Le Cloud marquera-t-il le retour des DRM ?
Les labels militent pour imposer de nouvelles technologies de marquage très discrètes

Le , par Katleen Erna, Expert éminent sénior
Le Cloud marquera-t-il le retour des DRM ? Les labels militent pour imposer de nouvelles technologies de marquage très discrètes

Les vendeurs de musique en ligne commercialisent de fichiers sans DRM. Cependant, il y a deux catégories chez ces commerçants : ceux comme Apple, Walmart ou LaLa qui distribuent des MP watermarkés (enregistrant les informations personnelles de leur propriétaire, ce qui pose problème si les fichiers sont partagés sur des réseaux P2P) ; et ceux comme Amazon ou Napster qui ont su résister aux pressions des maisons de disque et qui délivrent des MP3 propres.

Malheureusement, très peu de consommateurs font attention à ces détails. Ils devraient.

Selon une source interne au marché de la musique en ligne (souhaitant garder l'anonymat), les vendeurs "collabos" disposent de moyens techniques pour que dans chaque fichier acheté, se trouve une trace à propos de la transaction et de l'identité de l'acheteur. Le problème, c'est que ce dispositif n'est pas mentionné dans les conditions d'utilisations de ces boutiques numériques (comme Apple), ni dans la facture d'achat.

Quand une commande est passée, le site reçoit une requête comportant le pseudo du client et le numéro de la transaction. Avant que le fichier ne soit disponible au téléchargement, un programme spécifique inclut ces deux informations dans le MP3 concerné. On se retrouve donc avec un fichier marqué, mais ce marquage n'est pas aisément visible (sauf lorsque l'on sait précisément où regarder). Cette opération n'affecte pas la qualité audio de la chanson, mais permettra par contre de remonter jusqu'à l'acheteur (si le fichier est illégalement partagé par exemple).

Ces faits restent confidentiels et les vendeurs ne s'expriment pas à leur sujet, mais un simple outil comparateur de fichiers montrera clairement une différence entre deux morceaux identiques, s'ils ont été achetés sous deux identités différentes.

Les maisons de disque seraient les instigratrices de telles pratiques, en exigeant un tel dispositif pour permettre à un site de vendre les titres issus de son catalogue d'artistes. Et, sans être particulièrement intelligent, on comprend vite quel est leur intérêt dans l'affaire.

Certains labels espèreraient même utiliser ces données pour contrôler l'accès à leurs musiques dans un futur proche où ils espèrent un retour des DRM. Les MP3 watermarkés pourraient donc être des portes d'entrées au retour des Digital Rights Management.

Lorsqu'une playlist est stockée via le cloud, il est possible d'accèder à ces données personnelles pour voir si elles correspondent bien à l'identité de l'utilisateur. Si la réponse est positive, alors le morceau sera joué. Dans le cas contraire, la musique sera bloquée par un système de réseau DRM.

Ce scénario ne sera cependant réalisable que lorsque tous les revendeurs musicaux du web se plieront aux exigences des majors, ce qui n'est pas encore le cas.

De plus, Apple, Google et Amazon seraient tous trois en pleines négociations avec les maisons de disque pour lancer un service de musique en cloud. Ces plate-formes permettraient d'acheter des crédits pour écouter de la musique en streaming ; mais aussi la synchronisation de fichiers musicaux présents sur le disque dur de l'utilisateur afin qu'il puisse les écouter sans avoir à les acheter de nouveau. Evidement, seuls les fichiers watermarkés seront pris en compte par ce servive. Les MP3 rippés depuis un CD compteront pour du beurre. Idem si vous changez de nom d'utilisateur...

Source : La liste de tous les vendeurs de musique en ligne notant s'ils commercialisent des fichiers "propres" ou non.

Lire aussi :
Le chargement légal d'un iPod de 160gB coûte 26.000€, quelle solution trouver pour rendre la musique abordable ?

Trouvez-vous normal que les fichiers MP3 achetés légalement soient watermarkés ? Que penser du fait que les vendeurs n'indiquent pas ce détail technique aux consommateurs ?

Le cloud est-il un allié des DRM ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de berceker united berceker united - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 20/04/2010 à 9:00
Le faite qu'ils indiquent pas est une entourloupe. Mais, que se passe t-il si un mp3 marqué présent sur le réseau P2P. La maison de disque va dire quoi ? Ils seront obligé de fournir la preuve que le MP3 est marqué mais que l'utilisateur n'est pas au courant et n'a pas signé le contrat en étant pleinement conscient de ça. Cela pourrait tomber à l'eau. Personnellement, je m'en moque mais le principe de ne rien dire au client qui à fait l'effort d'acheter me dérange.
Maintenant, il y a des label qui ont trouvé une légère astuce. La version CD est différente de la version téléchargée. Je pense par exemple au Label Hed Kandi sur Itune où j'ai remarqué cela. Ainsi, sur les réseaux P2P vous trouvez surtout la version achetée sur Itune ou autre plateforme de téléchargement.
Avatar de lordmyko lordmyko - Membre du Club https://www.developpez.com
le 20/04/2010 à 10:51
+1 avec berceker united, et j'ajoute que même si un fichier mp3 watermarkés se retrouve sur les résaux P2P, cela ne prouve absolument pas que ce soit l'acheteur qui l'y ait mis. Si les entreprises sont tenues d'enregistrer des traces en cas de piratage, ce n'est pas le cas pour les simples utilisateurs.

Et encore +1 avec berceker sur les maisons de disques. Elles doivent s'adapter à l'utilisateur en proposant de nouvelles offres et non tenter de bloquer l'évolution naturel des choses.
Mais bon, on arrête pas un buldozer avec des bombes à eau...
Avatar de benzoben benzoben - Membre actif https://www.developpez.com
le 20/04/2010 à 11:21
Un petit peu d'objectivité quand même svp :
les vendeurs "collabos"

Avatar de Marco46 Marco46 - Expert éminent https://www.developpez.com
le 20/04/2010 à 11:42
Citation Envoyé par benzoben  Voir le message
Un petit peu d'objectivité quand même svp :

Oui il manque un appel à la tonte.

Si les gens sont assez idiots pour foncer vers ce type de solution et bien les majors auront peut être un bon levier pour ralentir la révolution de l'ère de l'information, à savoir la fin du modèle économique basé sur la copie et le support physique.
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 20/04/2010 à 12:31
Si ce n'est pas indiqué dans les CGV, ça n'existe pas. Et si ça n'existe pas, on peut le dézinguer en toute bonne conscience...
Avatar de Dogueson Dogueson - Membre du Club https://www.developpez.com
le 20/04/2010 à 19:34
Citation Envoyé par Traroth2  Voir le message
Si ce n'est pas indiqué dans les CGV, ça n'existe pas. Et si ça n'existe pas, on peut le dézinguer en toute bonne conscience...

hum.
La loi DADVSI assimile le contournement des DRM a de la contrefaçon (hormis pour de la copie privée)
Offres d'emploi IT
Architecte électronique de puissance expérimenté H/F
Safran - Ile de France - Villaroche - Réau
Ingénieur développement fpga (traitement vidéo) H/F
Safran - Ile de France - 100 rue de Paris 91300 MASSY
Spécialiste systèmes informatiques qualité et référent procédure H/F
Safran - Ile de France - Colombes (92700)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil