Discrimination sexuelle dans l'industrie technologique aux USA: les femmes sont plus touchées que les hommes
Selon un sondage du Pew Research Center

Le , par Victor Vincent, Chroniqueur Actualités
Pensez-vous que les discriminations sexuelles constituent un problème dans l'industrie technologique
Selon un sondage mené durant les mois de juillet et d'aout derniers aux États-Unis par l’institut Pew Research Center, les discriminations liées au sexe touchent les femmes plus que les hommes. L’enquête est intervenue dans le cadre d’un débat public sur la sous-représentation et le traitement des femmes ainsi que des minorités raciales et ethniques dans l’industrie. Le rapport de l’étude publié sur le site de l’organisation révèle que certains cas de discrimination sexuelle très largement médiatisés dans l’industrie technologique ont favorisé un environnement de travail hostile. Cependant, les entreprises de technologie pour leur part essayent de mener des actions pour prouver leur engagement à accroître la diversité de la main-d’œuvre et donc à réduire ces discriminations.

Les résultats du sondage révèlent qu’environ trois quarts des Américains (73 %) déclarent que la discrimination à l’égard des femmes est un problème dans l’industrie de la technologie. Pour 37 % d’entre eux, il s’agit d’un problème majeur alors que le reste des sondés considèrent le phénomène comme étant un problème mineur. Un chiffre que les auteurs de l’étude ont tenu à mettre aussi en évidence est le fait que 43 % des personnes interrogées considérant le phénomène comme un problème majeur sont des femmes contre seulement 29 % d’hommes. Ils sont environ un tiers des hommes (32 %) à estimer que la discrimination contre les femmes n’est pas un problème, contre 17 % de femmes.

Le secteur particulier de l’informatique semble être le plus gangrené par ce fléau en entreprise. En effet, c’est dans ce secteur que les femmes sont les plus nombreuses à considérer la discrimination sexuelle au travail comme un problème majeur dans l’industrie technologique (43 % à 31 %). Ils sont 32 % d’hommes travaillant dans ce secteur et 15 % de femmes à considérer que la discrimination entre les sexes n’est pas un problème dans l’industrie. Les emplois informatiques qui ont été étudiés dans le cadre du sondage concernent le développement de logiciels et les sciences de traitement de données aussi bien dans l’industrie technologique que dans d’autres industries, souligne le rapport.

Il faut noter également que le phénomène n’est pas nouveau, car d’autres enquêtes d’opinion menées dans le passé ont pointé du doigt des disparités entre les genres dans la société dans son ensemble. En effet, dans un sondage de 2014, elles sont 65 % de femmes à se considérer comme victime de discrimination sexuelle, une opinion qui est partagée par 48 % des hommes.

La plupart des Américains ne considèrent pas la discrimination fondée sur le sexe comme plus répandue dans l’industrie de la technologie que dans d’autres secteurs. Plus de la moitié des sondés (57 %) déclarent qu’il y a à peu près la même discrimination à l’égard des femmes que ce soit dans le secteur technologique ou dans un autre type d’industrie. Les jeunes adultes (âgés de 18 à 49 ans) (31 %) sont plus enclins que ceux de 50 ans et plus (22 %) à considérer la discrimination fondée sur le sexe comme particulièrement répandue dans l’industrie de la technologie.

Le sondage portait également sur la discrimination à l’égard de deux autres groupes sous-représentés dans l’industrie technologique à savoir les Noirs et les Hispaniques. Bien que certains ont également soulevé des préoccupations sur la façon dont les Asiatiques sont traités dans ce secteur, les questions du sondage ont été limitées à ces deux groupes. Une majorité de Noirs (64 %) considèrent que la discrimination contre les Noirs et les Hispaniques est un problème réel dans l’industrie technologique contre 32 % seulement des Hispaniques et 21 % de Blancs. Dans le même temps, 37 % des Blancs disent qu’une telle discrimination ne constitue pas un problème, contre 11 % des Noirs et 12 % des Hispaniques.

Source : Pew Research

Et vous ?

Pensez-vous que les femmes soient plus touchées par les discriminations sexuelles que les hommes dans l’industrie technologique ?

Qu’en est-il en France et en Europe ?

Voir aussi

Facebook : la proportion des codes écrits par les femmes et rejetés est supérieure à celle des hommes, serait-ce un problème de partialité entre les genres ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de John Bournet John Bournet - Membre actif https://www.developpez.com
le 13/10/2017 à 0:37
Les formulations des propositions pour le sondage sont assez étranges, en effet, comment peut-on concevoir qu'une discrimination ne serait pas un problème, que ce soit dans l’industrie technologique ou ailleurs ? Sauf à considérer que cela n'existe pas, que les gens qui s'en disent victimes sont des affabulateurs, bref être dans le déni complet.
Avatar de Neckara Neckara - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 13/10/2017 à 11:18
Un sondage d'opinion ne peut, et ne pourra jamais montrer autre chose que l'opinion de personnes.

Ce sondage, tel que présenté dans cet actualité, ne peut donc en aucun cas montrer ou déclarer que "les femmes sont plus touchées que les hommes" en ce qui concerne la "discrimination sexuelle dans l'industrie technologie". En revanche, il montre que des personnes pensent (et même plutôt prétendent penser) que "les femmes sont plus touchées que les hommes" en ce qui concerne la "discrimination sexuelle dans l'industrie technologie".

De même qu'un sondage ne pourra jamais déterminer si la Terre est plate ou ronde, mais peut déterminer si les personnes pensent que la Terre est plate ou ronde. Que les gens pensent qu'elle soit ronde ou plate, ne prouve rien quant au fait qu'elle soit ronde ou plate. Et qu'une majorité pense que la Terre est plate, ne changera rien au fait que la Terre est plutôt de forme ronde.

Un peu de rigueur que diable.
Avatar de VivienD VivienD - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 13/10/2017 à 12:17
Citation Envoyé par Neckara Voir le message
[...]

Un peu de rigueur que diable.
En parlant de rigueur, l'article de l'institut généralise les résultats à l'entièreté de la population américaine travaillant dans l'industrie technologique. Néanmoins, on apprend dans la petite note à la fin que le sondage a été effectué sur un échantillon représentatif de 4914 personnes âgés d'au moins 18 ans.
About the survey: These are some of the findings from a survey conducted among a nationally representative sample of 4,914 adults, ages 18 and older, from July 11-Aug. 10, 2017. [...]
Je me demande bien si cinq mille sondés sont suffisants pour pouvoir généraliser les résultats du dit sondage à une population de presque sept millions d'individus. On en est quand même rendu à un ratio d'un pour mille, sachant que les sondés peuvent déformer la réalité soit par malice, soit par désinformation, et ce, sans compter sur le fait qu'une formulation un tant soit peu maladroite des questions peut grandement biaiser la pertinence des réponses et donc celle des résultats.
Avatar de Oudouner Oudouner - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 13/10/2017 à 13:00
Citation Envoyé par Victor Vincent Voir le message
Les résultats du sondage révèlent qu’environ trois quarts des Américains (73 %) déclarent que la discrimination à l’égard des femmes est un problème dans l’industrie de la technologie. Pour 37 % d’entre eux, il s’agit d’un problème majeur alors que le reste des sondés considèrent le phénomène comme étant un problème mineur. Un chiffre que les auteurs de l’étude ont tenu à mettre aussi en évidence est le fait que 43 % des personnes interrogées considérant le phénomène comme un problème majeur sont des femmes contre seulement 29 % d’hommes. Ils sont environ un tiers des hommes (32 %) à estimer que la discrimination contre les femmes n’est pas un problème, contre 17 % de femmes.
Il faudra m'expliquer comment un sondage sur 5000 personnes peut révéler quoi que ce soit sur toute la population Américaine.
Avatar de Neckara Neckara - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 13/10/2017 à 13:11
La taille de la population n'influence pas la précision des résultats (en considérant que l'échantillon sondée est représentatif de l'ensemble de la population), seule la taille de l'échantillon et sa représentativité importe (e.g. tirage aléatoire sans biais).
Avatar de VivienD VivienD - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 16/10/2017 à 14:05
Citation Envoyé par Neckara Voir le message
La taille de la population n'influence pas la précision des résultats (en considérant que l'échantillon sondée est représentatif de l'ensemble de la population), seule la taille de l'échantillon et sa représentativité importe (e.g. tirage aléatoire sans biais).
Je sais que je peux sembler pinailler mais j'aimerais éclaircir un point. Pour qu'un échantillon puisse être représentatif d'une population, il faut qu'il représente au mieux sa diversité et, pour ce faire, il faut qu'il soit suffisamment grand. J'entends par là que si la population visée a une diversité réduite alors un petit échantillon suffisera, tandis que pour une population avec une forte diversité aura besoin d'un gros échantillon. D'un autre côté, il me semble assez logique que de penser que la taille et la diversité d'une population sont deux facteurs plus ou moins correlés. Si ce lien est vérifié/véridique, peut-on alors conclure que la taille d'un échantillon est plus ou moins correlée à la taille de la population, dont il est censé être représentatif?

Soit dit en passant, Pew Research affirme que l'échantillon est représentatif de la population américaine, mais nulle part n'est défini la notion de "représentatif de la population américaine"; on n'a même pas droit à un renvoi vers la dite information. Est-ce une pratique courante que d'omettre ce genre de "détail pas si superflu que ça"?
Avatar de Neckara Neckara - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 16/10/2017 à 15:08
Citation Envoyé par VivienD Voir le message
Pour qu'un échantillon puisse être représentatif d'une population, il faut qu'il représente au mieux sa diversité et, pour ce faire, il faut qu'il soit suffisamment grand.
Non, il "suffit" en théorie de faire des tirages aléatoires, la taille de la population n'a aucune influence.

Citation Envoyé par VivienD Voir le message
Soit dit en passant, Pew Research affirme que l'échantillon est représentatif de la population américaine, mais nulle part n'est défini la notion de "représentatif de la population américaine"; on n'a même pas droit à un renvoi vers la dite information. Est-ce une pratique courante que d'omettre ce genre de "détail pas si superflu que ça"?
Courante, je ne sais pas. En revanche, si on n'a pas accès à la description du protocole utilisé, les chiffres ne valent rien et pourraient très bien être simplement sortis du chapeau.

Avoir un échantillon représentatif est très facile en théorie, un tirage aléatoire suffit. En pratique, c'est plus complexe, et on utilise d'autres techniques pour construire l'échantillon, mais généralement on donne aussi la marge d'erreur.
Avatar de el_slapper el_slapper - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 16/10/2017 à 15:16
Chapeau les mecs. Comment enterre un sujet qui fâche en deux coups de cuiller à pot.....

Bon, celà dit, le sondage est pourri, hein, est-ce que c'est un peu grave, très grave, c'est juste une question de ressenti. Mais le problème de fond est bien réel, et vous vous planquez tous derrières des arguties techniques(valables ou pas, rien à foutre) pour ne pas à avoir à l'affronter de front.

Alors je me lance. Quand ma collègue du bureau parisien s'est plainte de harcèlement sexuel répétés, on lui a demandé de la fermer. Puis, quand il a fallu virer l'auteur de ses comportements, on est aller lui rappeler qu'elle s'était plainte quelques mois plus tôt, et que soudain un rapport circonstancié serait le bienvenu. Et ça, c'est standard dans notre industrie. A noter que c'est pire, semble-t-il, dans l'industrie du spectacle, puisqu'au moins elle a pu dire non sans se faire virer. Mais la barre est bien basse.
Avatar de Oudouner Oudouner - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 16/10/2017 à 15:42
Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
Chapeau les mecs. Comment enterre un sujet qui fâche en deux coups de cuiller à pot.....

Bon, celà dit, le sondage est pourri, hein, est-ce que c'est un peu grave, très grave, c'est juste une question de ressenti. Mais le problème de fond est bien réel, et vous vous planquez tous derrières des arguties techniques(valables ou pas, rien à foutre) pour ne pas à avoir à l'affronter de front.

Alors je me lance. Quand ma collègue du bureau parisien s'est plainte de harcèlement sexuel répétés, on lui a demandé de la fermer. Puis, quand il a fallu virer l'auteur de ses comportements, on est aller lui rappeler qu'elle s'était plainte quelques mois plus tôt, et que soudain un rapport circonstancié serait le bienvenu. Et ça, c'est standard dans notre industrie. A noter que c'est pire, semble-t-il, dans l'industrie du spectacle, puisqu'au moins elle a pu dire non sans se faire virer. Mais la barre est bien basse.
C'est vrai que nous avons pas parlé du sujet principal dans tout sa, désolé .

C'est un problème que je n'ai jamais constaté de mes propres yeux (trop peu d'expérience dans le monde du travail) mais dont on m'a déjà fait part à plusieurs reprises donc, oui les femmes sont touchées par des discriminations sexuelles en France et en Europe, c'est un fait indéniable.

Est-ce que les hommes en subissent aussi ? Oui, probablement plus rare mais sa existe aussi.

Un jour l'égalité homme/femme existera peut-être, mais il y a encore beaucoup de chemin pour sa...
Avatar de Zirak Zirak - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 16/10/2017 à 15:43
Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
Chapeau les mecs. Comment enterre un sujet qui fâche en deux coups de cuiller à pot.....
Il n'y a pas de sujet fâcheux, ce n'est pas de la discrimination, c'est juste qu'elles n'ont pas les bons gênes...

(Je précise pour la team 1er degré, que ce commentaire ne reflète pas ma pensée, et qu'il fait référence à des propos tenus par d'autres membres, dans un fil de la section politique. Bref, c'est de l'ironie).
Offres d'emploi IT
Offre développeur mobile multiplateforme
CHOPCHOPUNPRO - Auvergne - Clermont-Ferrand (63000)
Chef de Projet IT & Qualité H/F
ERGALIS - Auvergne - Vertolaye (63480)
Techniciens HelpDesk Roanne H/F
Econocom SAS - Auvergne - Roanne (43200)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil