Google a été condamné à payer 300 000 euros en Espagne pour collecte illégale de données
Via son outil de navigation Street View

Le , par Victor Vincent, Chroniqueur Actualités
Le géant américain du Net Google a été reconnu coupable par les autorités espagnoles de collecte illégale d’informations via son outil de navigation virtuelle Street View. L’agence espagnole de la protection des données, l’équivalent de la CNIL en Espagne, a donc infligé à la société multinationale américaine une amende de trois cent mille euros, la somme maximale prévue par la loi de protection des données en Espagne pour l’infraction en question.

L’agence espagnole de la protection des données reproche à Google d’avoir eu accès sans le consentement des intéressés à des adresses électroniques et des fragments de conversation sur messagerie instantanée entre autres. Cette collecte aurait été effectuée par le biais de voitures utilisant l’outil Street View de Google qui se sont connectées à des Wifis non sécurisés. Les autorités espagnoles estiment que le géant américain aurait dû demander l’autorisation des personnes concernées avant toute collecte de données comme le prévoient les textes du pays. Ce qui n’a pas été le cas, souligne l’agence espagnole de protection des données.

Google ne compte pas protester contre la décision de l’agence espagnole de la protection des données et l’a fait savoir aux autorités espagnoles. Elle déclare cependant que les voitures ayant effectué les collectes en question l’ont fait de manière passive, sous-entendue qu’il n’y avait pas de volonté humaine de dérober des données personnelles. La société ne se livrera donc pas à un bras de fer comme ce fut le cas ailleurs dans l’Union européenne pour contester la décision de la justice et compte s’acquitter de cette amende pour se conformer à la loi espagnole.

Source : AGPD (Google Translate)

Et vous ?

Que pensez-vous de cette sanction infligée à Google ?

Que vous inspire la décision de Google de se conformer à la décision de l'agence espagnole de la protection des données ?

Voir aussi

Un homme arrêté après des attaques à la bombe artisanale contre des véhicules Google Street View, il soupçonne la société de l’espionner


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Chauve souris Chauve souris - Membre émérite https://www.developpez.com
le 12/11/2017 à 16:42
Je ne pige pas ! Ces voitures passent dans la rue et ne collecte que ce que tout passant voit, rien de plus.
Avatar de cdusart cdusart - Membre régulier https://www.developpez.com
le 13/11/2017 à 9:52
D'après ce que j'avais lu, le problème c'est surtout la question des wifi. Google faisait aussi de la collecte de données sur les wifi ouvert qu'il pouvait croiser. Mais je ne sais pas de quel type de données on parle.
Avatar de Michel Michel - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 13/11/2017 à 10:08
Petite questions pour les juristes:
Peut-on vraiment considérer comme "privées" les données qui se trouvent sur un wi-fi non sécurisé dans le cas ou les données sont celle du gestionnaire négligent du Wi-fi ?
Si je hurle le code secret de ma carte bancaire dans la rue, je ne vais pas me plaindre si on me pique mon pognon !!
Contacter le responsable de la rubrique Accueil