Microsoft parle des évolutions du sous-système Linux WSL
Qui vont accompagner la MàJ Creators Fall Update attendue le 17 octobre

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Microsoft a annoncé que le sous-système Linux de Windows 10 (WSL) ne sera bientôt plus considéré comme une fonctionnalité bêta et sera entièrement pris en charge au sein de son système d’exploitation Windows 10. Cette mesure devrait être introduite et généralisée par le biais de la mise à jour de Windows 10 baptisée Fall Creators Update qui doit arriver demain le 17 octobre.

« Cela signifie que si vous rencontrez des problèmes inattendus ou des problèmes avec WSL, vous pouvez contacter le support technique Microsoft pour enregistrer un ticket de support qui sera géré via les canaux normaux. Alternativement, l'équipe d'ingénierie et la communauté continuent à fournir un support via le dépôt GitHub réservé aux problèmes rencontrés avec WSL et le Feedback Hub de WSL », a expliqué Microsoft.

Installer des distributions Linux depuis le Windows Store

Dans Windows 10 Anniversary et Creators Update, une image Ubuntu a été téléchargée et installée lors de la première exécution de « Bash on Ubuntu on Windows » (bash.exe).

Dans la mise à jour Fall Creators Update, Microsoft va autoriser l’installation d’une ou plusieurs distributions Linux sur le Windows Store. Actuellement, vous pouvez installer Ubuntu, openSUSE et SUSE Linux Enterprise Server (SLES). Fedora et autres distributions arriveront dans le Store dans les prochains mois.

Tout d'abord, vous devez activer la fonction Windows Subsystem for Linux dans la boîte de dialogue « Turn Windows Features on or off ». Un redémarrage est requis, opération sans laquelle WSL ne fonctionnera pas.


Après avoir redémarré, recherchez « Linux » dans le Store, choisissez votre distribution préférée et installez-la. Microsoft rappelle qu’il vous est possible d’en installer plusieurs.

« Chaque distribution fonctionne indépendamment l'une de l'autre, mais peut accéder au système de fichiers hôte Windows, à la pile réseau, etc. Il est également important de se rappeler que WSL n'utilise pas la technologie VM et consomme seulement la mémoire nécessaire pour charger et exécuter les binaires Linux que vous choisissez de lancer !

« Cette capacité à exécuter différentes distributions Linux vous permet d'utiliser les mêmes outils, le même gestionnaire de paquets/écosystème et l'environnement dans lequel votre code de production sera exécuté. Cela vous permet de réduire le temps perdu à trouver des erreurs quand vient le temps de déployer le code.

« Cela vous permet par exemple d'utiliser Edge/Chrome/Firefox sous Windows, pour afficher un site hébergé sur Apache sur Ubuntu, qui parle à un service REST exécuté sur openSUSE... sans avoir à percer des trous dans le pare-feu lors de tests locaux, car tous ces processus s'exécutent au-dessus du pare-feu, côte à côte ! »

Parmi les autres évolutions de WSL que Microsoft cite, figurent entre autres :
  • le mode développeur n’est plus requis pour WSL ;
  • WSL supporte désormais les communications série USB ;
  • WSL prend en charge le montage des périphériques de stockage USB et des partages réseau.

Avec cette évolution, le nom « Bash » sur Windows a été déprécié.

« À l'origine, le nom "Windows Subsystem for Linux" faisait généralement référence à l'infrastructure du noyau Windows qui exécute les binaires Linux. Nous voulions expliquer ce que cela signifiait ainsi que décrire l'expérience de l'utilisateur final. Nous nous sommes référés à la fonctionnalité de l'utilisateur final comme “Bash sur Ubuntu sous Windows”, ou plus simplement “Bash sous Windows”.

« Bien que ce schéma de nommage nous ait aidés à transmettre au moins l'essence de ce que WSL offre en tant que fonctionnalité, “Bash sur Windows” ne décrit pas vraiment ce que WSL est et fait, et n'a pas de sens maintenant que plus de distributions arrivent à bord .

« Donc, pour aller de l'avant, nous n'utiliserons plus le nom de la fonctionnalité "Bash sur [Ubuntu on] Windows !

« Au lieu de cela, nous utiliserons le “sous-système Windows pour Linux” (WSL) pour faire référence au côté Microsoft de la pile technologique, y compris le noyau et les outils Windows qui permettent aux binaires Linux de s'exécuter sous Windows. Les distributions seront simplement connues par leurs propres noms – Ubuntu, openSUSE, SUSE Linux Enterprise Server, etc.

« Ainsi, à l'avenir, les conversations se dérouleront comme suit: “Linux fonctionne très bien sous Windows/WSL” ou “je lance Ubuntu sur WSL” ou “avez-vous essayé openSUSE sur WSL”. Nous pensons que vous serez d'accord que c'est plus simple, plus propre, et nécessite DE LOIN moins de mots et de dactylographie. »

Source : Microsoft


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de MikeRowSoft MikeRowSoft - I.A. en bêta-test https://www.developpez.com
le 16/10/2017 à 11:18
J'ai deux questions, dont une pas sérieuse :

  • Quelle système/logiciel/service/daemon peut-être le gestionnaire d'utilisateurs ou d’authentifications ou de sessions ?
    • Distant ?
    • En local ?
    • Virtualisé ?

  • Il est possible d'installer Steam for Linux et de rendre tous les jeux Windows Compatible Steam for Linux ?



Étrangement, sans SAMBA les réseaux Linux/UNIX et Microsoft semble être isolé l'un de l'autre même en exploitant la virtualisation.
Avatar de Michael Guilloux Michael Guilloux - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 17/05/2018 à 23:53
Build 2018 : retour sur les annonces sur le sous-système Windows pour Linux (WSL)
lors de la conférence de Microsoft dédiée aux développeurs

Du 7 au 9 mai derniers s'est tenue l'édition 2018 de la célèbre de conférence Build de Microsoft dédiée aux développeurs. Comme chaque année, ce fut l'occasion pour le géant américain du logiciel d'annoncer de nombreuses nouveautés relatives à ses différentes technologies et plateformes. Le sous-système Windows pour Linux (WSL) - l'effort de Microsoft pour permettre aux linuxiens de travailler avec leurs distributions préférées depuis Windows 10 - n'a pas non plus été oublié.

Au nombre des annonces le concernant, on peut souligner qu'Ubuntu 18.04 LTS est maintenant disponible sur Microsoft Store. Rappelons en effet que WSL permet d'installer des distributions Linux depuis la boutique d'applications de Microsoft. Ubuntu 16.04 LTS était déjà supporté en plus d'autres distributions Linux comme Fedora, SUSE (openSUSE et SUSE Linux Enterprise Server, en abrégé SLES), Kali Linux et Debian. Il y a donc maintenant deux versions d'Ubuntu.

Il faut également noter qu'il est possible d'exécuter Ubuntu 18.04 sur WSL sur les appareils ARM. Lorsque vous choisissez Ubuntu 18.04 sur le Windows Store, Microsoft est capable de détecter si vous utilisez un appareil ARM et, dans cas, vous fournit automatiquement la version ARM de l'application.

Nous avons aussi rapporté que le Bloc-notes de Windows prend enfin en charge les caractères de fin de ligne Linux. Eh bien, c'est aussi pour le bonheur de ceux qui utilisent Linux sur WSL.

Une autre annonce WSL de la conférence Build 2018 est qu'il sera bientôt possible de lancer un Shell Linux depuis l'explorateur de fichiers de Windows 10, l'une des fonctionnalités les plus demandées par les utilisateurs de WSL. « Nous sommes ravis d'annoncer que dans une future build Windows Insiders, vous pourrez lancer un Shell Linux à partir de l'explorateur de fichiers », explique Microsoft dans un billet de blog. « Nous avons ajouté une entrée de menu contextuel "Open Linux Shell here" au Shell, similaire à la façon dont vous pouvez lancer une fenêtre PowerShell à partir d'un dossier spécifique. »

Vous pouvez lancer un Shell Linux depuis l'explorateur de fichiers en sélectionnant d'abord un dossier, puis en appuyant sur la touche Maj + Clic droit pour afficher le menu :


Sélectionnez ensuite l'option "Open Linux Shell here" pour lancer votre distribution WSL par défaut directement dans le dossier :


Microsoft permet en outre d'installer les distributions WSL à partir de la ligne de commande. Si WSL est activé, vous pourrez déjà installer Ubuntu (16.04), SLES et openSUSE depuis la ligne de commande. Microsoft travaille aussi sur la prise en charge de cette fonctionnalité de Debian, Kali et Ubuntu 18.04.

Notons enfin que lors de la deuxième journée de la Build, Microsoft a également annoncé un projet open source en partenariat avec Chocolately et Boxstarter pour permettre aux développeurs de configurer leur boîte de développement en un seul clic. L'objectif du projet est de fournir des exemples de scripts pour les scénarios de développement communs. Les développeurs pourront prendre ces scripts et les modifier pour répondre à leurs besoins particuliers.

Source : Blog Microsoft

Et vous ?

Utilisez-vous WSL ? Avec quelles distributions Linux et à quelles fins ?
Que pensez-vous des nouveautés de Microsoft pour WSL lors de la conférence Build ?
Lesquelles estimez-vous plus utiles ?

Voir aussi :

Le Bloc-notes de Windows prend enfin en charge les caractères de fin de ligne Unix/Linux et Mac, plus de 30 ans après la sortie de l'éditeur de texte
Microsoft parle des évolutions du sous-système Linux WSL qui vont accompagner la MàJ Creators Fall Update attendue le 17 octobre
Windows 10 : deux environnements Linux SUSE s'invitent sur le Windows Store, et sont disponibles pour les Windows Insiders
Build 2017 : après Ubuntu, Fedora et SUSE annoncés sur Windows 10, les distributions Linux seront également disponibles sur Windows Store
Avatar de captaindidou captaindidou - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 18/05/2018 à 5:44
... C'est un gros mot ? D'accord, on peut faire avec le serveur X de cygwin

Par contre, pour Open GL... Il n'y a aucun supplétif autre que logiciel.

Donc, ces annonces, ce sont des non événements pour moi.
Avatar de sergio_is_back sergio_is_back - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 18/05/2018 à 8:59
Personnellement je n'ai pas encore vu pour ma part aucun projet qui nécessiterai d'utiliser WSL sur Windows, la plupart de mes projets Linux tournent sur des serveurs Linux natifs, mais peu être dans l'avenir...
Avatar de fab256 fab256 - Membre averti https://www.developpez.com
le 18/05/2018 à 9:28
Il manque juste que windows devient lui-meme une distribution linux et eliminer completement le powershell.
Avatar de Jon Shannow Jon Shannow - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 18/05/2018 à 10:20
Pourquoi Microsoft perd du temps à vouloir implémenter Linux sur son OS ? Ça sert à quoi ? Autant, on pourrait comprendre l'inverse, car la plupart des applis métier fonctionnent sous Windows, et donc si Linux veut un jour être un OS utilisable autrement que pour des serveurs, de l'embarquer ou des geeks, il lui faut faire tourner des applis Windows, autant pour Windows, je ne vois pas l'intérêt.
Avatar de MikeRowSoft MikeRowSoft - I.A. en bêta-test https://www.developpez.com
le 18/05/2018 à 10:56
C'est certain que si c'est pour utiliser un navigateur Web en mode texte, c'est certain qu'il y aura quelques complications.

L'avoir fait avec Linux est bien je trouve. Lancer un serveur (ex: SGBD Oracle) ou tester une application console est plutôt sympa. Les autres " ajouts " viendront en temps voulu.

Cela donne de l'expérience pour quand il s'agira d'exécuter une application en mode vigilance. Il y a le mode normal, le mode administrateur, mais pas le mode "pas certain" actuellement...

Quand il sera question de gestion des droits d'auteurs sur les fichiers, Microsoft sera déjà prêt avec Linux.

Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
Build 2018 : retour sur les annonces sur le sous-système Windows pour Linux (WSL)
lors de la conférence de Microsoft dédiée aux développeurs
Au jeux d'échecs, cela s'appelle roque. A moins qu'une pièce vient de ce faire prendre.
Avatar de intelligide intelligide - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 18/05/2018 à 11:13
Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
Pourquoi Microsoft perd du temps à vouloir implémenter Linux sur son OS ? Ça sert à quoi ? Autant, on pourrait comprendre l'inverse, car la plupart des applis métier fonctionnent sous Windows, et donc si Linux veut un jour être un OS utilisable autrement que pour des serveurs, de l'embarquer ou des geeks, il lui faut faire tourner des applis Windows, autant pour Windows, je ne vois pas l'intérêt.
Ben, y a plusieurs problèmes.

1) C'est à Windows de s'adapter. C'est le système d'exploitation le plus utilisé au monde et il ne respecte pas la norme POSIX.

2) Faire tourner un programme Windows sur Linux, c'est facile à dire, impossible à faire. On voit bien qu'il est très facile de faire tourner un programme Linux via le WSL alors que Wine ne fait tourner qu'une très petite partie des programmes Windows sur Linux.

3) Linux n'est pas tourné que pour les geeks et très utilisé en entreprise (surtout dans le domaine du web).
Avatar de Jon Shannow Jon Shannow - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 18/05/2018 à 11:53
Citation Envoyé par intelligide Voir le message
1) C'est à Windows de s'adapter. C'est le système d'exploitation le plus utilisé au monde et il ne respecte pas la norme POSIX.
POSIX est une famille de normes techniques définie depuis 1988 par l'Institute of Electrical and Electronics Engineers (IEEE), et formellement désignée par IEEE 1003. Ces normes ont émergé d'un projet de standardisation des interfaces de programmation des logiciels destinés à fonctionner sur les variantes du système d'exploitation UNIX.
En quoi Windows devrait respecter cette norme ?
Citation Envoyé par intelligide Voir le message
2) Faire tourner un programme Windows sur Linux, c'est facile à dire, impossible à faire. On voit bien qu'il est très facile de faire tourner un programme Linux via le WSL alors que Wine ne fait tourner qu'une très petite partie des programmes Windows sur Linux.
Et pourquoi alors, devrait-on pouvoir faire tourner un programme Linux sous Windows ?
Si WINE n'est pas adapté, il faut que les Linuxiens fassent autre chose. Après tout, je ne vois pas pourquoi l'OS le plus utilisé au monde devrait faire des efforts pour s'adapter à un OS peu utilisé et arrivé bien après.
Citation Envoyé par intelligide Voir le message
3) Linux n'est pas tourné que pour les geeks et très utilisé en entreprise (surtout dans le domaine du web).
C'est ce que j'ai dit. C'est un bon OS pour les serveurs (quoi qu'aujourd'hui Windows Server 2012 lui est largement supérieur dans un environnement de stations Windows), et dans l'embarqué. Mais pour un PC de bureau, désolé, mais Windows est plus "user friendly", comme on dit.
Avatar de chrtophe chrtophe - Responsable Systèmes https://www.developpez.com
le 18/05/2018 à 12:36
Il manque juste que windows devient lui-meme une distribution linux et eliminer completement le powershell.
Pourquoi éliminer PowerShell ? Je ne le maitrise pas mais il allie une utilisation de type batch a de la programmation objet de type perl, python, enfin plutôt vbs.

Ce n'est pas un mauvais produit en soit. Il serait plus logique dans le monde Windows de garder PowerShell et de ne pas utiliser Bash.

Mais si Bash est utile dans Windows pour l'interopérabilité, pourquoi s'en priver, pour moi ce n'est pas une hérésie. Ce n'est à mon avis indispensable que dans des cas bien précis, mais je ne suis pas développeur.

Si je devais développer quelque chose multiplateforme, j'utiliserais quelque chose comme Qt qui fonctionnera dans les deux mondes plutôt que d'installer des outils venant du monde Unix dans Windows.

Linux possède des outils super puissants comme sed, grep, etc. absents de Windows . Ces outils puissants sont aussi complexes, et c'est quand même un plus de pouvoir utiliser cette expérience sous Windows.

En serveur d'applications (en des technos web), Windows Server est plus pertinent que Linux. Mais c'est plus un problème d'applicatif disponible que d'OS.

Et avoir enfin ssh sous Windows (en natif), c'est quand même cool, bien que l'on pouvait faire du ssh en ajoutant des logiciels comme openssh utilisé également sous Linux.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil