Saviez-vous que MINIX serait le système d'exploitation le plus populaire sur l'architecture Intel ?
Quel impact sur la sécurité ?

Le , par Patrick Ruiz

381PARTAGES

20  0 
Les férus d’informatique connaissent tous l’histoire de Linux. Linus Torvalds son créateur s’est inspiré de MINIX, un clone d’UNIX basé sur un micro kernel créé par le professeur Andrew Tanenbaum. Depuis, Linux a fait du chemin tandis que MINIX a, pour sa part, été relégué au cours d’histoire. C’est du moins ce que l’on pensait, mais c’était sans compter avec de récents développements.

Tout commence avec des publications de l’Electronic Frontier Foundation (EFF) parues au mois de mai. D’après lesdits contenus, en plus du processeur sur les cartes mères Intel, le pont sud (PCH) contient un microcontrôleur : le moteur d’administration Intel. Les publications ont été exhaustives sur divers aspects liés au fonctionnement de ce dernier, mais rien n’a filtré jusque là sur son système d’exploitation.


D’après une publication d’International Data Group (IDG), un média spécialisé en technologie, le moteur d’administration Intel fait tourner MINIX. Information difficile à confirmer via des sources alternatives quand on sait le mystère qui entoure ce « processeur dans le processeur. » Elle a néanmoins le mérite de pouvoir faire tomber plus d’un quant à la question de savoir lequel des systèmes d’exploitation actuels (Linux, Windows, etc.) est le plus populaire. Si l’information d’IDG s’avère exacte alors MINIX est de facto le système d’exploitation le plus populaire, référence faite à l’hégémonie d’Intel sur le marché des PC.

Dans des développements datant du 24 avril 2017, la firme de sécurité Positive Technologies décrit le moteur d’administration Intel comme un processeur capable d’accéder à toutes les régions de la mémoire vive (chose impossible au système d’exploitation de l’utilisateur). Ce détail est complété par celui d’IDG qui souligne que MINIX tourne sur le moteur d’administration Intel avec le niveau de privilège le plus élevé. D’après une publication de Google à ce sujet, ce niveau de privilège ouvre l’accès à un serveur Web (en plus d’autres fonctionnalités à problème) sur le moteur d’administration Intel.

Le moteur d’administration Intel et son système d’exploitation ne sont pas accessibles par le possesseur de l’ordinateur. À qui Intel a-t-il donc réservé l’exclusivité de la manipulation de ces fonctionnalités ? D’après une publication parue sur cette plateforme au mois d’août, aux agences gouvernementales américaines.

Google a annoncé son intention de désactiver le moteur d’administration Intel sur ses serveurs pour des raisons évidentes de sécurité. Le lecteur intéressé peut se pencher sur le billet de blog de la firme de sécurité Positive Technologies pour voir comment y arriver.

Sources

International Data Group

Positive Technologies

Votre avis

Que pensez-vous de tous ces développements ?

Voir aussi

Les processeurs Intel x86 souffrent d'un défaut qui permet d'installer des logiciels malveillants dans l'espace protégé des puces

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de MaximeCh
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 07/11/2017 à 17:37
Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
Dans mon boulot je fais pareil, tous ce qui est GPL c'est poubelle (ce qui ne veut pas dire que je/l'on pioche dans les projets open source comme des truands sans jamais y contribuer). Il des modifs que j'aime partagé (correction de bug, certaines améliorations en terme de perf ou de fonctionnalité...).
Tu devrais aller faire un tour du côté de la philosophie GNU de temps en temps, ça fait pas de mal.
Je fais pas dans l'adulation des barbus, mais il y a certaines valeurs fondamentales qui, je trouve, font bon de garder à l'esprit.
8  6 
Avatar de AndMax
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 06/11/2017 à 20:30
Les avertissements sur les failwares ou spywares de chez Intel n'avaient pas beaucoup été écoutés autrefois:
https://www.fsf.org/blogs/community/...ent-technology
7  0 
Avatar de RyzenOC
Inactif https://www.developpez.com
Le 07/11/2017 à 16:49
c'est pas "peut être" c'est évident que Oui Intel n'aurais pas utilisé mimix si il avait une License comme GPL.

Dans mon boulot je fais pareil, tous ce qui est GPL c'est poubelle (ce qui ne veut pas dire que je/l'on pioche dans les projets open source comme des truands sans jamais y contribuer). Il des modifs que j'aime partagé (correction de bug, certaines améliorations en terme de perf ou de fonctionnalité...).

Cela dit ma license préféré reste la licence MIT on l'on est obligé de mentionner le nom des auteurs, cela permet une honnêteté intellectuelle. Mais cette license n'est pas restrictive en dehors de cette "contrainte" (qui est plus du savoir vivre qu'une contrainte).
7  5 
Avatar de Qu3tzalify
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 06/11/2017 à 20:54
@mattdef : apparemment c'est plus ou moins pareil chez AMD avec leur PSP qui remplit le même rôle que le ME d'Intel...
5  0 
Avatar de Firwen
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 07/11/2017 à 21:06
c'est pas "peut être" c'est évident que Oui Intel n'aurais pas utilisé mimix si il avait une License comme GPL.
Intel utilise Linux et GCC tous les jours et ils sont tous les deux sous Licence GPL. De rien.

Dans mon boulot je fais pareil, tous ce qui est GPL c'est poubelle
Comme quoi, les radicaux / fondamentaux sont pas forcément ceux qu'on croit.

Cela dit ma license préféré reste la licence MIT on l'on est obligé de mentionner le nom des auteurs
C'est la BSDv1 ça, pas la MIT.
De rien, encore une fois.
5  7 
Avatar de mattdef
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 06/11/2017 à 19:24
J'ai bien fait de passer chez AMD, pour cette raison en plus de bien d'autres !
4  1 
Avatar de imikado
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 07/11/2017 à 22:39
Les licences opensource ont une réelle utilité
- elles protègent leur auteurs d'éventuelles attaques (décharge de responsabilité présente dans toutes)
- elles permettent de cadrer un remerciement par contribution (plus ou moins stricte)

Personnellement je ne suis pas pour les MIT / BSD, je trouve hypocrite d'avoir des "refermant de logiciels opensource"

Par exemple Apple qui inclut un net/freeBsd en son coeur
- profite gratuitement du développement opensource de beaucoup de contributeurs (ça c'est normal)
- ne partage pas les avancées/corrections de bugs (pas d'obligation)

C'est comme si votre voisin vous donne une recette de gâteau hérité de génération en génération: vous l'utilisez à plusieurs reprises, l'améliorer après usage mais n'informez pas celui-ci des modifications/corrections (proportions, temps de cuisson...) qui pourrait l'intéresser
4  0 
Avatar de RyzenOC
Inactif https://www.developpez.com
Le 07/11/2017 à 22:53
Citation Envoyé par imikado Voir le message
Les licences opensource ont une réelle utilité
- elles protègent leur auteurs d'éventuelles attaques (décharge de responsabilité présente dans toutes)
- elles permettent de cadrer un remerciement par contribution (plus ou moins stricte)

Personnellement je ne suis pas pour les MIT / BSD, je trouve hypocrite d'avoir des "refermant de logiciels opensource"

Par exemple Apple qui inclut un net/freeBsd en son coeur
- profite gratuitement du développement opensource de beaucoup de contributeurs (ça c'est normal)
- ne partage pas les avancées/corrections de bugs (pas d'obligation)

C'est comme si votre voisin vous donne une recette de gâteau hérité de génération en génération: vous l'utilisez à plusieurs reprises, l'améliorer après usage mais n'informez pas celui-ci des modifications/corrections (proportions, temps de cuisson...) qui pourrait l'intéresser
quand tu est salarié dans une entreprise tu ne peut pas donner le logiciel que tu développe pour ton entreprise a la communauté.
La gpl est communément appelé une licence contaminante.

imagine ta boite développe un énorme projet de 300000 lignes de code et tu souhaite y intégrer une nouvelle fonctionnalité mais pour cela au lieu de réinventer la roue tu souhaite utiliser une librairie sous licence gpl de 2000 lignes de code. Tu est donc obligé de partager les 300000 lignes de code du logiciel de ta boite juste pour utiliser la petite librairie.

C'est ce que je reproche à la licence GPL, d'ou le faite que j'évite cette licence comme la peste en entreprise.

intel utilise Linux et GCC tous les jours et ils sont tous les deux sous Licence GPL. De rien.
Oui et alors ? moi aussi j'ai déja utilisé des lib sous licence GPL dans certains de mes projets mais cela ne change pas le faite que dans la majorité des cas je l'évite comme je l'ai expliqué plu haut.

Comme quoi, les radicaux / fondamentaux sont pas forcément ceux qu'on croit.
A voir cette phrase on croirait une reproche ? oui je suis pas un extrémiste du libre et je suis fier de ne pas être un fanatique et d'avoir un esprit ouvert.

C'est la BSDv1 ça, pas la MIT.
De rien, encore une fois.
le MIT aussi mon amie.

J'y suis peut être aller un peu fort en disant GPL=Poubelle mais cette licence est très compliqué à utilisé en entreprise.

Par exemple Apple qui inclut un net/freeBsd en son coeur
- profite gratuitement du développement opensource de beaucoup de contributeurs (ça c'est normal)
- ne partage pas les avancées/corrections de bugs (pas d'obligation)
Oui mais au moins Apple utilise FreeBSD. Le but de faire de l'open source c'est aussi que son projet soit utilisé.
Si free BSD était sous GPL pas sur que se serait si utilisé de cela dans le monde pro. Imagine Sony devoir donner le code source de l'os de la playstation (ils utilise freeBSD aussi il me semble), ils n'ont aucun intérêt à le faire.
Si linux n'était pas sous GPL Apple l'aurait peut être utilisé !

https://www.gnu.org/licenses/gpl-faq...bilityToPublic
Si je distribue un programme régi par la GPL contre redevance, suis-je obligé de le mettre aussi à disposition du public gratuitement ? (#DoesTheGPLRequireAvailabilityToPublic)
Non. Cependant, si quelqu'un vous paie une redevance pour obtenir une copie, la GPL lui donne la liberté de la mettre à disposition du public, avec ou sans redevance. Par exemple, quelqu'un pourrait payer ce que vous demandez, puis mettre sa copie sur un site web destiné au grand public.
Expliquer moi comment vous compter vendre un logiciel avec une tels contrainte !
3  0 
Avatar de Firwen
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 07/11/2017 à 23:17
-1

https://fr.wikipedia.org/wiki/Licence_MIT
La licence donne à toute personne recevant le logiciel le droit illimité de l'utiliser, le copier, le modifier, le fusionner, le publier, le distribuer, le vendre et de changer sa licence. La seule obligation est de mettre le nom des auteurs avec la notice de copyright.

De rien.

Et le texte de la licence original en anglais dit exactement l'opposé. C'est bien de savoir utiliser Wikipédia, mais c'est mieux de vérifier sources. On enseigne souvent ça à l'école.

La seule obligation de la MIT est la distribution de la notice. Mais ça ça n'a rien d'exceptionnel, toute notice de Licence DOIT toujours être redistribuée pour être valide.

Rien à voir avec " mentionner le nom des auteurs " comme dit initialement qui, encore une fois, est la propriété de la BSDv1. Je cite

3. All advertising materials mentioning features or use of this software
must display the following acknowledgement:
This product includes software developed by the <organization>.


De rien.
3  4 
Avatar de MaximeCh
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 08/11/2017 à 10:40
Citation Envoyé par _skip Voir le message
De toutes façons faut pas se leurrer, ce qui intéresse la majorité des gens dans l'open source c'est surtout de se servir (gratuitement), pas de contribuer.
Non.
Ce qui intéresse la majorité des gens dans le logiciel libre, c'est la liberté d'apprendre sur le fonctionnement du logiciel, de pouvoir le maîtriser et l'auditer, de pouvoir hacker dans le sens premier du terme, de pas se trouver bloqué à win32 ou autre. Ensuite vient l'aspect gratuit, et encore ensuite la possibilité de contribuer.
Ce genre de discours qui font le lit du propriétaire en 2017... (soupirs)

Le sujet du topic c'est MINIX, Thanenbaum avait comme priorité la visée pédagogique de son système d'exploitation.
Et c'est exactement ça qui a attiré Intel pour le ME : ils avaient soit pas les compétences soit pas la détermination de développer un microkernel, ils en ont choisi un sur lequel ils avaient un contrôle complet.
3  1 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web