Chrome va bientôt s'attaquer aux redirections indésirables que subissent les utilisateurs
En déployant trois nouvelles protections

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Après avoir lancé une croisade contre les publicités de « mauvaise qualité » et la lecture automatique des vidéos (plus précisément le son), Google a décidé de s’attaquer cette fois-ci aux redirections indésirables.

Dans un billet de blog, Ryan Schoen, Product Manager chez Google, a rappelé que l'un des avantages du Web est qu'il permet aux développeurs de créer tout type d'expérience qu'ils peuvent imaginer, ce qui a conduit à la richesse de la diversité des contenus disponibles sur le Web aujourd'hui. « Alors que la plupart des producteurs de contenu souhaitent offrir d'excellentes expériences à leurs utilisateurs, nous avons constaté qu'un petit nombre d'entre eux utilisent la flexibilité et la puissance du Web pour tirer parti des utilisateurs et les rediriger vers des destinations non souhaitées. Un sur cinq rapports de commentaires d'utilisateurs de Chrome sur ordinateur mentionne avoir rencontré un certain type de contenu indésirable, et nous prenons ce feedback au sérieux lorsque nous réfléchissons à la façon d'améliorer Chrome. Suite à des fonctionnalités telles que le bloqueur de pop-up de Chrome et les protections de lecture automatique, nous allons déployer dans les prochaines versions trois nouvelles protections conçues pour offrir aux utilisateurs tout ce que le Web peut offrir, mais sans ces types de comportements indésirables. »

L’une des réactions auxquelles Google entend répondre, et qui lui a été rapportée par les utilisateurs, est qu'une page va inopinément ouvrir une navigation vers une nouvelle page, apparemment sans raison. « Nous avons constaté que cette redirection provient souvent d'un contenu tiers incorporé dans la page et que l'auteur de la page n'avait pas l'intention de la rediriger. Pour résoudre ce problème, dans Chrome 64, toutes les redirections provenant d'iframes tierces afficheront un infobar au lieu de lancer une redirection, à moins que l'utilisateur n'interagisse avec cette image. Cela gardera l'utilisateur sur la page qu'il lisait, et empêchera ces redirections non sollicitées. »


Un exemple de redirection bloquée sur un site de test. Les iframes intégrées dans le site tentent de naviguer dans la page vers une destination inattendue, mais Chrome empêche la redirection et affiche un infobar.

Ryan explique que lorsque l'utilisateur interagit avec le contenu, les choses peuvent aussi mal se passer. Comme exemple qui provoque la frustration de l'utilisateur, il a évoqué le fait que l’utilisateur clique sur un lien et voit la cible ouverte dans un nouvel onglet, tandis que la fenêtre principale le renvoie vers une page différente non sollicitée.

« C'est effectivement un contournement du bloqueur de pop-up de Chrome, l'une des fonctionnalités préférées des utilisateurs. À partir de Chrome 65, nous détecterons également ce comportement, déclencherons un infobar et empêcherons la redirection de l'onglet principal. Cela permet à l'utilisateur de continuer directement à sa destination, tout en préservant le contexte de la page d'où il provient », a-t-il assuré.

Et enfin, il a indiqué qu’il existe plusieurs autres types d'expériences abusives qui envoient les utilisateurs vers des destinations non désirées, mais sont difficiles à détecter automatiquement. Celles-ci comprennent des liens vers des sites Web tiers déguisés en boutons de lecture ou d'autres contrôles de site, ou des liens transparents sur des sites Web qui capturent tous les clics et ouvrent de nouveaux onglets ou fenêtres.

« De la même manière que Google Safe Browsing protège les utilisateurs contre les contenus malveillants, dès le début de janvier, le bloqueur de pop-up de Chrome empêchera les sites fournissant ces expériences abusives d'ouvrir de nouvelles fenêtres ou de nouveaux onglets. Pour aider les propriétaires de sites à se préparer à ce changement, nous lançons aujourd'hui le rapport sur les expériences abusives avec d'autres rapports similaires dans la Google Search Console. Les propriétaires de sites peuvent utiliser le rapport pour voir si l'une de ces expériences abusives a été trouvée sur leur site et améliorer leur expérience utilisateur. Sinon, des expériences abusives non traitées pendant 30 jours déclencheront la prévention de nouvelles fenêtres et onglets. »

Voici la feuille de route actuelle de Chrome pour déployer ces trois nouvelles protections contre les redirections :
  • début janvier 2018 : le bloqueur de pop-up de Chrome empêche les sites qui envoient des utilisateurs vers des destinations non souhaitées d'ouvrir de nouvelles fenêtres ou de nouveaux onglets. Google lance le rapport Abusive Experience pour aider les propriétaires de sites à vérifier si des expériences abusives ont été trouvées sur leur site (des problèmes non résolus pendant 30 jours déclencheront la prévention de nouvelles fenêtres et onglets) ;
  • fin janvier 2018 (version Chrome 64): toutes les redirections provenant d'iframes tierces afficheront un infobar au lieu de déclencher une redirection. Cela empêchera les redirections lorsqu'une page vous amène à une nouvelle sans raison apparente ;
  • début mars 2018 (version Chrome 65) : les liens qui ouvrent la destination souhaitée dans un nouvel onglet, mais redirigent la fenêtre principale vers une page indésirable ne fonctionneront plus. Chrome détecte ce comportement, déclenche un infobar et empêche la redirection de l'onglet principal afin que les utilisateurs puissent continuer vers leur destination prévue.

Source : Google

Et vous ?

Que pensez-vous de cette initiative ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de blbird blbird - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 09/11/2017 à 15:39
Perso je propose l'interdiction totale et définitive des Iframe.
Avatar de tes49 tes49 - Membre averti https://www.developpez.com
le 09/11/2017 à 18:29
Salut

redirections indésirables que subissent les utilisateurs
Cela devrait commencer par les redirections indésirables des sites Google (images, news...) Car celles-ci sont bien pénibles, moi qui fait assez souvent des recherches via GG Image...
Contacter le responsable de la rubrique Accueil