Vault 8 : la nouvelle série de fuites de la CIA par Wikileaks promet de révéler code source et informations
Sur l'infrastructure Backend de l'agence

Le , par Victor Vincent, Chroniqueur Actualités
Près de deux mois après la série Vault 7 qui a mis au grand jour les détails de plus 23 projets d'outils de piratage secrets de la CIA, Wikileaks a annoncé hier une nouvelle série intitulée Vault 8 qui promet de révéler le code source et d'autres informations sur l'infrastructure Backend développée par l’agence de renseignement américaine.

L’organisation non gouvernementale fondée par Julian Assange a fait suivre l’annonce de cette nouvelle série de fuites de la publication du code source et des fichiers logs du projet Hive. Hive est présenté comme étant l’un des principaux composants du Backend utilisé par l’agence de renseignement américaine pour contrôler à distance ses logiciels malveillants, d’après Wikileaks.

En avril dernier, WikiLeaks a dévoilé quelques brèves informations sur le projet Hive, affirmant alors que ce projet est un serveur de commande et de contrôle avancé communiquant avec des logiciels malveillants pour envoyer des commandes sur des cibles spécifiques et recevoir des informations exfiltrées à partir des ces dernières. D’après Wikileaks, Hive est un système tout-en-un multi-utilisateur qui peut être utilisé par plusieurs opérateurs de la CIA pour contrôler à distance plusieurs logiciels malveillants utilisés dans différentes opérations.

L'infrastructure de Hive a été spécialement conçue pour rester camouflée, révèle Wikileaks. En effet, l’infrastructure de Hive comprendrait un faux site Web public qui cache en réalité une communication à plusieurs étapes sur un réseau privé virtuel (VPN). D’après l’organisation de Julian Assange, « avec Hive même si un logiciel malveillant est découvert sur un ordinateur cible, il serait difficile de l’attribuer à la CIA en se basant simplement sur la communication du logiciel malveillant avec d'autres serveurs sur Internet. »

Wikileaks démontre avec un schéma à l’appui les moyens déployés par la CIA pour camoufler l’origine de ses logiciels malveillants sur les ordinateurs cibles. En effet, le diagramme montre que les logiciels malveillants de l’agence de renseignement communiquent directement avec un faux site Web, qui est hébergé sur un VPS (Virtual Private Server) commercial, ce qui donne l’impression qu’il s’agit juste d’un site Web comme un autre sur la toile lorsqu’on y accède depuis un navigateur Web.


Cependant, révèle Wikileaks, après l'authentification, le logiciel malveillant peut communiquer en arrière-plan avec le serveur Web hébergeant le faux site Web, pour transmettre ensuite les données ainsi récoltées à un serveur de la CIA appelé « Blot » via une connexion VPN sécurisée. Le serveur Blot transmet ensuite ces données à une passerelle de gestion d'opérateur appelée « Honeycomb ».

Afin d'éviter la détection par les administrateurs réseau, les logiciels malveillants utiliseraient de faux certificats numériques pour Kaspersky Lab. WikiLeaks explique que « les certificats numériques pour l'authentification des logiciels malveillants sont générés par usurpation d'identité des entités existantes infiltrées par la CIA ». L’organisation non gouvernementale de Juian Assange ajoute que « les trois exemples inclus dans le code source construisent un faux certificat pour la société Kaspersky Laboratory qui se trouve à Moscou et qui serait prétendument signé par Thawte Premium Server CA à Cape Town. »

Wikileaks vient ainsi de mettre à la disposition du grand public le code source du projet Hive qui est maintenant disponible entre autres pour les journalistes d'investigation et les experts désireux de le télécharger pour explorer ses fonctionnalités. Le code source publié dans la série Vault 8 contient uniquement un logiciel conçu pour fonctionner sur des serveurs contrôlés par la CIA. Cependant, l’organisation garantit qu’elle ne publiera aucune vulnérabilité de sécurité de type zero-day ou similaire pouvant être exploité par d'autres individus mal intentionnés.

Source : Wikileaks

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

Vault 7 : WikiLeaks dévoile le projet Protego, un système de contrôle de missiles supposément utilisé par la CIA


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de marsupial marsupial - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 10/11/2017 à 12:06
Citation Envoyé par Pierre GIRARD Voir le message
Il y a aussi moi, mais je suis bien persuadé que la NSA, de son côté, a tout ce qu'il faut pour espionner le FBI et la CIA. Ne somment nous pas dans le pays des libertés, celui dans lequel n'importe quel fou peut acheter n'importe quelle arme pour faire n'importe quoi n'importe quand ?
Complétement. Mais il se trouve pire ailleurs
WikiLeaks a de l'éthique, ceux qui les ont partiellement informés, nettement moins. J'ose donc espérer/ je rêve je sais/ que les agences coopèrent avec les industriels it pour boucher les trous.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil