Google construit un nouveau cheval de Troie qui permettra à l'IA de s'installer durablement
Dans tous les aspects de votre vie

Le , par Christian Olivier, Chroniqueur Actualités
Au fil des années, l’entreprise technologique américaine Google a réussi à se construire une image solide auprès des consommateurs grâce aux nombreux services et produits qu’elle a développés. Même si la firme de Mountain View est plus connue pour ses solutions logicielles (son OS Android par exemple) et les outils en ligne qu’elle propose, la filiale d’Alphabet semble s’impliquer de plus en plus dans le hardware, notamment dans la fabrication de produits « Made by Google ».

Les responsables de Google estiment d’ailleurs qu’il est important de coupler de manière plus étroite le logiciel d’intelligence artificielle que l’entreprise développe avec une gamme toujours plus large d’appareils électroniques que les utilisateurs auront en permanence avec eux ou chez eux. C’est pour cette raison qu’elle souhaite accélérer ses projets de production de dispositifs « Made by Google ». Le partenariat récent signé entre Google et l’entreprise taïwanaise HTC (1,1 milliard USD déboursés pour acquérir une équipe d’ingénieurs de HTC et avoir accès à sa propriété intellectuelle) est une illustration parfaite de la nouvelle politique adoptée par la firme de Mountain View.

En s'attardant sur les différentes offres grand public proposées par Google, force est de constater que la firme de Mountain View n’arbore plus seulement la casquette de géant de la recherche sur Internet. Au contraire, Google donne plutôt l’impression d’être devenu un acteur important de l’univers Hardware qui s’implique dans la fabrication de toutes sortes de dispositifs capables d’exploiter les fonctionnalités offertes par l’intelligence artificielle. L’entreprise américaine dispose déjà d’un nombre non négligeable de produits manufacturés dans son catalogue (Pixel Buds, smartphones Pixel, Google Home, écouteurs sans fil, Daydream View, Chromecast Ultra, Google Wifi…) qui respectent cette condition et tout porte à croire qu’elle ne compte pas s’arrêter là.

Si Google consacre autant d’efforts au développement de sa division Hardware, c’est parce qu’elle a la ferme conviction que l’intelligence artificielle de manière générale et les assistants virtuels en particulier représentent une opportunité à ne surtout pas manquer. Google voit l’IA comme son prochain Android. Ses investissements dans le Hardware et les produits qui en découlent seraient comparables à un cheval de Troie pour l’IA. Ces dispositifs « Made by Google » permettraient à l’entreprise américaine d’installer durablement son assistant virtuel et les autres technologies liées à son IA au sein des foyers et dans la vie des consommateurs.

Tous les nouveaux produits de Google intègrent, d’une manière ou d’une autre, ses technologies d’IA ou son assistant virtuel. Son nouvel appareil photo baptisé Google Clips, par exemple, utilise l’IA pour surveiller ce qui se passe aux alentours afin de déterminer le meilleur moment pour effectuer des enregistrements vidéo. Même les nouveaux écouteurs sans fil de Google baptisés Pixel Buds peuvent exploiter les capacités de l’IA pour traduire des langues en temps réel.

Tout le monde s’accorde à dire que dans l’industrie technologique l’environnement logiciel qui accompagnera les nouveaux appareils informatiques tendance (lunettes de réalité augmentée, Smartwatches et autres) sera probablement plus important que les gadgets eux-mêmes. Et parmi les principaux acteurs technologiques impliqués dans cette industrie, Google semble être l’entreprise la mieux placée pour construire l’environnement logiciel et, pourquoi pas, matériel de ces appareils de nouvelle génération. En effet, elle possède déjà les meilleurs logiciels d’intelligence artificielle du monde. De plus, son assistant virtuel a l’avantage de pouvoir exploiter la richesse des informations que l’entreprise collecte sur ses utilisateurs via ses différents services, des données qu’il arrive à traiter mieux que ses concurrents (Siri, Alexa, et Cortana).

Le principal défi de Google est de faire en sorte que son assistant virtuel maison et ses technologies d’IA connexes soient intégrés au sein du plus grand nombre d’appareils possible et que, par la suite, ces derniers soient adoptés par le plus grand nombre de consommateurs. Le géant de la recherche en ligne utilise son matériel pour inciter les autres fabricants d’appareils à utiliser son IA. Maintenant que la société a ajouté l’IA à ses propres produits matériels, il ne lui reste plus qu'à persuader ses partenaires d’adopter sa technologie d'IA. Les chances de voir Google devenir un concurrent sérieux de Samsung, par exemple, en ce qui concerne la fabrication d’appareils électroniques sont peut-être faibles, mais Google semble être convaincu que le développement de sa division dédiée au Hardware sera en mesure de servir ses objectifs de croissance sur le long terme.

Source : Business Insider

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi

Google Assistant : quelles sont les nouveautés annoncées pour l'assistant numérique intelligent lors de la conférence Google I/O 2017 ?
AutoML : la machine d'intelligence artificielle de Google qui a appris à se répliquer serait meilleure que les ingénieurs pour créer d'autres IA


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Cpt Anderson Cpt Anderson - Membre averti https://www.developpez.com
le 23/10/2017 à 10:59
T'imagines si ça avait été une société Russe ou Chinoise, on aurait tous crié "à l'espionnage" ou "au scandale". La non, c'est normal, ce sont les gentils américains qui vont nous aider dans notre vie de tous les jours.
Pour le moment, l'IA est encore balbutiante mais quand elle sera au point et que vos objets seront systématiquement connectés, que vous le vouliez ou non, ça va être sympathique. Le merveilleux monde de demain.
Avatar de sbeex sbeex - Membre actif https://www.developpez.com
le 23/10/2017 à 13:05
Appelez la police !
Avatar de LapinGarou LapinGarou - Membre averti https://www.developpez.com
le 23/10/2017 à 17:03
Pas la peine, ils seront au courant que tu as besoin d'eux avant même que tu réalises qu'il fallait les appeler.
Avatar de Chauve souris Chauve souris - Membre émérite https://www.developpez.com
le 24/10/2017 à 14:12
Je me demande qui c'est que ça concerne ces absurdités connectées. Je viens de lire une brosse à dent connectée et même une poubelle de cuisine connectée. Pour pasticher Audiard "Les connectés ça ose tout c'est à ça qu'on les reconnait". On peut lancer la nouvelle insulte geek : Va te faire connecter.
Avatar de Christian Olivier Christian Olivier - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 25/10/2017 à 5:41
Citation Envoyé par Chauve souris Voir le message
Je me demande qui c'est que ça concerne ces absurdités connectées. Je viens de lire une brosse à dent connectée et même une poubelle de cuisine connectée. Pour pasticher Audiard "Les connectés ça ose tout c'est à ça qu'on les reconnait". On peut lancer la nouvelle insulte geek : Va te faire connecter.
Ou plutôt : est-ce que tu es débranché ? (comme nouvelle insulte geek)
Avatar de MikeRowSoft MikeRowSoft - Provisoirement toléré https://www.developpez.com
le 25/10/2017 à 18:10
Cela aurait pu accéléré la recherche de portion de code réutilisable dans une collection, optimiser la recherche via un moteur de recherche et enfin remplir correctement les divers champs d'un cv en ligne à partir d'une fichier, service que propose les divers sites spécialisés dans les offres d'emplois et la création de comptes utilisateurs candidats et recruteurs.

Deep Learning et Data Mining il disait...
Contacter le responsable de la rubrique Accueil