Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

OnePlus a promis de collecter moins de données de ses utilisateurs d'ici novembre 2017
Suite à la polémique suscitée la semaine dernière

Le , par Stéphane le calme

22PARTAGES

6  0 
La semaine dernière, un chercheur en sécurité répondant au nom de Chris Moore a mis en indiqué sur son site que l’interface intégrée aux smartphones de la marque, l’Oxygen OS, collectait plus d’informations confidentielles qu’il ne le devrait. Des données allant du numéro de série du téléphone à la liste des applications utilisées, en passant par l’heure à laquelle l’utilisateur a ouvert une application (ce qui inclut donc la liste des applications utilisées), l’heure à laquelle il déverrouille son téléphone, sans oublier le numéro IMEI.

Bien entendu, ces révélations ont suscité des inquiétudes auprès du public. La surcouche « OnePlus System Service » se charge de collecter ces données et de les transférer vers un serveur Amazon Web Services. S’il est vrai que la plupart des constructeurs de smartphones collectent des informations sur la façon dont leurs appareils sont utilisés, notamment pour une amélioration de l’expérience utilisateur, la quantité de données collectées par OnePlus est quant à elle très impressionnante.

Carl Pei, le cofondateur de OnePlus, a tenté de rassurer vendredi ses clients en expliquant que les données étaient transmises de façon sécurisée par « deux flux distincts, l’analyse des usages et les informations sur l’appareil ». Tout en soulignant que « la collecte de données est une pratique standard dans l’industrie », il assure que l’objectif de la collecte d’« analyse des usages » est de « mieux comprendre les comportements sur les téléphones en général et d’optimiser OxygenOS pour proposer une meilleure expérience utilisateur. » Les données permettant d’identifier le téléphone sont quant à elles utilisées « pour offrir un meilleur service après-vente », assure-t-il. Avant d’affirmer que ces informations n’ont jamais été partagées avec de tierces parties.

« Nous transmettons en sécurité deux flux d’informations (en protocole HTTPS) sur un serveur Amazon. Le premier est un flux d’informations que nous collectons pour pouvoir améliorer précisément notre logiciel, en fonction des comportements d’utilisateurs. Vous pouvez désactiver ce premier flux dans “Paramètres -> Avancés -> Rejoignez le programme d’expérience utilisateur”. Le second flux concerne des informations sur le téléphone, que nous collectons pour améliorer le service client », a-t-il indiqué.

Suite à l’indignation de nombreux consommateurs, la firme s’engage toutefois à modifier sa manière de procéder de façon à laisser l’utilisateur maître de ses données. Dans cette optique, lors du premier démarrage des smartphones OnePlus, un menu laissera l’usager choisir s’il souhaite ou non rejoindre ce programme de collecte de données. Ce changement permettra à OnePlus de se conformer aux lois de nombreux pays, dont la France.

En outre, dans un souci de transparence, la firme chinoise va modifier ses conditions d’utilisation pour mieux préciser la nature des données collectées. Enfin, OnePlus va définitivement cesser d’enregistrer les numéros de téléphone, les noms de connexion Wifi et les adresses MAC. Des modifications qui seront apportées d’ici la fin du mois d’octobre 2017. Une prochaine mise à jour d'OxygenOS prendra donc en compte ces modifications.

Source : Le Monde

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !