la qualité du VP8 ? Comment le comparer au H.264 ?

Google offre son codec video VP8 sous licence open source, Firefox l'intègre déjà

A l'occasion d'I/O (Innovation et Ouverture), sa conférence annuelle pour les développeurs, Google a fait plusieurs annonces importantes.

Il a ainsi révélé que son codec vidéo VP8 sera désormais disponible en open source et sans royalties. Il s'agit d'un concurrent libre, en opposition aux technologies propriétaires comme H.264, permettant un encodage vidéo de qualité pour une consommation de bande passante limitée.

Tout ceci fait partie d'un projet autrement plus vaste, WebM, dont le but est la création d'un format multimédia ouvert hautement qualitatif. Pour cela, les développeurs tablent sur un mélange entre le codec vidéo VP8, le codec audio Vorbis et un conteneur s'appuyant sur Matroska.

Afin de mener à bien son projet, Google a oublié ses rivalités pour s'associer à Mozilla, Opera, Adobe, Skype, AMD, ARM, Nvidia, etc...

Dès janvier, Mozilla s'était élevée contre l'utilisation du codec propriétaire H.264 par la firme de Mountain View. Voyant le vent tourner, la fondation open-source déclare sur son blog qu'il s'agit d' «un grand moment pour les développeurs Web », et qu'il est « fantastique de compter une technologie comme VP8 du côté du Web ouvert ».

Mozilla propose d'ores et déjà une version preview de Firefox, intégrant WebM.

Le HTML5 est donc largement soutenu, il a le vent en poupe.

Opera Software a également annoncé lors de l'évènement que son navigateur allait supporter WebM.

Microsoft a réagit quelques heures plus tard en affirmant qu'Internet Explorer 9 supportera lui aussi VP8 (à la condition qu'il soit installé dans Windows).

Seul, Apple ne s'est pas exprimé sur le sujet concernant sa potentielle implémentation dans Safari.

Enfin, Google a enfoncé le clou en déclarant que l'intégralité du catalogue de YouTube sera converti au format VP8 (qui sera supporté par le lecteur Flash).

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de delroth
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 22/05/2010 à 2:03
Notons quand même que Jason Garett-Glaser est un développeur qui travaille majoritairement sur x264, l'encodeur h.264 libre le plus utilisé actuellement. À partir de là, je n'ai pas les connaissances pour savoir si ce qu'il dit est objectif ou non, mais peut-être faut-il s'en méfier.

Le vrai problème qui n'a pas été mis en emphase dans la mise à jour postée au dessus, en rapport avec les spécifications de VP8, est que définir un codec par son implémentation de référence signifie également que tous les bugs de l'implémentation sont à considérer comme des comportements normaux. Jason donne un exemple dans l'article commenté dans cette actualité : un correctif de bug pour le décodeur a dû être rejeté car toutes les vidéos encodées jusqu'à maintenant avaient été mal encodées.

Par rapport aux brevets, j'ai des doutes sur ce qui est dit. Google a à mon avis suffisament d'avocats pour ne pas prendre de risques inutiles sur WebM. Il y a toujours possibilité de « submarine patents », mais ça serait très étonnant tout de même. Le MPEG-LA est connu pour menacer de poursuites un peu tout le monde (Theora les premiers) pour violation de brevet, mais ne passe que très rarement à l'action, surement à cause de l'inexistance des supposés brevets violés. Un peu comme quand Microsoft dit que Linux viole une soixantaine de leurs brevets sans jamais citer lesquels.

Également, contresens complet dans la dernière mise à jour de l'actualité qui a été faite : ce n'est pas le codec qui est instable mais l'interface de la bibliothèque d'encodage (libvpx). C'est beaucoup moins problématique quand même.
2  0 
Avatar de ogaby
Membre actif https://www.developpez.com
Le 20/05/2010 à 9:08
Mais ça va être la fin de flash!


Ce qui est bien aussi c'est que des constructeurs de cartes graphiques fassent partie du projet.
1  0 
Avatar de tHE_fLAmMinG_mOE
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 22/05/2010 à 11:13
Bonjour,

Citation Envoyé par eclesia Voir le message
Ça montre une fois de plus que Google est incapable de s'entendre avec tout autre projet ou format libre. Il arrive avec sa techno et écrase tous les autres... drole d'open-source ...
Je suis le premier à encourager l'open-source, mais (mal?)heureusement très peu de projets open-source conséquents sont l'oeuvre uniquement de la communauté. Pour réaliser un codec qui puisse être considéré comme un "standard" il fallait l'intervention du grande (et influente) boîte comme Google. Quant au fait qu'ils "arrivent avec leur techno", ça me paraît plutôt être un avantage : pourquoi la communauté ne pourrait-elle pas profiter de l'expertise des créateurs de VP8 (je ne parle pas de Google) pour ensuite l'améliorer ?

Citation Envoyé par delroth Voir le message
Notons quand même que Jason Garett-Glaser est un développeur qui travaille majoritairement sur x264, l'encodeur h.264 libre le plus utilisé actuellement. À partir de là, je n'ai pas les connaissances pour savoir si ce qu'il dit est objectif ou non, mais peut-être faut-il s'en méfier.

Le vrai problème qui n'a pas été mis en emphase dans la mise à jour postée au dessus, en rapport avec les spécifications de VP8, est que définir un codec par son implémentation de référence signifie également que tous les bugs de l'implémentation sont à considérer comme des comportements normaux. Jason donne un exemple dans l'article commenté dans cette actualité : un correctif de bug pour le décodeur a du être rejeté car toutes les vidéos encodées jusqu'à maintenant avaient été mal encodées.

Par rapport aux brevets, j'ai des doutes sur ce qui est dit. Google a à mon avis suffisament d'avocats pour ne pas prendre de risques inutiles sur WebM. Il y a toujours possibilité de « submarine patents », mais ça serait très étonnant tout de même. Le MPEG-LA est connu pour menacer de poursuites un peu tout le monde (Theora les premiers) pour violation de brevet, mais ne passe que très rarement à l'action, surement à cause de l'inexistance des supposés brevets violés. Un peu comme quand Microsoft dit que Linux viole une soixantaine de leurs brevets sans jamais citer lesquels.

Également, contresens complet dans la dernière mise à jour de l'actualité qui a été faite : ce n'est pas le codec qui est instable mais l'interface de la bibliothèque d'encodage (libvpx). C'est beaucoup moins problématique quand même.

Très bonne intervention Ce sont effectivement des précisions à connaître...
1  0 
Avatar de Gordon Fowler
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 07/06/2010 à 15:02
VP8 vs H.264 : Google intègre le support du WebM à Chrome
Et rechange la licence du nouveau format issu du codec vidéo VP8

Les choses s'accélèrent pour le projet WebM issu du VP8, un standard vidéo que Google a décidé de rendre open-source, et du Ogg-Vorbis (lire ci-avant).

Première nouvelle, Chrome intègre à présent le support du WebM. Firefox et Opera avaient déjà fait savoir qu'ils travaillaient sur le sujet. Tout comme Microsoft.

La version pour développeurs du navigateur de Google (téléchargeable sur le dev channel) permettra donc à tout un chacun de se faire une opinion personnelle sur les qualités respectives des deux formats désormais concurrents que sont le VP8 et le H.264, soutenu lui par Apple.

Un site comme quAvLive propose déjà une batterie de vidéos tests pour réaliser un début de benchmark.

La deuxième nouvelle concerne le licence de WebM.

Le codec est certes open-source mais Google avait introduit une clause supplémentaire à la licence BSD. La clause en question interdisait l'utilisation du codec à une entreprise en procès avec Google sur des questions de brevets.

« En faisant cela, nous avons effectivement créé une potentielle nouvelle licence libre, chose que nous répugnons à faire », écrit Chris DiBona, Open Source Programs Manager chez Google, qui annonce dans la foulée sur le blog du projet que la situation est rentrée dans l'ordre avec un nouveau changement de la licence d'exploitation du codec qui le rend pleinement compatible avec le GPL (v2 et v3).

Raison de plus pour l'essayer.

Le dev channel est ici (pour Linux, Mac et Windows).

Des vidéos test sont jouables sur cette page.

Source : Le billet de Chris DiBona

Et vous ?

D'après vos impressions personnelles, WebM est-il supérieur ou inférieur au H.264 ?
1  0 
Avatar de befalimpertinent
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 20/05/2010 à 9:26
Theora risque de ne pas faire le poids face à ce "concurrent"
0  0 
Avatar de CP / M
Membre actif https://www.developpez.com
Le 20/05/2010 à 9:30
Citation Envoyé par befalimpertinent Voir le message
Theora risque de ne pas faire le poids face à ce "concurrent"
Mais si on remplace Theora par un autre codec libre, ça revient au même, non ? Même si je ne suis pas un fan de "Big Browser", je ne vois pas trop comment il pourrait nous piéger en proposant codec libre.
0  0 
Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 20/05/2010 à 10:31
Citation Envoyé par ogaby Voir le message
Mais ca va être la fin de flash!


Ce qui est bien aussi c'est que des constructeurs de cartes graphiques font partis du projet.
Adobe a annoncé le supporte de VP8 dans flash, on aura donc une alternative à HTML5 via flash sans pour autant avoir deux type de média.
Flash pourra par exemple être utilisé pour IE9 qui a annoncé un support uniquement si le codec est installé sur la machine alors que les autres navigateurs (Safari ? ) le gèreront en natif.

Le très bon côté de tout cela c'est qu'avec le support d'ARM, Nvidia on risque de voir du décodage hard très rapidement ce qui aidera à ce que webm deviennent un standard.

Pour ceux qui souhaite tester , youtube possède déjà quelque vidéos encodées : http://www.webmproject.org/users/
0  0 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 20/05/2010 à 11:25
So long, H.264... RIP.

Apple se retrouve d'un seul coup très isolé...
0  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 20/05/2010 à 11:54
Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
So long, H.264... RIP.

Apple se retrouve d'un seul coup très isolé...
A bon? Il leur suffit de l'implémenter tout simplement...

Sinon là ou ça devient drôle c'est la licence (en gros breveté et libre) du codec ceux qui l'attaqueront devant les tribunaux n'auront plus le droit de l'utiliser !!
0  0 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 20/05/2010 à 12:16
Citation Envoyé par valkirys Voir le message
A bon? Il leur suffit de l'implémenter tout simplement...
Yakafokon... En attendant, ils ne l'ont pas fait, et ils sont les seuls.

Au-delà de ça, Apple s'est grillé la politesse par Adobe, va devoir faire appel à la technologie d'un concurrent direct avec lequel il est depuis quelques temps en conflit ouvert (Google), et ses parts dans MPEG-LA, qui détient les brevets sur H.264, viennent brusquement de perdre beaucoup de leur valeur.

La cas de Microsoft est similaire, mais ils se sont ralliés avant que les médias se rendent compte de la taille de la bombe lâchée par Google...

Citation Envoyé par valkirys Voir le message

Sinon là ou ça devient drôle c'est la licence (en gros breveté et libre) du codec ceux qui l'attaqueront devant les tribunaux n'auront plus le droit de l'utiliser !!
Effectivement. C'est habile, comme idée.
L'idée de technologies libres malgré des brevets n'est pas nouvelle. On appelle ça des "open patents".

Je suis aussi curieux de voir une déclaration de Dailymotion, qui fournit des vidéos au format Theora.
0  0