L'énergie consommée par une transaction Bitcoin équivaut à celle de 8 foyers en un jour
Selon une étude de Digiconomist

Le , par Victor Vincent, Chroniqueur Actualités
Alors que les cours de la cryptomonnaie ne cessent de s’envoler, atteignant le seuil des 7000 dollars, le Bitcoin représente aujourd’hui un vrai gouffre énergivore. C’est en tout cas ce que révèle une étude récente menée par Digiconomist. En effet, d’après les résultats de cette étude, une transaction de Bitcoin consommerait autant d’énergie que huit foyers américains réunis. La valeur de la monnaie virtuelle pousserait les mineurs à utiliser des machines de plus en plus puissantes et de plus en plus gourmandes en énergie pour extraire le maximum de jetons.

D’après Digitronics, la valeur actuelle du bitcoin pousserait les mineurs à utiliser des machines qui peuvent consommer jusqu’à 24 térawattheures par an. C’est l’équivalent de la consommation d’un pays comme le Nigéria avec ses 186 millions d’habitants sur la même période. Cela équivaut en moyenne à 215 kilowattheures d’énergie consommée par les mineurs pour chaque transaction. Le nombre de transactions par jour étant estimé à 300 000 actuellement, cela représente donc assez d’énergie pour alimenter le foyer moyen américain pendant plus d’une semaine. L’étude souligne également que l’énergie consommée par les mineurs à l’échelle planétaire pourrait suffire au besoin en électricité de 2,26 millions de foyers américains.

Les chiffres révélés par cette étude viennent soulever la question de la valeur effective apportée par le Bitcoin au vu de la quantité d’énergie que nécessitent les transactions, mais surtout de l’impact environnemental. Depuis 2015, la consommation d’énergie des mineurs ne cesse de croitre et est de loin supérieure à celle des méthodes conventionnelles de paiement numérique. Cela s’explique par le fait que la valeur en dollars du bitcoin soit directement proportionnelle à la quantité d’électricité utilisée pour l’exploiter. Au fur et à mesure que le prix grimpe, la consommation d’énergie suit.

Même si le modèle utilisé dans l’étude n’est pas exact, il donne une idée sur le problème que représente l’extraction du Bitcoin si cela continue à ce rythme. Une telle consommation d’énergie engendre une émission de carbone considérable. En effet, l’étude révèle qu’une seule mine est responsable de 13 000 kg d’émission de CO2 par bitcoin soit entre 24 000 et 40 000 kg de CO2 par heure. Cela représente la consommation moyenne d’une voiture ayant parcouru 203 000 kilomètres, d’après une étude sur les émissions de CO2 des voitures en Europe.

Dans un contexte mondial marqué par les changements climatiques occasionnant des incendies de forêt, des sécheresses et des inondations, il est pertinent de se poser la question de l’impact environnemental du Bitcoin. Certains observateurs pensent que le problème ne fera que s’empirer étant donné la relation directe entre la consommation d’énergie et le nombre de transactions traitées. Même s’il existe des initiatives qui tentent de limiter l’impact environnemental notamment en augmentant le nombre de transactions traitées pour réduire la congestion du réseau, cela reste assez marginal vu que Bitcoin est plusieurs milliers de fois moins efficace qu’un réseau de cartes de crédit.

Sources : Digiconomist, Climate Action

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

Le créateur de BitTorrent annonce une alternative écologique au Bitcoin moins gourmande en électricité, plus décentralisée et sécurisée


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de MaximeCh MaximeCh - Membre averti https://www.developpez.com
le 12/11/2017 à 14:51
Quelle M-E-R-D-E.
Il y a l'URGENCE climatique, et il y a les clowns/irresponsables qui font du bitcoin.
Le modèle de création monétaire des banques centrales et privées actuel, pour fou qu'il est, apparaît complètement sensé en comparaison.

Si vous voulez comme moi en savoir plus sur le rapport entre le climat, l'énergie et notre monde, je conseille Jancovici qui donne une conférence à Paris La Villette mardi en huit (21/11).

Edit : Il y a un gouffre entre l'estimation de cet article et celle du gus qui s'occupe du cours de l'or dans le topic précédent. Tu parles de 215 kWh par transaction, au prix du kWh en France qui est l'un des plus bas du monde ça fait 32€ la transaction. Lui parle de 2,5€ la transaction. Même chez les clowns chinois qui marchent au charbon et leur kWh à 8cents ça fait dans les 15€.
Avatar de Chauve souris Chauve souris - Membre émérite https://www.developpez.com
le 12/11/2017 à 16:51
Va y avoir autant de monnaies virtuelles que de distributions Linux
Avatar de gagouze2 gagouze2 - Membre du Club https://www.developpez.com
le 13/11/2017 à 10:32
Il faudrait avoir en comparaison le coût en énergie d'une opération entre compte de banque privé ou publique (trésorie Générale ...)

Mais le chiffre pour une transaction bitcoin me semble pas réaliste
j'ai un méchant doute sur la qualité de l'article sité peut être idée de torpiller les monnaies non contrôléqe pars des États
Je suis d'accord si l'information est vrais ce n'est pas tenable au vus de l'urgence climatique actuel.
Avatar de sinople sinople - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 13/11/2017 à 11:00
Moi j'ai l'impression que les calculs ont été fait avec la calculatrice du nouvel IPhone de l'analyste...

Pis quand on voit qu'en Suisse la consommation 2016 est de 62.61 TéraWatt. On apprécie d'utiliser un pays peu développé (avec une faible consommation d'énergie par habitant) pour faire gonfler le chiffre...

Ca n'empêche pas que sur le fond, l'énergie utilisée pour le minage des cryptomonnaies est un problème (il y a qu'à voir que la maîtrise de ce coût pour les mineurs est un enjeux stratégique). Mais l'article est d'une qualité discutable...
Avatar de cdusart cdusart - Membre habitué https://www.developpez.com
le 13/11/2017 à 17:04
Il faudrait avoir en comparaison le coût en énergie d'une opération entre compte de banque privé ou publique (trésorie Générale ...)

Mais le chiffre pour une transaction bitcoin me semble pas réaliste
j'ai un méchant doute sur la qualité de l'article sité peut être idée de torpiller les monnaies non contrôléqe pars des États
Je suis d'accord si l'information est vrais ce n'est pas tenable au vus de l'urgence climatique actuel.
Le monde n'est pas fait que de blanc et noir. Allez lire les articles cité dans les liens et vous aurez une partie de votre réponse. Allez consulter les multiples articles parlant du problème énergétique et vous verrez que même les gens ayant des positions pro/anti/neutres/... sur le bitcoin ont des problèmes avec l'avenir énergétique du réseau.
Avatar de shenron666 shenron666 - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 16/11/2017 à 16:59
Citation Envoyé par Victor Vincent Voir le message
L’énergie consommée par une transaction Bitcoin équivaut à celle de huit foyers en un jour
L'article parle du minage, pas de transaction.
Avatar de MaximeCh MaximeCh - Membre averti https://www.developpez.com
le 17/11/2017 à 0:36
Citation Envoyé par shenron666 Voir le message
L'article parle du minage, pas de transaction.
Corrige-moi si je me trompe, mais le minage sert exactement à valider les blocs de transactions.
Avatar de shenron666 shenron666 - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 17/11/2017 à 10:30
Citation Envoyé par MaximeCh Voir le message
Corrige-moi si je me trompe, mais le minage sert exactement à valider les blocs de transactions.
Je suis loin d'être un expert mais ma compréhension en bitcoin est la suivante :
- Le minage sert à générer des bitcoins en créant les blocs dans la blockchain.
- Les transactions sont des échanges de bitcoin, ce processus nécessite donc des bitcoin et un réseau décentralisé sur lequel les blocs de la blockchain vont servir à valider la transaction.

Si une machine doit obligatoirement miner pour faire partie du réseau décentralisé, alors les 2 sont étroitement liés.
Par contre, je ne sais pas répondre à cette question.
Avatar de singman singman - Membre actif https://www.developpez.com
le 17/11/2017 à 10:57
Un article de plus qui ne sait pas faire de calcul, n'a pas de point de comparaison et n'envisage qu'un seul aspect des choses. Mais c'est habituel.

Régulièrement, il y a des séries d'articles à charge contre les cryptos, que ce soit de manière frontale avec un auteur travaillant pour des grands groupes de banque / finance, soit de manière plus détournée par des pseudo études bâclées sponsorisées par ces mêmes personnes Les cryptos font peur, par leur taux d'adoption non pas vers le grand public mais vers d'autres fonds d'investissements, et suscitent donc une réaction de défense de la part des récipiendaires historiques de ces fonds. Parce que les centaines de milliard de dollars mis dans le BTC ne le sont pas chez eux
Avatar de cdusart cdusart - Membre habitué https://www.developpez.com
le 17/11/2017 à 10:59
Je cite le site bitcoin.fr :
Générer des bitcoins
Le minage c’est le procédé par lequel les transactions Bitcoin sont sécurisées. A cette fin les mineurs effectuent avec leur matériel informatique des calculs mathématiques pour le réseau Bitcoin. Comme récompense pour leurs services, ils collectent les bitcoins nouvellement créés ainsi que les frais des transactions qu’ils confirment. Actuellement cette récompense est de 12,5 bitcoins par bloc. Elle est divisée par deux tous les quatre ans environ.

Les mineurs (ou les coopératives de mineurs) sont en concurrence et leurs revenus sont proportionnels à la puissance de calcul déployée.

« Pour décrire le minage, on pourrait utiliser l’exemple d’un gigantesque concours de sudoku où les participants recommence une nouvelle grille dès que quelqu’un trouve une solution, et dont la difficulté s’ajuste pour qu’en moyenne une grille soit résolue toutes les dix minutes. Imaginons une grille géante de sudoku, avec plusieurs milliers de lignes et de colonnes. Il serait assez facile de vérifier qu’une grille terminée est bien remplie. Mais […] il faudra beaucoup de travail pour la terminer ! La difficulté des grilles peut être ajustée en changeant leurs tailles […], mais elles peuvent toujours être vérifiées facilement même si elles sont très grandes. Les puzzles à résoudre dans le réseau bitcoin se basent sur les hash cryptographiques et présentent les mêmes caractéristiques que ces grilles de sudoku : ils sont très difficiles à résoudre mais il est très facile de vérifier qu’une solution est bonne, et leur difficulté peut être ajustée. » – Andreas M. Antonopoulos.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil