Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Discrimination sexuelle dans l'industrie technologique aux USA: les femmes sont plus touchées que les hommes
Selon un sondage du Pew Research Center

Le , par Victor Vincent

120PARTAGES

9  1 
Pensez-vous que les discriminations sexuelles constituent un problème dans l'industrie technologique
Selon un sondage mené durant les mois de juillet et d'aout derniers aux États-Unis par l’institut Pew Research Center, les discriminations liées au sexe touchent les femmes plus que les hommes. L’enquête est intervenue dans le cadre d’un débat public sur la sous-représentation et le traitement des femmes ainsi que des minorités raciales et ethniques dans l’industrie. Le rapport de l’étude publié sur le site de l’organisation révèle que certains cas de discrimination sexuelle très largement médiatisés dans l’industrie technologique ont favorisé un environnement de travail hostile. Cependant, les entreprises de technologie pour leur part essayent de mener des actions pour prouver leur engagement à accroître la diversité de la main-d’œuvre et donc à réduire ces discriminations.

Les résultats du sondage révèlent qu’environ trois quarts des Américains (73 %) déclarent que la discrimination à l’égard des femmes est un problème dans l’industrie de la technologie. Pour 37 % d’entre eux, il s’agit d’un problème majeur alors que le reste des sondés considèrent le phénomène comme étant un problème mineur. Un chiffre que les auteurs de l’étude ont tenu à mettre aussi en évidence est le fait que 43 % des personnes interrogées considérant le phénomène comme un problème majeur sont des femmes contre seulement 29 % d’hommes. Ils sont environ un tiers des hommes (32 %) à estimer que la discrimination contre les femmes n’est pas un problème, contre 17 % de femmes.

Le secteur particulier de l’informatique semble être le plus gangrené par ce fléau en entreprise. En effet, c’est dans ce secteur que les femmes sont les plus nombreuses à considérer la discrimination sexuelle au travail comme un problème majeur dans l’industrie technologique (43 % à 31 %). Ils sont 32 % d’hommes travaillant dans ce secteur et 15 % de femmes à considérer que la discrimination entre les sexes n’est pas un problème dans l’industrie. Les emplois informatiques qui ont été étudiés dans le cadre du sondage concernent le développement de logiciels et les sciences de traitement de données aussi bien dans l’industrie technologique que dans d’autres industries, souligne le rapport.

Il faut noter également que le phénomène n’est pas nouveau, car d’autres enquêtes d’opinion menées dans le passé ont pointé du doigt des disparités entre les genres dans la société dans son ensemble. En effet, dans un sondage de 2014, elles sont 65 % de femmes à se considérer comme victime de discrimination sexuelle, une opinion qui est partagée par 48 % des hommes.

La plupart des Américains ne considèrent pas la discrimination fondée sur le sexe comme plus répandue dans l’industrie de la technologie que dans d’autres secteurs. Plus de la moitié des sondés (57 %) déclarent qu’il y a à peu près la même discrimination à l’égard des femmes que ce soit dans le secteur technologique ou dans un autre type d’industrie. Les jeunes adultes (âgés de 18 à 49 ans) (31 %) sont plus enclins que ceux de 50 ans et plus (22 %) à considérer la discrimination fondée sur le sexe comme particulièrement répandue dans l’industrie de la technologie.

Le sondage portait également sur la discrimination à l’égard de deux autres groupes sous-représentés dans l’industrie technologique à savoir les Noirs et les Hispaniques. Bien que certains ont également soulevé des préoccupations sur la façon dont les Asiatiques sont traités dans ce secteur, les questions du sondage ont été limitées à ces deux groupes. Une majorité de Noirs (64 %) considèrent que la discrimination contre les Noirs et les Hispaniques est un problème réel dans l’industrie technologique contre 32 % seulement des Hispaniques et 21 % de Blancs. Dans le même temps, 37 % des Blancs disent qu’une telle discrimination ne constitue pas un problème, contre 11 % des Noirs et 12 % des Hispaniques.

Source : Pew Research

Et vous ?

Pensez-vous que les femmes soient plus touchées par les discriminations sexuelles que les hommes dans l’industrie technologique ?

Qu’en est-il en France et en Europe ?

Voir aussi

Facebook : la proportion des codes écrits par les femmes et rejetés est supérieure à celle des hommes, serait-ce un problème de partialité entre les genres ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 13/10/2017 à 11:18
Un sondage d'opinion ne peut, et ne pourra jamais montrer autre chose que l'opinion de personnes.

Ce sondage, tel que présenté dans cet actualité, ne peut donc en aucun cas montrer ou déclarer que "les femmes sont plus touchées que les hommes" en ce qui concerne la "discrimination sexuelle dans l'industrie technologie". En revanche, il montre que des personnes pensent (et même plutôt prétendent penser) que "les femmes sont plus touchées que les hommes" en ce qui concerne la "discrimination sexuelle dans l'industrie technologie".

De même qu'un sondage ne pourra jamais déterminer si la Terre est plate ou ronde, mais peut déterminer si les personnes pensent que la Terre est plate ou ronde. Que les gens pensent qu'elle soit ronde ou plate, ne prouve rien quant au fait qu'elle soit ronde ou plate. Et qu'une majorité pense que la Terre est plate, ne changera rien au fait que la Terre est plutôt de forme ronde.

Un peu de rigueur que diable.
8  0 
Avatar de Pyramidev
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 18/10/2017 à 1:14
Je viens de lire le fil et je trouve dommage de voir tant de méconnaissance de la démarche scientifique.
Oui, les discriminations, ça se mesure.

Allez, une étude :

Pascale Petit, Emmanuel Duguet, Yannick L’Horty, Loïc Du Parquet, Florent Sari. DISCRIMINATIONS A L’EMBAUCHE DES JEUNES FRANCILIENS ET INTERSECTIONALITE DU SEXE ET DE L’ORIGINE: LES RESULTATS D’UN TESTING. 2011.

Citation Envoyé par Résumé
Cette étude évalue la discrimination à l'embauche à l'encontre des jeunes en Ile-de-France à travers deux dimensions : l'effet du sexe et l'effet de l'origine (française, maghrébine, africaine subsaharienne et asiatique). Elle est réalisée sur données expérimentales de testing selon un protocole permettant d'examiner les effets croisés de ces deux dimensions, que l'on dénomme discrimination conditionnelle. On s'intéresse aux discriminations pour une profession qualifiée et en tension, les informaticiens de niveau BAC+5, pour laquelle les discriminations devraient a priori être très réduites. Pour cette profession, nous avons construit 8 profils fictifs de candidats à l'emploi similaires en tout point à l'exception de la caractéristique testée. Entre début février et début avril 2009, nous avons envoyé 2424 candidatures en réponse à 303 offres d'emploi. L'étude consiste en une exploitation statistique et économétrique des résultats de ces envois. Nous trouvons de fortes discriminations à l'embauche à la fois selon le sexe et selon l'origine. Quel que soit leur origine, les femmes ont une probabilité plus faible d'accéder à un entretien d'embauche. Quel que soit leur sexe, les français d'origine étrangère ont une probabilité plus faible d'accéder à un entretien d'embauche. Cela est vrai pour tous les profils à une exception près : les femmes d'origine asiatique. Ces dernières ont une probabilité plus forte que les autres femmes d'être invitée à un entretien d'embauche et elles ont également une probabilité plus forte que les hommes d'origine asiatique d'accéder à l'emploi. Nous proposons une interprétation qui repose sur des stéréotypes professionnels.
Lien : https://halshs.archives-ouvertes.fr/...alshs-00744923
Contenu de l'article (31 pages) : https://halshs.archives-ouvertes.fr/...44923/document

Attention, il y a une erreur dans le résumé : Dans les résultats de l'étude, bien que le CV de la femme avec un nom vietnamien a de meilleurs résultats que ceux de la femme avec un nom marocaine, de la femme avec un nom sénégalais et de l'homme avec un nom vietnamien, ses résultats ne sont pas meilleurs que celui du CV de la femme avec un nom français.

Extraits :
8 CV de jeunes développeurs informatique BAC+5 parfaitement similaires ont été construits. Ils se distinguent uniquement par le sexe du candidat et son origine affichée. Nous avons choisi d’examiner quatre origines : une origine française, une origine maghrébine, une origine africaine subsaharienne et une origine asiatique.
Les 8 candidats fictifs font explicitement état de leur nationalité française sur leur CV ; leur prénom et leur nom signalent leur sexe et leur origine.
Les 8 candidats affichent leur âge (25 ans) et leur situation familiale (célibataire sans enfant) sur leur CV.
Les candidatures qui ont reçu le plus de réponses favorables sont celles du candidat d'origine française (27,7%), suivies de celles de la candidate d’origine française (22,6%), du candidat d'origine marocaine (21%) et de la candidate d’origine vietnamienne (20%).
Les candidatures qui ont reçu le moins d'invitations aux entretiens d'embauche sont celles de la candidate d'origine sénégalaise (8,4%) et celles de la candidate d'origine marocaine (10,3%). Les candidats d’origine vietnamienne et sénégalaise ont quant à eux un taux de réussite intermédiaire, respectivement 12,3% et 13,9%.
7  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 18/10/2017 à 12:39
Citation Envoyé par Neckara Voir le message

Peux-tu nous citer le passage où on te dit qu'il "n'y [a] rien de sérieux là-dedans" ?
En tout cas, s'il y a bien quelque chose qui n'est pas sérieux, c'est cette conversation...
Si au moindre moment où on expose notre avis, il faut l'accompagner de chiffres et de faits scientifiques, la discussion se terminera très vite...

Nous avons tous un vécu qui nous permet d'avoir un avis sur tel ou tel chose. C'est un avis que nous avons forgé par des expériences, des discussions avec d'autres personnes, des informations trouvées dans les médias (ou internet)... Ces expériences suffisent largement pour débattre d'un sujet, les preuves scientifiques sont là pour appuyer ces expériences (attention, je parle pour le sujet traité ici) et ne sont donc pas une obligation. Si on en a, tant mieux, si on en a pas, tant pis.
7  0 
Avatar de BenoitM
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 19/10/2017 à 13:23
Et bien vous devez vous ennuyez au boulot
7  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 17/10/2017 à 15:53
Citation Envoyé par Neckara Voir le message

Donc c'est de la croyance, rien de plus.
"Pensez-vous que les femmes soient plus touchées par les discriminations sexuelles que les hommes dans l’industrie technologique ?"

C'est l'une des questions de ce sujet, et cette question révèle de la "croyance" et de notre expérience personnelle.
La science aurait été absolument nécessaire si la question avait été posée de cette manière :

"Est-ce que les femmes sont plus touchées par les discriminations sexuelles que les hommes dans l’industrie technologique ?"
6  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 19/10/2017 à 10:30
Citation Envoyé par Neckara Voir le message

Ce sujet est là pour réagir à l'actualité, qui est ici ce sondage...
Vous venez pour parler à la limite du HS, et vous vous plaignez qu'on parle du sujet... vous êtes sérieux ?

D'autant plus que pour parler d'un problème de fond, encore faut-il le caractériser...
Ce sujet est là pour réagir à l'actualité, qui est ici la discrimination sexuelle dans l'industrie technologique, le sondage permet d'accompagner le sujet traité et de partir sur une base pour débattre (base qui n'est pas très intéressante en effet).

Donc non, le sujet n'es pas le sondage, si tel était le cas, la question posée aurait été la suivante :
"Pensez-vous que ce sondage est correcte ?".

Donc non, nous ne parlons pas à la limite du HS en donnant notre avis sur la discrimination sexuelle dans l'industrie technologique, par contre débattre essentiellement sur la qualité du sondage qui accompagne le sujet est à la limite du HS.

Citation Envoyé par Neckara Voir le message

Il n'y a qu'un aveugle pour penser que les femmes sont discriminées en France. J'arrive même pas à croire que certaines personnes le pensent encore de nos jours.
Non, mais génial le privilège des hommes avec le taux de morts au travail, de suicide et d'heures sup' le plus élevé. C'est vrai que ces féministes à deux balles demandent activement la parité dans les métiers de merde, comme éboueur.
À ce niveau là, je préfère encore être "discriminé", ça vaut mieux .

C'est comme la différence de salaire, et la connerie de 77%, à travail réellement égal, la femme gagne plus ! Mais ça vos amies féministes ne vous le dis pas, hein ?
Pour la discrimination du sexe... en Australie, ils ont obligés l'utilisation du CV anonyme justement pour lutter contre le sexisme, résultat les femmes étaient encore moins recrutées... oups...
Dans les pays Nordiques où l'égalité des sexes est plus avancée, on voit des disparités encore plus importante... ça colle bien à votre narratif, n'est-ce pas ?

Et tout ça pour quoi ? Pour demander une parité dans les fonctions de cadres, pour que des femmes puissent se hisser au plus haut sans rien foutre, pendant que leur collègues masculins triment pour arriver jusque là. Quelle oppression, quelle méchante société patriarcale !
Déjà qu'elles tiennent les cordons de la bourse, lors des divorses, obtiennent la garde des enfants, et souvent les pensions alimentaires, faut arrêter de se leurrer, les hommes sont les esclaves du XXIè siècle. Les femmes sont bien malines de nous manipuler de la sorte en ayant l'audace de dire que ce sont elles qui sont oppressées. Faut vraiment être naïf et aveugle pour ne pas s'en apercevoir .

Aller, bon courage pour réfuter cela, surtout en abandonnant la démarche scientifique .
Cette caricature que tu fais de nous est vexante, voir insultante. Dans le cas où ce n'est pas une caricature de notre "manière de débattre", il faudra que tu m'expliques l'intérêt de ce que tu viens de dire, mis à part celui de te ridiculiser.

Il serait peut-être temps que tu te remettes en question et que tu comprennes que nous ne sommes pas tous des chercheurs utilisant une démarche scientifique régulièrement (puisque ce n'est pas forcément notre travail), ce qui nous empêchent pas de pouvoir débattre avec les autres sur un sujet quelconque, par exemple, toute les bêtises que tu as dis au dessus sont facilement réfutables par quelque chose de fantastique et qui n'a rien de scientifique : le sens commun !
7  1 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 16/10/2017 à 15:16
Chapeau les mecs. Comment enterre un sujet qui fâche en deux coups de cuiller à pot.....

Bon, celà dit, le sondage est pourri, hein, est-ce que c'est un peu grave, très grave, c'est juste une question de ressenti. Mais le problème de fond est bien réel, et vous vous planquez tous derrières des arguties techniques(valables ou pas, rien à foutre) pour ne pas à avoir à l'affronter de front.

Alors je me lance. Quand ma collègue du bureau parisien s'est plainte de harcèlement sexuel répétés, on lui a demandé de la fermer. Puis, quand il a fallu virer l'auteur de ses comportements, on est aller lui rappeler qu'elle s'était plainte quelques mois plus tôt, et que soudain un rapport circonstancié serait le bienvenu. Et ça, c'est standard dans notre industrie. A noter que c'est pire, semble-t-il, dans l'industrie du spectacle, puisqu'au moins elle a pu dire non sans se faire virer. Mais la barre est bien basse.
6  1 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 16/10/2017 à 15:43
Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
Chapeau les mecs. Comment enterre un sujet qui fâche en deux coups de cuiller à pot.....
Il n'y a pas de sujet fâcheux, ce n'est pas de la discrimination, c'est juste qu'elles n'ont pas les bons gênes...

(Je précise pour la team 1er degré, que ce commentaire ne reflète pas ma pensée, et qu'il fait référence à des propos tenus par d'autres membres, dans un fil de la section politique. Bref, c'est de l'ironie).
5  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 17/10/2017 à 14:54
Citation Envoyé par Neckara Voir le message
Justement, c'est l'un des points les plus forts de la Science, elle est auto-correctrice !

Sachant qu'une étude seule ne suffit pas, d'où l'importance des reproductions, et des méta-études.
Donc en gros tant qu'on n'aura pas des études précises et certaines sur ce sujet, en débattre ne mènera à rien ?
5  0 
Avatar de Conan Lord
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 19/10/2017 à 13:36
Citation Envoyé par Neckara Voir le message
À chacun son métier, domaine, et spécialisation. Je ne peux pas faire le travail de l'ensemble de la recherche à moi seul.

Je travaille déjà sur un sujet bien précis, c'est ma contribution à la recherche.
Citation Envoyé par BenoitM Voir le message
Et bien vous devez vous ennuyez au boulot
Il doit bosser sur l'impact des trolls sur les forums.
6  1